En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Un bon parti

        Presses de la cité
        EAN : 9782258142381
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 552
        Format : 140 x 225 mm
        Un bon parti

        Sylvie SCHNEITER (Traducteur)
        Date de parution : 01/03/2018
        Elizabeth et Darcy sont de retour.
        La tension est palpable chez toutes les mères de Cincinnati : Chip Bingley, beau médecin, célèbre participant d’une émission de téléréalité, vient de s’installer en ville et… c’est un cœur à prendre.
        Elizabeth, de passage pour aider sa mère après l’accident de son père, se fiche bien de toute cette agitation, d’autant...
        La tension est palpable chez toutes les mères de Cincinnati : Chip Bingley, beau médecin, célèbre participant d’une émission de téléréalité, vient de s’installer en ville et… c’est un cœur à prendre.
        Elizabeth, de passage pour aider sa mère après l’accident de son père, se fiche bien de toute cette agitation, d’autant que Chip est toujours accompagné de son insupportable et suffisant collègue, Fitzwilliam Darcy. Elle tente de redresser les finances familiales en dépit d’une mère qui utilise le shopping en ligne comme psychothérapie et de ses trois sœurs qui vivent encore au crochet de leurs parents dans une maison qui part à vau-l’eau. Mais elle doit aussi veiller sur son père, qui préférerait s’enfiler un bon steak plutôt que de respecter les recommandations du médecin, et sur sa sœur Jane, en train de succomber au charme, ennuyeux mais certain, de Chip.

        « Il n’existe pas de plus parfaite association que Curtis Sittenfeld et Jane Austen. » — Elle
        « Même la plus ardente des austeniennes sera séduite. » — O: The Oprah Magazine
        « On n’avait pas vu de meilleure réinterprétation de Jane Austen depuis Clueless… Sittenfeld écrit si bien – son style est impeccable et son histoire, un régal. » — The New York Times Book Review
        « Une réécriture intelligente d’un des classiques les plus révérés qui soient. » — Publishers Weekly
        « Un pur bonheur... Frivole, glamour, et une modernisation fidèle d’Orgueils et Préjugés. » — Jessie Burton, auteur du Miniaturiste
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258142381
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 552
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • coquinnette1974 Posté le 6 Juin 2018
          Un bon parti de Curtis Sittenfeld m'a été envoyé par Les Presses de la Cité et net galley, que je remercie. Il s'agit là d'une adaptation actuelle du célèbre roman Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Je dois vous faire une confidence.. Alors que je lis énormément, je n'ai jamais eu l'occasion de lire Orgueils et Préjugés ! Evidemment, je sais le gros de l'histoire mais comme je n'ai jamais lu le roman, je n'ai pas pris Un bon parti comme une adaptation. Ne connaissant pas l'original, je n'ai donc pas fait de comparaisons entre les deux. Et du coup, j'ai bien aimé ce roman. Ce n'est pas un coup de cœur mais il m'a bien plu. Les personnages sont intéressants, avec une préférence pour Elizabeth. J'ai bien aimé l'histoire, même si c'est assez classique. Pas de grande originalité dans Un bon parti mais un roman sympathique à lire, qui m'a plu, et à qui je mets trois étoiles et demie :)
        • JessSwann Posté le 23 Mai 2018
          Alors, j'étais très curieuse de lire cette version contemporaine de Pride Prejudice, notamment à cause de la présence de la téléréalité (sachant que j'adore le Bachelor, le fait de voir Bingley être candidat dans cette version littéraire me plaisait). Sur le roman, je pense que les puristes vont avoir du mal, en effet, même si l'auteur respecte les grandes lignes du roman original, il a aussi pris beaucoup de liberté et a réellement réinventé l'histoire ! Déjà, les personnages ne sont pas des perdreaux de l'année (Jane fête ses 40 ans durant l'intrigue !) ce qui est un peu déstabilisant au départ. Ensuite, certains personnages sont beaucoup moins importants que dans l'original (Katy De Bourgh, Jasper Wick, le colonel qui est carrément absent). Sur la relation entre Liz Darcy, le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils passent aux actes beaucoup plus vite (le plan Q hostile m'a fait beaucoup rire). Les soeurs de Liz Jane, au delà de Lydia sont également plus développée (Mary est à se tordre et