Lisez! icon: Search engine

Les 100 - Tome 1

Robert Laffont
EAN : 9782221139721
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 378
Format : 135 x 215 mm
Les 100 - Tome 1

Fabien LE ROY (Traducteur)
Collection : Collection R
Date de parution : 23/01/2014

Le premier tome de la série best-seller international.

Depuis des siècles, plus personne n’a posé le pied sur terre. Le compte a rebours a commencé…

2:48… 2:47… 2:46…
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.
1:32…1:31… 1:30…
Après des centaines d’années d’exil dans l’espace, le Conseil leur...

Le premier tome de la série best-seller international.

Depuis des siècles, plus personne n’a posé le pied sur terre. Le compte a rebours a commencé…

2:48… 2:47… 2:46…
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.
1:32…1:31… 1:30…
Après des centaines d’années d’exil dans l’espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu’ils n’ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre.
0:45… 0:44… 0:43…
Seulement, là-bas, l’atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir.
0:03… 0:02… 0:01…
Amours, haines, secrets enfouis et trahisons. Comment se racheter une conduite quand on n’a plus que quelques heures à vivre ?

Découvrez la série télé adaptée du roman par les producteurs de The Vampire Diaries et Gossip Girl sur les chaînes Syfy et France 4.

Coup de coeur du blog La Voix du livre: « Le parfait cocktail explosif d’un roman de science-fiction. Un livre céleste ! »
Coup de coeur du blog Les Lectures de Bouch': « Une lecture haletante que je n'ai pas vue passer ! À dévorer d'urgence ! »

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221139721
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 378
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • turtlesandbooks Posté le 6 Octobre 2019
    J'ai d'abord regardé la série à laquelle j'ai tellement accroché que je me devais de découvrir les bouquins dont elle a été inspirée. Et inspiré est bien le mot, le livre et la série sont très différents. Nous suivons ici quatre personnages principaux en point de vue alterné : Clarke, Wells, Bellamy et Glass. Chacun vit dans la station spatiale appelée l'Arche ou l'Anneau et chacun d'entre eux est un criminel. Quand le chancelier décide d'envoyer 100 d'entre eux sur terre, nos protagonistes sont bien sûre comptés dans le lot. J'ai adoré suivre leurs aventures, notamment leur début de survie sur terre. Chaque chapitre alterne entre le moment présent et des flashbacks qui nous racontent ce qui s'est passé avant leur éjection dans la capsule. J'ai trouvé intéressant de suivre les différents personnages. Chacun se bat pour la personne qu'il aime et leur personnalité font leur force. Dans ce premier tome, nous suivons surtout leurs débuts, l'organisation qu'ils mettent en place pour survivre, la recherche de nourriture, la mise en place de règles et les découvertes de la planète. Il s'agit d'un bon roman remplit de découverte et nécessaire pour l'amorce de la suite. C'est effectivement différent de la série, mais... J'ai d'abord regardé la série à laquelle j'ai tellement accroché que je me devais de découvrir les bouquins dont elle a été inspirée. Et inspiré est bien le mot, le livre et la série sont très différents. Nous suivons ici quatre personnages principaux en point de vue alterné : Clarke, Wells, Bellamy et Glass. Chacun vit dans la station spatiale appelée l'Arche ou l'Anneau et chacun d'entre eux est un criminel. Quand le chancelier décide d'envoyer 100 d'entre eux sur terre, nos protagonistes sont bien sûre comptés dans le lot. J'ai adoré suivre leurs aventures, notamment leur début de survie sur terre. Chaque chapitre alterne entre le moment présent et des flashbacks qui nous racontent ce qui s'est passé avant leur éjection dans la capsule. J'ai trouvé intéressant de suivre les différents personnages. Chacun se bat pour la personne qu'il aime et leur personnalité font leur force. Dans ce premier tome, nous suivons surtout leurs débuts, l'organisation qu'ils mettent en place pour survivre, la recherche de nourriture, la mise en place de règles et les découvertes de la planète. Il s'agit d'un bon roman remplit de découverte et nécessaire pour l'amorce de la suite. C'est effectivement différent de la série, mais j'ai tout autant adoré!
    Lire la suite
    En lire moins
  • meknes56 Posté le 30 Septembre 2019
    J'avais lu ce livre à sa sortie et il m'avait vraiment plu. N'ayant pas vu la série télévisée, je ne peux pas comparer. En ce qui concerne le roman, j'avais apprécié cette histoire avec son univers particulier et la narration avait pour moi un certain charme. Beaucoup de personnages étaient attachants
  • Jadechocolat17 Posté le 30 Juin 2019
    Un livre que j'ai lu assez rapidement, ça me changeait d'autres livres que j'avais pu lire à cette période assez sympa.
  • LeCoindAudrey Posté le 16 Juin 2019
    Dans un futur où la Terre est totalement laisser à la Nature, les survivants humains sont envoyé dans une station spacial, où, pour le bien de tous (ou presque), des règles digne d'une dictature sont mise en place. N'avoir qu'un seul enfant par famille, avoir une ration alimentaire par jour, par exemple. Tout manquement à l'une des règles a comme peine la mort directe pour les adultes et l'enfermement avant l'exécution pour les mineurs. Après une centaine d'années la tête dans les étoiles, les dirigeants décident d'envoyer cent de ces mineurs qui attendent leur heure sur Terre afin de voir s'il est possible d'y revivre. Parmis, ces 100, nous rencontrons Clarke, une jeune femme ayant perdu ses deux parents suite à une dénonciation d'un jeune homme qui lui plaisait beaucoup, Wells, fils du Chancelier, également envoyé sur Terre avec les 100. Bellamy, quant à lui, a rejoint les 100 pour protéger sa petite soeur, Octavia et enfin, nous faisons connaissance avec Glass, qui aura la chance de s'enfuir avant d'être envoyée sur Terre, mais donc bloquée sur la station. Tous ces personnages parlent chacun leur tour, car l'auteure, Kass Morgan, leur accorde un roulement qui donne un bon rythme de... Dans un futur où la Terre est totalement laisser à la Nature, les survivants humains sont envoyé dans une station spacial, où, pour le bien de tous (ou presque), des règles digne d'une dictature sont mise en place. N'avoir qu'un seul enfant par famille, avoir une ration alimentaire par jour, par exemple. Tout manquement à l'une des règles a comme peine la mort directe pour les adultes et l'enfermement avant l'exécution pour les mineurs. Après une centaine d'années la tête dans les étoiles, les dirigeants décident d'envoyer cent de ces mineurs qui attendent leur heure sur Terre afin de voir s'il est possible d'y revivre. Parmis, ces 100, nous rencontrons Clarke, une jeune femme ayant perdu ses deux parents suite à une dénonciation d'un jeune homme qui lui plaisait beaucoup, Wells, fils du Chancelier, également envoyé sur Terre avec les 100. Bellamy, quant à lui, a rejoint les 100 pour protéger sa petite soeur, Octavia et enfin, nous faisons connaissance avec Glass, qui aura la chance de s'enfuir avant d'être envoyée sur Terre, mais donc bloquée sur la station. Tous ces personnages parlent chacun leur tour, car l'auteure, Kass Morgan, leur accorde un roulement qui donne un bon rythme de lecture, quelque peu frêné avec Glass qui n'est pas envoyé sur Terre, mais qui reste toutefois un personnage nouveau (hors série TV) et touchant, par son "erreur". J'ai eu un peu de mal avec Clarke, bien que je comprenne sa situation et son envie d'aider tout le monde, sa rancune est l'un des sentiments qui la fait tenir et elle devient très casse-pied quand elle le veut. Au contraire, je n'ai eu aucun mal avec Bellamy, déjà personnage favoris dans la série, ce grand frère protecteur, qui a également eu le rôle de parent depuis la naissance d'Octavia, est très attachant, prêt à tout pour le bien de sa soeur. Le fait d'avoir grandi plus rapidement que les autres, fait de lui une tête de leader dans ce clan d'adolescents perdus, un meneur avec des valeurs... Dans le domaine de la science-fiction, le thème est loin d'être original. La dévastation de la Terre par l'Homme lui-même est vu et revu depuis des générations, mais envoyer des enfants pour enquêter sur la possible vie sur Terre, j'avoue avoir penser à cette phrase tellement connue : "Les femmes et les enfants d'abord". Comme tout bon conquérant sur un nouveau territoire, l'ennemi est un peuple ayant vécu là depuis toujours, nos 100 ne sont donc pas les seuls sur cette planète, normalement sans vie... Ce détail n'est pas l'élément donnant l'action à ce roman, car gérer des adolescents en pleine rébellion et sans adultes pour donner des ordres ... Rien de tel pour perdre la tête. Tous veulent prendre la tête du groupe, créant des conflits et remettant l'Homme à la place d'animal avec une hyérarchie. Je ne peux passer à côté de la série qui varie pas mal de ce premier tome. Principalement par Glass, cette jeune femme qui devait faire parti des 100, mais qui se réfugie sur la station, créant une alternance entre Terre et Navette. Cette dernière étant un brin cliché avec ces deux parties, Arcadia et Walden, et si je me base sur les dires des personnages, Arcadia serait le refuge des riches, scientifiques, gouverneurs et j'en passe, tandis que Walden regrouperait les plus pauvres, les "vous et moi" devant lutter un peu plus pour survivre, d'où certaines tensions entre les 100. Pour conclure, ce premier tome est une bonne mise en place de l'histoire, facile à situer dans la série TV et bien que je sois un peu plus avancée, je compte poursuivre le roman, c'est toujours agréable d'avoir une autre version beaucoup plus détaillée de ce qu'on peut voir sur notre écran. J'attends également le deuxième tome pour savoir si je classe cette saga dans un coup de coeur, attendant plus de détails et un peu plus de rebondissements ! Tome 2, attention à toi ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Amindara Posté le 8 Mai 2019
    Qu’on se le dise, j’adore la série « the 100 ». L’univers, les personnages, le scénario, tout me plait. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que je sois tentée par la lecture du livre, quand bien même il diffère beaucoup de la série. Parce que oui, je savais à quoi m’attendre. J’avais vu une interview qui disait que la série n’était pas tirée du livre, mais au contraire que les deux s’inventaient en parallèle. Ils ont donc une base commune, mais les scénaristes et l’auteur avaient la possibilité de prendre des chemins différents. Je n’ai donc pas été déçue de ne pas retrouver précisément le même déroulement que dans la série que j’affectionne tant. Si je devais comparer les deux, je dirais que j’ai une petite préférence pour la série. Celle-ci me semble s’adresser à un public plus âgé que le livre et en tant que telle, le scénario m’a semblé plus mature, plus abouti que le livre. En effet, là où la série est axée sur la survie de ces jeunes dans ce milieu hostile que représente la Terre, le livre, lui, met un accent plus fort sur les relations entre ces jeunes. Bon, parlons uniquement du livre maintenant. Nous... Qu’on se le dise, j’adore la série « the 100 ». L’univers, les personnages, le scénario, tout me plait. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que je sois tentée par la lecture du livre, quand bien même il diffère beaucoup de la série. Parce que oui, je savais à quoi m’attendre. J’avais vu une interview qui disait que la série n’était pas tirée du livre, mais au contraire que les deux s’inventaient en parallèle. Ils ont donc une base commune, mais les scénaristes et l’auteur avaient la possibilité de prendre des chemins différents. Je n’ai donc pas été déçue de ne pas retrouver précisément le même déroulement que dans la série que j’affectionne tant. Si je devais comparer les deux, je dirais que j’ai une petite préférence pour la série. Celle-ci me semble s’adresser à un public plus âgé que le livre et en tant que telle, le scénario m’a semblé plus mature, plus abouti que le livre. En effet, là où la série est axée sur la survie de ces jeunes dans ce milieu hostile que représente la Terre, le livre, lui, met un accent plus fort sur les relations entre ces jeunes. Bon, parlons uniquement du livre maintenant. Nous avons donc ces 100 jeunes délinquants qui sont renvoyés sur Terre pour voir si elle est de nouveau vivable. Cela fait 300 ans que les hommes se sont exilés dans l’espace suite à une grosse catastrophe et ces jeunes, là, sont largués sur une Terre qu’ils n’ont jamais vue et qu’ils ne connaissent pas. Tout leur est inconnu. Ils ne connaissent pas la lumière du soleil, ni la sensation du vent, ni la nature, les animaux. Ils doivent donc apprendre à se débrouiller seuls. Le livre nous montre cette redécouverte, en mettant l’accent sur le côté inconnu et merveilleux en même temps de se retrouver à nouveau sur Terre. Et comme je le disais précédemment, les relations entre ces jeunes forment également une grande part de l’histoire. Il y a des couples un peu partout. Mais bon, nous sommes face à des ados, et dans un bouquin pour ados donc quoi d’étonnant à ça ? Ca ne gène pas pour autant tout ce qu’il y a autour. Nous suivons quatre personnages principaux : Clarke, Bellamy et Wells (que nous connaissons déjà à travers la série), ainsi que Glass (qui elle nous est inconnue). Si les trois premiers nous montrent ce qu’il se passe sur Terre, Glass nous fait voir à travers ses yeux ce qu’il se passe sur l’Arche (désolée, j’utilise le nom donné au vaisseau dans la série, mais j’ai l’impression que la station dans son ensemble n’a pas de nom dans le livre, on ne nous donne que les noms des 3 parties qui la composent). Ce parallèle entre Terre et espace est intéressant, parce qu’il nous amène plus de précisions sur ce qu’il s’est réellement passé, sur comment on en est arrivé à renvoyer 100 jeunes sur une Terre dont on ne sait même pas si elle est vivable ou pas. Le récit comporte énormément de flash-backs qui nous éclairent sur les personnages, sur leur histoire, sur le contexte dans lequel ils ont grandi et ont évolué, sur les raisons pour lesquelles ils se retrouvent sur Terre aujourd’hui. Donc même s’il y a pas mal de détails qui diffèrent entre le livre et la série, le livre est tout aussi intéressant à lire. Je mettrai cependant un bémol sur l’écriture en elle-même. Certes, c’est intéressant et ça se lit bien. Mais à mon goût, le style est un peu simpliste. J’aurai apprécié un peu de complexité dans la tournure des phrases qui restent, à mon sens, assez basiques. Un peu trop basiques peut-être pour un roman qui s’adresse à de jeunes adultes, je trouve. Mais ce n’est que mon avis personnel. Après, c’est un traduction, reste à voir si en langue original c’est la même chose ou si c’est le traducteur qui a simplifié les choses. J’ai aussi été un peu déroutée par quelques tournures de phrases qui ne me semblaient pas forcément très correctes grammaticalement parlant, mais idem, c’est peut-être une histoire de traduction. En attendant, si on passe outre la simplicité du texte, ça reste un roman intéressant qui se lit très bien et qu’on peut avoir du mal à lâcher. Je me lance dans la suite illico !
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)