Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258143715
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Madame Einstein

Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
Date de parution : 08/02/2018
L'autre génie
Zurich, 1886. Mileva Marić quitte sa Serbie natale et décide de braver la misogynie de l’époque pour vivre sa passion de la science. À l’Institut polytechnique, cette étrangère affublée d’une jambe boiteuse, seule femme de sa promotion, est méprisée par tous ses camarades. Tous, sauf un étudiant juif farfelu, aux cheveux ébouriffés, stigmatisé par sa religion.... Zurich, 1886. Mileva Marić quitte sa Serbie natale et décide de braver la misogynie de l’époque pour vivre sa passion de la science. À l’Institut polytechnique, cette étrangère affublée d’une jambe boiteuse, seule femme de sa promotion, est méprisée par tous ses camarades. Tous, sauf un étudiant juif farfelu, aux cheveux ébouriffés, stigmatisé par sa religion. C’est Albert Einstein. Les deux parias tombent aussitôt amoureux. Et élaborent ensemble leur pensée scientifique. Mais y a-t-il de la place pour deux génies dans un même couple ? De drames domestiques en humiliations conjugales, Mileva apprend la dure réalité du mariage, passé les premières ferveurs de l’amour.

Dans un récit à la première personne aux poignants accents de vérité, Marie Benedict rend hommage à l’une des femmes les plus bafouées de l’histoire du xxe siècle, dont la contribution à la théorie de la relativité a donné lieu à un virulent débat, et brosse un portrait nuancé – mais toujours documenté – de celui qui reçut à lui seul tous les honneurs.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258143715
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Marie Benedict revisite le triste destin de l'épouse d'Einstein, génie réduit au silence de la vie de famille."
 
Livres Hebdo

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bilodoh Posté le 4 Juillet 2021
    Biographie de Mileva Maric, la première épouse d’Albert Einstein. Une jeune Serbe, assez intelligente pour que l’école polytechnique de Berne l’accepte comme étudiante, la seule femme de sa promotion. Elle est bien décidée, elle veut faire son chemin dans la vie scientifique, sans mariage ni enfants, car à part Marie Curie, quelle femme de science a réussi à avoir à la fois un mari et une carrière? Un collègue étudiant lui sourit, s’impose à elle. Ils font de la musique ensemble. Ils discutent de physique et de mathématiques. Il lui dit qu’il l’aime pour son intelligence, ils écrivent ensemble des publications scientifiques. Mais le nom de Mileva disparait des articles et plus Albert obtient les promotions et les honneurs, plus elle est reléguée aux tâches ménagères, jusqu’à ce que le couple éclate. Mileva n’est pas la seule à qui c’est arrivé. Elle l’a aidé à gravir les échelons, et du haut de l’échelle il la regarde de haut… On constate aussi que la renommée scientifique n’est pas due qu’aux seules qualités intellectuelles. Albert Einstein avait aussi une personnalité flamboyante et un talent pour se faire remarquer. Si son côté rebelle (ou bohème) lui a valu de ne pas trouver... Biographie de Mileva Maric, la première épouse d’Albert Einstein. Une jeune Serbe, assez intelligente pour que l’école polytechnique de Berne l’accepte comme étudiante, la seule femme de sa promotion. Elle est bien décidée, elle veut faire son chemin dans la vie scientifique, sans mariage ni enfants, car à part Marie Curie, quelle femme de science a réussi à avoir à la fois un mari et une carrière? Un collègue étudiant lui sourit, s’impose à elle. Ils font de la musique ensemble. Ils discutent de physique et de mathématiques. Il lui dit qu’il l’aime pour son intelligence, ils écrivent ensemble des publications scientifiques. Mais le nom de Mileva disparait des articles et plus Albert obtient les promotions et les honneurs, plus elle est reléguée aux tâches ménagères, jusqu’à ce que le couple éclate. Mileva n’est pas la seule à qui c’est arrivé. Elle l’a aidé à gravir les échelons, et du haut de l’échelle il la regarde de haut… On constate aussi que la renommée scientifique n’est pas due qu’aux seules qualités intellectuelles. Albert Einstein avait aussi une personnalité flamboyante et un talent pour se faire remarquer. Si son côté rebelle (ou bohème) lui a valu de ne pas trouver d’emploi facilement en début de carrière, après ses premiers articles, sa popularité s’est accrue grâce à cette personnalité qui a également contribué à lui assurer la paternité de ses idées. Un roman biographique révélateur de l’histoire de la science et de la condition féminine du début du vingtième siècle (et de choses qui n'ont peut-être pas changées...)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lilou789 Posté le 1 Mai 2021
