Lisez! icon: Search engine
Sept mensonges
Nicolas Ancion (traduit par), Axelle Demoulin (traduit par)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 11/06/2020
Éditeurs :
Robert Laffont

Sept mensonges

Nicolas Ancion (traduit par), Axelle Demoulin (traduit par)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 11/06/2020
Tout a commencé par un mensonge. Un tout petit mensonge…

Jane et Marnie sont inséparables depuis l’enfance. Et si Jane avait été honnête depuis le début – si elle n’avait pas menti cette toute première fois –, alors peut-être que...

Jane et Marnie sont inséparables depuis l’enfance. Et si Jane avait été honnête depuis le début – si elle n’avait pas menti cette toute première fois –, alors peut-être que les choses auraient pu tourner autrement. Peut-être que le mari de sa meilleure amie serait encore en vie.
Le temps est...

Jane et Marnie sont inséparables depuis l’enfance. Et si Jane avait été honnête depuis le début – si elle n’avait pas menti cette toute première fois –, alors peut-être que les choses auraient pu tourner autrement. Peut-être que le mari de sa meilleure amie serait encore en vie.
Le temps est venu pour Jane de dire la vérité, enfin… sa vérité. Tandis qu’elle se confie et décortique les sept mensonges qu’elle a racontés à Marnie, chacun plus terrible que le précédent, elle révèle les couches de noirceur qui ont infiltré leur amitié et les secrets toxiques qui remuent sous la surface. Mais une vérité peut toujours en cacher une autre…

