Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221198773
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 1 x 240 mm

Tu le raconteras plus tard

Date de parution : 12/10/2017

La vie politique racontée par Jean-Louis Debré, avec sa liberté de ton et son franc-parler habituels, est un spectacle qui n’a jamais rien de conventionnel. Notations insolites, coups d’oeil incisifs, vérités saisies sur le vif : on retrouve dans cette chronique des années Chirac toute l’acuité de regard et de...

La vie politique racontée par Jean-Louis Debré, avec sa liberté de ton et son franc-parler habituels, est un spectacle qui n’a jamais rien de conventionnel. Notations insolites, coups d’oeil incisifs, vérités saisies sur le vif : on retrouve dans cette chronique des années Chirac toute l’acuité de regard et de jugement qui marquait son témoignage précédent, Ce que je ne pouvais pas dire.
Ministre de l´Intérieur de 1995 à 1997, Jean-Louis Debré a ensuite été président du groupe RPR jusqu’en 2002, puis de l’Assemblée nationale pendant les cinq années suivantes. D’une fidélité sans faille à Jacques Chirac, qui l’a toujours autorisé à une franchise sans détour envers lui, Jean-Louis Debré n’a obéi dans ses engagements publics qu’à une seule exigence : la défense des valeurs républicaines et le respect des institutions.
Dans l’exercice de ses fonctions, il a vu de près s’affronter les caractères, se révéler les personnalités de ceux qui, d’Alain Juppé à Nicolas Sarkozy ou Dominique de Villepin, aspiraient aux plus hautes fonctions.
À travers ces savoureuses scènes de la vie parlementaire, dominées par la tumultueuse personnalité de Philippe Séguin, comme dans son récit de la dernière période de la présidence chiraquienne, marquée par l’affrontement entre prétendants à la succession, Jean-Louis Debré brosse un tableau sans complaisance de sa propre famille politique, de ses carences et de ses dérives, amplement vérifiées par l’actualité la plus récente.
« Tu le raconteras plus tard », lui avait conseillé Jacques Chirac à la lecture d’une partie de cet ouvrage en lui demandant de différer sa publication pour des raisons politiques. Jean-Louis Debré a attendu plus de dix ans. Il offre ici à la fois un témoignage de première main sur une période passionnante de notre vie politique et un portrait intime et très personnel de l’ancien président, puisé dans l’histoire d’une longue relation de confiance et d’affection. Fourmillant d’anecdotes et de choses vues, son livre est celui d’un confident des bons et des mauvais jours, d’un ami aussi lucide qu’indéfectible.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221198773
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 1 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bill Posté le 21 Août 2018
    Dans "Ce que je ne pouvais pas dire", Jean Louis Debré racontait sa vie, sa famille, son amitié avec Jacques Chirac, ses années au Conseil Constitutionnel. J'avais été tellement emballée par cet ouvrage ... que B m'a offert le suivant !  Moins vivant, plus politique,  'Tu le raconteras plus tard' évoque les guerres intestines du RPR, tout au long des mandats présidentiels de Jacques Chirac.  La haine entre Alain Juppé et Philippe Seguin, les coups bas de Balladur et Sarkozy, et l'art difficile de tenir un groupe parlementaire ou de présider l'Assemblée Nationale !  Un ouvrage qui remet en mémoire ces douze années et qui montre, par l'exemple, qu'il y a bien plus d'hommes politiques auto-centrés que d'hommes d'Etat ... 
  • Bigmammy Posté le 4 Novembre 2017
    « Tu le raconteras plus tard » ; Jean Louis DEBRE a choisi cette formule souvent prononcée, en guise de consolation, par son patron Jacques CHIRAC quand il lui demandait de garder pour lui une information sensible. L'auteur estime que le temps est venu de parler et d'écrire, en tout cas sur la période 1995-2007, où il était Ministre de l'Intérieur (95-97), Président du Groupe RPR à l'Assemblée nationale (97-2002), enfin Président de l'Assemblée (2002-2007), toujours très proche du Président Jacques CHIRAC, qu'il rencontrait presque chaque dimanche en fin d'après-midi. De fait, le fils de Michel DEBRE, qui a été le rédacteur en chef, auprès du Général de GAULLE, de la Constitution de la Vème République, a des convictions fermes sur l'art de gouverner, et aime la franchise. Or la plus vive tension règne sur la politique, à droite comme à gauche : chaque échéance électorale, notamment la Présidentielle, exacerbe les rivalités de personnes, notamment entre les « grands candidats » . Et les initiatives politiques puisées dans la démagogie se multiplient, au détriment de la bonne gouvernance. Dans ce contexte très concurrentiel, l'art de passer des compromis viables et raisonnables a peu de chances de se développer ; au... « Tu le raconteras plus tard » ; Jean Louis DEBRE a choisi cette formule souvent prononcée, en guise de consolation, par son patron Jacques CHIRAC quand il lui demandait de garder pour lui une information sensible. L'auteur estime que le temps est venu de parler et d'écrire, en tout cas sur la période 1995-2007, où il était Ministre de l'Intérieur (95-97), Président du Groupe RPR à l'Assemblée nationale (97-2002), enfin Président de l'Assemblée (2002-2007), toujours très proche du Président Jacques CHIRAC, qu'il rencontrait presque chaque dimanche en fin d'après-midi. De fait, le fils de Michel DEBRE, qui a été le rédacteur en chef, auprès du Général de GAULLE, de la Constitution de la Vème République, a des convictions fermes sur l'art de gouverner, et aime la franchise. Or la plus vive tension règne sur la politique, à droite comme à gauche : chaque échéance électorale, notamment la Présidentielle, exacerbe les rivalités de personnes, notamment entre les « grands candidats » . Et les initiatives politiques puisées dans la démagogie se multiplient, au détriment de la bonne gouvernance. Dans ce contexte très concurrentiel, l'art de passer des compromis viables et raisonnables a peu de chances de se développer ; au contraire, les colères, menaces et coups tordus fleurissent. Ces incidents émaillent le récit de Jean Louis DEBRE. Heureusement, la Constitution de 1958 nous épargne encore l'instabilité gouvernementale de type IVème République, mais des menaces planent sur le scrutin majoritaire, ainsi que sur l'équilibre des pouvoirs législatif et exécutif. Un livre à lire attentivement, donc.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.