En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Que va-t-on faire de Knut Hamsun ?

            Robert Laffont
            EAN : 9782221217719
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 208
            Format : 135 x 215 mm
            Que va-t-on faire de Knut Hamsun ?

            Date de parution : 16/08/2018

            « Ils m’ont placé dans cette bâtisse, entre hospice et hôpital, service des maladies infectieuses. Ils ne savent pas quoi faire d’un homme comme moi, du nom de Knut Hamsun, Prix Nobel de littérature. La justice piétine, tourne en rond, parle tout bas. Je me doute bien que pour beaucoup...

            « Ils m’ont placé dans cette bâtisse, entre hospice et hôpital, service des maladies infectieuses. Ils ne savent pas quoi faire d’un homme comme moi, du nom de Knut Hamsun, Prix Nobel de littérature. La justice piétine, tourne en rond, parle tout bas. Je me doute bien que pour beaucoup de mes juges, il serait préférable que je passe de vie à trépas ou, tout au moins, que je bascule dans la sénilité. On aimerait que mes opinions politiques relèvent de la psychiatrie. On cherche à cerner mon caractère, on pense que j’ai courbé l’échine devant l’Allemand Terboven qui dirigeait notre pays pendant la guerre, et que j’ai baisé les pieds d’Hitler. Grands dieux, ce n’est pas ce que j’ai fait. Ils disent que je suis un traître. Je suis un traître mais mon procès est reporté. Je suis un traître qu’ils ne veulent pas juger. »
            Avec les armes de la fiction, Christine Barthe s’interroge sur la dérive tragique d’un écrivain de génie, suivant son héros de son arrestation jusqu’à la cour de justice. Dans un livre percutant, empreint de poésie et de mystère aussi, elle pose la question de l’engagement et de la responsabilité, sans jamais perdre de vue le caractère romanesque de ses personnages.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221217719
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 208
            Format : 135 x 215 mm
            Robert Laffont
            17.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • jg69 Posté le 27 Octobre 2018
              Knut Hamsun est un écrivain norvégien, lauréat du Prix Nobel de littérature en 1920. En 1945, Knut Hamsun est placé dans une bâtisse entre hospice et hôpital en attendant son jugement pour trahison. En effet, pendant la guerre il a publié des articles sur l'Allemagne, affichant son soutien au Troisième Riech et au parti pro-nazi de Vidkun Quisling, à la tête du gouvernement de la Norvège occupée par l'Allemagne nazie, il a même rendu hommage à Hitler quelques jours après sa mort. Il attend un procès qui ne vient pas, son cas embarrasse les juges, il serait plus simple pour eux de le déclarer fou ou sénile mais l'écrivain veut être jugé pour pouvoir s'expliquer, pour revendiquer ses opinions politiques "Je me doute bien que pour beaucoup de mes juges, il serait préférable que je passe de vie à trépas ou, tout au moins, que je bascule dans la sénilité. Le roman se déroule de l'arrestation de l'écrivain pour collaboration en 1945 à sa mort à l'âge de quatre-vingt-douze ans en 1952. Ce roman qui adopte le point de vue de Knut Hamsun en nous plongeant dans ses pensées m'a mise mal à l'aise car j'ai fini par m'attacher à cet... Knut Hamsun est un écrivain norvégien, lauréat du Prix Nobel de littérature en 1920. En 1945, Knut Hamsun est placé dans une bâtisse entre hospice et hôpital en attendant son jugement pour trahison. En effet, pendant la guerre il a publié des articles sur l'Allemagne, affichant son soutien au Troisième Riech et au parti pro-nazi de Vidkun Quisling, à la tête du gouvernement de la Norvège occupée par l'Allemagne nazie, il a même rendu hommage à Hitler quelques jours après sa mort. Il attend un procès qui ne vient pas, son cas embarrasse les juges, il serait plus simple pour eux de le déclarer fou ou sénile mais l'écrivain veut être jugé pour pouvoir s'expliquer, pour revendiquer ses opinions politiques "Je me doute bien que pour beaucoup de mes juges, il serait préférable que je passe de vie à trépas ou, tout au moins, que je bascule dans la sénilité. Le roman se déroule de l'arrestation de l'écrivain pour collaboration en 1945 à sa mort à l'âge de quatre-vingt-douze ans en 1952. Ce roman qui adopte le point de vue de Knut Hamsun en nous plongeant dans ses pensées m'a mise mal à l'aise car j'ai fini par m'attacher à cet homme, par comprendre le pourquoi de ses choix alors que je n'adhère évidemment pas à ses opinions. Cet homme a cru agir pour le bien de son pays et a soutenu le projet allemand qui rejoignait sa propre idéologie centrée sur l’importance de la terre, sur le rejet de industrialisation à outrance. Ce sont des idées qu'il a exprimées dans son oeuvre, condamner Hamsun revient à condamner toute son oeuvre... Il n'a pas adhéré au parti, n'a pas donné d'argent, il a juste écrit. A la fin de la guerre il n'exprime aucun regret et ne semble pas comprendre la gravité de ses prises de position et la colère de ses compatriotes envers celui qu'ils adulaient. Ce roman met en évidence toute la complexité humaine car Hamsun ne semble pas être un monstre comme on peut l'imaginer en commençant le livre, c'est un homme qui n'a jamais eu de propos antisémites et qui a sauvé des juifs. Un roman intéressant qui pose la question de la responsabilité de l'écrivain, dommage que le roman manque de rythme, après un début lent le récit gagne cependant en intérêt par la suite.
