En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Nos faces cachées

            Robert Laffont
            EAN : 9782221192009
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 450
            Format : 135 x 215 mm
            Nos faces cachées

            Madeleine NASALIK (Traducteur)
            Collection : Collection R
            Date de parution : 02/11/2015

            Le roman phénomène de l’auto-édition Young Adult, best-seller aux États-Unis.
            Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose...

            Le roman phénomène de l’auto-édition Young Adult, best-seller aux États-Unis.
            Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…
            Nos faces cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
            L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire.
            L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant.
            Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

            Coup de coeur du blog Le Boudoir écarlate :
            « C’est poignant, magnifique, magique ! Comme dans Nos étoiles contraires de John Green, on ne cesse de pleurer, mais pour ne retenir à la fin que les messages d’espoir et d’amour, la leçon de vie. »

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221192009
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 450
            Format : 135 x 215 mm
            Robert Laffont
            17.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Anais511 Posté le 30 Septembre 2018
              Un superbe coup de cœur ! Quand j'ai commencé à lire ce roman, je m'attendais à lire une romance d'ado comme les autres. Elle, pas vraiment jolie et mal dans sa peau ; lui, populaire et dieu grec vivant. Or même si ça commence comme ça, l'histoire a évolué d'une façon totalement inattendue et bouleversante. J'ai beaucoup apprécié les deux personnages principaux. Même si c'était un peu difficile au début avec Ambrose. Star du lycée et champion de lutte, la pression le rend morose et le pousse à faire de mauvais choix. Je l'ai même senti un peu arrogant parfois. C'est, selon moi, le personnage qui a le plus évolué psychologiquement au cours de l'histoire. [masquer] Il revient brisé de la guerre. Sa reconstruction aurait pu être racontée de façon lourde et pesante mais pas du tout. [/masquer] Je m'y suis vraiment attaché. Quant à Fern, je l'ai appréciée dès le début. Même si elle est fleur bleue et mal dans sa peau, elle reste réaliste et prend la vie du bon côté. J'ai adoré ce personnage rêveur, généreux et drôle. L'un des gros points forts de ce roman, c'est sans aucun doute le personnage de Bailey. Sa complicité avec Fern est tellement... Un superbe coup de cœur ! Quand j'ai commencé à lire ce roman, je m'attendais à lire une romance d'ado comme les autres. Elle, pas vraiment jolie et mal dans sa peau ; lui, populaire et dieu grec vivant. Or même si ça commence comme ça, l'histoire a évolué d'une façon totalement inattendue et bouleversante. J'ai beaucoup apprécié les deux personnages principaux. Même si c'était un peu difficile au début avec Ambrose. Star du lycée et champion de lutte, la pression le rend morose et le pousse à faire de mauvais choix. Je l'ai même senti un peu arrogant parfois. C'est, selon moi, le personnage qui a le plus évolué psychologiquement au cours de l'histoire. [masquer] Il revient brisé de la guerre. Sa reconstruction aurait pu être racontée de façon lourde et pesante mais pas du tout. [/masquer] Je m'y suis vraiment attaché. Quant à Fern, je l'ai appréciée dès le début. Même si elle est fleur bleue et mal dans sa peau, elle reste réaliste et prend la vie du bon côté. J'ai adoré ce personnage rêveur, généreux et drôle. L'un des gros points forts de ce roman, c'est sans aucun doute le personnage de Bailey. Sa complicité avec Fern est tellement belle ! De plus, son handicap a fait de lui un personnage drôle, pince-sans-rire et surtout courageux. [masquer] Sa mort m'a tellement mise en colère et m'a tellement fait mal au cœur. J'en pleure encore une semaine après avoir fini de lire le livre ! [/masquer] Autre gros point positif de ce roman (si ce n'est le plus important) : ce sont LES leçons de vie que l'on en tire, car il n'y en a pas qu'une. Ce roman m'a vraiment mis une grosse claque. A découvrir sans hésiter !
              Lire la suite
              En lire moins
            • nounettsbooks Posté le 29 Septembre 2018
