Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266288095
Code sériel : 17372
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

1793

Rémi Cassaigne (Traducteur)
Date de parution : 18/06/2020
1793. Alors qu’en France, l’ouragan révolutionnaire a semé la terreur dans les palais dorés, à Stockholm ce n’est pas une brise, ni même un courant d’air, qui traverse les taudis rongés de vermine et les maisons closes où agonise la misère la plus crasse…
À la surface du lac Fatburen, une...
1793. Alors qu’en France, l’ouragan révolutionnaire a semé la terreur dans les palais dorés, à Stockholm ce n’est pas une brise, ni même un courant d’air, qui traverse les taudis rongés de vermine et les maisons closes où agonise la misère la plus crasse…
À la surface du lac Fatburen, une charogne flotte. Un corps mutilé signe d’une lente et terrible torture. Mais qui s’en soucie ? Deux justes : Cardell, le vétéran manchot, et Winge, le juriste tuberculeux, déterminés à rendre la justice. Ils ne seront pas trop de deux pour élucider ce meurtre abominable qui indiffère les autorités et le commun des mortels, mais qui leur est  insupportable – l’honneur des oubliés…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266288095
Code sériel : 17372
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L'écriture ultra-détaillée, quasi naturaliste, nous embarque immédiatement. Les odeurs de sang, de poudre de canon, les cris, les visages tristes, sales, marqués par la vie. C'est noir, fiévreux et puissant. » Sandrine Bajos – Le Parisien
Le Parisien

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ericdesh Posté le 7 Juin 2021
    Je m'associe au concert de louanges dont bénéficie ce magnifique roman, très immersif. Après l'avoir lu, une chose m'apparait certaine : si j'avais la faculté de choisir où et à quelle époque vivre pendant plusieurs mois, je ne choisirais pas Stockholm en 1793 ! La vie telle que la décrit superbement Niklas Natt och Dag y est extrêmement dure, on peut y être victime de terribles injustices, la situation sanitaire y est déplorable, on peut se retrouver à la rue rapidement et y mourir de froid, etc, etc ... En bref, des conditions de vie extrêmement éprouvantes. (D'ailleurs, après la lecture de ce roman, je m'aperçois que j'y ai très peu lu certains mots tels que joie, bonheur, amour, ...). Pour en venir au roman car le décor est une chose (et l'auteur l'utilise à merveille), mais je lis surtout un roman pour son intrigue et ses personnages, et là non plus l'auteur n'est pas en reste. J'ai eu plaisir à y suivre ses très bons personnages qui servent admirablement bien une intrigue riche et passionnante. On decouvre les personnages au cours des 3 premières parties, avec une histoire qui leur est propre et tout s'imbrique au cours de la 4ème partie... Je m'associe au concert de louanges dont bénéficie ce magnifique roman, très immersif. Après l'avoir lu, une chose m'apparait certaine : si j'avais la faculté de choisir où et à quelle époque vivre pendant plusieurs mois, je ne choisirais pas Stockholm en 1793 ! La vie telle que la décrit superbement Niklas Natt och Dag y est extrêmement dure, on peut y être victime de terribles injustices, la situation sanitaire y est déplorable, on peut se retrouver à la rue rapidement et y mourir de froid, etc, etc ... En bref, des conditions de vie extrêmement éprouvantes. (D'ailleurs, après la lecture de ce roman, je m'aperçois que j'y ai très peu lu certains mots tels que joie, bonheur, amour, ...). Pour en venir au roman car le décor est une chose (et l'auteur l'utilise à merveille), mais je lis surtout un roman pour son intrigue et ses personnages, et là non plus l'auteur n'est pas en reste. J'ai eu plaisir à y suivre ses très bons personnages qui servent admirablement bien une intrigue riche et passionnante. On decouvre les personnages au cours des 3 premières parties, avec une histoire qui leur est propre et tout s'imbrique au cours de la 4ème partie pour former un tout parfaitement cohérent. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la conclusion de ce roman, qui se déguste plus qu'il ne se dévore. Magnifique !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bill Posté le 30 Mai 2021