              Lire la suite
              En lire moins
            • beberoots Posté le 22 Octobre 2018
              Knut Hamsun est un auteur norvégien très connu, depuis son prix Nobel de littérature en 1920, il y fait figure d'autorité. Pendant la seconde guerre mondiale il utilise donc sa notoriété pour faire passer ses idées en publiant des articles. En bon patriote, il souhaite une Norvège forte et d'après lui elle doit en passer par le nazisme pour devenir une grande nation. Comble du paradoxe, il aide ses amis juifs à échapper à la mort. Mais la guerre est finie, Hitler est mort, Knut Hamsun se fait vieux et malheureusement ses écrits restent. Alors que va-t-on faire de lui ? Il faut le juger mais en laissant traîner les choses il va bien finir par mourir, ou perdre la tête... Ce roman est particulièrement intéressant et étonnant. L'auteur donne la part belle à la psychologie de son personnage. Knut Hamsun s'est battu pour ses idées, ses idéaux qu'il croyait justes, en se voilant quelque peu la face. Jusqu'où peut-on aller pour défendre ses idées ? Et qu'en est-il lorsqu'on les juge bonnes mais qu'elles vont à l'encontre de l'humanité ? Malgré toutes les horreurs de la guerre il pense encore que le nazisme était la solution pour son pays. Il sait que... Knut Hamsun est un auteur norvégien très connu, depuis son prix Nobel de littérature en 1920, il y fait figure d'autorité. Pendant la seconde guerre mondiale il utilise donc sa notoriété pour faire passer ses idées en publiant des articles. En bon patriote, il souhaite une Norvège forte et d'après lui elle doit en passer par le nazisme pour devenir une grande nation. Comble du paradoxe, il aide ses amis juifs à échapper à la mort. Mais la guerre est finie, Hitler est mort, Knut Hamsun se fait vieux et malheureusement ses écrits restent. Alors que va-t-on faire de lui ? Il faut le juger mais en laissant traîner les choses il va bien finir par mourir, ou perdre la tête... Ce roman est particulièrement intéressant et étonnant. L'auteur donne la part belle à la psychologie de son personnage. Knut Hamsun s'est battu pour ses idées, ses idéaux qu'il croyait justes, en se voilant quelque peu la face. Jusqu'où peut-on aller pour défendre ses idées ? Et qu'en est-il lorsqu'on les juge bonnes mais qu'elles vont à l'encontre de l'humanité ? Malgré toutes les horreurs de la guerre il pense encore que le nazisme était la solution pour son pays. Il sait que sa fin est proche mais pourquoi ne peut-il pas être jugé comme tout le monde ? Il veut s'expliquer, expliquer qu'il a fait tout ça pour son pays. Il n'était pas tant attaché aux hommes qui les portaient, mais vraiment aux idées elles-mêmes. Il a encore des choses à dire et est très loin de perdre la tête, alors pourquoi devrait-il se taire ?
              Lire la suite
              En lire moins
            • croc1706 Posté le 17 Septembre 2018
              Entre fiction et réalité, le lecteur découvre le destin de Knut Hamsun et la fin de sa vie. Ce poète et grand auteur Norvégien est un homme au double visage. Ecrivain surdoué, détenteur d'un prix Nobel , son destin changera à jamais au cours de la Seconde guerre Mondiale. Car ses rendez-vous avec la Kommandantur nazie, sa rencontre avec Hitler et celle avec Goebbels, vont faire de lui un collaborateur.  Mais une fois arrêté , cet homme si singulier provoque le doute. Placé dans une institution mi-prison, mi-hopital, les jours passent sans qu'il ne voit son procès arrivé. Et celui qui clame son innocence, raconte avec franchise et poésie ce qui l'a conduit dans cette chambre insipide en attente d'un verdict. Les faits sont-ils vraiment ce qu'ils semblent être, l'histoire est-elle vraiment aussi simple. Il livre son histoire, ses pensées et plonge le lecteur dans la paradoxe inévitable qu'est l'âme humaine.  Ce petit récit troublant et plaisant, malgré des répititions , permet de lever un coin du mystère Knut Hamsun, qui malheureusement conserve sa part de mystère. Une bonne lecture , qui enrichit et permet de découvrir un morceau de l'Histoire pas forcément connu.
            • cvd64 Posté le 16 Septembre 2018
              Gloire et chute d'un prix Nobel de littérature, l'homme sûr de ses choix devient infréquentable au sortir de la seconde guerre mondiale pour ses écrits et ses fréquentations. ce livre revient sur les dernières années de sa vie, son dernier combat pour faire entendre sa voix avant de disparaître à jamais, la Norvège aurait préféré le faire disparaître tout simplement en le prétendant inapte intellectuellement mais lui veut se battre quitte à être reconnu coupable; ce qui arrivera. belle découverte en cette rentrée 2018 qui donne envie de creuser plus loin en lisant sa biographie
            • Christlbouquine Posté le 13 Septembre 2018
              Voilà, toute la question est dans le titre ! Que va-t-on bien pouvoir faire de Knut Hamsun ? Et d’abord qui est ce Knut Hamsun ? Ecrivain norvégien, prix Nobel de littérature en 1920, personnalité reconnue et même adulée dans son pays, Kurt Hamsun est controversé à cause de ses prises de positions pro-nazies durant la seconde guerre mondiale et son soutien au régime hitlérien. Christine Barthe a choisi de privilégier le mode du roman dans ce récit percutant qui raconte l’histoire de cet homme octogénaire, enfermé dans un hôpital psychiatrique. A la fin de la guerre, la question se pose de savoir quoi faire de cet intellectuel à la réputation entachée. L’un des dilemmes qui se posent étant de pouvoir condamner l’homme sans perdre son œuvre. Knut Hamsun se retrouve ballotté entre maison de retraite et hôpital psychiatrique en attendant que la justice sache quoi faire de lui. La solution sera trouvée, il est déclaré comme étant une « personnalité aux facultés mentales affaiblies de façon permanente », annulant ainsi toute perspective de procès. Tout le parti pris de l’auteur est de présenter une autre face de Knut Hamsun, celle d’un homme qui a agit en conscience, sûr de faire... Voilà, toute la question est dans le titre ! Que va-t-on bien pouvoir faire de Knut Hamsun ? Et d’abord qui est ce Knut Hamsun ? Ecrivain norvégien, prix Nobel de littérature en 1920, personnalité reconnue et même adulée dans son pays, Kurt Hamsun est controversé à cause de ses prises de positions pro-nazies durant la seconde guerre mondiale et son soutien au régime hitlérien. Christine Barthe a choisi de privilégier le mode du roman dans ce récit percutant qui raconte l’histoire de cet homme octogénaire, enfermé dans un hôpital psychiatrique. A la fin de la guerre, la question se pose de savoir quoi faire de cet intellectuel à la réputation entachée. L’un des dilemmes qui se posent étant de pouvoir condamner l’homme sans perdre son œuvre. Knut Hamsun se retrouve ballotté entre maison de retraite et hôpital psychiatrique en attendant que la justice sache quoi faire de lui. La solution sera trouvée, il est déclaré comme étant une « personnalité aux facultés mentales affaiblies de façon permanente », annulant ainsi toute perspective de procès. Tout le parti pris de l’auteur est de présenter une autre face de Knut Hamsun, celle d’un homme qui a agit en conscience, sûr de faire preuve de patriotisme envers son pays. Et qui se retrouve face à des juges qui ne veulent pas faire son procès, pour ne pas avoir à l’écouter et à le condamner. Christine Barthe questionne son lecteur sur la responsabilité de l’écrivain et sur l’engagement moral. Sous sa plume, Kurt Hamsun n’émet jamais un regret, protestant même qu’on ne veuille pas tenir un vrai procès qui lui permettrait d’affirmer une nouvelle fois ses convictions. Au-delà de l’attitude de l’homme, c’est plus globalement celle de ses compatriotes ou d’autres intellectuels, quelle que soit leur nationalité, qui est ici interrogée. L’auteur norvégien n’est pas le seul à avoir eu des attirances pour le régime nazi, son histoire est une histoire universelle sur la complexité de l’être humain. Peut-on dire que lui, au moins, assume jusqu’au bout ses positions et ne renie rien de ce qu’il a fait ? Est-ce faire preuve de courage ? D’aveuglement ? D’entêtement ? De fierté ou d’orgueil ? Est-ce qu’assumer ces actes et ses paroles est une excuse suffisante ? Difficile de trancher et cela ajoute à l’intensité du livre de Christine Barthe. L’écriture de Christine Barthe est simple et directe, ne laissant que peu de place aux fioritures de style et allant droit à l’essentiel. Les plus de 100 pages du roman se lisent d’une traite, et j’ai particulièrement apprécié les échanges entre Kurt Hamsen et les médecins chargés de déterminer son état mental, ainsi que la lettre d’Eilin/Dagmar qui accuse et cherche à comprendre.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com