Kitty est très intéressante). Le twist sur Charlotte est pas mal et j'aime beaucoup sa relation avec Willy. Je regrette cependant que l'histoire Wickham/Georgie/Lydia soit complètement absente.... Alors, j'étais très curieuse de lire cette version contemporaine de Pride Prejudice, notamment à cause de la présence de la téléréalité (sachant que j'adore le Bachelor, le fait de voir Bingley être candidat dans cette version littéraire me plaisait). Sur le roman, je pense que les puristes vont avoir du mal, en effet, même si l'auteur respecte les grandes lignes du roman original, il a aussi pris beaucoup de liberté et a réellement réinventé l'histoire ! Déjà, les personnages ne sont pas des perdreaux de l'année (Jane fête ses 40 ans durant l'intrigue !) ce qui est un peu déstabilisant au départ. Ensuite, certains personnages sont beaucoup moins importants que dans l'original (Katy De Bourgh, Jasper Wick, le colonel qui est carrément absent). Sur la relation entre Liz Darcy, le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils passent aux actes beaucoup plus vite (le plan Q hostile m'a fait beaucoup rire). Les soeurs de Liz Jane, au delà de Lydia sont également plus développée (Mary est à se tordre et Kitty est très intéressante). Le twist sur Charlotte est pas mal et j'aime beaucoup sa relation avec Willy. Je regrette cependant que l'histoire Wickham/Georgie/Lydia soit complètement absente. J'aime bien le scénario Liz/Wick en revanche, j'ai trouvé leur relation bien décrite et nettement plus profonde que dans l'original ! Pour Lydia et Ham j'avoue que le "scandale" m'a laissée de marbre, ce n'est pas aussi dramatique que dans l'original, loin de là mais l'auteur a joué le jeu et a fait intervenir Darcy pour arranger les choses dans la famille de Liz. Concernant les parents, je les trouve particulièrement bien réussis que ce soit la mère qui est un bijou d'étroitesse d'esprit ou le père dont le côté nonchalant et sarcastique est réellement réussi ! J'aime beaucoup Caroline également et les échanges très mordants avec Liz sont réussis. L'histoire entre Chip et Jane est également rocambolesque à souhait et je trouve que Jane a un peu plus de caractère que dans l'original. Enfin, un mot sur le style... Très actuel et moderne, ça tranche avec l'élégance de Jane Austen (lire Jane demander à Liz si elle pense qu'elle s'est comportée comme une p*** ça fait un choc), cependant, ça ne m'a pas du tout gênée (mais je ne suis pas certaine que ça plaise à tout le monde) Ce que j'aime : la facilité des échanges, le réel travail de réinvention de l'auteur tout en respectant la trame de l'original, l'apparition de la téléréalité, la relation de Liz et Wick Ce que j'aime moins : la partie Ham et le scandale Lydia En bref : Un réécriture très inventive de Pride et Prejudice qui s'inscrit vraiment dans l'époque actuelle, et que j'ai pour ma part adorée néanmoins, je ne suis pas certaine qu'elle convainque les puristes de l'original Ma note 8,5/10
          Lire la suite
          En lire moins
        • LourseLit Posté le 15 Avril 2018
          Quand j’ai commencé cette lecture, ne me demandez pas pourquoi, je m’attendais à lire un thriller. Non mais n’importe quoi MadameOurse, c’est pas du tout ça !! Ce roman est même une libre inspiration d’une oeuvre majeure de la littérature anglaise : Orgueil et préjugés de Jane Austen, un roman que je n’ai pas lu et je le précise parce que ça va forcément jouer sur mon avis ci-dessous. D’ailleurs, si je n’avais pas vu passer des avis sur Un bon parti où ce parallèle avec les personnages de Jane Austen est fait je n’en aurai rien su. Vous retrouverez donc ici toute la famille Bennet ainsi que Chip et Darcy. Sauf que vous allez les rencontrer à notre époque, celle de la téléréalité, des médias omniprésents, des femmes libres, etc. Rien à voir forcément avec l’oeuvre de base écrite 200 ans plus tôt. Je m’arrête là pour le parallèle car je ne connais pas l’oeuvre de Jane Austen et suit donc très mal placée pour comparer. Dans Un bon parti, on fait connaissance de la famille Bennet et ses 5 filles. Les 2 aînées Jane et Liz ont quitté Cincinnati pour New York où l’une est professeure de yoga et l’autre... Quand j’ai commencé cette lecture, ne me demandez pas pourquoi, je m’attendais à lire un thriller. Non mais n’importe quoi MadameOurse, c’est pas du tout ça !! Ce roman est même une libre inspiration d’une oeuvre majeure de la littérature anglaise : Orgueil et préjugés de Jane Austen, un roman que je n’ai pas lu et je le précise parce que ça va forcément jouer sur mon avis ci-dessous. D’ailleurs, si je n’avais pas vu passer des avis sur Un bon parti où ce parallèle avec les personnages de Jane Austen est fait je n’en aurai rien su. Vous retrouverez donc ici toute la famille Bennet ainsi que Chip et Darcy. Sauf que vous allez les rencontrer à notre époque, celle de la téléréalité, des médias omniprésents, des femmes libres, etc. Rien à voir forcément avec l’oeuvre de base écrite 200 ans plus tôt. Je m’arrête là pour le parallèle car je ne connais pas l’oeuvre de Jane Austen et suit donc très mal placée pour comparer. Dans Un bon parti, on fait connaissance de la famille Bennet et ses 5 filles. Les 2 aînées Jane et Liz ont quitté Cincinnati pour New York où l’une est professeure de yoga et l’autre journaliste. Les 3 plus jeunes sœurs, Mary, Kitty et Lydia, vivent encore aux crochets de leurs parents. La famille se trouve réunie à la suite d’une hospitalisation de leur père. Les 2 aînées accourent pour soutenir la famille. Liz va vite se rendre compte des sérieux problèmes financiers de la famille et tâchera de remettre tout le monde sur les bons rails, inciter les jeunes sœurs à entrer dans la vie active, ouvrir les yeux à ses parents et leur faire réduire leur train de vie. Mme Bennet est une femme très soucieuse du quand dira-t-on, elle n’a qu’un but dans la vie : marier ses filles. Quelle horreur donc qu’aucune d’entre elle n’ait trouvé l’amour alors que Jane approche de ses 40 ans. Elle va en permanence ingérer dans la vie de ses filles dans le but de les caser. J’ai détesté ça ! Heureusement, aucune des 5 sœurs ne se laisse faire ! Elles ont toutes leurs propres soucis, leur histoire de vie qui explique leur célibat et vous découvrirez donc en lisant ce roman l’histoire des 5 sœurs. Si le roman est concentré autour des histoires de Liz et Jane, les autres soeurs ne sont pas laissées de côté et ça rend la lecture bien agréable du fait qu’il y a plein d’histoires en une. Pour ne pas tout détailler je vais juste évoquer Liz. Au début du roman on la découvre en couple mais, vous savez, option « c’est compliqué ». Lors de son retour à Cincinnatti, elle fera la connaissance de Darcy, le bon parti par excellence mais avec qui ça démarrera bien mal : Liz le prend immédiatement en grippe. Mais la romance viendra se mêler de leur relation, vous vous en doutez bien ! J’ai passé un super moment de lecture avec ce roman, c’est moderne, c’est drôle (les 2 plus jeunes sœurs ont une répartie épouvantable et absolument aucun filtre social !), il y a de supers thèmes qui sont abordés dans le roman (faire un bébé sans père ou la question des transgenres par exemple), les personnages masculins de Chip et Darcy sont hyper touchants, les histoires d’amour finissent bien et sont très jolies. Que demander de plus ?
          Lire la suite
          En lire moins
        • paraty62 Posté le 25 Mars 2018
          Petite déception ! Une réécriture de Jane Austen version moderne ! Je pensais ce livre fait pour moi, qui pense que Orgueil et préjugés est l'un des meilleurs livres qui existe et qu'il est celui qui m'a donné goût à la lecture. Vous savez ce livre que vous relisez sans cesse, dont les personnages sont comme des amis et dont la lecture a changé votre vision du monde. et bien Jane Austen me fait cet effet. Donc quand j'ai vu que le New York Times disait de ce livre :" on n'a jamais vu de meilleure réinterprétation de Jane Austen ..." J'ai sauté sur l'occasion. Et bien je pense que j'en attendais trop. Pour moi c'est un bon livre de chick lit, plutôt proche de sex and the city que de Jane Austen. Si l'on changeait les prénoms des personnages, Pemberley et vaguement leurs personnalités rien ne rappellerai Jane Austen. C'est dommage car je pense que sans cette référence j'aurais vraiment apprécié ce livre qui malgré quelques longueurs reste furieusement moderne et facile à lire. Le problème pour moi est l'absence de personnalité des personnages, je m'attendais à plus d'étincelles. Liz est une tête à claques, une girouette facile à manipuler et égocentrique... Petite déception ! Une réécriture de Jane Austen version moderne ! Je pensais ce livre fait pour moi, qui pense que Orgueil et préjugés est l'un des meilleurs livres qui existe et qu'il est celui qui m'a donné goût à la lecture. Vous savez ce livre que vous relisez sans cesse, dont les personnages sont comme des amis et dont la lecture a changé votre vision du monde. et bien Jane Austen me fait cet effet. Donc quand j'ai vu que le New York Times disait de ce livre :" on n'a jamais vu de meilleure réinterprétation de Jane Austen ..." J'ai sauté sur l'occasion. Et bien je pense que j'en attendais trop. Pour moi c'est un bon livre de chick lit, plutôt proche de sex and the city que de Jane Austen. Si l'on changeait les prénoms des personnages, Pemberley et vaguement leurs personnalités rien ne rappellerai Jane Austen. C'est dommage car je pense que sans cette référence j'aurais vraiment apprécié ce livre qui malgré quelques longueurs reste furieusement moderne et facile à lire. Le problème pour moi est l'absence de personnalité des personnages, je m'attendais à plus d'étincelles. Liz est une tête à claques, une girouette facile à manipuler et égocentrique pour moi et Darcy bien creux à mon goût, il ne réagit pas beaucoup, à part quelques dialogues par ci par là il n'est pas très consistant je trouve. J'aurais aimé que Georgie soit plus présente, j'aurais apprécié voir sa relation se développer avec Liz. Quand à la famille de Liz et son amant je les trouve bien caricaturaux et sans envergures. L'idée de faire des soeurs Bennett des vieilles filles d'une quarantaine d'années ayant plus ou moins réussi dans la vie professionnelle mais pas amoureuse qui retourne chez leurs parents quand leur père à une crise cardiaque est pas mal. Même l'idée d'Eligible l'émission style Bachelor à laquelle a participé le prétendant de Jane, Chip l'ami de Darcy est pas mal et aurait pu être mieux exploitée. En bref, un bon livre, moderne et vraiment d'actualité avec de bonnes idées mal exploitées, des personnages un peu trop fades et caricaturaux mais qui se lit bien. Qui aurait était même très bon sans ces références à un livre qui reste un monument inatteignable selon moi. Je n'ai pas retrouvé dans cette "réinterprétation" le côté British caustique envers la société que Jane Austen sait si bien distillé à travers ces histoires. Un bon chick lit plus proche de Bridget Jones que de Jane Austen.
          Lire la suite
          En lire moins
        • AnGeeErsatz Posté le 25 Mars 2018
          Je pense que ce n’est un secret pour personne : j’adore Jane Austen. Il s’agit d’une de mes autrices de classiques préférées, et ce depuis longtemps. Il est tout naturel alors que son œuvre soit régulièrement mise à l’honneur sur le blog. Et j’aime aussi beaucoup découvrir les ré-écritures de ses ouvrages, car j’aime voir comment une même œuvre peut être explorée par des films, séries ou livres. Pour ce qui est de Pride Prejudice, il y a du très bon (The Lizzie Bennet Diairies, par exemple, une web série très chouette disponible sur YouTube et que je vous recommande de voir sans attendre) et du moins bon (je ne vais pas revenir sur Pride Prejudice Zombies, je pense que vous avez compris l’idée). Quand j’ai eu l’occasion de découvrir Un bon parti, j’étais très intriguée par cet ouvrage, me demandant comment Curtis Sittenfeld avait pu innover sur ce roman. Voici ce que j’en ai pensé. Pour résumer simplement mes impressions sur Un bon parti, elles sont dans l’ensemble plutôt bonnes, mais avec tout de même quelques points qui me laissent mitigée. S’il y a des choses que j’ai bien aimées, il y en a également qui... Je pense que ce n’est un secret pour personne : j’adore Jane Austen. Il s’agit d’une de mes autrices de classiques préférées, et ce depuis longtemps. Il est tout naturel alors que son œuvre soit régulièrement mise à l’honneur sur le blog. Et j’aime aussi beaucoup découvrir les ré-écritures de ses ouvrages, car j’aime voir comment une même œuvre peut être explorée par des films, séries ou livres. Pour ce qui est de Pride Prejudice, il y a du très bon (The Lizzie Bennet Diairies, par exemple, une web série très chouette disponible sur YouTube et que je vous recommande de voir sans attendre) et du moins bon (je ne vais pas revenir sur Pride Prejudice Zombies, je pense que vous avez compris l’idée). Quand j’ai eu l’occasion de découvrir Un bon parti, j’étais très intriguée par cet ouvrage, me demandant comment Curtis Sittenfeld avait pu innover sur ce roman. Voici ce que j’en ai pensé. Pour résumer simplement mes impressions sur Un bon parti, elles sont dans l’ensemble plutôt bonnes, mais avec tout de même quelques points qui me laissent mitigée. S’il y a des choses que j’ai bien aimées, il y en a également qui me laissent assez dubitative. Je vais donc tenter de vous expliquer tout cela de façon aussi claire que possible, en commençant par l’intrigue. Ma première interrogation, en ce qui concernait l’intrigue, avant de commencer Un bon parti était de savoir si on allait bel et bien retrouver l’univers de Jane Austen. Si on se focalise sur l’histoire, effectivement, on la retrouve bien dans les grandes lignes. La famille Bennet, les problèmes financiers des parents, l’histoire d’amour entre Jane et Bingley, celle d’Elizabeth et de Darcy, ainsi que d’autres importants jalons de l’intrigue répondent présents. A ce niveau-là, je n’ai rien à redire : les quelques changements (et je ne parle ici de ce qu’elle a fait en terme de modernisation) opérés par Curtis Sittenfield sont plutôt mineurs et ne changent rien par rapport à ce qu’on connait de Jane Austen. L’intrigue a un côté très divertissant avec un univers qui se veut entre Sex the City et Bridget Jones (en tout cas, c’est comme ça que je l’ai ressenti) dans l’humour et les univers dans lesquels évoluent les personnages. Il y a pas mal d’action, de retournements de situation, ce qui contribue à ce côté divertissant. Cependant, je tiens tout de même à noter que j’ai trouvé que le livre souffrait de nombreuses longueurs qui font un peu patiner le déroulement de l’intrigue. Certains passages (qui concernent surtout des intrigues secondaires, comme le grand nettoyage opéré par Lizzie dans la maison de ses parents ou la téléréalité) paraissent un peu interminables, si bien qu’on a hâte de passer à autre chose. C’est un peu dommage. Quand on lit une réécriture, on espère et on s’attend également à retrouver les personnages qu’on affectionne dans l’œuvre originale. C’est ici globalement le cas, si ce n’est que les traits des personnages ont été pas mal forcis : Lizzie ne jure que par son statut de journaliste, Jane est à fond dans la méditation, et la pauvre Mary, douce et calme dans l’œuvre originale, apparait ici comme une asociale qui ne jure que par ses diplômes. Mme Bennet est encore pire que dans le livre de Jane Austen. D’un côté, tout cela contribue à donner parfois un peu plus de comique à l’intrigue. Mais de l’autre, je trouve parfois que certains personnages sont ou dénaturés ou trop peu crédibles. Je suis donc assez mitigée par le résultat final. J’ai plutôt bien aimé Jane ainsi que Mr. Bennet. En revanche, j’ai trouvé que Darcy manquait beaucoup de charisme. J’aimerais à présent me concentrer sur la partie modernisation de l’univers de Jane Austen. Clairement, de ce côté, il y a plutôt du bon et du moins bon. Dans le positif, j’ai trouvé par exemple très cohérent de vieillir les héroïnes et d’adapter leurs centres d’intérêt au monde actuel. Que Jane fasse du yoga est une bonne idée selon moi, tout comme le fait qu’elle et sa sœur arrivent à la quarantaine. L’idée de mettre de la téléréalité avec une version fictionnelle du Bachelor n’est pas mauvaise non plus, c’est assez rigolo même si ça lasse un peu sur la fin. J’ai été plutôt séduite par ces aspects-là. En revanche, Curtis Sittenfeld a également fait le choix d’aborder des sujets sérieux d’une manière malheureusement un peu bancale. Je pense principalement au fait que l’un des personnages soit trans, ou que deux personnages secondaires soient lesbiennes, ou encore à la question des couples mixtes : ce sont des sujets importants et si d’un côté j’ai trouvé ça bien d’en parler et d’incorporer ces éléments à l’intrigue, le fait que ces personnages soient surtout vus au travers du regard homophobe/transphobe/raciste de Mrs Bennet me fait me poser des questions sur le message que Curtis Sittenfeld a essayé de transmettre… C’est très maladroit. Pour conclure, Un bon parti est un roman que j’ai trouvé dans l’ensemble sympathique et divertissant. Il ne s’agit pas d’une mauvaise réécriture de Pride Prejudice et il y a des éléments très plaisants dans cette œuvre, mais quelques petits bémols sont pour moi à noter. Je vous encourage à lire le livre pour vous faire votre propre avis!
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "L'auteur "traduit" parfaitement l'oeuvre de Jane Austen dans les travers de notre temps."
        "Une bonne surprise."
        Jane Austen is my Wonderland
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com