    J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. Madame Einstein raconte, sous forme de fiction tirée de faits réels, la vie de celle qui fut la première femme du célèbrissime Albert Einstein. Il montre comment une jeune et brillante femme claudicante, encouragée par un père généreux et ambitieux parvient à faire de prestigieuses études de physique. Si son père a tout fait pour lui permettre d'avancer sur la voie de la carrière scientifique, il n'avait pas prévu, vu son handicap lié à sa claudication, qu'elle puisse intéresser la gente masculine. Albert Einstein la séduit et elle finit par se laisser prendre au jeu, imaginant pouvoir mener de front carrière scientifique et épouse. Le lecteur découvre alors un Albert Einstein dans l'intimité, peu enclin à la modernité. Celle qui, dans ce livre en tout cas, a largement inspiré et théorisé la gravité en rédigeant des articles dans des revues spécialisées qui feront date, va être petit à petit rabaissée au rang de femme au foyer, le scientifique s'arrogeant la paternité de la théorie, et les lauriers qui vont avec, sans aucun scrupule. L' épouse, touchée par des drames personnels, desquels Albert se tient à distance, et la gestion de la famille, tentera... J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. Madame Einstein raconte, sous forme de fiction tirée de faits réels, la vie de celle qui fut la première femme du célèbrissime Albert Einstein. Il montre comment une jeune et brillante femme claudicante, encouragée par un père généreux et ambitieux parvient à faire de prestigieuses études de physique. Si son père a tout fait pour lui permettre d'avancer sur la voie de la carrière scientifique, il n'avait pas prévu, vu son handicap lié à sa claudication, qu'elle puisse intéresser la gente masculine. Albert Einstein la séduit et elle finit par se laisser prendre au jeu, imaginant pouvoir mener de front carrière scientifique et épouse. Le lecteur découvre alors un Albert Einstein dans l'intimité, peu enclin à la modernité. Celle qui, dans ce livre en tout cas, a largement inspiré et théorisé la gravité en rédigeant des articles dans des revues spécialisées qui feront date, va être petit à petit rabaissée au rang de femme au foyer, le scientifique s'arrogeant la paternité de la théorie, et les lauriers qui vont avec, sans aucun scrupule. L' épouse, touchée par des drames personnels, desquels Albert se tient à distance, et la gestion de la famille, tentera à plusieurs reprises de collaborer avec son mari, comme ont pu le faire Pierre et Marie Curie. Mais, Albert ne l'entend pas ainsi, la met de côté et n'attend plus d'elle, qu'elle s'occupe de son foyer. Au delà de l'histoire d'une relation entre deux scientifiques, c'est la condition des femmes qui est mise en lumière dans ce livre très bien écrit, agréable à lire. C'est aussi la place des femmes dans le monde scientifique qui est interrogée. Plus d'un siècle plus tard, il reste des progrès à faire. J'ai eu un coup de coeur pour ce roman, tant pour l'écriture que pour la thématique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jesselee Posté le 28 Avril 2021
    Coup de coeur totalement inattendu! Madame Einstein est une biographie romancée de la première épouse du célèbre physicien Albert Einstein. En 1896, Mileva quitte sa Serbie natale pour aller étudier à l'institut Polytechnique de Zurich. Elle est la cinquième femme à être admise dans cet établissement d'élite. Tous les étudiants l'ignorent ou se moquent d'elle. Tous, sauf un, qui lui semble sympathique, aux cheveux ébouriffés..et qui se nomme Albert Einstein. D'abord très proche amicalement, ils vont vite tomber amoureux et se marier très rapidement contre l'avis de tous. Ils vont mettre en commun leurs pensées scientifiques. Einstein promet qu'ils mèneront une vie de bohème où ils pourront tous les deux exercer leurs talents de scientifiques à parts égales. Mais rien ne se passe comme prévu. Albert s'approprie les découvertes faites avec Mileva, l'écartant complètement des grandes avancées scientifiques qui lui sont attribuées. (Ce n'est que récemment, depuis que l'on a retrouvé leur correspondance, que des doutes et des débats ont émergé pour reconsidérer la place de Mileva dans l'élaboration des théories d'einstein.) Cette lecture est un bel hommage (même si cela est romancé!) à cette femme brillante qui a dû sacrifier ses ambitions universitaires et son intelligence pour favoriser l'ascension d'Albert Einstein.
  • diablotin0 Posté le 27 Avril 2021
    J'ai un tout autre regard sur Albert Einstein et beaucoup plus dur que celui que j'avais en lisant "le cas Éduard Einstein" de Laurent Seksik. Dans ce dernier, j'avais relevé son désarroi et son incapacité à s'occuper de son fils Éduard mais j'y avais vu aussi son côté son côté humain, son combat contre le racisme, pour l'égalité. Ici, c'est principalement son égocentrisme exacerbé que je retiens. "Tu es un génie dans bien des domaines mais pas en ce qui concerne le cœur humain." Madame Einstein, Mileva Maric, est très brillante et a, à bien des égards, contribué au succès de Albert Einstein, son mari. Sous de faux prétexte,il ne lui a jamais reconnu publiquement une place. Les articles qu'ils ont écrit ensemble ne portent jamais leur deux noms, seul celui d'Albert Einstein est mentionné. Prétention ? oui, jalousie ? sans doute ! Albert va progressivement considérer sa femme non plus comme une grande scientifique mais comme une simple femme se devant d'être au foyer et pourtant leur couple s'est construit sur de tout autres projets. Mileva est, contrairement à Albert, d'une grande de loyauté, elle se fait violence mais préserve l'image de son mari. Ainsi face à Marie Curie qui lui... J'ai un tout autre regard sur Albert Einstein et beaucoup plus dur que celui que j'avais en lisant "le cas Éduard Einstein" de Laurent Seksik. Dans ce dernier, j'avais relevé son désarroi et son incapacité à s'occuper de son fils Éduard mais j'y avais vu aussi son côté son côté humain, son combat contre le racisme, pour l'égalité. Ici, c'est principalement son égocentrisme exacerbé que je retiens. "Tu es un génie dans bien des domaines mais pas en ce qui concerne le cœur humain." Madame Einstein, Mileva Maric, est très brillante et a, à bien des égards, contribué au succès de Albert Einstein, son mari. Sous de faux prétexte,il ne lui a jamais reconnu publiquement une place. Les articles qu'ils ont écrit ensemble ne portent jamais leur deux noms, seul celui d'Albert Einstein est mentionné. Prétention ? oui, jalousie ? sans doute ! Albert va progressivement considérer sa femme non plus comme une grande scientifique mais comme une simple femme se devant d'être au foyer et pourtant leur couple s'est construit sur de tout autres projets. Mileva est, contrairement à Albert, d'une grande de loyauté, elle se fait violence mais préserve l'image de son mari. Ainsi face à Marie Curie qui lui fait savoir que son mari a toujours appuyé sa carrière et s'est battu pour que son nom figure aussi sur les articles et liste des personnes sélectionnés en 1903 pour le prix Nobel, elle esquive ce qui s'est passé avec Albert. Plus les jours passent, plus Albert acquiert de la notoriété et plus Mileva s'efface pour ne devenir que l'ombre de son mari. C'est une biographie romancée, mais Marie Bénédicte s'est beaucoup documentée pour être au plus proche de la réalité. C'est un livre passionnant, révoltant et qui fait amplement relativiser (c'est un comble !) les mérites et la grandeur de Monsieur Einstein.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nad_lecture Posté le 24 Avril 2021
    Bon y a pas à dire j'ai adoré ce roman qui retrace la rencontre et l'histoire d'Albert Einstein et Mileva Mari#263; sa première épouse. J'avais déjà eu un avant-goût de leur histoire dans la série Genius la saison 1 retraçant la vie d'Einstein . Il est vrai qu'on reste dans la catégorie roman et non biographie donc certains passages sont imaginés par l'auteure, mais elle se base quand même sur la correspondance entre eux entre 1897 et 1903, et d'autres sources officielles. Le style est simple, il se lit très facilement même lorsqu'on aborde les thèmes de physique ou mathématiques. La narratrice Mileva, aurait pu devenir une grande mathématicienne et physicienne, mais elle a tout sacrifié pour son amour Albert. Après je n'ai pas envie de vous spoiler mais bon on sait qu'ils se sont séparés et ont divorcé en 1919, donc voilà 🙄🙄... Ce que l'on découvre : la condition des femmes de l'époque, qui ne sont là que pour faire des enfants, s'occuper de leur mari, accepter tout d'eux, peu d'accès en faculté pour les femmes, sans compter la montée de l'antisémitisme, Mileva Mari#263; est slave et reniée par la famille Einstein. (Comme Djamel Debbouze a dit "On est toujours le raciste... Bon y a pas à dire j'ai adoré ce roman qui retrace la rencontre et l'histoire d'Albert Einstein et Mileva Mari#263; sa première épouse. J'avais déjà eu un avant-goût de leur histoire dans la série Genius la saison 1 retraçant la vie d'Einstein . Il est vrai qu'on reste dans la catégorie roman et non biographie donc certains passages sont imaginés par l'auteure, mais elle se base quand même sur la correspondance entre eux entre 1897 et 1903, et d'autres sources officielles. Le style est simple, il se lit très facilement même lorsqu'on aborde les thèmes de physique ou mathématiques. La narratrice Mileva, aurait pu devenir une grande mathématicienne et physicienne, mais elle a tout sacrifié pour son amour Albert. Après je n'ai pas envie de vous spoiler mais bon on sait qu'ils se sont séparés et ont divorcé en 1919, donc voilà 🙄🙄... Ce que l'on découvre : la condition des femmes de l'époque, qui ne sont là que pour faire des enfants, s'occuper de leur mari, accepter tout d'eux, peu d'accès en faculté pour les femmes, sans compter la montée de l'antisémitisme, Mileva Mari#263; est slave et reniée par la famille Einstein. (Comme Djamel Debbouze a dit "On est toujours le raciste de quelqu'un"). En plus elle d'être slave elle est orthodoxe et scientifique, la vie est plus difficile pour certains que pour d'autres c'est évident. Je n'ai pas trouvé que cette femme était niaise comme certains l'ont dit, il ne faut pas oublier quand on lit un roman historique de se rappeler du contexte de l'époque, le divorce n'était pas vu comme aujourd'hui, une femme étudiante non plus. En bref, Mileva rêvait d'un destin tel que Pierre et Marie Curie, mais elle n'a pas fait les bons choix selon cette dernière...
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.