Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782259280563
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1344
Format : 154 x 240 mm
Les rois maudits - Edition intégrale collector
Date de parution : 17/10/2019
Éditeurs :
Plon

Les rois maudits - Edition intégrale collector

Date de parution : 17/10/2019
Citée en modèle absolu du roman historique par George R.R. Martin, auteur de Game of Thrones, la célébrissime fresque de Maurice Druon réunie en un seul volume dans une édition collector !
Au début du XIVe siècle s’ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l’Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand-maître de l’Ordre, meurt sur le bûcher... Au début du XIVe siècle s’ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l’Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand-maître de l’Ordre, meurt sur le bûcher en lançant sa terrible malédiction contre le roi de France, le pape et les grands du royaume : Maudits, tous maudits... Au début du XIVe siècle s’ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l’Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand-maître de l’Ordre, meurt sur le bûcher en lançant sa terrible malédiction contre le roi de France, le pape et les grands du royaume : Maudits, tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races !
Dès lors, le malheur s’abat sur la France. Les quatre derniers Capétiens directs meurent en moins de quinze années : adultères, meurtres, procès, trahisons ébranlent la dynastie, et mènent à la guerre de Cent Ans.

Cette extraordinaire saga a conquis des générations de lecteurs à travers le monde et a donné naissance à de formidables créations audiovisuelles.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259280563
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1344
Format : 154 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mespetiteslectures005 05/07/2022
    Génial ! à la hauteur de mes attentes ! ;) Même si la grosseur du livre, l'épaisseur des pages aussi fines que du papier à cigarette ou les toutes petites lettres de rien du tout pourraient en décourager plus d'un ! Il ne faut pas car ce livre est vraiment bien ! Maurice Druon a réussi l'exploit de faire de l'histoire avec un grand H un roman crédible et qui tient la route et ou tout les personnages que nous suivons, que nous apprenons à aimer pour certains ou à détester pour d'autres ont réellement exister pour la plupart. Il n'y a pas de longueur et la lecture des différents livres passe à une vitesse surprenante. Franchement je le conseille a tous et particulièrement aux passionnés d'histoire comme moi !! ;)
  • Lamifranz 08/06/2022
    Question à deux écus : s'il n'y avait pas eu la magnifique adaptation de 1972, puis celle (honorable, mais qui sent un peu le réchauffé) de 2005, qui aujourd'hui lirait "Les Rois maudits" ? Pas grand monde, et ce serait dommage. Parce que cette série de sept romans qui s'étalent de 1955 à 1977 mérite largement le détour, tant pour ses qualités propres et pour sa vraisemblance, à défaut de (relative) fidélité à l'Histoire, que pour l'influence qu'elle a pu avoir sur le roman historique français et international. Voici donc ces sept romans : Le Roi de fer (1955), La Reine étranglée (1955), Les Poisons de la Couronne (1956), La Loi des mâles (1957), La Louve de France (1959), Le Lis et le Lion (1960) et Quand un roi perd la France (1977). L'intrigue se déroule entre 1314 et 1356, et relate la série d'évènements historiques qui, de scandales en complots, de meurtres politiques ou privés, de malversations de toutes sortes, ont mené les monarchies françaises et anglaises à ce conflit inévitable qui va devenir la Guerre de Cent ans. Au départ c'est une légende, rapportée par un chroniqueur italien : sur son bûcher Jacques de Moly, grand-maître des Templiers maudit ses accusateurs... Question à deux écus : s'il n'y avait pas eu la magnifique adaptation de 1972, puis celle (honorable, mais qui sent un peu le réchauffé) de 2005, qui aujourd'hui lirait "Les Rois maudits" ? Pas grand monde, et ce serait dommage. Parce que cette