Lisez! icon: Search engine
Nil
EAN : 9782378910884
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 130 x 205 mm

Les Filles du manoir Foxcote

Aline OUDOUL (Traducteur)
Date de parution : 12/05/2021

Une famille. Un secret. Un été tragique. Des vies bouleversées à jamais.
Par l'auteur de Un manoir en Cornouailles, le best-seller qui a déjà conquis plus de 70 000 lecteurs.

Gloucestershire, août 1971. Un bébé est retrouvé dans les bois du manoir de Foxcote. La famille Harrington, endeuillée par une terrible tragédie, recueille avec joie la petite fille et décide de l’élever en secret. Mais ce bonheur familial est très vite ébranlé par la découverte d’un cadavre sur la propriété.
Des...

Gloucestershire, août 1971. Un bébé est retrouvé dans les bois du manoir de Foxcote. La famille Harrington, endeuillée par une terrible tragédie, recueille avec joie la petite fille et décide de l’élever en secret. Mais ce bonheur familial est très vite ébranlé par la découverte d’un cadavre sur la propriété.
Des années plus tard, Sylvie, désireuse d’éclaircir des zones d’ombre de sa vie, est à son tour entraînée dans les bois majestueux et sauvages de Foxcote, là où rien n’est tout à fait ce qu’on croit. Sylvie découvrira-t-elle la vérité et osera-t-elle la révéler ?
Onirique et mystérieux, Les Filles du manoir Foxcote nous plonge au cœur de sombres secrets de famille qui bouleverseront à jamais les vies de trois femmes.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782378910884
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 130 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sabine59 Posté le 6 Octobre 2021
    Je n'ai pas lu " le manoir en Cornouailles", son premier roman, qui a eu beaucoup de succès. J'ai emprunté celui-ci, son deuxième, à la médiathèque. J'étais un peu dubitative, je m'attendais à un livre mêlant gothique , cosy mystery et romance. Mais j'ai été agréablement surprise. Tout d'abord l'écriture est intéressante, expressive, sensuelle. Les descriptions de la forêt, sauvage et mystérieuse, m'ont plu. Quant aux personnages , ils sont complexes, passionnants à observer. Trois femmes sont au centre de l'histoire, leur lien se révèle au fur et à mesure, le passé éclairant le présent. J'avoue que c'est l'été 1971 qui m'a davantage attirée. La famille Harrington , accompagnée de la nurse se replie dans son domaine quelque peu laissé à l'abandon, à la campagne, loin de Londres, après un drame familial. Un bébé trouvé sur une souche d'arbre, un cadavre...Le suspense tient surtout aux parcours de vie qui se télescopent. Si j'ai pris grand plaisir à suivre ces destins contrariés par les événements douloureux du passé, la fin trop idyllique m'a paru fade, peu vraisemblable. Et le présent, symbolisé surtout par Sylvie, est nettement moins prenant. Cela reste une lecture fort plaisante. Et Rita,... Je n'ai pas lu " le manoir en Cornouailles", son premier roman, qui a eu beaucoup de succès. J'ai emprunté celui-ci, son deuxième, à la médiathèque. J'étais un peu dubitative, je m'attendais à un livre mêlant gothique , cosy mystery et romance. Mais j'ai été agréablement surprise. Tout d'abord l'écriture est intéressante, expressive, sensuelle. Les descriptions de la forêt, sauvage et mystérieuse, m'ont plu. Quant aux personnages , ils sont complexes, passionnants à observer. Trois femmes sont au centre de l'histoire, leur lien se révèle au fur et à mesure, le passé éclairant le présent. J'avoue que c'est l'été 1971 qui m'a davantage attirée. La famille Harrington , accompagnée de la nurse se replie dans son domaine quelque peu laissé à l'abandon, à la campagne, loin de Londres, après un drame familial. Un bébé trouvé sur une souche d'arbre, un cadavre...Le suspense tient surtout aux parcours de vie qui se télescopent. Si j'ai pris grand plaisir à suivre ces destins contrariés par les événements douloureux du passé, la fin trop idyllique m'a paru fade, peu vraisemblable. Et le présent, symbolisé surtout par Sylvie, est nettement moins prenant. Cela reste une lecture fort plaisante. Et Rita, la nurse charismatique, est un personnage magnifique, qui illumine de sa présence ces sombres secrets familiaux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Clodegrans Posté le 11 Septembre 2021
