Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258162341
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 225 mm

Poussières

Collection : Terres de France
Date de parution : 05/11/2020
Dix-huit récits et nouvelles inédits écrits de 1931 à 1934 par Jean Anglade.
Dix-huit histoires et autant de petits bonheurs littéraires.

Dix-huit nouvelles où pointe déjà tout le talent du conteur : son regard tour à tour tendre, caustique, affûté, posé sur ses personnages, sur une vie simple et sur les beautés champêtres.  
On y rencontre pêle-mêle : 
Zozo, qui, sur le chemin de l’école, arrive en retard en classe à cause d’un sentier et d’un...

Dix-huit nouvelles où pointe déjà tout le talent du conteur : son regard tour à tour tendre, caustique, affûté, posé sur ses personnages, sur une vie simple et sur les beautés champêtres.  
On y rencontre pêle-mêle : 
Zozo, qui, sur le chemin de l’école, arrive en retard en classe à cause d’un sentier et d’un pivert trop bavards ; 
un percepteur à la vocation frustrée de poète, n’osant déclarer son amour à une belle Italienne ; 
Rémy, facétieux facteur, qui livre sans le savoir les lettres de sa femme à son amant ;
le petit Maxime, goitreux à cause d’une salamandre, et rejeté par tout un
village…
Mais aussi un joueur de vielle, un village du nom de Branquignoles, un futur agrégé de mathématiques et tant d’autres, qui peuplent ce savoureux recueil.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258162341
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • WanderlustMum Posté le 29 Janvier 2021
    C’est avec ce recueil publié à titre posthume que je découvre la plume de Jean Anglade. Dans cette anthologie sont présentées 18 nouvelles de l’auteur. Toutes sont des écrits de jeunesse, consignés de 1931 à 1934 dans des cahiers d’écolier. La fille de l’auteur y partage en avant propos l’émotion de cette découverte. Ces dix-huit nouvelles nous baladent de hameaux en petits villes, de champs en chemin buissonniers pour découvrir l’Auvergne de l’entre-deux guerres. Les histoires sont parfois tendres, parfois dures, parfois drôles. Le destin met parfois une triste ironie dans un chemin qui semblait tout tracé, vient bouleverser des idéaux d’enfants ou rebat les cartes de l’amour. On y respire l’air de la campagne, et on participe à la rudesse des travaux des champs. On participe à des fêtes populaires. On prend aussi quelques gueule-de-bois. On y rencontre des paysans ruinés, des familles détruites par la guerre, d’indécrottables romantiques, des nouveaux riches de retour au bercail ou encore de malheureux cocus que l’on se plait à apprécier, à plaindre ou auprès desquels on s’attendrit. Si l’on peut se plaire à partager la lenteur de cette vie rurale, certaines nouvelles sont toutefois particulièrement dures et cruelles, comme Régis ou le Goitreux. J’ai trouvé... C’est avec ce recueil publié à titre posthume que je découvre la plume de Jean Anglade. Dans cette anthologie sont présentées 18 nouvelles de l’auteur. Toutes sont des écrits de jeunesse, consignés de 1931 à 1934 dans des cahiers d’écolier. La fille de l’auteur y partage en avant propos l’émotion de cette découverte. Ces dix-huit nouvelles nous baladent de hameaux en petits villes, de champs en chemin buissonniers pour découvrir l’Auvergne de l’entre-deux guerres. Les histoires sont parfois tendres, parfois dures, parfois drôles. Le destin met parfois une triste ironie dans un chemin qui semblait tout tracé, vient bouleverser des idéaux d’enfants ou rebat les cartes de l’amour. On y respire l’air de la campagne, et on participe à la rudesse des travaux des champs. On participe à des fêtes populaires. On prend aussi quelques gueule-de-bois. On y rencontre des paysans ruinés, des familles détruites par la guerre, d’indécrottables romantiques, des nouveaux riches de retour au bercail ou encore de malheureux cocus que l’on se plait à apprécier, à plaindre ou auprès desquels on s’attendrit. Si l’on peut se plaire à partager la lenteur de cette vie rurale, certaines nouvelles sont toutefois particulièrement dures et cruelles, comme Régis ou le Goitreux. J’ai trouvé la lecture de cette dernière particulièrement difficile à concevoir aujourd’hui. C’est donc dans l’ensemble une lecture agréable que les amateurs de littérature régionale, les amateurs de chemins ruraux, les nostalgiques du tableau noir et de l’odeur de la craie apprécieront sûrement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lulu8723 Posté le 21 Janvier 2021