série de sept romans qui s'étalent de 1955 à 1977 mérite largement le détour, tant pour ses qualités propres et pour sa vraisemblance, à défaut de (relative) fidélité à l'Histoire, que pour l'influence qu'elle a pu avoir sur le roman historique français et international. Voici donc ces sept romans : Le Roi de fer (1955), La Reine étranglée (1955), Les Poisons de la Couronne (1956), La Loi des mâles (1957), La Louve de France (1959), Le Lis et le Lion (1960) et Quand un roi perd la France (1977). L'intrigue se déroule entre 1314 et 1356, et relate la série d'évènements historiques qui, de scandales en complots, de meurtres politiques ou privés, de malversations de toutes sortes, ont mené les monarchies françaises et anglaises à ce conflit inévitable qui va devenir la Guerre de Cent ans. Au départ c'est une légende, rapportée par un chroniqueur italien : sur son bûcher Jacques de Moly, grand-maître des Templiers maudit ses accusateurs : "Roi Philippe, chevalier Guillaume, pape Clément, avant un an je vous appelle à comparaître devant le tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment ! Maudits ! Maudits ! Vous serez tous maudits jusqu’à la treizième génération de votre race !" Roi Philippe, c'est Philippe le Bel, roi de France, Chevalier Guillaume, c'est Guillaume de Nogaret, garde des Sceaux, Pape Clément, c'est Clément V, pape créé par Philippe le Bel, le premier des papes d'Avignon. Et, de fait, tous trois vont mourir dans l'année. Avec trois garçons, la succession semble assurée... C'est sans compter sur les intrigues de couloirs, et d'alcôve, les jalousies personnelles et politiques, les épineuses questions d'héritage... et les crimes qui profitent à tout le monde (sauf à la victime) pendant un moment, puis à certains seulement, puis à personne. La grande Histoire se mêle à la petite, les destins s'entrecroisent, des fastes des châteaux aux prisons d'Etat, des humbles chaumières d'Ile-de-France aux palais du Vatican, des appartements royaux aux camps militaires, c'est une immense fresque qui se dessine, pour notre plus grand plaisir. Ce coup de maître, Maurice Druon (1918-2009), ne l'a pas signée seul : une nuée de collaborateurs, parmi lesquels de véritables "plumes", (Edmonde Charles-Roux, Pierre de Lacretelle, José-André Lacour, Gilbert Sigaux...) l'ont accompagné tout au long de la saga. Par ses dimensions, par sa portée, par ses qualités intrinsèques de documentation, d'écriture et d'imagination, la série des Rois maudits était vouée au succès : succès littéraire, succès télévisuel, et même succès posthume puisque G.R.R. Martin, l'auteur de Game of Thrones, a cité Les Rois maudits comme source principale d'inspiration pour sa propre série. Les amateurs de romans ne seront pas déçus, les amateurs d'Histoire y trouveront leur compte, les amateurs de romans historiques seront aux anges : c'est le Moyen-âge comme si vous y étiez !
    Lire la suite
    En lire moins
  • MissPuche 28/05/2022
    Une PÉPITE ! Je l’ai dévoré ! Maurice Druon retrace en 7 volumes la chute de la Dynastie Capétienne sur laquelle Jacques de Molay, le grand Maître des Templiers, a lancé une terrible malédiction à Philippe Le Bel et sa descendance. Cette saga historique a connu et connaît encore un succès impressionnant grâce à cet incroyable auteur à l’écriture de qualité. Son travail de recherche et de documentation est à féliciter. Nous sommes complètement plongés au Moyen-Âge et dans ce roman historique plein de rebondissements, de complots et d’intrigues, qu’il est difficile de lâcher ! Si seulement l’histoire de France pouvait toujours nous être contée de cette brillante façon…
  • Lilinea 09/04/2022
    Je me suis attaquée à l'intégrale des "Rois Maudits" de Maurice Druon, réunissant sept tomes, pour un total ici de 1368 pages (édition Plon). Et ce sont ces sept volumes que je vais m'essayer à commenter aujourd'hui ! Cette fresque historique fut aussi plaisante qu'intense à lire. "Les Rois Maudits" débute peu de temps avant le bûcher du grand maître de l'Ordre des Templiers, Jacques de Molay. Selon la légende, il aurait maudit ses tourmenteurs au moment de sa mort, et ce sur treize générations. La "prophétie" se réalise, et ceux ayant condamné à mort le grand maître le suive rapidement dans la tombe, y comprit le roi de France Philippe le Bel. Suite à cela, le royaume de France enchaîne les crises dynastiques, les héritiers au trône ne règnent qu'un temps limité, les complots pour prendre le pouvoir se multiplient, la noblesse et les classes bourgeoises se déchirent... Au point que la royauté change de branche, et passe à la famille de Valois alors que s'achève la dynastie Capétienne. Il est très compliqué, suite à la lecture de ces sept volumes, de faire un réel étalage de tout le travail et toute la minutie dont ont fait preuve Maurice Druon... Je me suis attaquée à l'intégrale des "Rois Maudits" de Maurice Druon, réunissant sept tomes, pour un total ici de 1368 pages (édition Plon). Et ce sont ces sept volumes que je vais m'essayer à commenter aujourd'hui ! Cette fresque historique fut aussi plaisante qu'intense à lire. "Les Rois Maudits" débute peu de temps avant le bûcher du grand maître de l'Ordre des Templiers, Jacques de Molay. Selon la légende, il aurait maudit ses tourmenteurs au moment de sa mort, et ce sur treize générations. La "prophétie" se réalise, et ceux ayant condamné à mort le grand maître le suive rapidement dans la tombe, y comprit le roi de France Philippe le Bel. Suite à cela, le royaume de France enchaîne les crises dynastiques, les héritiers au trône ne règnent qu'un temps limité, les complots pour prendre le pouvoir se multiplient, la noblesse et les classes bourgeoises se déchirent... Au point que la royauté change de branche, et passe à la famille de Valois alors que s'achève la dynastie Capétienne. Il est très compliqué, suite à la lecture de ces sept volumes, de faire un réel étalage de tout le travail et toute la minutie dont ont fait preuve Maurice Druon et ses collaborateurs lors de l'écriture de cette suite romanesque, ayant prit plus d'une vingtaine d'années à se réaliser. Ici, la fiction sert le propos historique : à chaque fin de volume, on trouve une dizaine de pages réservées aux notes bibliographiques et sources diverses. Ce n'est pas seulement une intrigue politique que Maurice Druon nous sert, mais un véritable portrait de la vie en Europe du Moyen-Âge, en France surtout, mais également en Angleterre. Querelles religieuses, comptabilité, ordonnances administratives, mode vestimentaire, habitudes gastronomiques, recherches médicales... Tout est consigné. Il m'a toutefois été compliqué d'arriver au bout des sept volumes, mais pour des raisons qui sont plus de l'ordre du subjectif je pense, que venant réellement de la saga. 1368 pages, même avec une excellente plume, c'est long. En particulier quand l'auteur, pour mieux mettre en lumière son récit, emploie un langage soutenu avec parfois des termes techniques. J'ai vu mon intérêt s'amenuiser à partir du moment que le pouvoir quitte la dynastie Capétienne pour atterrir chez les de Valois. Et le dernier tome, qui est le seul à être relaté du point de vue d'un personnage bien identifié, et non d'un narrateur omniscient comme tous les autres, a été pour moi assez déroutant. J'ai été agréablement étonnée au vu de l'époque dont traite les romans, ainsi que de celle à laquelle ils ont été rédigés (1955-1977), de voir que la place de la femme soit d'importance et moins "stéréotypée" que ce à quoi je m'attendais. Une des plus grandes adversaires de Robert d'Artois, personnage favori de l'auteur, est sa tante Mahaut, aussi rusée et impitoyable que lui. La reine Isabelle d'Angleterre connaît une véritable heure de gloire au moment de renverser son mari, le roi Edouard II ; on la surnomme la "louve de France". Certaines reines influencent grandement leur royal époux : c'est le cas de Clémence de Hongrie ou de Jeanne la Boiteuse. Cela m'a moins surprise au fil de ma lecture, car les partis pris de l'auteur sont clairement montrés : plus d'une fois, Maurice Druon montre son soutien et admiration auprès de rois réformateurs, unifiant bourgeoisie et noblesse, tel que Philippe le Bel ou son fils, Philippe V. Et à l'inverse, il n'hésite pas à faire preuve de dédain pour des rois qui ne sont rois que de nom, comme Louis X le Hutin ou les deux rois de la dynastie de Valois. Cela ne m'étonne pas que la saga soit citée comme une des œuvres ayant inspiré Georges R.R. Martin pour son "Trône de Fer". Un incontournable selon moi du roman historique, que je déconseille toutefois de lire d'une traite comme j'ai pu le faire, afin de mieux le digérer.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MissAlfie 01/02/2022
