Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258052710
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm

Un souper de neige

Collection : Terres de France
Date de parution : 24/08/2000

La chronique d'un petit village au cœur de l'Auvergne, Saint-Coutain, sous le regard tendre et amusé de Jean Anglade.

Le village de Saint-Coutain, établi sur la frontière départementale, se trouve partagé entre le Cantal et l'Aveyron. Il comporte donc deux mairies, deux écoles, deux bureaux de poste, deux églises, deux saints patrons : saint Christophe et saint Nicol. Les esprits y sont aussi partagés que les territoires. On vote...

Le village de Saint-Coutain, établi sur la frontière départementale, se trouve partagé entre le Cantal et l'Aveyron. Il comporte donc deux mairies, deux écoles, deux bureaux de poste, deux églises, deux saints patrons : saint Christophe et saint Nicol. Les esprits y sont aussi partagés que les territoires. On vote à gauche d'un côté, à droite de l'autre. Des vaches rouges broutent l'herbe auvergnate, des blondes broutent l'herbe rouergate. A un étal aveyronnais, le petit Léonce Bros vole une orange qu'il destine à Flora, sa " sœur " de sentiment. Tirabi, le garde champêtre " nicolaud ", le poursuit et l'arrête en terre cantalienne. Le voici accusé d'enlèvement d'enfant. Afin de préciser la limite exacte de leurs communes, les deux maires décident de faire peindre sur le sol une ligne frontière. Cette ligne blanche devient une curiosité touristique. Mais elle sépare davantage encore Léonce et Flora, pauvres Roméo et Juliette de dix ans. Leur amour contrarié poussera Léonce à quitter Saint-Coutain. Il fera carrière à Paris comme garçon dans des brasseries auvergnates ou aveyronnaises. Un jour, il reviendra...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258052710
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Cacha Posté le 11 Juillet 2020
    Léonce, né de père inconnu, traverse le XXème siècle en menant une vie ordinaire dans le village de Saint-Coutain d'abord puis à Paris où il devient "bougnat" et garçon de café-restaurant pour revenir enfin dans le lieu de son enfance où il finira par retrouver sa belle. Ce roman de terroir est donc aussi une histoire d'amour à travers les années. La fin, d'ailleurs, donne son titre, fort subtil, au récit. Nous découvrons la rivalité entre les habitants d'un même bourg, la frontière entre l'Aveyron occitan et le Cantal auvergnat étant symbolisée par une ligne blanche. Cette œuvre de fiction contient une part de réalité, il en est ainsi de deux villages aux noms semblables entre ces deux départements, mais le cas doit être relativement fréquent en France, car je me souviens de l'histoire de mes grands-parents originaires l'un de la Loire et l'autre de l'Allier... Je vous conseille de lire les annexes, intéressantes qui contiennent des poèmes en français et en patois auvergnat et l'extrait du cahier de l'écolier Léonce.
  • RChris Posté le 23 Décembre 2017
    Le discret Jean Anglade disparu le 22/11/2017 a peu fait parler de lui mais m'a donné envie de lire ce bouquin de ma P.A.L. Saint-Coutain-des-Sources est inspiré de Saint-Santain-de-Maurs dans le Cantal et de Saint-Santain en Aveyron. Ce village fictif posé entre le Cantal et l'Aveyron a ses partisans de l'Auvergne et ceux du Rouergue, ceux de la vache rouge Salers et ceux de la vache blonde Aubrac. Bien sûr, l'histoire sentimentale a un air de déjà vu, se référant à un Roméo et une Juliette de classes sociales très dissemblables. Mais l'essentiel n'est pas là, car avec ce roman, nous voyageons comme les bougnats et traversons l'histoire jusqu'en Allemagne au lendemain de la guerre. Ce livre a des parfums de ruralité profonde et de nostalgie soulignée par des mots aujourd'hui inusités ou par du patois et de l'occitan. Cette chronique de la vie et des mœurs est une plaisante narration qui se lit facilement et agréablement. Un tourne-feuilles régional.
  • bgn Posté le 30 Décembre 2012
    Bien écrit, mais un peu trop généraliste je trouve. Les personnages ne sont pas très attachants, et l'histoire non plus d'ailleurs. Cà fait plus récit historique que roman. Dommage et tant pis, car je ne pense pas lire d'autre titre de cette auteur.
  • yes123 Posté le 7 Septembre 2010
    histoire vraie se passant entre le cantal et l'aveyron, les noms ont été changé mais le village existe vraiment
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Presses de la Cité

    Les Presses de la Cité créent le prix Jean Anglade du premier roman

    Samedi 6 octobre au salon du livre de Royat-Chamalières, Clarisse Enaudeau, directrice littéraire des Presses de la Cité, a annoncé la création du prix Jean Anglade du premier roman. Un prix national qui viendra récompenser un premier roman mettant en avant les valeurs chères au romancier Jean Anglade : humanisme et universalité.

    Lire l'article