« Sept mensonges est l’histoire glaçante de ce qui arrive quand l’amitié devient obsession. » Harlan Coben.
« Intimement troublant et terriblement insidieux. » Lisa Gardner.
« Absolument brillant. » Clare Mackintosh.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221246450
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 514
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782221246450
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 514
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Khalya 11/12/2022
    Dès le départ, on sait que quelque chose s'est passé et que Jane raconte son histoire à quelqu'un dont on ignore l'identité. Ignorer l'identité de ce mystérieux interlocuteur m'a presque rendue folle. J'ai cherché et cherché à qui Jane pouvait bien parler. En fait, j'ai même fini par trouver, mais certains points m'ont fait douter et j'ai écarté mon idée alors que j'avais bien trouvé la solution. J'ai aimé le fait que les premiers mensonges de Jane soit vraiment anodins. J'ai aimé cet effet « goutte d'eau après goutte d'eau ». Comment des choses insignifiantes ont rompu un équilibre, menant à des choses bien plus graves. Jane est montrée sous toutes les coutures mais je n'ai vraiment pas pu m'attacher à elle. Son côté obsessionnel pour Marnie a quelque chose de malsain dès le début. J'ai ressenti de la compassion pour elle à plusieurs reprises, mais ça ne m'a jamais permis de dépasser ma répulsion première. Jane apparaît comme fragile psychologiquement dans un premier temps mais elle m'a vite semblée avant tout psychopathe, obsessionnelle, égoïste, immature à plusieurs reprises. Marnie, à l'inverse, attire immédiatement la sympathie. Elle est adorable, gentille, elle a le cœur sur la main. En fait, j'ai passé mon temps à me demander comment elle... Dès le départ, on sait que quelque chose s'est passé et que Jane raconte son histoire à quelqu'un dont on ignore l'identité. Ignorer l'identité de ce mystérieux interlocuteur m'a presque rendue folle. J'ai cherché et cherché à qui Jane pouvait bien parler. En fait, j'ai même fini par trouver, mais certains points m'ont fait douter et j'ai écarté mon idée alors que j'avais bien trouvé la solution. J'ai aimé le fait que les premiers mensonges de Jane soit vraiment anodins. J'ai aimé cet effet « goutte d'eau après goutte d'eau ». Comment des choses insignifiantes ont rompu un équilibre, menant à des choses bien plus graves. Jane est montrée sous toutes les coutures mais je n'ai vraiment pas pu m'attacher à elle. Son côté obsessionnel pour Marnie a quelque chose de malsain dès le début. J'ai ressenti de la compassion pour elle à plusieurs reprises, mais ça ne m'a jamais permis de dépasser ma répulsion première. Jane apparaît comme fragile psychologiquement dans un premier temps mais elle m'a vite semblée avant tout psychopathe, obsessionnelle, égoïste, immature à plusieurs reprises. Marnie, à l'inverse, attire immédiatement la sympathie. Elle est adorable, gentille, elle a le cœur sur la main. En fait, j'ai passé mon temps à me demander comment elle pouvait bien être amie avec Jane, ou du moins comment leur amitié avait survécu au passage à l'âge adulte. Jane raconte son histoire en digressant sans arrêt ce qui peut-être déstabilisant mais est, selon moi, révélateur de son état mental. La plume de l'auteur est fluide et agréable à lire et au fil de la lecture, on se demande jusqu'où Jane serait capable d'aller. Il n'y a pas d'action à proprement parler, mais c'est un très bon thriller psychologique avec lequel j'ai passé de très bons moments. La tension monte régulièrement jusqu'à atteindre le point culminant. Quant au travail éditorial, cette idée de « un onglet = un mensonge » était absolument géniale. J'ai adoré. J'espère que vous lui donnerez sa chance!
    Lire la suite
    En lire moins
  • myriamsalomonponzo 05/12/2022
    Marnie et Jane sont unies comme les doigts de la main depuis l'école primaire. Leur amitié est fusionnelle. Marnie est lumière et Jane ombre, mais elles se complètent et s'aiment inconditionnellement. Jane perd son mari prématurément juste au moment où Marnie rencontre Charles avec qui elle se marie. Jane a alors beaucoup de mal à faire son deuil tout en "perdant" en partie sa meilleure amie. Sa colère et sa haine de ne pas pouvoir disposer de son amie comme "avant" vont la pousser à haïr Charles. Secrètement, Jane ne dira jamais à Marnie qu'elle déteste son mari et ce sera son premier mensonge à sa meilleure amie de toujours. Jane ment pour garder l'amour de Marnie. Mais parviendra-t-elle ? Je vous laisse découvrir ce thriller haletant dont la fin m'a énormément surprise de manière positive ! Un livre sur le mensonge et les prisons que l'on se forge soi-même quand on décide de mentir. Foncez !
  • NeKaSaOLyM 13/11/2022
    Ce thriller débute par une histoire d'amitié. Marnie est la meilleure amie de Jane et celle ci ne souhaite pas que celà change un jour. Mais on grandit et les amours prennent de plus en plus de place. L'autrice nous embarque dans cette folle amitié qui réclame l'exclusivité. J'ai eu du mal à accrocher avec le style d'écriture, dans les premières pages tout n'est que description de l'amitié entre Jane et Marnie, planter le décor... Le seul élément qui m'a fait avancer est la mort du mari de Jane. L'autrice nous perd entre le passé, présent et futur, parfois on ne comprend plus où on en est. Puis dans la deuxième moitié à peu près, on reste principalement dans le présent et là l'écriture devient plus addictive, on a envie de savoir la suite et enfin on entre dans un bon thriller psychologique.
  • Foufoubella 07/10/2022
    Ce livre m'a intriguée par sa couverture et, surtout, par sa mise en page façon répertoire, chaque entrée correspondant à un mensonge. Et bien, pour le coup, je trouve qu'il y a tromperie, ou plutôt mensonge, sur la marchandise. Dans l'ensemble, le roman tient la route. Une histoire est racontée, on suit les méandres de la psyché de la narratrice, on a envie de connaître la suite. D'ailleurs, je trouve que l'auteure a vraiment travaillé son sujet, son écriture, sa façon de raconter son histoire. J'ai senti qu'il y avait beaucoup d'implication et d'application de sa part. Mais je m'attendais à d'autres "mensonges", des choses beaucoup plus subversives, plus intenses. J'ai beaucoup aimé les deux premiers tiers du roman, je me demandais où l'auteure voulait emmener ses lecteurs, vers quoi on allait. Puis, malheureusement, comme souvent dans ce genre de thriller, la fin ne m'a pas convaincue. Elle n'est pas bâclée mais elle est finalement prévisible, et surtout, la toute toute fin m'a fait penser au téléfilm du dimanche après-midi sur TMC. Dommage... En bref, un roman qui se lit sans déplaisir mais qui n'est pas du tout indispensable pour autant. Vite lu, je pense qu'il sera vite oublié.
  • deslivresetmaude 10/03/2022
    Sept mensonges de Elizabeth Kay Ce livre m’a d’abord tenté par sa couverture, cette spirale est l’illustration parfaite de la spirale infernale dans laquelle l’héroïne s’engouffre. Tout commence avec un premier mensonge qui va en engendrer d’autres… J’ai aussi aimé la découpe physique des parties du livres pour chaque mensonge. Passé la couverture, l’histoire s’avère intéressante, l’héroïne, Jane, nous raconte dans le détail le pourquoi de ses mensonges. Et la voilà embarquée dans une machinerie infernale. J’ai regretté quelques longueurs mais le dénouement n’est pas mal. En revanche je n’ai pas été totalement fan de la toute fin. C’est une fin ouverte, il n’est pas impossible qu’il y ait un jour une suite.

les contenus multimédias

Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ? Abonnez-vous à sa newsletter pour ne rater aucune nouveauté !
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !