Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221123874
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 135 x 215 mm
Polynie
Date de parution : 10/02/2011
Éditeurs :
Robert Laffont
En savoir plus

Polynie

Date de parution : 10/02/2011

« Mon oreille vient de percevoir une vraie voix d'écrivain chez Mélanie Vincelette. C'est si rare que j'ai envie de danser. » 
Dany Laferrière
 

Rosaire Nicolet est retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel. C'est Lumi, une strip-teaseuse, qui, un beau matin, l'a découvert inanimé. La petite ville d'Iqaluit dans le cercle arctique est d'autant...

Rosaire Nicolet est retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel. C'est Lumi, une strip-teaseuse, qui, un beau matin, l'a découvert inanimé. La petite ville d'Iqaluit dans le cercle arctique est d'autant plus bouleversée par cette nouvelle que tout le monde appréciait Rosaire. Ce jeune avocat était beau et intelligent, infiniment séducteur....

Rosaire Nicolet est retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel. C'est Lumi, une strip-teaseuse, qui, un beau matin, l'a découvert inanimé. La petite ville d'Iqaluit dans le cercle arctique est d'autant plus bouleversée par cette nouvelle que tout le monde appréciait Rosaire. Ce jeune avocat était beau et intelligent, infiniment séducteur. En tant que spécialiste des questions autochtones et des tracés frontaliers, il s'était attaché les faveurs des puissants tout en poursuivant son combat pour la défense des Inuits. Oui, tout le monde aimait Rosaire. Trop peut-être… Lorsqu'il apprend cette nouvelle et qu'il est invité à venir reconnaître le corps, son jeune frère, Léandre Nicolet, est bouleversé. Il récuse l'idée d'un meurtre passionnel au profit d'une autre thèse. Chez les Nicolet, depuis que leur aïeul Jean Nicolet, un explorateur du XVIIe siècle, a fait une découverte extraordinaire, on se transmet un secret de père en fils : ce n'est pas Christophe Colomb qui a découvert l'Amérique mais un Chinois, l'amiral Zheng He, en 1418 ! Voilà, Léandre en est convaincu, Rosaire aura divulgué ce secret et c'est pourquoi il a été tué. Mais une fois sur place, bien vite, les certitudes de Léandre fondent… comme neige au soleil.
Sous couvert d'une enquête policière, Mélanie Vincelette nous plonge au cœur d'une réflexion sur les mystères des individus. Pourquoi idéalise-t-on les êtres ? Sait-on jamais qui on aime ? Léandre s'est construit une image idéale de son frère, séducteur et serviteur des justes causes, mais la réalité est beaucoup moins chatoyante. Sans être un parfait salaud, Rosaire n'était pas un ange non plus.
Avec ce nouveau roman, Mélanie Vincelette s'affirme par un ton unique, reconnaissable entre mille, à la fois drôle et poétique.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221123874
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 135 x 215 mm
Robert Laffont
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • NathalieFerron Posté le 29 Janvier 2021
    Définition: “Zone, en Arctique ou en Antarctique, qui reste libre de glace ou couverte d'une couche de glace très mince, au milieu de la banquise. Le mot polynie est un emprunt lexical au russe #1087;#1086;#1083;#1099;#1085;#1100;#1103;, signifiant « trou dans la glace ». C’est en écaillant la peau d’un omble chevalier que Ambroise, cuisinier de la mine locale de Kimmirut, apprend la mort de son frère. En effet, Rosaire, est retrouvé mort par sa petite amie Lumi dans une chambre minable de l'hôtel Le Cercle Polaire à Iqaluit. Qui en voudrait à Rosaire pour le tuer? Sur un fond de vent, de neige à perte de vue, d’ours polaires et de froid, on raconte l'amour fraternel d’Ambroise et de Rosaire. Frères proches mais pourtant ayant des parts d’inconnus. L’enquête d’Ambroise, écrite de façon très poétique, nous fait découvrir le Nord moderne et “exotique” avec tout ce que cela comprend: ce qui est beau mais également ce qui est laid. Très belle découverte pour moi.
  • ysfett Posté le 8 Novembre 2012
    Le grand Nord, contrée inconnue que cette écrivaine canadienne fait découvrir avec passion. On y découvre les problèmes politiques de cet endroit du monde où il fait nuit 6 mois par an. Sur fond d'enquête policière sur le meurtre de son frère, Ambroise, réexplore sa vie, sa conception de l'amour. Si l'histoire s'emmêle parfois quitte à perdre le lecteur, l'ambiance générale du livre est très agréable. On y découvre la culture Inuit avec intérêt. Le personnage d'Ambroise, un brin niais mais si attendrissant, est le fil conducteur de ce livre qui se lit au coin du feu.
