Lisez! icon: Search engine
Sodoma
Enquête au coeur du Vatican
Date de parution : 21/02/2019
Éditeurs :
Robert Laffont

Sodoma

Enquête au coeur du Vatican

Date de parution : 21/02/2019
« L’homosexualité dans le clergé est une question très sérieuse qui me préoccupe. »
Pape François

Le célibat des prêtres ; l’interdiction du préservatif par l’Église ; la culture du secret sur les affaires d’abus sexuels ; la démission du pape Benoît XVI ; la misogynie...

Le célibat des prêtres ; l’interdiction du préservatif par l’Église ; la culture du secret sur les affaires d’abus sexuels ; la démission du pape Benoît XVI ; la misogynie du clergé ; la fin des vocations sacerdotales ; la fronde contre le pape François : un même secret relie...

Le célibat des prêtres ; l’interdiction du préservatif par l’Église ; la culture du secret sur les affaires d’abus sexuels ; la démission du pape Benoît XVI ; la misogynie du clergé ; la fin des vocations sacerdotales ; la fronde contre le pape François : un même secret relie toutes ces questions. Ce secret a longtemps été indicible. Il porte un nom : Sodoma. La ville biblique de Sodome aurait été détruite par Dieu en raison de l’homosexualité de ses habitants. Or, aujourd’hui, c’est au Vatican que l’on trouve l’une des plus grandes communautés homosexuelles au monde.
Pendant quatre années, Frédéric Martel a vécu en immersion à l’intérieur du Vatican et mené l’enquête sur le terrain dans une trentaine de pays. Il a interrogé des dizaines de cardinaux et rencontré des centaines d’évêques et de prêtres.
Ce livre révèle la face cachée de l’Église : un système construit depuis les plus petits séminaires jusqu’au Vatican à la fois sur la double vie homosexuelle et sur l’homophobie la plus radicale. La schizophrénie de l’Église est insondable : plus un prélat est homophobe en public, plus il est probable qu’il soit homosexuel en privé.
« Derrière la rigidité, il y a toujours quelque chose de caché ; dans de nombreux cas, une double vie. » En prononçant ces mots, le pape François nous a confié un secret que cette enquête vertigineuse révèle pour la première fois.
Sodoma paraît simultanément dans vingt pays.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221220825
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 638
Format : 153 x 240 mm
EAN : 9782221220825
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 638
Format : 153 x 240 mm

Ils en parlent

« Attention, document exceptionnel, livre inouï, et rien d’excessif dans ces appréciations ! »
MAURICE SZAFRAN / CHALLENGES

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Joy1351 31/12/2022
    Dans ce livre nous apprenons beaucoup sur l homosexualité la pedophilie; je ne pensais pas que cela soit couvert aussi haut dans la hiérarchie et surtout encore de nos jours, j ai été surprise de pages en pages, écœurée, dégoûtée, horrifiée bien que je connaissais déjà les dérives de l église catholique mais cela va t il au moins changer, je n en suis pas si sure, que fait on au 21 ieme siècle!
  • justine2601 18/09/2022
    enquête extrêmement intéressante et fouillée sur un sujet que j’ignorai complètement. les éléments apportés sont appuyés et malgré le nombre de pages, le livre est prenant ! néanmoins, j’ai trouvé quelques longueurs dans le livre, ce qui me pousse à ne pas mettre 5 étoiles.
  • Valnoise 01/09/2022
    L'ÈRE DU SOUPÇON Gourmand de secrets chuchotés entre la poire et le fromage, à l'instar de Roger Peyrefitte, qui osa parler de pédérastie au sujet de Pie XII, Jean XXIII et Paul VI, Frédéric Martel lève le voile sur l'homosexualité dans la haute hiérarchie catholique, avec pour propos d'en mettre en évidence la dimension systémique. Ce faisant, il jongle avec l'indicatif et le conditionnel, naviguant sur zones grises, entre l'avéré, le probable et le "pas exclu", qu'il s'agisse de simples péchés, plus ou moins véniels, plus ou moins graves (la fréquentation de gigolos), ou d'authentiques délits (les abus sexuels et leur couverture). À lire son pavé de 630 pages, on reste sidéré par l'entregent de l'auteur, qui en quatre ans d'une folle enquête, menée au niveau mondial, est parvenu à se glisser dans les cercles les plus fermés du Vatican. S'enchaînent vingt-quatre chapitres d'une écriture rapide, efficace, entraînant le lecteur de révélations en révélations. La montre Cartier d'un cardinal français étonne, la Rollex d'un italien plus encore. Spellman homo on découvre, un anneau de luxure autour de Jean-Paul II, on tombe de l'armoire. Tout à la joie sardonique de lever les masques, et très anti-Ratzinger, F. Martel s'adonne sans retenue à un incroyable... L'ÈRE DU SOUPÇON Gourmand de secrets chuchotés entre la poire et le fromage, à l'instar de Roger Peyrefitte, qui osa parler de pédérastie au sujet de Pie XII, Jean XXIII et Paul VI, Frédéric Martel lève le voile sur l'homosexualité dans la haute hiérarchie catholique, avec pour propos d'en mettre en évidence la dimension systémique. Ce faisant, il jongle avec l'indicatif et le conditionnel, naviguant sur zones grises, entre l'avéré, le probable et le "pas exclu", qu'il s'agisse de simples péchés, plus ou moins véniels, plus ou moins graves (la fréquentation de gigolos), ou d'authentiques délits (les abus sexuels et leur couverture). À lire son pavé de 630 pages, on reste sidéré par l'entregent de l'auteur, qui en quatre ans d'une folle enquête, menée au niveau mondial, est parvenu à se glisser dans les cercles les plus fermés du Vatican. S'enchaînent vingt-quatre chapitres d'une écriture rapide, efficace, entraînant le lecteur de révélations en révélations. La montre Cartier d'un cardinal français étonne, la Rollex d'un italien plus encore. Spellman homo on découvre, un anneau de luxure autour de Jean-Paul II, on tombe de l'armoire. Tout à la joie sardonique de lever les masques, et très anti-Ratzinger, F. Martel s'adonne sans retenue à un incroyable jeu de massacre, non sans dégâts périphériques (Bernard de Clairvaux en fait les frais, et même le maréchal de Lattre…). Ce qu'il dit de Psichari et de Green paraît approximatif. Ses raccourcis sont audacieux, par exemple au sujet de l'Afrique (« En stigmatisant les homosexuels en Afrique, l'Église les contraint à se cacher. Ils se réfugient dans les séminaires pour se protéger et ne pas avoir à se marier. »). Se prétendant bien au fait de « la double vie très banale de la plupart des dignitaires de l'Église » (page 13), notre vaticaniste gay l'affirme (page 73), « tout le monde se tient et tout le monde semble mentir au Vatican ». Il serait facile de multiplier les réserves à propos de Sodoma, trop bavard, trop orienté, trop allusif, qui sur bien des points suggère ou insinue plus qu'il ne prouve. le livre entend montrer le caractère foncier de l'hypocrisie catholique, avec des discours normatifs (homophobes, pour Martel) trop souvent tenus par des prélats entourés de mignons, quand ils ne sont pas les clients habituels de ragazzi. Rome va s'en remettre, l'Église continuer de souffrir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Scriba 14/08/2022
    Livre très instructif sur les magouilles et les secrets couverts par la religion au Vatican, notamment sur la communauté homosexuelle très présente chez les prélats. On voit bien que l'enquête a été sérieuse et approfondie mais au 3/4 du livre, j'ai commencé à trouver les chapitres répétitifs. J'en avais assez lu pour me faire une idée de l'ampleur du phénomène.
  • LuEtRelu 31/03/2022
    Je trouve en Sodoma un portrait implacable de l'hypocrisie, du mensonge, de la décadence de l'Église de Rome. L'enquête de Frédéric Martel décrit l'inhumanité de la morale catholique imposée par les plus conservateurs des clercs du Vatican. Il étoffe ainsi l'hypocrisie et la perversion du Vatican. Une hiérarchie vaticane où on pratique une double vie, assuré d'être protégé par la culture du secret qui y règne. L'auteur décrit des prélats qui le soir vont draguer de jeunes prostitués – souvent des réfugiés – à la gare de Rome-Termini. On sort écoeuré et triste de notre lecture qui expose au grand jour les comportements de ces représentants du Christ à qui les catholiques confient leur âme. Non mais quelle imposture ! Il est par ailleurs très difficile de croire que Frédéric Martel a tout faux comme nous suggère la réaction de l'Église. Est-ce que l'avenir est sombre pour l'Église de Rome? Je crois bien que oui … Tant et aussi longtemps que cette dernière pratiquera le goût du luxe et une immoralité de style « Renaissance ». Il faudrait avisé le Vatican que nous sommes maintenant au XXIe siècle! Merci à Frédéric Martel pour cette enquête très pertinente.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    5 enquêtes dignes de véritables thrillers

    Quand la réalité rattrape la fiction. Petits secrets, gros mensonges... Les intrigues les plus folles ne naissent pas toujours dans les romans. Voici 5 enquêtes dignes de véritables thrillers pour mieux comprendre la société dans laquelle nous vivons.

    Lire l'article