Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221218853
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 135 x 215 mm

Orphelins 88

Collection : Collection R
Date de parution : 20/09/2018
Munich, juillet 1945.
Un garçon erre parmi les décombres…

Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? D'où vient-il ? Il n’en sait rien. Il a oublié jusqu’à son nom. Les Alliés le baptisent « Josh » et l’envoient dans un orphelinat où Ida, directrice dévouée, et Wally, jeune soldat noir américain en butte au racisme de ses supérieurs, vont...

Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? D'où vient-il ? Il n’en sait rien. Il a oublié jusqu’à son nom. Les Alliés le baptisent « Josh » et l’envoient dans un orphelinat où Ida, directrice dévouée, et Wally, jeune soldat noir américain en butte au racisme de ses supérieurs, vont l’aider à lever le voile de son amnésie.
Dans une Europe libérée mais toujours à feu et à sang, Josh et les nombreux autres orphelins de la guerre devront panser leurs blessures tout en empruntant le douloureux chemin des migrants.
Si ces adolescents sont des survivants, ils sont avant tout vivants, animés d’un espoir farouche et d’une intense rage de vivre.
Un roman saisissant qui éclaire un pan méconnu de l’après- Seconde Guerre mondiale et les drames liés au programme eugéniste des nazis, le Lebensborn.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221218853
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Neo44 Posté le 9 Novembre 2020
    Ce roman dresse le portrait de nombreux enfants orphelins où séparés de leurs parents à la fin de la seconde guerre mondiale. On suit l'histoire à travers un de ces enfants, qui est recueilli dans un orphelinat. Ces enfants veulent se reconstruire, et retrouver leurs proches (sans savoir s'ils sont toujours en vie). Nous allons découvrir que la fin de la guerre s'ouvre sur un monde en ruine. Et que la survie y reste très difficile, que ce soit pour se nourrir, se loger, et même face à des rancœurs persistantes entre juifs/russes/enfants germanisés.... il y avait encore des pogroms en 1946. On a d'abord une partie à l'orphelinat où on découvre les histoires variées d'enfants et l'engagement des personnes qui vont s'organiser pour les prendre en charge. Puis un road movie avec de nouvelles rencontres. J'ai beaucoup apprécié cette histoire ancrée dans des faits historiques et avec des personnages attachants.
  • Fofie64 Posté le 4 Novembre 2020
    J'avais beaucoup aimé Max et j'ai décidé de lire celui-ci pour voir si je le prenais pour le CDI où je travaille. L'auteur traite à nouveau le sujet des Ledensborn mais aussi des enfants revenus des camps. Nous sommes en juillet 1945, dans les rues de Munich, un enfant seul est recueilli par un soldat noir américain, Wallly. Appelé Josh, il est coduit dans un orphelinat où sont regroupés les enfants des ledensborn et ceux qui reviennent des camps. Ils vont tenter de se reconstruire et retrouver leur famille. Un très beau roman mais que je conseille pluôt pour le lycée que pour le collège. Beaucoup de thèmes sont abordés dans ce roman sur la violence après la guerre notamment les exactions des russes, les pogroms en Pologne. Un très beau roman toujours bien écrit par un auteur qui connaît bien le sujet.
  • maglamorduedesbouquins Posté le 30 Septembre 2020
    Quand j'ai acheté ce roman, j'ai cru pendant un moment qu'il s'agissait de la suite de Max et puis finalement j'ai compris que les personnages ne sont pas les mêmes même si la période ainsi que les thèmes abordés est proche ainsi qu et que le héro est un petit garçon. la lecture de "Max" m'avait bouleversé et aussi un peu mis mal à l'aise, il en a été de même pour "orphelin 88". Un petit héros perdu mais terriblement attachant, une période d'après guerre finalement bien peu connue, des enfants devenus adultes bien trop rapidement dont l'histoire arrache parfois quelques larmes tant on imagine que certains ont réellement vécu cela... Bref une vraie réussite !
  • Asmostark Posté le 29 Septembre 2020
    ❌ Orphelins 88 - Sarah Cohen-Scali ❌ Robert laffont L'histoire commence en juillet 1945 en Allemagne, avec Siegfried un garçon d'une dizaine d'années. Siegfried? C'est le nom qui lui a été donné par les allemands quand il a été intégré au programme Lebensborn pour être "germanisé". Il se souvient de sa vie à la Napola (école formant les enfants allemands ou "germanisables" à devenir les surhommes fantasmés par les nazis) mais n'a aucun souvenir de sa vie d'avant, et ne s'explique pas ce numéro tatoué sur son bras, signe qu'il est passé par les camps de concentration. C'est ce tatouage qui va le faire repérer par les américains qui vont le placer dans un orphelinat spécialement créer pour les orphelins de guerre. Là-bas il va essayer de se reconstruire et de se souvenir auprès d'Ida la directrice dévouée, de Wally le chauffeur afro-américain qui va se prendre d'amitié pour lui et de tous ces enfants rescapés des camps et des rapts qui alimentaient le programme Lebensborn. Encore une fois Sarah Cohen-Scali met en lumière un pan méconnu de la Seconde Guerre Mondiale. Avec "Max" elle nous parlait du programme Lebensborn, avec ce roman elle nous parle de l'après-guerre, de tous ces enfants... ❌ Orphelins 88 - Sarah Cohen-Scali ❌ Robert laffont L'histoire commence en juillet 1945 en Allemagne, avec Siegfried un garçon d'une dizaine d'années. Siegfried? C'est le nom qui lui a été donné par les allemands quand il a été intégré au programme Lebensborn pour être "germanisé". Il se souvient de sa vie à la Napola (école formant les enfants allemands ou "germanisables" à devenir les surhommes fantasmés par les nazis) mais n'a aucun souvenir de sa vie d'avant, et ne s'explique pas ce numéro tatoué sur son bras, signe qu'il est passé par les camps de concentration. C'est ce tatouage qui va le faire repérer par les américains qui vont le placer dans un orphelinat spécialement créer pour les orphelins de guerre. Là-bas il va essayer de se reconstruire et de se souvenir auprès d'Ida la directrice dévouée, de Wally le chauffeur afro-américain qui va se prendre d'amitié pour lui et de tous ces enfants rescapés des camps et des rapts qui alimentaient le programme Lebensborn. Encore une fois Sarah Cohen-Scali met en lumière un pan méconnu de la Seconde Guerre Mondiale. Avec "Max" elle nous parlait du programme Lebensborn, avec ce roman elle nous parle de l'après-guerre, de tous ces enfants devenus orphelins, obligés de se débrouiller pour survivre. Les alliés ont créé des orphelinats pour les accueillir, les nourrir, les soigner et ont essayé de retrouver leurs familles ou de les envoyer à l'étranger se faire adopter. La guerre avait beau être finie officiellement, dans les faits les choses étaient bien différentes, en Pologne par exemple ont eu lieu des pogroms, on accusait les juifs d'avoir tué des enfants pour satisfaire à des rituels sataniques. Les pays étaient en ruines, les familles dispersées, on ignorait si les gens aimés étaient encore en vie, on vivait dans des camps de DP, on essayait de surmonter les traumatismes, on cherchait à revivre, se redéfinir. C'est un roman émouvant et nécessaire, on y apprend beaucoup de choses, on pleure et on rit, on s'indigne (énormément), on salue la générosité et l'implication de ceux qui ont aidés ces enfants, qui les ont sauvés. Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman ainsi que le précédent "Max" écrit avec le même talent et tout aussi bien documenté.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Linelo Posté le 19 Août 2020
    Un coup de coeur pour ce 2e livre de Sarah Cohen-Scali sur le thème des Lebensborn. Sans en être la suite, il y a évidemment un lien avec le génialissime Max, qui nous plongeait déjà dans la tête de l'un de ces enfants. Ici, l'auteure souhaite nous montrer ce que sont devenus tous ces orphelins de la Seconde Guerre Mondiale quand celle-ci s'est terminée. Comment se reconstruire après avoir vécu l'horreur ? Où aller quand on n'a plus de famille ou qu'on a fini par oublier jusqu'à sa propre identité ? On rencontrera tout un panel de personnages, principalement des enfants recueillis dans le même orphelinat que le héros, qui seront autant d'histoires différentes qui ont pu être vécues. N'oublions pas les adultes bienveillants qui feront tout pour les aider. L'histoire se centrera ensuite davantage sur la quête d'identité de Josh et dépeindra la réalité du monde de l'après-guerre, qu'on ne se représente pas forcément, et qui n'est pas dénué lui aussi de violences, sous d'autres formes. Autant le dire, ce roman est parfois très dur et, dans l'ensemble, dense en informations. L'auteure s'est beaucoup documentée et on ressent sa volonté d'écrire sur ce sujet très peu traité en littérature ou même au... Un coup de coeur pour ce 2e livre de Sarah Cohen-Scali sur le thème des Lebensborn. Sans en être la suite, il y a évidemment un lien avec le génialissime Max, qui nous plongeait déjà dans la tête de l'un de ces enfants. Ici, l'auteure souhaite nous montrer ce que sont devenus tous ces orphelins de la Seconde Guerre Mondiale quand celle-ci s'est terminée. Comment se reconstruire après avoir vécu l'horreur ? Où aller quand on n'a plus de famille ou qu'on a fini par oublier jusqu'à sa propre identité ? On rencontrera tout un panel de personnages, principalement des enfants recueillis dans le même orphelinat que le héros, qui seront autant d'histoires différentes qui ont pu être vécues. N'oublions pas les adultes bienveillants qui feront tout pour les aider. L'histoire se centrera ensuite davantage sur la quête d'identité de Josh et dépeindra la réalité du monde de l'après-guerre, qu'on ne se représente pas forcément, et qui n'est pas dénué lui aussi de violences, sous d'autres formes. Autant le dire, ce roman est parfois très dur et, dans l'ensemble, dense en informations. L'auteure s'est beaucoup documentée et on ressent sa volonté d'écrire sur ce sujet très peu traité en littérature ou même au cinéma ou dans les documentaires, comme elle l'explique en fin d'ouvrage. Elle s'est notamment inspirée de deux histoires vraies pour construire le personnage de Josh.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)