  • Nahe Posté le 25 Septembre 2012
    Ambroise est cuisinier dans une mine au cœur de l’Arctique, un endroit peuplé de personnages hors du commun. Ceux qui y travaillent et y vivent ont en quelque sorte choisi de vivre loin de la société. Confronté brutalement au meurtre de son frère Rosaire, Ambroise se remémore leur enfance, leurs relations actuelles, leurs différences… Peu à peu, il met au jour des facettes du défunt qui lui étaient inconnues et découvre qu’il le connaissait finalement bien mal . Pourtant à la base du récit, le meurtre et la recherche du coupable ont finalement peu d’importance dans ce roman. L’auteur a préféré s’attacher au questionnement d’Ambroise et à ses doutes. Des sujets comme les conflits géopolitiques, le souci de l’environnement, le respect des peuplades autochtones, … viennent se greffer à l’histoire et étoffer l’intrigue de ce roman. Ainsi, un trésor familial remettant en cause la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb prend une grande place dans la quête d’Ambroise. A la suite d’Ambroise, l’auteur nous entraîne dans le désert des paysages polaires. Dans un style fluide et soigné, elle signe un récit paisible, sans être pour autant ennuyeux, et nous offre ainsi un agréable moment... Ambroise est cuisinier dans une mine au cœur de l’Arctique, un endroit peuplé de personnages hors du commun. Ceux qui y travaillent et y vivent ont en quelque sorte choisi de vivre loin de la société. Confronté brutalement au meurtre de son frère Rosaire, Ambroise se remémore leur enfance, leurs relations actuelles, leurs différences… Peu à peu, il met au jour des facettes du défunt qui lui étaient inconnues et découvre qu’il le connaissait finalement bien mal . Pourtant à la base du récit, le meurtre et la recherche du coupable ont finalement peu d’importance dans ce roman. L’auteur a préféré s’attacher au questionnement d’Ambroise et à ses doutes. Des sujets comme les conflits géopolitiques, le souci de l’environnement, le respect des peuplades autochtones, … viennent se greffer à l’histoire et étoffer l’intrigue de ce roman. Ainsi, un trésor familial remettant en cause la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb prend une grande place dans la quête d’Ambroise. A la suite d’Ambroise, l’auteur nous entraîne dans le désert des paysages polaires. Dans un style fluide et soigné, elle signe un récit paisible, sans être pour autant ennuyeux, et nous offre ainsi un agréable moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cepe176 Posté le 20 Septembre 2011
    J'ai aimé la juste dose entre l'univers poétique et la prose de cette auteure. On ouvre une partie du monde méconnue, le Grand Nord canadien, avec juste assez de respect mais aussi de lucidité. Des descriptions bien dosées, un rythme de narration égal. Une histoire moderne dans un paysage presque surréaliste. Une excellente lecture.
  • agatheyourbook Posté le 14 Avril 2011
    Quel roman bien étrange!! L'atmosphère est froide, voire glaciale ( en même temps ça se passe en Arctique!), les personnages sont atypiques, le vocabulaire parfois loufoque et surprenant. C'est un monde totalement nouveau que je découvre! J'ai été ennuyé par le récit au début, puis arrivée au tiers du roman j'ai vraiment aimé cette ambiance étrange. Ambroise apprend que son frère Rosaire a été assassiné. Il va alors voir ressurgir tous les souvenirs qu'il a de son frère et nous raconter sa vie. On découvre la conccurrence entre ce dernier et Brice de saxe Majolique, propriétaire de la mine dans laquelle Ambroise travaille en tant que cuisinier ( on découvre d'ailleurs des plats à la limite du réel!), Lumi, la prostituée qui a découvert le corps de Rosaire, et Marcelline la femme qu'Ambroise aime en secret. Tou ceci nous est raconté sur fond de "pseudo-enquête" menée par Rosaire, très mollement il faut l'avouer, mais le thème principal du roman n'est finalement pas de découvrir le meurtrier, mais leur façon de vivre, leur problème géo-politique, leur souci de l'environnement... L'écriture est belle et fine, les personnages marginaux, le sujet atypique, bref, une réussite assez déconcertante en ce qui me concerne!! Une belle découverte!
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.