Lisez! icon: Search engine
Les Voyageurs du train de 8h05
Anne-Marie Carrière (traduit par), Karine Guerre (traduit par)
Date de parution : 08/06/2023
Éditeurs :
Fleuve éditions

Les Voyageurs du train de 8h05

Anne-Marie Carrière (traduit par), Karine Guerre (traduit par)
Date de parution : 08/06/2023
Vous rencontrez tous les jours vos meilleurs amis, mais vous ne le savez pas encore
Chaque jour, Iona monte dans le train de 8 h 05 à Hampton Court et s’installe invariablement dans la même voiture, à la même place, accompagnée de Lulu, son fidèle bouledogue français.... Chaque jour, Iona monte dans le train de 8 h 05 à Hampton Court et s’installe invariablement dans la même voiture, à la même place, accompagnée de Lulu, son fidèle bouledogue français. Lors de ce trajet quotidien, elle s’amuse à attribuer des petits surnoms aux habitués du 8 h 05, sans toutefois transgresser la... Chaque jour, Iona monte dans le train de 8 h 05 à Hampton Court et s’installe invariablement dans la même voiture, à la même place, accompagnée de Lulu, son fidèle bouledogue français. Lors de ce trajet quotidien, elle s’amuse à attribuer des petits surnoms aux habitués du 8 h 05, sans toutefois transgresser la Règle n°2 de l’Usager du Train de Banlieue : ne jamais adresser la parole aux autres.
Jusqu’au matin où Macho-Stylé s’étouffe avec un grain de raisin, et où Gentil-mais-Louche se lève et lui sauve la vie… Un événement qui bouleverse les voyageurs du train de 8 h 05 et provoque une réaction en chaîne.
Iona découvre que l’image qu’elle se faisait de ces compagnons anonymes n’a rien à voir avec la réalité. Et quand sa propre vie s’effondre, c’est ce groupe éclectique réuni par hasard qui, de la plus surprenante des manières, viendra à sa rescousse.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265144149
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm
EAN : 9782265144149
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jangofred 21/04/2024
    Lu en semaine et je l'ai savouré avec plaisir . Si vous aimez l'humour et les histoires britanniques , si vous êtes un habitué(e) des transports en commun où vous voyez chaque jour à la première impression des personnes au comportement bizarre et que vous vous demandez quelle est sa vie ou qu'il vous arrive de donner des surnoms aux passagers ce livre est fait pour vous !!!! Tout commence avec Iona , une quinquagénaire , excentrique qui prend tous les jours le même train à 8h05 , s'asseyant à la même place avec son gentil bouledogue français Lulu . Elle s'est lancée dans un petit jeu : donner des surnoms aux habitués du train mais un événement va tout à coup provoquer un enchaînement de circonstances , de situations et auxquels les différents personnages se retrouvent connectés à Iona et qui va changer leurs vies et la sienne en retour. L'autrice décrit les différents moments de sa vie passés dans un train , ou à son travail à travers ses différents personnages qui sont tous aussi attachants , empathiques et qui sont le miroir de ce que nous avons sans doute tous vécu : la pression sociale , la discrimination envers les femmes ou à l'âge , le harcèlement scolaire , la manipulation . Elle nous décrit aussi ce que c'est d'être Londonien , de se retrouver dans des situations incongrues sous une forme aussi d'autodérision . J'ai beaucoup aimé ce livre car je m'y retrouve d'une certaine manière car je prends énormément les transports en commun et parfois d'un coup d'oeil j'observe les gens autour de moi et dans ma tête je me mets aussi à critiquer les passagers ( sans méchanceté bien sûr qui ne l'a jamais fait?) sur leurs attitudes , leur vêtements car oui les bus , les trains sont un lieu de rencontre et par nature on se met vite à scanner les gens au premier abord , on se retrouve dans des moments gênants , de solitude , drôle aussi . on se parle de manière brève etc . La fin est aussi touchante , triste même si je puis dire , mais les Anglais ont cette science , ce savoir à nous plonger dans l'action ce qui du coup m'incite à acheter prochainement le premier roman de Clare Pooley ! Bref lisez ce livre vous allez passez un bon moment Lu en semaine et je l'ai savouré avec plaisir . Si vous aimez l'humour et les histoires britanniques , si vous êtes un habitué(e) des transports en commun où vous voyez chaque jour à la première impression des personnes au comportement bizarre et que vous vous demandez quelle est sa vie ou qu'il vous arrive de donner des surnoms aux passagers ce livre est fait pour vous !!!! Tout commence avec Iona , une quinquagénaire , excentrique qui prend tous les jours le même train à 8h05 , s'asseyant à la même place avec son gentil bouledogue français Lulu . Elle s'est lancée dans un petit jeu : donner des surnoms aux habitués du train mais un événement va tout à coup provoquer un enchaînement de circonstances , de situations et auxquels les différents personnages se retrouvent connectés à Iona et qui va changer leurs vies et la sienne en retour. L'autrice décrit les différents moments de sa vie passés dans un train , ou à son travail à travers ses différents personnages qui sont tous aussi attachants , empathiques et qui sont le miroir de ce que nous avons sans doute tous vécu : la pression sociale...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Laehb80 12/02/2024
    Train de banlieue bondé aux horaires de bureau, des voyageurs aux profils différents se côtoient sans s'adresser la parole, sans se regarder : le trader au costard et chaussures de luxe italien, la collégienne désabusée, l'infirmier timide, l'ex jet setteuse célèbre des sixties, des personnes que rien ne semble pouvoir rapprocher mais qui vont se nouer d'amitié et créer une belle histoire. Personnages drôles et attachants, roman tendre et distrayant, très bon moment de lecture.
  • emilie5335 10/12/2023
    Dans ce roman l’autrice nous propose de découvrir des voyageurs qui prennent tous les matins le train de 8h05 à Hampton Court et qui tous respectaient la Règle n°2 de l’Usager du Train « ne jamais adresser la parole aux autres » jusqu’au jour où l’un d’entre eux s’étouffe avec un grain de raisin forçant ainsi les autres usagers à réagir et à entrer en interaction. Ils sont loin de se douter que leurs vies vont en être totalement chamboulées. On rencontre Iona fantasque cinquantenaire qui s’installe toujours à la même place avec son bouledogue, Lulu, Piers l’insupportable trader de la City (celui qui a failli mourir étouffé), Sanjay le bel infirmier trop gentil et sensible, Emmy qui ne laisse pas Sanjay indifférent, Martha la collégienne harcelée. Chacun d’entre eux cache des choses difficiles et va trouver de l’aide et du réconfort auprès des autres passagers. De nombreux thèmes sont ainsi abordés (le licenciement, le harcèlement, la relation toxique, le rejet du grand âge…). C’est une belle histoire forcément un peu trop par moments comme souvent dans ce type de livres (l’autrice dit elle-même qu’elle s’est inspirée de ses propres trajets en train quand elle travaillait dans la publicité, trajets au cours desquels elle n’a jamais enfreint la règle n°2 de l’Usager de Train…). Mais c’est tout de même une lecture qui fait du bien, qui donne le sourire et l’envie de s’ouvrir aux autres même quand ceux-ci sont aussi détestables que Piers au premier abord !Dans ce roman l’autrice nous propose de découvrir des voyageurs qui prennent tous les matins le train de 8h05 à Hampton Court et qui tous respectaient la Règle n°2 de l’Usager du Train « ne jamais adresser la parole aux autres » jusqu’au jour où l’un d’entre eux s’étouffe avec un grain de raisin forçant ainsi les autres usagers à réagir et à entrer en interaction. Ils sont loin de se douter que leurs vies vont en être totalement chamboulées. On rencontre Iona fantasque cinquantenaire qui s’installe toujours à la même place avec son bouledogue, Lulu, Piers l’insupportable trader de la City (celui qui a failli mourir étouffé), Sanjay le bel infirmier trop gentil et sensible, Emmy qui ne laisse pas Sanjay indifférent, Martha la collégienne harcelée. Chacun d’entre eux cache des choses difficiles et va trouver de l’aide et du réconfort auprès des autres passagers. De nombreux thèmes sont ainsi abordés (le licenciement, le harcèlement, la relation toxique, le rejet du grand âge…). C’est une belle histoire forcément un peu trop par moments comme souvent dans ce type de livres (l’autrice dit elle-même qu’elle s’est inspirée de ses propres trajets en train quand elle travaillait dans la publicité,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • asnico 05/12/2023
    Qui sont donc les voyageurs du train de 8h05 (et de 18h17 au retour) de la banlieue de Londres ? Comme on peut s’y attendre dans un feel-good book, des personnages bien sympathiques avec des problèmes existentiels. Commençons par l’excentrique Iona. Inséparable de sa chienne Lulu et ancienne comédienne, elle a connu la gloire et a toujours clamé son lesbianisme haut et fort à une époque où mieux valait le cacher. Elle tient maintenant une rubrique d’un magazine où elle conseille les gens pour résoudre leurs problèmes personnels. Mais n’allez surtout pas lui dire qu’il s’agit du courrier du cœur ! Dans le train, Iona rencontrera notamment Piers, cadre riche et arrogant de la City. Il supporte de moins en moins ce milieu professionnel mais veut maintenir son niveau de vie pour sa femme. Iona et Piers rencontreront Sanjay, jeune infirmier sympathique (le personnage le plus attendrissant pour moi) que sa mère cherche à caser à tout prix avec une femme. Il travaille en oncologie et doit lutter contre des crises d’angoisse régulières. Sanjay est secrètement amoureux d’Emmie, déjà en couple et qui travaille dans le monde de la publicité. Emmie prend le train tous les jours, est jeune, gentille et belle mais reçoit des insultes par sms donc elle a peur. Enfin, Iona, Piers, Sanjay et Emmie rencontreront Martha, collégienne qui souffre de harcèlement suite à la publication sur les réseaux d’une photo compromettante. Elle se sent très mal et essaie de trouver refuge dans le théâtre. David et Jake sont sympathiques aussi mais cantonnés à de plus petits rôles. Je ne suis pas adepte des feel-good mais j’ai aimé l’histoire, l’ambiance du train où l’on croise finalement un tas de monde sans jamais prendre le temps de nouer du lien social alors que c’est peut-être là qu’on pourrait faire des rencontres très enrichissantes. La vie des personnages change au fil des chapitres construits sous forme de roman choral, bien que Iona reste le pivot dans les décisions de chacun. Une multitude de thèmes contemporains sont abordés et la romance n’est pas très présente. C’est un livre qui, effectivement, détend, et que je conseille. Qui sont donc les voyageurs du train de 8h05 (et de 18h17 au retour) de la banlieue de Londres ? Comme on peut s’y attendre dans un feel-good book, des personnages bien sympathiques avec des problèmes existentiels. Commençons par l’excentrique Iona. Inséparable de sa chienne Lulu et ancienne comédienne, elle a connu la gloire et a toujours clamé son lesbianisme haut et fort à une époque où mieux valait le cacher. Elle tient maintenant une rubrique d’un magazine où elle conseille les gens pour résoudre leurs problèmes personnels. Mais n’allez surtout pas lui dire qu’il s’agit du courrier du cœur ! Dans le train, Iona rencontrera notamment Piers, cadre riche et arrogant de la City. Il supporte de moins en moins ce milieu professionnel mais veut maintenir son niveau de vie pour sa femme. Iona et Piers rencontreront Sanjay, jeune infirmier sympathique (le personnage le plus attendrissant pour moi) que sa mère cherche à caser à tout prix avec une femme. Il travaille en oncologie et doit lutter contre des crises d’angoisse régulières. Sanjay est secrètement amoureux d’Emmie, déjà en couple et qui travaille dans le monde de la publicité. Emmie prend le train tous les jours, est jeune, gentille et belle mais reçoit...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sunnieboo 01/12/2023
    Une très belle découverte ! Sous la forme d'un roman choral, nous suivons Iona, Sanjay, Emmie, Piers et Martha, tous usagers du train de Waterloo qui vont développer une magnifique amitié. Au fil des trajets et des pages, ces inconnus vont reconsidérer leurs premières impressions pour apprendre les uns des autres et surmonter leurs démons. Une magnifique histoire qui traite de sujets importants sous couvert d'une narration légère et entrainante. Un 'page-turner' parfait pour l'été !
Inscrivez-vous à Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !