Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221197479
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 640
Format : 140 x 225 mm

Tu tueras le Roi

Delphine GACHET (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 23/05/2019
Une seule règle à retenir : le roi gagne à tous les coups.

Voilà quinze mois que Dante Torre, l’Homme du Silo, a été enlevé. Quinze mois que Colomba Caselli vit retirée du monde dans une petite ferme perdue dans la région italienne des Marches.
Mais, après une violente tempête de neige, Colomba découvre un adolescent autiste, Tommy, dans la remise de son jardin....

Voilà quinze mois que Dante Torre, l’Homme du Silo, a été enlevé. Quinze mois que Colomba Caselli vit retirée du monde dans une petite ferme perdue dans la région italienne des Marches.
Mais, après une violente tempête de neige, Colomba découvre un adolescent autiste, Tommy, dans la remise de son jardin. Il est traumatisé et couvert de sang, ses parents ont été assassinés. Pour la police locale, cela ne fait aucun doute : c’est lui le coupable. Entraînée malgré elle dans l’enquête, l’ancienne commissaire de police découvre des liens entre cette affaire et la disparition de Dante et, peut-être, un moyen de retrouver ce dernier.
Pendant ce temps, un mystérieux « Roi de Deniers » agit dans l’ombre…
Une conclusion magistrale à la trilogie de Dante Torre et Colomba Caselli.
« Dazieri a créé deux des personnages les plus mémorables du monde du polar. » Jonathan Kellerman.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221197479
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 640
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • blackbookspolar Posté le 29 Mai 2021
    Mais quel bonheur de retrouver Colomba et Dante ! J’ai attendu la sortie du troisième tome de cette trilogie en format poche avec une immense impatience et en même temps avec beaucoup d’appréhensions. Eh oui, j’ai toujours du mal avec les fins de saga, laisser des personnages que j’aime est toujours difficile. J’ai donc été ravi de replonger dans cette histoire et de connaître le dénouement même si, vous l’aurez compris ce n’est pas évident pour moi de laisser mes deux personnages chouchous. Le duo fonctionne toujours aussi bien et j’ai pris plaisir à suivre leurs dialogues qui je trouve, sortent de ceux que j’ai l’habitude de lire. Dante et sa personnalité atypique arrive toujours à me faire sourire et j’ai trouvé Colomba encore plus authentique qu’elle ne l’était déjà. Le démarrage est plus lent que celui des deux premiers tomes, l’auteur installe l’intrigue, nous remet dans le bain doucement après ce choc qu’a été la fin de Tu tueras l’ange. Je suis particulièrement admiratrice de la plume de Sandrone Dazieri (et de sa traductrice), elle est vraie et remplie de cynisme, d’humour tout en gardant cette noirceur propre au sujet dramatique qu’elle couche sur le papier. Il m’arrive régulièrement de faire un petit tour... Mais quel bonheur de retrouver Colomba et Dante ! J’ai attendu la sortie du troisième tome de cette trilogie en format poche avec une immense impatience et en même temps avec beaucoup d’appréhensions. Eh oui, j’ai toujours du mal avec les fins de saga, laisser des personnages que j’aime est toujours difficile. J’ai donc été ravi de replonger dans cette histoire et de connaître le dénouement même si, vous l’aurez compris ce n’est pas évident pour moi de laisser mes deux personnages chouchous. Le duo fonctionne toujours aussi bien et j’ai pris plaisir à suivre leurs dialogues qui je trouve, sortent de ceux que j’ai l’habitude de lire. Dante et sa personnalité atypique arrive toujours à me faire sourire et j’ai trouvé Colomba encore plus authentique qu’elle ne l’était déjà. Le démarrage est plus lent que celui des deux premiers tomes, l’auteur installe l’intrigue, nous remet dans le bain doucement après ce choc qu’a été la fin de Tu tueras l’ange. Je suis particulièrement admiratrice de la plume de Sandrone Dazieri (et de sa traductrice), elle est vraie et remplie de cynisme, d’humour tout en gardant cette noirceur propre au sujet dramatique qu’elle couche sur le papier. Il m’arrive régulièrement de faire un petit tour sur les réseaux sociaux de l’auteur et j’ai l’impression qu’il s’est inspiré (au moins un petit peu) de lui-même pour créer Dante Torre, extrêmement sympathique, je retrouve certains traits de son personnage en lui. Une chose est sûre, cette trilogie est unique et bien que je ne lise majoritairement que du thriller français (j’aime lire les mots de l’auteur plutôt que ceux des traducteurs), je suis particulièrement friande de la littérature italienne. En partie grâce à cet auteur. Et l’enquête dans tout ça ? Après plusieurs années à suivre cette histoire, aussi terrible soit-elle il faut l’avouer, avoir accès au grand final, à la conclusion, apporte les réponses aux dernières questions (enfin presque). Impossible de se fier à qui que ce soit, on est balloté, malmené et toujours pris par surprise. C’est ça qui fait d’un thriller une véritable réussite à mes yeux. On pourrait penser qu’au bout du troisième tome, nos sens sont aguerris et qu’on commence à comprendre le mécanisme de l’enquête mais loin s’en faut ! J’ai été bernée et je n’ai rien vu venir. J’ai mis du temps à lire ce livre, beaucoup plus que ma moyenne habituelle (événements personnels et professionnels en sont la cause) mais les 150 dernières pages ont été avalé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Fébrile, je tournais les pages aussi vite que mes yeux me le permettaient. Un final explosif mais très court qui vient clore plusieurs années de moments de lecture incroyables. D’autant plus que l’auteur nous laisse un léger suspense qui n’entache aucunement la fin de l’histoire. Il ne cherche pas à tout prix à nous en mettre plein les yeux, il sait déjà que nous sommes conquis. Les nombreux éléments qui ont été distillés au fil des livres trouvent leur sens, rien n’est laissé au hasard. Et pour finir ? Eh bien c’est le cœur lourd que j’ai terminé cette trilogie fabuleuse qui, je vous le dis, est un vrai coup de cœur. Tous les ingrédients sont réunis : une intrigue géniale, des personnages attachants, des décors italiens au top bref, une recette réussie. Dans ces trois tomes, aucun ne m’a « déçu », j’ai ressenti le même engouement et le même bonheur à les lire. Ils s’enchainent à la perfection sans aucun essoufflement ou élément superflu. Un trio explosif qui laissera un souvenir impérissable, c’est une certitude. Si vous ne connaissez pas encore, vous savez ce qu’il vous reste à faire les amigos !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Paramita Posté le 26 Avril 2021
    Un dernier tome un peu décevant J’attendais avec impatience ce dernier tome mais je ne l’ai pas lu avec autant d’enthousiasme que les premiers. L’intrigue est lente à se mettre en place et je n’y ai pas retrouvé les relations entre personnages que j’avais tant aimé jusqu’à présent. Qu’on s’entende bien, j’ai passé un bon moment mais il m’a manqué le petit quelque chose des tomes précédents. D’excellent, on est passé à du très bien donc que cela n’arrête pas votre lecture !
  • Annicklecture Posté le 9 Mars 2021
    J'enchaîne de sublimes thrillers et je termine cette trilogie grandiose. Je quitte Lyon avec "Une arête dans la gorge" et me retrouve en Italie avec Dante Torre et Colomba Caselli. Le conseil du jour sera de les lire dans le bon ordre pour savourer toute l'histoire de Dante. En suivant le Père, ensuite l'Ange c'est au tour du Roi dans une cascade vertigineuse que Colomba et Dante vont à multiples reprises se perdre. Que de rebondissements, j'ai lu ce dernier tome en apnée. Des personnages que je ne pourrais oublier, tellement ils sont forts de caractère, captivants, mystérieux. Sur plus de 500 pages, pas un seul moment je ne me suis lassée, jusqu'à lire très tard ou tôt! Le Roi se joue de ses persécuteurs jusqu'au bout, et le duo en souffrira. Je ne peux en dire trop pour ne point révéler les deux premiers opus. "Une femme aux yeux verts changeants, aux épaules larges et aux pommettes prononcées resta allongée sur son lit à écouter les cliquettements des radiateurs qui refroidissaient. Elle s'appelait Colomba Caselli, elle avait trente-cinq ans et était commissaire adjointe de police, en arrêt depuis qu'un fantôme lui avait plongé un couteau dans l'abdomen et avait... J'enchaîne de sublimes thrillers et je termine cette trilogie grandiose. Je quitte Lyon avec "Une arête dans la gorge" et me retrouve en Italie avec Dante Torre et Colomba Caselli. Le conseil du jour sera de les lire dans le bon ordre pour savourer toute l'histoire de Dante. En suivant le Père, ensuite l'Ange c'est au tour du Roi dans une cascade vertigineuse que Colomba et Dante vont à multiples reprises se perdre. Que de rebondissements, j'ai lu ce dernier tome en apnée. Des personnages que je ne pourrais oublier, tellement ils sont forts de caractère, captivants, mystérieux. Sur plus de 500 pages, pas un seul moment je ne me suis lassée, jusqu'à lire très tard ou tôt! Le Roi se joue de ses persécuteurs jusqu'au bout, et le duo en souffrira. Je ne peux en dire trop pour ne point révéler les deux premiers opus. "Une femme aux yeux verts changeants, aux épaules larges et aux pommettes prononcées resta allongée sur son lit à écouter les cliquettements des radiateurs qui refroidissaient. Elle s'appelait Colomba Caselli, elle avait trente-cinq ans et était commissaire adjointe de police, en arrêt depuis qu'un fantôme lui avait plongé un couteau dans l'abdomen et avait enlevé Dante Torre, l'Homme du Silo." Voilà une trilogie inoubliable et passionnante que je recommande vivement pour les adeptes de thriller pur. J'enchaine avec "Mon territoire" de Tess Sharp, car après "Tu tueras le Roi" il me fallait une lecture aussi forte, j'en suis à 87% et je peux déjà vous dire que ce n'est pas piqué des vers non plus… Février aura été le mois de beaux coups de cœur, à suivre!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Xeorgan Posté le 24 Décembre 2020
    Quelle fin! Super tome qui ponctue cette fabuleuse trilogie!! Toutes les réponses sont données aux lecteurs, les personnages sont toujours aussi attachants et percutants! Différentes intrigues s entremêlent pour autant le lecteur ne s y perd pas! Un plaisir
  • LeslecturesdeA Posté le 8 Décembre 2020
    Cela fait quinze mois que notre héros Dante s'est fait kidnappé, et que Colomba Caselli s'est retirée au fond de la campagne seule. Nous la retrouvons en plein hiver, dans sa maison aux abords complètement enneigés. Alors qu'un soir, elle découvre un enfant autiste rempli de sang et complètement terrifié. Ses parents ont été assassinés. Colomba sera entrainée malgré elle dans cette enquête. A la fin de du deuxième tome de la série, j'ai enchaîné directement avec "Tu tueras le roi". Et nous finissons sur un troisième et dernier tome magistral ! Le genre de roman que l'on envie de lire au plus vite tellement il est passionnant, et d'un autre côté de prendre notre temps car nous savons que c'est le dernier. Une dernière fois j'ai pris grand plaisir à retrouver nos deux héros de cette trilogie. Sandrone Dazieri fini cette série magistralement. Il a su garder ce suspens intenable sans que cela tire en longueur, loin de là même. Vite ! A lire sans modération !
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.