    Jean ANGLADE. Poussières. Poussières, un titre étrange pour un recueil de nouvelles. Je ne suis pas fan de ce genre de littérature qui est pourtant très difficile. Par contre j’aime beaucoup Jean Anglade et je pense avoir lu au moins la moitié de ces romans. J’adore son écriture, mêlant la description de beaux paysages naturels, des portraits, souvent de personnages du monde rural, empreints de réalité, d’humilité, d’humanité, et les thèmes sont toujours différents et nous narre de belles histoires. Es dix-huit nouvelles, écrites alors que Jean est encore adolescent témoignent de sa verve, de son imagination débordante, de sa gouaille d’homme de terrain. J’ai adoré les trois premières qui apportent beaucoup de rire, de joie de vivre et démontrent déjà la facilité de plume de cet auteur. Mais pour moi, il vaut mieux se plonger dans les romans de cet écrivain . Les titres abondent et le chois vous sera difficile. Je conseille à tous ceux qui ne le connaissent pas de prendre, au hasard, sur les rayonnages des bibliothèques ou des librairies, Un Parrain de cendres, Le Choix d’auguste, La Maîtresse au piquet, L’Ecureuil de vignes, Une Pomme oubliée, Le Destin d’Alexandrine, La Soupe à... Jean ANGLADE. Poussières. Poussières, un titre étrange pour un recueil de nouvelles. Je ne suis pas fan de ce genre de littérature qui est pourtant très difficile. Par contre j’aime beaucoup Jean Anglade et je pense avoir lu au moins la moitié de ces romans. J’adore son écriture, mêlant la description de beaux paysages naturels, des portraits, souvent de personnages du monde rural, empreints de réalité, d’humilité, d’humanité, et les thèmes sont toujours différents et nous narre de belles histoires. Es dix-huit nouvelles, écrites alors que Jean est encore adolescent témoignent de sa verve, de son imagination débordante, de sa gouaille d’homme de terrain. J’ai adoré les trois premières qui apportent beaucoup de rire, de joie de vivre et démontrent déjà la facilité de plume de cet auteur. Mais pour moi, il vaut mieux se plonger dans les romans de cet écrivain . Les titres abondent et le chois vous sera difficile. Je conseille à tous ceux qui ne le connaissent pas de prendre, au hasard, sur les rayonnages des bibliothèques ou des librairies, Un Parrain de cendres, Le Choix d’auguste, La Maîtresse au piquet, L’Ecureuil de vignes, Une Pomme oubliée, Le Destin d’Alexandrine, La Soupe à la fourchette, …. Les thèmes abordés vont de la naissance de l’école publique, laïque et obligatoire, la première guerre mondiale et ses séquelles, le monde rural et sa disparition, l’exode vers les villes, etc.… Plongez sans hésiter et sans regrets, et vous ferez la connaissance d’au écrivain régionaliste très prolifique et qui a beaucoup d’imagination et qui nous présente son beau pays natal auquel il a toujours été très attaché. Bonne journée à tous et prenez le temps de lire ou de relire du Jean Anglade qui nous a quitté il y a un peu plus de trois ans, le 22 novembre 2017, à l’âge de 102ans et demi. Quelle belle carrière et quelle vivacité de plume !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zazaboum Posté le 16 Décembre 2020
    #Poussières #NetGalleyFrance #pressesdelacite 18 textes de jeunesse qui montrent bien que Jean Anglade possédait déjà l’âme de ses romans plus connus ! Des nouvelles et des récits aux thèmes variés mais toujours emprunts de poésie et de sagesse. Leur lecture apaise et ramène aux souvenirs d’enfance de par sa prose simple. Des rencontres, des surprises, des sourires et la nature auvergnate dans toute sa splendeur ! Un moment de douceur que je vous incite à découvrir ! CHALLENGE RIQUIQUI 2020
  • les_lectures_de_sofy Posté le 28 Novembre 2020
    C'est mon premier livre de cet auteur. J'étais un peu sceptique au départ, voire réticente et bien ce fut tout le contraire. Ce fut 18 moments de plaisirs, de sourires, de rencontres avec des fins parfois inattendues. Jean Anglade a, avait, un réel talent pour raconter les histoires avec des mots simples, mais authentiques. Je recommande vivement cette lecture. Merci Netgalley et Les Presses de la Cité pour cette lecture.
  • Pilly Posté le 16 Novembre 2020
    C'est une prose d'un autre temps, celui de Jean Anglade, mais parfois il est bon d'y retourner. De se laisser porter dans une atmosphère particulière, loin de notre société de consommation et d'immédiateté, grâce à des phrases, qui semblent simples, et pourtant sont emplies parfois d'une poésie bucolique. J'ai savouré ces 13 récits, très variés. Certains m'ont enthousiasmée, tandis que d'autres (mais peu finalement) m'ont laissée un brin hermétique, mais je ne peux nier le talent d'écrivain de Jean Anglade. Ce fut une belle découverte, et je vous invite également à remonter légèrement le temps avec cet ouvrage, qui conte la vie, les êtres humains, leurs sentiments, leurs désespoirs, l'amour...
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.