Lisez! icon: Search engine
1793
Rémi Cassaigne (traduit par)
Date de parution : 09/05/2019
Éditeurs :
Lizzie

1793

Rémi Cassaigne (traduit par)
Date de parution : 09/05/2019
Un roman phénomène qui renouvelle le roman historique et le thriller nordique.
 
1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de... 1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que  Jean Michael Cardell, un vétéran de la... 1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que  Jean Michael Cardell, un vétéran de la guerre russo-suédoise, découvre dans un lac de Stockholm le corps mutilé d’un inconnu. L’enquête est confiée à Cecil Winge, un homme de loi tuberculeux. Celui-ci va bientôt devoir affronter le mal et la corruption qui règnent à tous les échelons de la société suédoise, pour mettre à jour une sombre et terrible réalité.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036604867
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 787 min
Lizzie
EAN : 9791036604867
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 787 min

Ils en parlent

« Un véritable tour de force littéraire. Une histoire intelligente et pleine de suspense dont vous vous souviendrez longtemps. »
Verdens Gang, Norvège
«  L’écriture de Niklas Natt och Dag est brillante et organique. Il signe là un roman à succès  qui a le mérite de décrire avec précision une époque tout en étant à d’autres égards clairement exaltant. »
Aftenposten, Norvège

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Samhain_books 03/05/2024
    C'est l'un des livres que je prévoyais d'absolument lire cette année et clairement : J'AI SUR KIFFÉ ! •| 1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que Jean Michael Cardell, un vétéran de la guerre russo-suédoise, découvre dans un lac de Stockholm le corps mutilé d’un inconnu. L’enquête est confiée à Cecil Winge, un homme de loi tuberculeux. Celui-ci va bientôt devoir affronter le mal et la corruption qui règnent à tous les échelons de la société suédoise, pour mettre à jour une sombre et terrible réalité. Ce thriller historique est d'une puissance inouïe La construction de l'intrigue est ingénieusement originale : elle s'étale sur l'année 1793 et est découpée par les 4 saisons. J'ai initialement crains de souffrir de longueurs dûes aux nombreux termes suédois et ce ne fut pas le cas, bien au contraire le rythme de lecture est rapide et nous permet de découvrir rapidement le fin mot de l'histoire. Les descriptions faites par @niklasnattochdag du «Stockholm de 1793» sont un atout pour une bonne mise en abîme dans ce monde disparate, où tous n'est que crasse et insalubrité. Quand au duo d'enquêteurs, c'est depuis le duo Sharko-Hennebelle de @franckthilliez, le premier qui m'attire autant de sympathie et d'empathie. Sans doute dû au fait qu'on peut facilement s'identifier à eux. Ils nous apparaissent très semblables malgré des vies différentes. Ce qui couronne ce livre de COUP DE CŒUR pour moi est qu'il est très ressemblant à celui de Patrick Süskind «Le parfum» qui est de loin mon livre préféré : les descriptions des villes et des gens du peuple, la période historique... Si vous ne l'avez pas encore lu, ne perdez plus une minute pour mener l'enquête aux côtés de Cardell et Winge. C'est l'un des livres que je prévoyais d'absolument lire cette année et clairement : J'AI SUR KIFFÉ ! •| 1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que Jean Michael Cardell, un vétéran de la guerre russo-suédoise, découvre dans un lac de Stockholm le corps mutilé d’un inconnu. L’enquête est confiée à Cecil Winge, un homme de loi tuberculeux. Celui-ci va bientôt devoir affronter le mal et la corruption qui règnent à tous les échelons de la société suédoise, pour mettre à jour une sombre et terrible réalité. Ce thriller historique est d'une puissance inouïe La construction de l'intrigue est ingénieusement originale : elle s'étale sur l'année 1793 et est découpée par les 4 saisons. J'ai initialement crains de souffrir de longueurs dûes aux nombreux termes suédois et ce ne fut pas le cas, bien au contraire le rythme de lecture est rapide et nous permet de découvrir rapidement le fin mot de l'histoire. Les descriptions faites par @niklasnattochdag du «Stockholm de 1793» sont un atout pour...
    Lire la suite
    En lire moins
  • adda33 07/04/2024
    Très bon thriller historique dont l'intrigue se déroule sur l'année 1793 à Stockholm. Suite à la découverte d'un corps mutilé, une enquête est menée par un homme de loi tuberculeux associé à un vétéran, ces deux personnages sont remarquables. Les trois premières parties du livre apportent des éclairages différents pour un final époustouflant. Et que dire de l'atmosphère, des descriptions précises, du travail de recherche sur la société de l'époque, cela donne un roman riche et dense comme je les aime. Très belle découverte !
  • Danibile 31/03/2024
    Les avis étant partagés sur 1793, trouvé dans une bourse aux livres, il a traîné dans ma PAL Ma chère et tendre a tenté et a laissé tomber avant la fin de la 1ère partie : bof, trop sombre, mais ça va te plaire. Spoiler : je viens de commander 1794 et 1795 d'occase Description sans chichi d'une Suède vérolée dans tous les sens du terme, de la paronoïa des puissants et de ses conséquences sur la société La division en 4 parties est subtile et met à nu les (z)héros Belle traduction, intrigue pas si manichéenne qu'on le croit. Un bon roman noir Moralité : Si tu t'assieds à une table et qu'au bout d'une demi-heure t'as pas repéré le pigeon, c'est que le pigeon : c'est toi...