    Voilà quelques semaines maintenant que j'ai achevé cette série, mais je ne pouvais pas laisser 2021 s'achever sans vous en parler. Sur les 7 tomes par Maurice Druon, je n'ai lu que les 6 premiers. Le 7e, publié plus de 10 ans après, dénote vraiment des autres avec une narration différente, déconnectée du reste de l'œuvre. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il n'a jamais été adapté à l'écran... J'avoue que j'ai mis du temps à lire cette fresque historique. Je craignais que le style et le propos aient vieilli. Mais en réalité, je me suis laissée happée par cette histoire dans laquelle pas un personnage n'est totalement attachant ! Tous sont fourbes et roublards à un moment ou à un autre, tous n'ont que leur intérêt propre comme priorité. Grâce à ce récit, j'avoue que j'ai mieux compris un paquet de faits historiques, des fondements de la guerre de 100 ans à la primogéniture masculine pour les héritages. Maurice Druon s'engouffre bien sûr dans les blancs et les failles de l'Histoire pour imaginer des complots, des trahisons et des meurtres, mais il a le mérite de raconter un pan de l'Histoire avec des faits réels. On y découvre une galerie... Voilà quelques semaines maintenant que j'ai achevé cette série, mais je ne pouvais pas laisser 2021 s'achever sans vous en parler. Sur les 7 tomes par Maurice Druon, je n'ai lu que les 6 premiers. Le 7e, publié plus de 10 ans après, dénote vraiment des autres avec une narration différente, déconnectée du reste de l'œuvre. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il n'a jamais été adapté à l'écran... J'avoue que j'ai mis du temps à lire cette fresque historique. Je craignais que le style et le propos aient vieilli. Mais en réalité, je me suis laissée happée par cette histoire dans laquelle pas un personnage n'est totalement attachant ! Tous sont fourbes et roublards à un moment ou à un autre, tous n'ont que leur intérêt propre comme priorité. Grâce à ce récit, j'avoue que j'ai mieux compris un paquet de faits historiques, des fondements de la guerre de 100 ans à la primogéniture masculine pour les héritages. Maurice Druon s'engouffre bien sûr dans les blancs et les failles de l'Histoire pour imaginer des complots, des trahisons et des meurtres, mais il a le mérite de raconter un pan de l'Histoire avec des faits réels. On y découvre une galerie de nobles qui s'épousent entre eux pour celler ou maintenir des alliances politiques, quitte à engendrer des générations d'enfants avec des problèmes de santé congénitaux... Au final, une série passionnante qui a inspiré l'auteur du Trône de fer : comme quoi, l'Histoire et la littérature française rayonnent encore dans le monde entier !
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Plon
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    50 romans incontournables à offrir ce Noël

    Des romans primés, des thrillers entêtants, des auteurs stars, des étoiles montantes, des héros inoubliables... Dans notre hotte, il y a des histoires pour tous les goûts et toutes les envies. Découvrez vite notre sélection de 50 romans incontournables à offrir ce Noël.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Les livres collectors à glisser sous le sapin de Noël

    Paraît-il que l'important c'est ce qu'il y a à l'intérieur et pas à l'extérieur. Bonne nouvelle, avec notre sélection de collectors, les livres se transforment en écrins et font rimer belles histoires et couvertures sublimes. Ce Noël, c'est tenue de fêtes pour tout le monde, même la littérature !

    Lire l'article