Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782749163826
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 220 mm
Mamma Maria
Collection : Romans
Date de parution : 05/03/2020
Éditeurs :
Cherche midi
En savoir plus

Mamma Maria

Collection : Romans
Date de parution : 05/03/2020
Un ristretto d’Italie.
« Ciao, Sofia, qu’est-ce que je te sers ? Comme d’habitude ? Et j’ajoute un cornetto, parce qu’il faut manger, ma fille !
– Oui, merci, Maria. »
Je m’installe en terrasse, face à la mer, comme chaque...
« Ciao, Sofia, qu’est-ce que je te sers ? Comme d’habitude ? Et j’ajoute un cornetto, parce qu’il faut manger, ma fille !
– Oui, merci, Maria. »
Je m’installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que je suis de retour en Italie. J’aime bien travailler au son des tasses qui s’entrechoquent. Et, au...
« Ciao, Sofia, qu’est-ce que je te sers ? Comme d’habitude ? Et j’ajoute un cornetto, parce qu’il faut manger, ma fille !
– Oui, merci, Maria. »
Je m’installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que je suis de retour en Italie. J’aime bien travailler au son des tasses qui s’entrechoquent. Et, au Mamma Maria, j’ai toujours de la compagnie. Il y a ceux qui viennent tuer le temps. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les ados qui sirotent un soda, monsieur le curé, et, surtout, mes partenaires de scopa.
Ici, on vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude ou écouter Celentano. Moi, je viens pour me persuader que j’ai bien fait de quitter Paris… et l’autre abruti.
Il fait quand même meilleur ici.
Et puis, on cherche aussi à profiter de la bonne humeur (ou non) de Maria, qui mène, comme une mamma, tout ce petit monde à la baguette.
Bref, j’ai enfin retrouvé mon village paisible.
Enfin, paisible jusqu’au jour où…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749163826
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 220 mm
Cherche midi
En savoir plus

Ils en parlent

«Un roman aussi humain que drôle, qui donne envie de visiter l’Italie tout en redonnant foi en l’humanité»
 
Madleen / Librairie Hisler

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lauclaujo Posté le 12 Avril 2022
    Un Livre « Feel good » comme on aimerait vivre. De belles amitiés , Dolce vita, soleil, douceur de vivre . On a envie de vivre dans ces paysages , de s'y planter, de les contempler.. Et d'aller visiter ces merveilles. Ça fait un bien fou ...Le livre refermé, il reste dans le cœur le soleil et la chaleur de merveilleuses amitiés
  • Maudestie Posté le 11 Avril 2022
    Dans le café de Maria on retrouve toute la vie de ce petit village Italien. Passer du temps avec Sofia et tous les autres était vraiment agréable. Et sous couvert d’un ton léger, frais et drôle, Serena Giuliano nous amène un fois de plus sur un terrain plus sérieux, qui est ici celui des migrants. Une lecture fort sympathique !
  • MyLittleNotes Posté le 7 Avril 2022
    Certaines étapes de la vie nous font retourner à l'essentiel de manière impromptue. Après une rupture, l'héroïne, Sofia, possède ce qu'il faut de sensibilité pour se laisser porter par les événements et, même si elle voudrait a priori renouer avec sa vie parisienne, être guidée par les vagues de la côté amalfitaine qu'elle connaît si bien. C'est au coeur de petits villages comme celui où règne le Mamma Maria que la vie reprend un sens. Pourtant pas amatrice de café, j'irais bien m'installer, lunettes de soleil sur le nez et chapeau de paille sur la tête, sur la terrasse de cet établissement italien pour retrouver l'ambiance décrite par Serena Giuliano et pour cela, je commanderais peut-être un 'espresso' pour me laisser porter par les effluves. A conseiller aux lecteurs ancrés dans leurs racines et sensibles aux liens forts qui lient les personnes entre elles avec pudeur.
  • EmiLieDesLivres Posté le 6 Avril 2022
    L'Italie 🍕, un village authentique accroché à une côte plongeant dans la Méditerranée 🏖, ses habitants hauts en couleurs. Le ton est donné pour le second roman de Serena Giuliano. A cela vous pouvez rajouter de l'humour 🤣, des répliques dont elle a la maitrise et une écriture fluide. Et c'est tout ? me direz vous. Je répondrai, c'est déjà pas mal, non 😀? Vous avez bien raison, le décor 🌊 est superbe mais ne fait pas l'histoire. Le fond, beaucoup plus sombre, n'est pas en reste. L'arrivée de extrême droite au pouvoir ⬛ et la délicate question de l'immigration 👥👥 sont posées simplement, avec le coeur. Deux héroïnes, Sofia 👩 et Maria 👳#8205;#9792;️ s'enchainent à tour de rôle pour dérouler le récit. Leurs points de vue 🧐, leurs générations vont apprendre à se comprendre pour mieux se compléter. Cette construction à deux voix donne du rythme et du corps au récit, sans jamais lasser, bien au contraire, on en redemande ➕➕! (titre) L'autrice 👩#8205;💻 a eut l'intelligence de prendre du recul sur ses 2 patries, l'Italie celle du coeur et la France celle d'adoption, pour nous livrer une histoire vraie, authentique. Si les clichés sont là, c'est pour mieux... L'Italie 🍕, un village authentique accroché à une côte plongeant dans la Méditerranée 🏖, ses habitants hauts en couleurs. Le ton est donné pour le second roman de Serena Giuliano. A cela vous pouvez rajouter de l'humour 🤣, des répliques dont elle a la maitrise et une écriture fluide. Et c'est tout ? me direz vous. Je répondrai, c'est déjà pas mal, non 😀? Vous avez bien raison, le décor 🌊 est superbe mais ne fait pas l'histoire. Le fond, beaucoup plus sombre, n'est pas en reste. L'arrivée de extrême droite au pouvoir ⬛ et la délicate question de l'immigration 👥👥 sont posées simplement, avec le coeur. Deux héroïnes, Sofia 👩 et Maria 👳#8205;#9792;️ s'enchainent à tour de rôle pour dérouler le récit. Leurs points de vue 🧐, leurs générations vont apprendre à se comprendre pour mieux se compléter. Cette construction à deux voix donne du rythme et du corps au récit, sans jamais lasser, bien au contraire, on en redemande ➕➕! (titre) L'autrice 👩#8205;💻 a eut l'intelligence de prendre du recul sur ses 2 patries, l'Italie celle du coeur et la France celle d'adoption, pour nous livrer une histoire vraie, authentique. Si les clichés sont là, c'est pour mieux en rire 😂. Que celui qui en refermant ce livre 📘, n'a pas eut envie de s'attabler en terrasse et siroter un Amalfitano 🥃 me jette la première pierre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • FloraRol Posté le 4 Avril 2022
    Première découverte pour moi de Serena Giuliano, je me suis plongée dans Mamma Maria avec beaucoup d'entrain et d'enthousiasme. Au départ totalement emportée par cette authentique atmosphère italienne, j'en ressors mitigée et ai finalement beaucoup de mal à dire si j'ai vraiment apprécié ce roman… Une partie de moi a adoré respirer ce parfum d'Italie, la gastronomie, le soleil et la mer, les personnages hauts en couleur, leur solidarité de village, l'amalfitano pour l'aperitivo… tout ça sur fond musical d'Adriano Celentano ! J'ai été conquise par ces personnages si attachants, Sofia et Maria évidemment, mais aussi Franco, ce petit papy qui ne raterait pour rien au monde une partie de scopa en terrasse, et tous les autres. L'alternance entre Maria et Sofia fait que les chapitres s'enchaînent très vite. Je me suis beaucoup attachée au personnage de Sofia et j'avais toujours envie de revenir à sa narration donc le récit a eu sur moi un côté page-turner. Conquise aussi par les thèmes abordés, sur lesquels je me suis sentie - j'ai envie de dire, évidemment - sur la même longueur d'ondes que l'auteure. La thématique des migrants, de la peur de l'autre au sein de ce petit village du sud... Première découverte pour moi de Serena Giuliano, je me suis plongée dans Mamma Maria avec beaucoup d'entrain et d'enthousiasme. Au départ totalement emportée par cette authentique atmosphère italienne, j'en ressors mitigée et ai finalement beaucoup de mal à dire si j'ai vraiment apprécié ce roman… Une partie de moi a adoré respirer ce parfum d'Italie, la gastronomie, le soleil et la mer, les personnages hauts en couleur, leur solidarité de village, l'amalfitano pour l'aperitivo… tout ça sur fond musical d'Adriano Celentano ! J'ai été conquise par ces personnages si attachants, Sofia et Maria évidemment, mais aussi Franco, ce petit papy qui ne raterait pour rien au monde une partie de scopa en terrasse, et tous les autres. L'alternance entre Maria et Sofia fait que les chapitres s'enchaînent très vite. Je me suis beaucoup attachée au personnage de Sofia et j'avais toujours envie de revenir à sa narration donc le récit a eu sur moi un côté page-turner. Conquise aussi par les thèmes abordés, sur lesquels je me suis sentie - j'ai envie de dire, évidemment - sur la même longueur d'ondes que l'auteure. La thématique des migrants, de la peur de l'autre au sein de ce petit village du sud de l'Italie, est intéressante. Et en même temps, j'ai parfois trouvé ça « nian nian ». Je me suis ennuyée à certains passages car il n'y a aucune surprise, aucun suspense… tout cela est un peu trop convenu, prévisible et politiquement correct pour moi… Est-ce finalement ce que l'on appelle un roman feel good ? Le sujet, dans ce cadre pétillant et ensoleillé, aurait mérité d'être abordé avec plus de subtilité, plus de complexité. Une légère déception donc, mais ce fut malgré tout un très bon moment de lecture et je retenterai certainement l'expérience Serena Giuliano avec un autre titre !
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !