Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221192009
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 135 x 215 mm

Nos faces cachées

Madeleine NASALIK (Traducteur)
Collection : Collection R
Date de parution : 02/11/2015

Le roman phénomène de l’auto-édition Young Adult, best-seller aux États-Unis.
Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose...

Le roman phénomène de l’auto-édition Young Adult, best-seller aux États-Unis.
Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…
Nos faces cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire.
L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

Coup de coeur du blog Le Boudoir écarlate :
« C’est poignant, magnifique, magique ! Comme dans Nos étoiles contraires de John Green, on ne cesse de pleurer, mais pour ne retenir à la fin que les messages d’espoir et d’amour, la leçon de vie. »

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221192009
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SailorMercure Posté le 14 Juillet 2020
    J'ai enfin fini cette lecture ! Non pas que je l'ai pas aimé, bien au contraire. Je suis encore toute retournée de l'histoire que je viens de lire. L'auteure a vraiment fait un excellent travail avec cette histoire. Tout est touchant, que ce soit l'histoire en elle même ou bien les personnages. Profond, triste, dramatique, drôle, romantique, il y a tellement de mots pour définir les différentes émotions que j'ai ressentis en ayant lu ce livre. À un moment donné cependant, j'ai du arrêter ma lecture car tout était trop sombre, j'entends par là que l'histoire devenait vraiment trop triste et ça m'a un peu mis le moral à zéro... Cependant lorsque j'ai repris ma lecture je n'ai pas du tout été déçue, bien au contraire. Le fond de l'histoire est vraiment triste et dramatique mais elle est aussi inspirante, pleine d'espoir et nous donne du courage pour affronter les aléas de la vie, le tout, avec des passages ''moralisateurs'' et bienfaisants. Le seul point qui m'a dérangé, si on peut dire ça comme ça, c'est que l'auteure à un peu trop joué la carte du dramatique et du tragique. Entre le personnage de Ambrose, qui endure toutes ces morts...,... J'ai enfin fini cette lecture ! Non pas que je l'ai pas aimé, bien au contraire. Je suis encore toute retournée de l'histoire que je viens de lire. L'auteure a vraiment fait un excellent travail avec cette histoire. Tout est touchant, que ce soit l'histoire en elle même ou bien les personnages. Profond, triste, dramatique, drôle, romantique, il y a tellement de mots pour définir les différentes émotions que j'ai ressentis en ayant lu ce livre. À un moment donné cependant, j'ai du arrêter ma lecture car tout était trop sombre, j'entends par là que l'histoire devenait vraiment trop triste et ça m'a un peu mis le moral à zéro... Cependant lorsque j'ai repris ma lecture je n'ai pas du tout été déçue, bien au contraire. Le fond de l'histoire est vraiment triste et dramatique mais elle est aussi inspirante, pleine d'espoir et nous donne du courage pour affronter les aléas de la vie, le tout, avec des passages ''moralisateurs'' et bienfaisants. Le seul point qui m'a dérangé, si on peut dire ça comme ça, c'est que l'auteure à un peu trop joué la carte du dramatique et du tragique. Entre le personnage de Ambrose, qui endure toutes ces morts..., ses séquelles morales et physiques, ses pertes, son amour propre, Rita et son mari violent... Bailey et sa maladie.... Fern et son manque de confiance en elle et ses remarques constantes sur son physique.... Je trouvais, à mon moment donné que ça faisait beaucoup trop et que du coup, l'histoire perdait en crédibilité. Cela dit, plus les pages passaient et plus on reçoit une bouffée d'air frais. Tout se fini ''bien'' malgré SPOIL la perte de certains personnages. Les autres personnages en ressortent encore plus forts et nous même, lecteurs, ressentons un apaisement profond. Je suis contente du dénouement et de l'hommage aux personnages, qui malgré le fait qu'ils soient ''morts'', restent constamment dans l'histoire et comblent le ''vide'' rien qu'en étant mentionnés grâce aux flashbacks. En conclusion c'est un livre que je recommande, puissant, dramatique mais plein d'espoir et de force, voilà les mots qui pourront vous donnez l'envie de lire Nos faces cachées.
    Lire la suite
    En lire moins
  • audreydaviaud Posté le 15 Juin 2020
    Le personnage que j’ai préféré dans cette histoire est Bailey, le cousin de Fern atteint d’une grave maladie, et qui malgré ça et près à tout pour rendre son entourage heureux. Cette histoire m’a beaucoup touché, elle m’a énormément fait pleurer aussi. Mais elle m’a également fait sourire. Ce livre restera gravé dans ma mémoire pour les jours où je n’aurais pas le moral. Ce roman a été pour moi un vrai coup de cœur et je vous le recommande fortement.
  • Laulette Posté le 26 Mai 2020
    Nos faces cachées est un roman dont j'ai beaucoup entendu parler à sa sortie et même après. J'étais donc curieuse de découvrir cette histoire d'amour appréciée par beaucoup de lecteurs. Au final, c'est une belle réussite, je me suis attachée à Ambre et Young, deux personnages différents de ce que l'on rencontre habituellement. Fern est amoureuse d'Ambrose depuis de nombreuses années mais elle n'ose pas le lui avouer. Seul Bailey, son cousin qui est également son meilleur ami, est au courant des sentiments de Fern. Après tout, comment le meilleur lutteur du lycée, beau comme un dieu, peut s'intéresser à une banale fille, constamment plongée dans les bouquins ? Mais dans la vie, rien n'est écrit et le destin de nos trois personnages se retrouve bouleversé par un drame, celui du 11 septembre 2001. Toutes les cartes sont désormais redistribuées... En commençant le roman, j'ai eu peur de tomber sur une histoire classique de lycéens. La fille invisible du garçon populaire, le meilleur ami extravagant, l'impossible relation amoureuse... Heureusement, on réalise très vite que ce n'est pas une banale intrigue qui va se jouer dans Nos faces cachées ! Et les personnages y sont pour quelque chose. En effet, je les ai trouvés... Nos faces cachées est un roman dont j'ai beaucoup entendu parler à sa sortie et même après. J'étais donc curieuse de découvrir cette histoire d'amour appréciée par beaucoup de lecteurs. Au final, c'est une belle réussite, je me suis attachée à Ambre et Young, deux personnages différents de ce que l'on rencontre habituellement. Fern est amoureuse d'Ambrose depuis de nombreuses années mais elle n'ose pas le lui avouer. Seul Bailey, son cousin qui est également son meilleur ami, est au courant des sentiments de Fern. Après tout, comment le meilleur lutteur du lycée, beau comme un dieu, peut s'intéresser à une banale fille, constamment plongée dans les bouquins ? Mais dans la vie, rien n'est écrit et le destin de nos trois personnages se retrouve bouleversé par un drame, celui du 11 septembre 2001. Toutes les cartes sont désormais redistribuées... En commençant le roman, j'ai eu peur de tomber sur une histoire classique de lycéens. La fille invisible du garçon populaire, le meilleur ami extravagant, l'impossible relation amoureuse... Heureusement, on réalise très vite que ce n'est pas une banale intrigue qui va se jouer dans Nos faces cachées ! Et les personnages y sont pour quelque chose. En effet, je les ai trouvés très bien construits. Je me suis rapidement attachée à Fern. Malgré sa timidité et son manque de confiance en elle, c'est une fille qui a tout de même un sacré caractère. De son côté, Ambrose est plutôt mystérieux et torturé, sans être le cliché du bad boy que l'on peut retrouver dans d'autres romans young-adult. On comprend vite que se sont deux personnages qui se complètent. Leur relation m'a beaucoup touchée car elle nous interroge sur la complexité du sentiment amoureux. La beauté du corps, la beauté de l'âme... Quelle place ont-elles dans l'amour que nous portons à notre amoureux ou amoureuse ? Enfin, Bailey est un garçon que j'ai trouvé épatant. Il est atteint d'une malade qui ne se guérit pas et qui lui fait perdre peu à peu sa mobilité. Et jamais, au grand jamais, il ne se laisse abattre. Sa force de vaincre est sans limite, c'est impressionnant ! Sous ses apparences de clown, Bailey est un personnage au grand cœur. J'ai vraiment aimé ces trois personnages, différents les uns des autres mais si inspirants. L'intrigue est passionnante, on rentre facilement dans le quotidien des personnages. La plume d'Amy Harmon est un délice : elle transmet à merveilles les émotions et certains passages sont poétiques. Elle aborde des sujets lourds et difficiles avec beaucoup de simplicité et de justesse. C'est vraiment une histoire hors du commun. En plongeant dans le livre, je n'imaginais pas une seule seconde ce qui allait se passer. Cependant, j'ai trouvé certains passages un peu trop lents, j'avais l'impression que l'histoire stagnait. De plus, certains allers-retours entre le passé et le présent sont un peu compliqués à saisir parfois. C'est le premier roman que je lis de cette autrice et ce ne sera pas le dernier ! J'ai passé un excellent moment en compagne de Fern, Ambrose et Bailey. Leurs histoires m'ont émue et transmettent de beaux messages, qui font réfléchir et poussent à se remettre en question. L'écriture est fluide et plaisante, malgré certains passages, en trop selon moi. Une belle découverte !
    Lire la suite
    En lire moins
  • DoudoucheBidouille Posté le 7 Mai 2020
    Découverte à la médiathèque de mon village Lecture simple romance simple mais efficace Simpliste mais agréable à lire Un bon moment de lecture
  • cristalya Posté le 17 Avril 2020
    Cela fait un moment que j'entendais parler de ce roman en très bien, et je voulais ainsi voir par moi-même ce qui avait autant touché chez d'autres lecteurs. Ce roman se découpe en deux parties : une première sur les années lycée des personnages, une seconde quelques années après. La première sert surtout à comprendre et voir les relations entre les personnages, les liens qu'ils ont construit et qui les amènera à ce que l'on aura dans cette seconde partie. Elle permet également de nous attacher aux personnages, de mieux les cerner et de voir ce qu'un événement peut engendrer comme conséquence pour ces personnes. La seconde elle, est plutôt penchée sur ce que je pense voulait raconter l'autrice, sur les sujets qu'elle voulait aborder. J'ai bien aimé cette histoire, qui se concentre plus sur l'humain que sur une dynamique soutenue dans l'intrigue. On est sur les relations entre les personnes, sur les différences, les choix et les conséquences qu'ils ont, les désillusions mais aussi l'espoir. J'ai aimé suivre cette histoire et j'ai trouvé la fin touchante, plus que cela ne l'a été pour le reste du roman. Mais c'est aussi un roman... Cela fait un moment que j'entendais parler de ce roman en très bien, et je voulais ainsi voir par moi-même ce qui avait autant touché chez d'autres lecteurs. Ce roman se découpe en deux parties : une première sur les années lycée des personnages, une seconde quelques années après. La première sert surtout à comprendre et voir les relations entre les personnages, les liens qu'ils ont construit et qui les amènera à ce que l'on aura dans cette seconde partie. Elle permet également de nous attacher aux personnages, de mieux les cerner et de voir ce qu'un événement peut engendrer comme conséquence pour ces personnes. La seconde elle, est plutôt penchée sur ce que je pense voulait raconter l'autrice, sur les sujets qu'elle voulait aborder. J'ai bien aimé cette histoire, qui se concentre plus sur l'humain que sur une dynamique soutenue dans l'intrigue. On est sur les relations entre les personnes, sur les différences, les choix et les conséquences qu'ils ont, les désillusions mais aussi l'espoir. J'ai aimé suivre cette histoire et j'ai trouvé la fin touchante, plus que cela ne l'a été pour le reste du roman. Mais c'est aussi un roman sur ce les séquelles que laissent la guerre, le terrorisme. Dans cette histoire, on suit plus particulièrement Ambrose et Fern, mais aussi Rita et Bailey. Je me suis attachée à ces différents personnages. Fern est une jeune femme un peu effacée face aux autres, sauf quand elle est avec ses amis avec qui elle partage beaucoup. C'est un personnage qui prend soin de ceux qu'elle aime, avec détermination. Ambrose, lui, est assez différent, puisque c'est au contraire quelqu'un qui est sous le feu des projecteurs du fait de ses performances sportives en lutte. Il ressent la pression que lui mettent sans forcément le vouloir les autres, la pression de ne pas décevoir. J'ai eu du mal au début, sur la description qui était faite du personnage, qui était à peu de chose près comparé à un dieu, au physique parfait et idéal, et ce à plusieurs reprises. J'ai du mal à envisager de décrire quelqu'un de "parfait" et "tel un dieu" qui a de plus de multiples talents. De l'autre côté, j'ai franchement bien aimé Bailey. C'est un personnage, qui du fait de sa maladie, voit les choses d'une manière différente des autres. J'ai aimé la manière dont il se comportait avec le monde et avec les autres. J'ai aussi apprécié Rita malgré qu'on la voit finalement assez peu par rapport aux autres personnages. Chacun d'eux permet de traiter de sujets différents, et c'est intéressant. C'est vrai que du fait de ces nombreux sujets, certains ne sont pas traités en profondeur, mais cela reste un des intérêts du roman qui se penche notamment sur la reconstruction, les traumatismes mais aussi sur le rapport entre les humains et l'amitié. Sur un autre pan, j'avoue que j'aurais aimé avoir plus de passages avec les pensées et les ressentis du personnage d'Ambrose, et j'ai l'impression que c'est justement ce qu'il m'a manqué personnellement pour être totalement touchée par le roman. En effet, j'ai apprécié ma lecture, mais je ne me suis pas prise la claque que je m'attendais à prendre. En dehors de la fin, à deux doigts de me prendre aux tripes, et encore, pas du fait des deux personnages principaux, je suis ressortie avec un "Ok, c'était sympa, mais il est où le pincement au coeur, elle est où l'envie de pleurer qui nous était vendus ?". Parce que c'est un peu ça qui ressortait des avis qu'on voyait pas mal au moment de sa sortie, et ce n'est pas les ressentis que j'ai eu durant ma lecture. En résumé, un roman sympathique mais qui, en dehors de la fin, ne m'a pas donné les ressentis promis. Une petite déception, qui en fait un roman sympathique et intéressant de part les thèmes soulevés, mais qui sûrement, ne laissera pas une trace indélébile des années durant.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)