    J'avais lu Un manoir en Cornouailles d'Eve Chase et j'avais beaucoup aimé. C'est donc avec empressement que j'ai réservé Les filles du manoir Foxcote à la bibliothèque de mon village. Et je n'ai pas été déçue. Je crois même que je l'ai préféré au premier roman de l'auteur. On y retrouve des similitudes. Une atmosphère pesante, des personnages déchirés, un manoir onirique, des secrets de famille et deux temporalités. Nous suivons d'abord la famille Harrington qui vient de subir un deuil tragique et dont la maison londonienne vient d'être détruite par un incendie. Pour essayer de se remettre du drame, la famille va passer l'été au manoir de Foxcote, emmenant avec eux une nounou prénommée Grande Rita qui doit s'occuper de Hera et Teddy. Grande Rita est une des voix de l'histoire. Et nous suivons des dizaines d'années plus tard Sylvie qui vient de se séparer de son mari, et qui a une grande fille Annie, une soeur Caroline et une mère aimante et aimée. Bien entendu comme toujours dans ce style de roman, nous devinons qu'il existe des liens entre les divers personnages mais le suspens est rondement mené et jusqu'à la fin Eve Chase n'est pas avare... J'avais lu Un manoir en Cornouailles d'Eve Chase et j'avais beaucoup aimé. C'est donc avec empressement que j'ai réservé Les filles du manoir Foxcote à la bibliothèque de mon village. Et je n'ai pas été déçue. Je crois même que je l'ai préféré au premier roman de l'auteur. On y retrouve des similitudes. Une atmosphère pesante, des personnages déchirés, un manoir onirique, des secrets de famille et deux temporalités. Nous suivons d'abord la famille Harrington qui vient de subir un deuil tragique et dont la maison londonienne vient d'être détruite par un incendie. Pour essayer de se remettre du drame, la famille va passer l'été au manoir de Foxcote, emmenant avec eux une nounou prénommée Grande Rita qui doit s'occuper de Hera et Teddy. Grande Rita est une des voix de l'histoire. Et nous suivons des dizaines d'années plus tard Sylvie qui vient de se séparer de son mari, et qui a une grande fille Annie, une soeur Caroline et une mère aimante et aimée. Bien entendu comme toujours dans ce style de roman, nous devinons qu'il existe des liens entre les divers personnages mais le suspens est rondement mené et jusqu'à la fin Eve Chase n'est pas avare de rebondissements. Les personnages sont tous très attachants à leur manière. Donc vous l'aurez compris, un décor onirique, un drame, des secrets, des vies mouvementées, tout y est pour faire de la lecture de ce roman, une lecture addictive et prenante. Nous assemblons petit à petit les pièces du puzzle jusqu'à ce qu'elles s'emboîtent toutes parfaitement et nous finissons le roman avec un petit sourire sur les lèvres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Justine_of_Delaford Posté le 9 Septembre 2021
    En février dernier, j’avais dévoré avec beaucoup d’émotion le premier roman d’Eve Chase, « Un manoir en Cornouailles« . La sortie de ce nouveau roman paru début mai aux éditions NIL ne pouvait que m’intéresser. Commencé samedi soir, je l’ai terminé le soir suivant. C’est un véritable page-turner ! Il faut dire que la structure du roman donne envie d’en savoir plus. Cette alternance entre le passé et le présent. Entre l’histoire de Rita et celle de Sylvie. Les zones d’ombres du passé s’éclaircissent dans le présent et j’ai voulu savoir avec autant de hâte que de crainte ce qui s’était passé ce soir d’août 1971, ce qu’étaient devenus les personnages auxquels je m’étais attachée. Et je suis contente de dire que, moi qui suis une lectrice touriste dans ce genre d’histoire habituellement, mes théories se sont révélées justes (sauf une !) . Concernant les personnages, la nurse Rita va forcément vous plaire. Aimante et dévouée envers la famille Harrington, elle porte tout le monde à bout de bras, est sur tous les fronts… On ne peut que s’attacher à elle ! Puis il y a Hera, jeune fille perturbée et attachante, ayant besoin d’attention pour ne pas sombrer face à... En février dernier, j’avais dévoré avec beaucoup d’émotion le premier roman d’Eve Chase, « Un manoir en Cornouailles« . La sortie de ce nouveau roman paru début mai aux éditions NIL ne pouvait que m’intéresser. Commencé samedi soir, je l’ai terminé le soir suivant. C’est un véritable page-turner ! Il faut dire que la structure du roman donne envie d’en savoir plus. Cette alternance entre le passé et le présent. Entre l’histoire de Rita et celle de Sylvie. Les zones d’ombres du passé s’éclaircissent dans le présent et j’ai voulu savoir avec autant de hâte que de crainte ce qui s’était passé ce soir d’août 1971, ce qu’étaient devenus les personnages auxquels je m’étais attachée. Et je suis contente de dire que, moi qui suis une lectrice touriste dans ce genre d’histoire habituellement, mes théories se sont révélées justes (sauf une !) . Concernant les personnages, la nurse Rita va forcément vous plaire. Aimante et dévouée envers la famille Harrington, elle porte tout le monde à bout de bras, est sur tous les fronts… On ne peut que s’attacher à elle ! Puis il y a Hera, jeune fille perturbée et attachante, ayant besoin d’attention pour ne pas sombrer face à la découverte d’un secret de famille… Et enfin, il y a Sylvie, qui traverse une période difficile avec sa fille, ce qui réveille en elle des craintes enfouies sur ses origines. Il y a d’autres personnages qui m’ont plu, et d’autres pas du tout, me faisant redouter la suite du récit… Vraiment, j’ai passé un très bon moment de lecture ! On ressent toujours l’influence de Kate Morton, mais Eve Chase possède son propre style. Comme dans son premier roman, les enfants sont au cœur du récit, ce qui donne lieu à des moments émouvants. [masquer]Ne serait-ce que le fait de retrouver dans le présent ces enfants du passé…[/masquer] Néanmoins, les dernières pages ne m’ont pas fait autant d’impression que celles d' »Un manoir en Cornouailles ». Peut-être qu’avoir deviné certaines choses a joué dans cette impression ? Cela dit, la fin ne m’a pas déçue. Petit bémol cependant sur certaines phrases que j’ai trouvé peu claires (peut-être un problème de traduction ou simplement le style de l’autrice dans ce roman-là), ainsi que quelques coquilles. Mais en tout cas, ce deuxième roman d’Eve Chase est vraiment prenant, ses personnages attachants et je me suis franchement régalée, perdue dans ces bois hors du temps et mystérieux, avec Rita et la famille Harrington...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Overbooks Posté le 26 Août 2021
    Les filles du manoir Foxcote est le deuxième roman d'Eve Chase que je lis. J'avais tellement aimé le premier "Un manoir en Cornouailles" que je ne pouvais pas passer à côté de celui-ci. Je me suis donc empressée de le découvrir. L'autrice reprend les ingrédients qui avaient fait le succès de son premier roman : un secret de famille et le décor mystérieux d'un manoir. Malheureusement cette fois ci, la recette n'a pas marché avec moi. J'ai d'abord eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, car j'ai trouvé les premiers chapitres décousues. Puis j'ai eu du mal à m'intéresser aux différents personnages. On passe du point de vue d'un personnage à un autre et l'autrice ne nous laisse pas le temps de les découvrir. Je suis finalement allée au bout du roman mais sans ressentir toutes les émotions qui m'avaient tant marquées lors de la lecture du premier roman. J'en attendais peut être de trop ?
  • Lalitote Posté le 11 Août 2021
    Le nouveau roman d’Eve Chase, s’inscrit dans la droite lignée des « Cozy mysteries », des romans policiers moins violents où l’enquêteur n’est ni policier, ni détective. La construction reste classique mais diablement efficace, deux histoires sur deux chronologies différentes qui finissent par se rejoindre. Dans les années soixante-dix la jeune Rita est embauchée comme nurse pour s’occuper des deux enfants de la famille Harrington, Hera et Terry. Suite à une tragédie familiale, la famille délaisse Londres au profit de leur Manoir dans le Devon. Un jour un bébé est trouvé dans la forêt qui jouxte le manoir et ce n’est que le début des découvertes. De nos jours, Sylvie séparée de son mari, la quarantaine, découvre le secret de sa fille en même temps qu’elle doit gérer l’accident qui a plongé sa mère dans le coma. Sylvie va être devoir faire face aux lourds secrets du passé. Trois personnages se partagent la narration, Rita, Sylvie mais aussi Hera Harrington. Il m’a fallut un peu de temps pour entrer dans ce roman qui m’a semblé embrouillé au début, heureusement dès que les histoires s’alignent, on se retrouve captivé par une intrigue convaincante. Cela donne un aperçu de ce... Le nouveau roman d’Eve Chase, s’inscrit dans la droite lignée des « Cozy mysteries », des romans policiers moins violents où l’enquêteur n’est ni policier, ni détective. La construction reste classique mais diablement efficace, deux histoires sur deux chronologies différentes qui finissent par se rejoindre. Dans les années soixante-dix la jeune Rita est embauchée comme nurse pour s’occuper des deux enfants de la famille Harrington, Hera et Terry. Suite à une tragédie familiale, la famille délaisse Londres au profit de leur Manoir dans le Devon. Un jour un bébé est trouvé dans la forêt qui jouxte le manoir et ce n’est que le début des découvertes. De nos jours, Sylvie séparée de son mari, la quarantaine, découvre le secret de sa fille en même temps qu’elle doit gérer l’accident qui a plongé sa mère dans le coma. Sylvie va être devoir faire face aux lourds secrets du passé. Trois personnages se partagent la narration, Rita, Sylvie mais aussi Hera Harrington. Il m’a fallut un peu de temps pour entrer dans ce roman qui m’a semblé embrouillé au début, heureusement dès que les histoires s’alignent, on se retrouve captivé par une intrigue convaincante. Cela donne un aperçu de ce que peut être la vie dans une famille dysfonctionnelle. Un livre touchant qui parle des secrets de famille mais aussi d’identité et d’appartenance. Les personnages sont attachants et bien travaillés, ils ont tous des personnalités intrigantes et on les repère sans problème. J’ai été en admiration de la maîtrise de l’auteure lorsqu’il s’agit de relier les deux temporalités. Côté description, cela tourne autour de la forêt et de la campagne alentours, on se sent très vite en immersion. Il y a peu d’action mais bon nombre de rebondissements qui renforcent le mystère. Un drame familial fascinant où l’on sait déjà que les squelettes dans le placard, n’y resteront pas malgré toutes les tentatives pour les garder bien cachés. Bonne lecture.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Aventurez-vous sur les rives du NiL
Petite maison généraliste à forte personnalité, NiL a toujours défendu avec passion les regards d'auteurs originaux sans se poser la question des genres. Embarquez dès à présent pour recevoir toutes les actualités de NiL !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    27 romans à lire en vacances

    Vous n’avez pas encore trouvé le livre qui vous accompagnera pendant vos vacances ? Qu’à cela ne tienne ! Que vous aimiez les histoires qui vous transportent, les romans feel-good ou les sagas familiales, vous allez trouver votre bonheur dans notre sélection !

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    17 livres pour plonger au cœur de la vie de familles (extra)ordinaires

    Bordélique, chaleureuse, drôle, attachante, tendre, secrète… Chaque famille est unique. À travers les époques et les régions, plongez-vous dans l’intimité de ces foyers pour découvrir leur histoire.

    Lire l'article