              Je suis un peu déçue, non pas à cause du livre, mais plutôt car j'en ai commencé la lecture, disons, dans une mauvaise période. Alors le début de la lecture a été un peu difficile, j'ai arrêté au bout d'une centaine de pages car je n'arrivais pas à rentrer dans l'histoire. Et ensuite, j'ai eu une panne de lecture de quelques semaines. On peut dire que cela m'a complètement coupée dans mon élan. Quand j'ai repris ma lecture, on peut dire que j'ai enchaîné, enfin plutôt que les événements de l'histoire se sont enchaînés. On se retrouve avec 2 personnages principaux. D'une part, Ambrose, représentant idéal de la gente masculine, beau comme un dieu, intelligent, cultivé, ténébreux qui va subit un événement qui va complètement bouleverser sa vie. Tout ce qu'il pensait être comme acquis va lui être enlevé et il va devoir survivre et réapprendre à vivre. Et d'autre part, il y a Fern, une jeune fille intelligente qui n'a pas confiance en elle, et qui s'est toujours considéré comme le vilain petit canard. Elle a du mal à s'accepter, n'aime pas sa vie et se réfugie dans les livres de romances à l'eau de rose et d'histoires d'amour. De plus, elle est amoureuse... Je suis un peu déçue, non pas à cause du livre, mais plutôt car j'en ai commencé la lecture, disons, dans une mauvaise période. Alors le début de la lecture a été un peu difficile, j'ai arrêté au bout d'une centaine de pages car je n'arrivais pas à rentrer dans l'histoire. Et ensuite, j'ai eu une panne de lecture de quelques semaines. On peut dire que cela m'a complètement coupée dans mon élan. Quand j'ai repris ma lecture, on peut dire que j'ai enchaîné, enfin plutôt que les événements de l'histoire se sont enchaînés. On se retrouve avec 2 personnages principaux. D'une part, Ambrose, représentant idéal de la gente masculine, beau comme un dieu, intelligent, cultivé, ténébreux qui va subit un événement qui va complètement bouleverser sa vie. Tout ce qu'il pensait être comme acquis va lui être enlevé et il va devoir survivre et réapprendre à vivre. Et d'autre part, il y a Fern, une jeune fille intelligente qui n'a pas confiance en elle, et qui s'est toujours considéré comme le vilain petit canard. Elle a du mal à s'accepter, n'aime pas sa vie et se réfugie dans les livres de romances à l'eau de rose et d'histoires d'amour. De plus, elle est amoureuse d'Ambrose depuis sa tendre enfance. Et puis il y a les personnages tels que Bailey, le cousin de Fern qui est atteint de la maladie Myopathie Duchenne et Paul, Beans, Grant et Jesse qui jouent un rôle très important. Ambrose va sortir avec la copine de Fern, Rita, et cette dernière va demander à Fern d'écrire à sa place des lettres d'amour à Ambrose. Ambrose et ses amis décident, à la suite des attentats du 11 septembre 2001, de s'engager dans l'armée. On est clairement dans une version très moderne de la Belle et la Bête mais dont les rôles vont s'inverser. C'est une histoire qui aborde pas mal de thèmes, notamment l'amitié, l'amour, le handicap, l'acceptation en général, l'acceptation de soi, de la mort, le courage, la remise en question... Ce roman fait beaucoup réfléchir sur ce qui est important, vraiment essentiel dans la vie. C'est une histoire poignante, et d'un réaliste saisissant : c'est ce qui nous touche vraiment. A titre de comparaison, on y retrouve un savant mélange de Eleanor Park de Rainbow Rowell et de Nos étoiles contraires de John Green. La plume d'Amy Harmon est belle et soutenue. Il n'y a pas de manque de rythme. L'histoire est parsemée de flash-backs qui agrémentent ce qui se passe et qui ont une importance capitale, dans le sens où ce qui s'est passé dans le passé a une influence sur le futur. Les flash-backs contribuent à la destiné des personnages. C'est un roman qui nous pose la question de savoir si on doit aimer quelqu'un par rapport au physique ou par rapport à la beauté intérieure d'une personne? Peut-on passer au dessus des différences physiques? J'ai pris une vraie claque, j'ai pleuré, j'ai ri, j'ai été émue, j'ai souffert avec les personnages.... Des personnages que j'ai trouvé si attachants.. Quand j'ai passé un certain stade de l'histoire, j'ai eu du mal à lire tellement c'était poignant, touchant, difficile à supporter. On n'en ressort pas indemne. Ce roman est une ôde à l'amour, l'amitié et surtout à la vie car malgré les épreuves et même si on pense que ces dernières sont insurmontables, la vie continue. Et qu'il y a toutes sortes de héros.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Elsalucine Posté le 12 Mai 2018
              J'ai longtemps hésité pour la note à mettre... Comment vous expliquer: j'ai trouvé le début très long (la quatrième couverture révèle trop de l'histoire mais bon, l'auteur n'y pour rien). Pour ma part, je n'ai pas accroché au début. A ma première lecture, j'ai refermé dès les premières pages puis je m'y suis replongé sans le lâcher. La beauté a une réelle place dans le roman. Au début, j'étais vraiment déçue des clichées: le personnage de Fern est décrite comme laide (même sa mère dit d'elle qu'elle est moche alors que pourtant sa mère l'aime) et du coup Ambrose ne la remarque pas vraiment. Et je trouvais ça vraiment dommage que l'auteur montre que la beauté est important mais par la suite, on y lit une réelle leçon de vie sur la beauté que je vous conseille de lire car en regardant l'intégralité du roman c'est magnifiquement bien tourné. Dans le livre, on assiste à des événements réelles: l'attentat des Tours jumelles. Pour ma part, je savais à peine marcher quand ça s'est déroulé et là, j'y ai assisté avec les élèves du roman qui ont suivi l’événement à la télévision. J'ai eu des frissons en lisant ce passage, j'avais peur,... J'ai longtemps hésité pour la note à mettre... Comment vous expliquer: j'ai trouvé le début