Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221113646
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1120
Format : 132 x 198 mm

L'Île au trésor et autres récits

Collection : Bouquins
Date de parution : 21/01/2010

Voici enfin réunis les cinq chefs-d'oeuvre qui consacrent Robert Louis Stevenson (1850-1894) comme le maître du récit d'aventures. Celui dont devaient se réclamer des écrivains aussi prestigieux et divers que Kipling, Conan Doyle, Rider Haggard, Jack London, Marcel Schwob, Joseph Conrad, Henry James, G.K. Chesterton, Alain-Fournier, Georges Simenon, Pierre Mac...

Voici enfin réunis les cinq chefs-d'oeuvre qui consacrent Robert Louis Stevenson (1850-1894) comme le maître du récit d'aventures. Celui dont devaient se réclamer des écrivains aussi prestigieux et divers que Kipling, Conan Doyle, Rider Haggard, Jack London, Marcel Schwob, Joseph Conrad, Henry James, G.K. Chesterton, Alain-Fournier, Georges Simenon, Pierre Mac Orlan...
Trésors, mutineries, naufrages, fuites, potences, squelettes grimaçants, sorciers insulaires, lutins en bouteilles, cadavres fugueurs jouant à cache-cache, explorateurs imprudents des gouffres obscurs de l'inconscient que la psychanalyse n'avait pas encore décelés...
Stevenson a su créer des personnages éternels, aussi inoubliables que les ogres de Perrault, Barbe-Bleue ou le Petit Poucet. De L'Île au trésor surgissent Pew l'aveugle qui tâte la route de son bâton avant de commander l'assaut, John Silver, l'égorgeur unijambiste, camouflé en cuisinier doucereux, son perroquet sur l'épaule. Ils succombent, vaincus par le Petit Poucet - Jim Hawkins. David Balfour lui ressemble comme un frère, même si les aventures ne se déroulent plus aux Antilles, mais sur les rives d'une Écosse infestée de pirates et de conspirateurs. Pirates et adolescents courageux, sorciers des îles polynésiennes, cadavres en fuite, sans oublier l'horrible Mr Hyde évadé des enfers de la conscience, tous se rejoignent pour entraîner le lecteur dans un univers fabuleux où tout peut arriver... sauf l'ennui !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221113646
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1120
Format : 132 x 198 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • alberthenri Posté le 8 Septembre 2020
    L'île au trésor est sans conteste l'une des oeuvres pour la jeunesse les plus connues. Publiée sous forme de feuilleton dans le magazine "Young Folks" en 1881/1882, le roman connaitra de très nombreuses adaptations au cinéma dés 1920-il existe même une version avec les Muppets de Jim Henson, avec Tim Curry dans le rôle de Long John Silver. Les versions télévisées connurent aussi un grand succès, j'ai le souvenir d'avoir vu l'une d'elle étant enfant ; Pew l'aveugle m'avait beaucoup impressionné..! Il me parait donc superflu de résumer l'histoire… L'aventure de Jim Hawkins et de ses compagnons à la recherche du trésor des pirates est suffisamment connue me semble t'il ! Différentes éditions du roman de Stevenson furent publiées ; la première en France par Hetzel l'éditeur de Jules Verne. Pour ma part, je possède l'édition grand format publiée par Fleurus en 1992. Les nombreuses illustrations en couleurs de Pierre Joubert (1910/2002) sont tout simplement magnifiques. L'artiste au sommet de sa maîtrise de la couleur nous offre de superbes tableaux et des portraits particulièrement réussis des personnages. Une édition splendide servant à merveille un grand texte.
  • MichaelAvalos Posté le 27 Août 2020
    Je n'irai pas par quatre chemins: chef-d'oeuvre. J'avais lu comme bien d'autres écoliers en mon temps ce classique, et j'ai eu envie de me replonger dans des aventures à l'autre bout du monde... bien m'en a pris, car je relis ce roman avec un regard neuf ! En le lisant, je me suis dit que c'est en fait grâce à Stevenson que les succès de Disney des 20 dernières années ont été possibles. En fait, tout le mythe moderne autour des pirates, jusqu'à leur manière de parler, et la fameuse jambe de bois, tout ça, ça vient de l'Ile au Trésor. L'histoire est archi connue, et d'autres que moi en parlent mieux, alors ici je ne dirai que: si vous ne l'avez pas lu, il est toujours temps de se plonger dans un des plus grand roman d'aventures de tous les temps... Bon vent !
  • Mady23 Posté le 28 Juillet 2020
    « L’île au trésor » a longtemps été considéré comme un roman pour enfant avant d’être élevé au rang de classique d’aventure. Il est à mon goût bien plus que ça : J’ai particulièrement apprécié la relation inter personnage entre le jeune Héro et l’homme à la jambe de bois : John Silver (un personnage tout aussi important que Jim). Cette relation est empreinte de beaucoup de choses très intéressantes : entre un jeu de confiance très fluctueux, une relation presque père fils, une admiration réciproque : l’un pour la naïveté de l’enfance et le rôle de fils qu’il représente et l’autre pour le goût de l’aventure dont il fait preuve.
  • LaBiblidOnee Posté le 20 Juillet 2020
    « Quinze mat'lots sur la malle du mort Yo-ho-ho, une bouteille de rhum ! » (chant marin) Rien de meilleur sur la plage qu'une bonne vieille lecture de pirates et d'île au trésor ! Ce voyage commence dans une auberge de la côte, lorsqu'un marin balafré, patibulaire mais presque, débarque avec une mystérieuse malle qu'il n'ouvre jamais, et ordonne à l'aubergiste et à son fils de le prévenir de tout éventuel passage d'un unijambiste. L'histoire se corse lorsque son ancien équipage retrouve sa trace et lui délivre « la marque noire ». Sous le coup de l'émotion, ainsi que d'un excès quotidien de rhum, il décède non sans révéler l'existence du trésor à Jim, fils de l'aubergiste, avant d'exhaler son dernier soupir… A présent, tous les pirates recherchent Jim qui, avec les adultes qu'il a mis dans la confidence, recherche lui-même le trésor. C'est alors une course à l'équipage, pour partir en mer en toute sécurité… Mais certaines personnes peinent à tenir leur langue, et les pirates sont prêts à tout pour retrouver leur part du magot. Y compris à tuer. Et même à s'entretuer ! On embarque alors avec un capitaine autoritaire, un équipage d'amateurs et une belle bande de mutins en puissances, un perroquet lanceur... « Quinze mat'lots sur la malle du mort Yo-ho-ho, une bouteille de rhum ! » (chant marin) Rien de meilleur sur la plage qu'une bonne vieille lecture de pirates et d'île au trésor ! Ce voyage commence dans une auberge de la côte, lorsqu'un marin balafré, patibulaire mais presque, débarque avec une mystérieuse malle qu'il n'ouvre jamais, et ordonne à l'aubergiste et à son fils de le prévenir de tout éventuel passage d'un unijambiste. L'histoire se corse lorsque son ancien équipage retrouve sa trace et lui délivre « la marque noire ». Sous le coup de l'émotion, ainsi que d'un excès quotidien de rhum, il décède non sans révéler l'existence du trésor à Jim, fils de l'aubergiste, avant d'exhaler son dernier soupir… A présent, tous les pirates recherchent Jim qui, avec les adultes qu'il a mis dans la confidence, recherche lui-même le trésor. C'est alors une course à l'équipage, pour partir en mer en toute sécurité… Mais certaines personnes peinent à tenir leur langue, et les pirates sont prêts à tout pour retrouver leur part du magot. Y compris à tuer. Et même à s'entretuer ! On embarque alors avec un capitaine autoritaire, un équipage d'amateurs et une belle bande de mutins en puissances, un perroquet lanceur d'alerte, un enfant malicieux, quelques couteaux et de la poudre à canon - ainsi bien sûr que quelques tonneaux de rhum, pour pimenter tout ça ! Robert Louis STEVENSON emmène petits et grands chercher le trésor enfoui sur l'île au squelette, tenir des sièges, combattre, creuser des trous, négocier avec des maronnés, et enfin : naviguer en eaux aussi troubles que celles du fameux mojito… Car dans cette histoire, tout le monde n'est pas tout blanc ou tout noir : Certains retournent leur veste au gré du vent. Un membre de l'équipage nommé Silver notamment, comme son nom l'indique, est aussi gris que l'argent après lequel il court, et qui est son seul maître ! Un roman efficace et dépaysant, même s'il n'égale pas tout à fait mon coup de coeur de l'année dernière : « L'Île », le magnifique roman de Robert MERLE, très étrangement méconnu (je vous mets le lien dessous). Sur ce, je repars à l'aventure avec Robinson puis Jules Verne : je vous en dirai des nouvelles ! Je vous souhaite à tous de très belles vacances ! « Sauf un mat'lot, tous étaient morts Sur soixant'-quinze montés à bord »
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sommage Posté le 4 Juillet 2020
    L’île au trésor ? Classique d'enfance, vous voulez le lire depuis des mois ? Vous hésitez ? Mais lisez le, pardi ! Centre de tous les romans d'aventure, vous y trouverez le monde des pirates du 17ème siècle, mais aussi celui de Jim Hawkins, qui cherche désespérément à arrêter ces flibustiers. Un étonnant hasard fut à l'origine de ce livre : le beau-fils de Stevenson, en 1881, dessinait la carte d'une île, Stevenson l'aperçut et vint l'aider à rajouter des noms qui figurent aussi dans le livre (comme la colline de la Longue-Vue). Et avec le crayon de son fils, il inscrivit dans le cadre en haut à droite L'île au trésor. L'inspiration naquit alors. Même si j'ai trouvé le temps long au début, tout s'accélère puis on trépide d'impatience de connaître la suite. Les personnages (même ces pirates ingrats) sont attachants, l'île est bien décrite, et l'écriture est sans défaut. Le tout est très bien mené, de main maître si je puis me permettre ! "Mais combien n'avait-il pas coûté avant d'être amassé, combien de sang et de larmes, combien de beaux navires envoyés par le fond, combien de braves jetés à la mer, combien de coups de canon, combien de... L’île au trésor ? Classique d'enfance, vous voulez le lire depuis des mois ? Vous hésitez ? Mais lisez le, pardi ! Centre de tous les romans d'aventure, vous y trouverez le monde des pirates du 17ème siècle, mais aussi celui de Jim Hawkins, qui cherche désespérément à arrêter ces flibustiers. Un étonnant hasard fut à l'origine de ce livre : le beau-fils de Stevenson, en 1881, dessinait la carte d'une île, Stevenson l'aperçut et vint l'aider à rajouter des noms qui figurent aussi dans le livre (comme la colline de la Longue-Vue). Et avec le crayon de son fils, il inscrivit dans le cadre en haut à droite L'île au trésor. L'inspiration naquit alors. Même si j'ai trouvé le temps long au début, tout s'accélère puis on trépide d'impatience de connaître la suite. Les personnages (même ces pirates ingrats) sont attachants, l'île est bien décrite, et l'écriture est sans défaut. Le tout est très bien mené, de main maître si je puis me permettre ! "Mais combien n'avait-il pas coûté avant d'être amassé, combien de sang et de larmes, combien de beaux navires envoyés par le fond, combien de braves jetés à la mer, combien de coups de canon, combien de trahisons, de mensonges et de crimes, c'est ce que personne n'aurait pu dire".
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.