  • pencrannais 16/12/2023
    Un roman historique coup de poing. Une intrigue chorale sur quatre personnages. Un polar crasseux, poisseux et violent. Une plongée en apnée dans les tréfonds de l’âme humaine et des cloaques de la Stockholm de 1793. Niklas Natt Och Dag, l’auteur, a découpé son livre en quatre parties s’étalant sur l’année 1793. Mais tout ne se déroule pas dans l’ordre et chaque partie se focalise sur un personnage. Cela paraît déstabilisant, surtout entre la première et la deuxième, mais ce puzzle est plutôt réussi et tout s’emboîte parfaitement dans la dernière et quatrième partie qui fait, en vérité, suite à la première. On est d’abord dans un polar historique très classique. Un cadavre découvert dans le lac Fatburen à Stockholm, capitale du royaume de Suède. Cardell, vétéran de la guerre russo-suédoise et qui a découvert le corps, fait équipe avec Winge, policier juriste. Cette première partie met surtout en place les deux personnages et la recherche de l’identité du cadavre. Mais on est déjà dans du sordide et du glauque. Le corps est mutilé d’atroces façons, plus de bras, ni de jambe, ni d’yeux, ni de langue. Et on lui aurait enlevé ces membres au fur et à mesure de son vivant. Les deux enquêteurs sont des cabossés de la vie. Le vétéran a perdu un bras à la guerre et a sombré dans l’alcoolisme, le juriste est phtisique, séparé de sa femme adultère et proche de la mort. Niveau noirceur, on est servi. Mais, ce n’est qu’un début. Alors que l’enquête avance très lentement. L’auteur, dans la deuxième partie nous plante là et revient plusieurs mois en arrière nous présenter un nouveau personnage qui n’a, semble-t-il, aucun rapport ni avec la victime, ni avec l’enquête. Et on plonge encore un peu plus dans l’enfer de la vie suédoise en cette fin de XVIIIe siècle. On y côtoie l’indicible et l’inhumain. Et on finit par faire le lien avec la première partie. Mais on remonte encore de quelques mois et on plonge encore plus profond, avec un troisième personnage, une femme à la volonté de fer mais que peut-elle face au rouleau compresseur social ? On y découvre avec horreur et stupéfaction ces filatures suédoises où les ouvrières sont des prisonnières totalement soumises à l’arbitraire de leurs geôliers masculins. La dernière partie reprend l’enquête où on l’avait laissé mais on sait maintenant, nous lecteurs, beaucoup plus de choses que les enquêteurs. Toutefois, on ne sait pas tout. Et les pièces du puzzle machiavélique se reconstituent devant nos yeux de lecteurs avides de sensations fortes. On ne ressort pas totalement indemne d’une telle lecture. Le style au rasoir de l’auteur, son absence de pathos, mais sa description clinique des malheurs, des horreurs, des violences parfois insoutenables (âmes sensibles ,abstenez-vous!) laissent des traces. En même temps, l’écriture est vive et dynamique et les chapitres courts permettent de reprendre sa respiration et d’aller de l’avant comme dans une chute sans fin. On est aspiré par les malheurs de ces personnages et on veut comprendre où est le lien et où tout cela nous mène. Cette lecture est donc addictive mais très éprouvante. Très bien construite, très bien documentée, mais d’une noirceur rarement lue auparavant.Un roman historique coup de poing. Une intrigue chorale sur quatre personnages. Un polar crasseux, poisseux et violent. Une plongée en apnée dans les tréfonds de l’âme humaine et des cloaques de la Stockholm de 1793. Niklas Natt Och Dag, l’auteur, a découpé son livre en quatre parties s’étalant sur l’année 1793. Mais tout ne se déroule pas dans l’ordre et chaque partie se focalise sur un personnage. Cela paraît déstabilisant, surtout entre la première et la deuxième, mais ce puzzle est plutôt réussi et tout s’emboîte parfaitement dans la dernière et quatrième partie qui fait, en vérité, suite à la première. On est d’abord dans un polar historique très classique. Un cadavre découvert dans le lac Fatburen à Stockholm, capitale du royaume de Suède. Cardell, vétéran de la guerre russo-suédoise et qui a découvert le corps, fait équipe avec Winge, policier juriste. Cette première partie met surtout en place les deux personnages et la recherche de l’identité du cadavre. Mais on est déjà dans du sordide et du glauque. Le corps est mutilé d’atroces façons, plus de bras, ni de jambe, ni d’yeux, ni de langue. Et on lui aurait enlevé ces membres au fur et à mesure de...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mozart62 15/12/2023
    J’ai rarement lu un roman policier aussi bien construit, documenté et entraînant le lecteur dans une lecture passionnante. Habituellement les livres historiques portent un poids de référence pénible à lire mais la, tout s’enchaîne avec un style (donc une traduction) excellent. Bravo
Inscrivez-vous à la newsletter Lizzie, pour que vos livres s'écoutent aussi !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.

Lisez maintenant, tout de suite !