très long (la quatrième couverture révèle trop de l'histoire mais bon, l'auteur n'y pour rien). Pour ma part, je n'ai pas accroché au début. A ma première lecture, j'ai refermé dès les premières pages puis je m'y suis replongé sans le lâcher. La beauté a une réelle place dans le roman. Au début, j'étais vraiment déçue des clichées: le personnage de Fern est décrite comme laide (même sa mère dit d'elle qu'elle est moche alors que pourtant sa mère l'aime) et du coup Ambrose ne la remarque pas vraiment. Et je trouvais ça vraiment dommage que l'auteur montre que la beauté est important mais par la suite, on y lit une réelle leçon de vie sur la beauté que je vous conseille de lire car en regardant l'intégralité du roman c'est magnifiquement bien tourné. Dans le livre, on assiste à des événements réelles: l'attentat des Tours jumelles. Pour ma part, je savais à peine marcher quand ça s'est déroulé et là, j'y ai assisté avec les élèves du roman qui ont suivi l’événement à la télévision. J'ai eu des frissons en lisant ce passage, j'avais peur, j'étais boulversé ! Ce passage était vraiment touchant ! Nous avons un aperçu de la guerre dans le livre mais pour moi, un aperçu trop petit. J'aurais voulu y lire ce qu'était de participer à la guerre, la peur, l'ambiance et finalement nous avons juste le droit à une page par-ci et une page par-là. Bailey, c'est un personnage magnifique. Il a une maladie dégénératrice mais il reste un rayon de soleil, il est drôle et attouche une touche légère au livre mais à lui tout seul c'est une vraie morale, une leçon de vie sur la vie et comment l'apprécier ! Je vous conseille mille fois ce livre car il ne raconte pas seulement une histoire d'amour mais véritablement une histoire sur la vie !
              Lire la suite
              En lire moins
            • PaperBook Posté le 3 Mai 2018
              Un livre qui m'a mis une véritable claque. Qui m'a fait réfléchir sur beaucoup de choses et m'a fais me remettre en questions. On y parle d'amitié, d'amour, de jugement. A lire tout simplement sans en savoir de trop pour un total plaisir de découverte.
            • Sorello Posté le 30 Avril 2018
              petit à petit, je m'éloigne de la romance qui me plaît de moins en moins. trop prévisible souvent repetitif. Amy harmon fait figure d'exception. fern taylor n'est pas une belle fille, pas de celle sur qui on se retourne, ni qui sorte avec le beau mec du lycée. ça ne l'empêche pas d'être amoureuse d'ambrose young, tout son contraire, depuis longtemps. bon je dois dire qu'au début j'étais franchement sceptique. fern, rousse à lunette et à appareil dentaire (un peu stéréotype dans sa "laideur" franchement) amoureuse du beau, grand et fort lutteur à la voix d'or. mais globalement c'était pas TROP mièvre, parce que la première partie se concentre sur le début certes mais aussi un évènement bien précis. et surtout, Amy harmon côté romance ne m'a jamais déçue, ses livres ont souvent une histoire assez intense à mon goût pour m'aider j'ai eu raison. je ne vais pas spoiler, ni l'événement, ni la suite, les causes ni les conséquences et ça va donc m'empêcher de parler trop en détail de l'histoire mais: elle vaut le coup. un bon moment à passer et de belles émotions. une jolie réflexion sur la beauté et l'intellect. l'alchimie physique et psychologique. la vie, mais surtout la mort.... petit à petit, je m'éloigne de la romance qui me plaît de moins en moins. trop prévisible souvent repetitif. Amy harmon fait figure d'exception. fern taylor n'est pas une belle fille, pas de celle sur qui on se retourne, ni qui sorte avec le beau mec du lycée. ça ne l'empêche pas d'être amoureuse d'ambrose young, tout son contraire, depuis longtemps. bon je dois dire qu'au début j'étais franchement sceptique. fern, rousse à lunette et à appareil dentaire (un peu stéréotype dans sa "laideur" franchement) amoureuse du beau, grand et fort lutteur à la voix d'or. mais globalement c'était pas TROP mièvre, parce que la première partie se concentre sur le début certes mais aussi un évènement bien précis. et surtout, Amy harmon côté romance ne m'a jamais déçue, ses livres ont souvent une histoire assez intense à mon goût pour m'aider j'ai eu raison. je ne vais pas spoiler, ni l'événement, ni la suite, les causes ni les conséquences et ça va donc m'empêcher de parler trop en détail de l'histoire mais: elle vaut le coup. un bon moment à passer et de belles émotions. une jolie réflexion sur la beauté et l'intellect. l'alchimie physique et psychologique. la vie, mais surtout la mort. des personnages touchants dans leurs relations. pas seulement fern et Ambrose mais aussi Bailey et Rita, les amis d'ambrose. je ne saurais que conseiller de se lancer, c'est certes pas le livre de l'année mais c'est une belle histoire, de jolis messages, beaucoup de douceur et d'espoir. un mini coup de cœur entre deux lectures plus "violente"
              Lire la suite
              En lire moins

            les contenus multimédias

            INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
            Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com