    Un roman historique suédois qui traînait depuis deux ans dans ma liseuse ...  Une envie de lecture différente ...  Et dès ses premières pages , ce roman m'a happée, avec ses personnages peu ordinaires : Cecil Winge, un homme de loi atteint de tuberculose, Jean Michael Cardell, un vétéran manchot, de la guerre russo-suédoise, plus ou moins employé dans la police locale. Cardell repêche un cadavre sans bras ni jambes. L'enquête est confiée à Cecil Winge, qui demande à Cardell de l'assister ...  Et nous voilà plongés dans un Stockholm en pleine mutation, à l'image du pays, le royaume de Suède est, en effet en plein bouleversement un an après l'assassinat du roi Gustav III dont l'héritier n'a que 13 ans. Niklas Natt och dag nous offre une description de la vie quotidienne : entre tavernes où le mauvais vin remplace le bon au fur et à mesure qu'augmente la pauvreté des clients, arnaqueurs de tous poils qui détroussent, violences policières, exécutions publiques par un bourreau bourré !  Il évoque longuement la condition des femmes qui dès qu'elles ne sont pas mariées sont assimilées rapidement à des prostituées et envoyées à la Fabrique, la Filature qui les exploite.  1793 est un roman passionnant, par la vivacité de son écriture, le... Un roman historique suédois qui traînait depuis deux ans dans ma liseuse ...  Une envie de lecture différente ...  Et dès ses premières pages , ce roman m'a happée, avec ses personnages peu ordinaires : Cecil Winge, un homme de loi atteint de tuberculose, Jean Michael Cardell, un vétéran manchot, de la guerre russo-suédoise, plus ou moins employé dans la police locale. Cardell repêche un cadavre sans bras ni jambes. L'enquête est confiée à Cecil Winge, qui demande à Cardell de l'assister ...  Et nous voilà plongés dans un Stockholm en pleine mutation, à l'image du pays, le royaume de Suède est, en effet en plein bouleversement un an après l'assassinat du roi Gustav III dont l'héritier n'a que 13 ans. Niklas Natt och dag nous offre une description de la vie quotidienne : entre tavernes où le mauvais vin remplace le bon au fur et à mesure qu'augmente la pauvreté des clients, arnaqueurs de tous poils qui détroussent, violences policières, exécutions publiques par un bourreau bourré !  Il évoque longuement la condition des femmes qui dès qu'elles ne sont pas mariées sont assimilées rapidement à des prostituées et envoyées à la Fabrique, la Filature qui les exploite.  1793 est un roman passionnant, par la vivacité de son écriture, le sens des descriptions, la qualité du rendu des personnages. Davantage roman historique que policier, mais ce fil rouge de l'enquête resserre le déroulement de la vie des personnages qui peu à peu s'ajoutent aux deux principaux. Un roman qui m'a tant plu .... que je viens de glisser 1794 dans ma liseuse !  A suivre, donc ! 
    Lire la suite
    En lire moins
  • nicokykkoduq Posté le 24 Mai 2021
    1793. La France plonge dans la Terreur. Marie-Antoinette perd la tête. Qu'en est-il du Royaume de Suède ? Ce thriller historique nous en donne un aperçu. La paranoïa antirévolutionnaire du pouvoir en place et les frémissements d'une révolte en devenir du peuple suédois sont un contexte parfait pour un bon polar. On ressent le travail de recherche abouti de l'auteur. Ce récit est captivant, froid et profond. Une escapade scandinave haletante. Vivement 1794 !!
  • Labibliothequedemarjorie Posté le 15 Mai 2021
    Stockholm, 1793. Un an après la mort du roi Gustav III et la défaite des suédois dans la guerre russo-suédoise, tous les regards sont tournés vers l'Europe. La situation en France inquiète. Les évènements de 1789 et l'arrestation du Roi et de la Reine sont suivis de près. La Monarchie touche à sa fin. Les pays nordiques attendent les nouvelles chaque jour. En Suède, la tension monte. C'est dans cette ambiance sombre où règne la violence et la pauvreté qu'un meurtre se produit. Un corps affreusement mutilé est retrouvé dans un lac de la capitale. Une enquête se met en place. Les enquêteurs appelés à intervenir sont Jean Michael Cardell, ancien vétéran, assisté de Cecil Winge, juriste. Ces deux personnages sont déjà bien abîmés par la vie. Cardell a été amputé d'un bras durant la guerre, Winge est atteint de phtisie, ses jours sont désormais comptés. Tous deux s'associent pour travailler sur ce meurtre sordide, découvrir l'identité de la victime et les circonstances de sa mort. Ce roman est découpé en quatre parties : les quatre saisons de l'année 1793. Le récit débute par la découverte du corps à l'automne. Ensuite, nous remontons le temps à l'été puis au printemps, puis nous... Stockholm, 1793. Un an après la mort du roi Gustav III et la défaite des suédois dans la guerre russo-suédoise, tous les regards sont tournés vers l'Europe. La situation en France inquiète. Les évènements de 1789 et l'arrestation du Roi et de la Reine sont suivis de près. La Monarchie touche à sa fin. Les pays nordiques attendent les nouvelles chaque jour. En Suède, la tension monte. C'est dans cette ambiance sombre où règne la violence et la pauvreté qu'un meurtre se produit. Un corps affreusement mutilé est retrouvé dans un lac de la capitale. Une enquête se met en place. Les enquêteurs appelés à intervenir sont Jean Michael Cardell, ancien vétéran, assisté de Cecil Winge, juriste. Ces deux personnages sont déjà bien abîmés par la vie. Cardell a été amputé d'un bras durant la guerre, Winge est atteint de phtisie, ses jours sont désormais comptés. Tous deux s'associent pour travailler sur ce meurtre sordide, découvrir l'identité de la victime et les circonstances de sa mort. Ce roman est découpé en quatre parties : les quatre saisons de l'année 1793. Le récit débute par la découverte du corps à l'automne. Ensuite, nous remontons le temps à l'été puis au printemps, puis nous terminons sur l'hiver 1793 avec la résolution de l'enquête. Les deux saisons centrales entraînent le lecteur dans les bas-fonds de la ville de Stockholm à la découverte de personnages perdus. Les deux autres parties nous maintiennent dans le présent de l'enquête. Cette construction est vraiment intéressante notamment pour la compréhension de l'histoire. J'ai beaucoup aimé le contexte historique du roman qui a beaucoup d'importance. L'année 1793 connaît une période de tensions politiques et sociales très importante. Les suédois ont perdu la guerre avec la russes dans leur tentative de récupérer la domination des territoires baltes. Il y a eu beaucoup de pertes humaines. Les hommes revenus de la guerre ont été laissés à l'abandon et démunis de ressources pour survivre. Gustav III était à l'origine de ce conflit. Très proche de la monarchie française, il a mené une politique de réduction du pouvoir de la noblesse. Il a finalement été assassiné en 1792. C'est dans cette ambiance sombre, sale et insécuritaire que Stockholm devient la ville de tous les abus. Jeux d'argent, prostitution et délinquance se constatent à tous les coins de rue. S'il y a encore quelques familles aisées qui se sont enrichies grâce à la guerre, la majorité de la population vit dans une pauvreté extrême. Les femmes sont considérés comme des objets. La maladie et l'alcool tuent à petit feu. Cette lecture a d'abord été difficile pour moi. Je me suis sentie mal à l'aise et gênée par tant de noirceur. Puis, finalement, en avançant dans l'histoire, j'ai compris où l'auteur voulait nous conduire et j'ai de plus en plus apprécié. "1793" est un roman policier historique nordique dans lequel l'auteur raconte l'histoire de la Suède à travers les investigations d'un duo d'enquêteurs peu ordinaires. Une très bonne lecture, une histoire à l'atmosphère particulière, très bien écrite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sweetie Posté le 28 Avril 2021
    1793 : pendant que la Terreur sévit à Paris, les habitants de Stockhölm vivent la leur, aussi politique que quotidienne : pauvre, pestilentielle et bestiale. À chaque coin de rue, l’indigence et la brutalité s’étalent, dans les tavernes, des hommes se saoulent la gueule pour oublier la bassesse du monde et un soir d’octobre, un corps mutilé et énucléé est rejeté sur les rives d’un lac aux eaux pestilentielles. Une enquête s’ébranle sous la gouverne de Cecil Winge, un officier judiciaire intègre qui se meurt lentement de tuberculose. Il est secondé dans sa tâche par Mickel Cardell, un ancien combattant estropié, encore ébranlé par les horreurs de la dernière guerre que la Suède a mené contre la Russie. Le roman s’étale sur quatre saisons dans le désordre de l’année 1793; de l’automne et d’un bond à l’été, retour au printemps jusqu’au grand saut à l’hiver débutant, l’intrigue se déploie et se ramifie autour de personnages forts, certains d’une telle cruauté, qu’on peine à lire la suite. L’univers du roman est glauque, puant et sordide, surtout dans la première moitié. Les descriptions explicites s’enchaînent les unes après les autres; j’ai eu mal et j’ai eu peur pour certains des... 1793 : pendant que la Terreur sévit à Paris, les habitants de Stockhölm vivent la leur, aussi politique que quotidienne : pauvre, pestilentielle et bestiale. À chaque coin de rue, l’indigence et la brutalité s’étalent, dans les tavernes, des hommes se saoulent la gueule pour oublier la bassesse du monde et un soir d’octobre, un corps mutilé et énucléé est rejeté sur les rives d’un lac aux eaux pestilentielles. Une enquête s’ébranle sous la gouverne de Cecil Winge, un officier judiciaire intègre qui se meurt lentement de tuberculose. Il est secondé dans sa tâche par Mickel Cardell, un ancien combattant estropié, encore ébranlé par les horreurs de la dernière guerre que la Suède a mené contre la Russie. Le roman s’étale sur quatre saisons dans le désordre de l’année 1793; de l’automne et d’un bond à l’été, retour au printemps jusqu’au grand saut à l’hiver débutant, l’intrigue se déploie et se ramifie autour de personnages forts, certains d’une telle cruauté, qu’on peine à lire la suite. L’univers du roman est glauque, puant et sordide, surtout dans la première moitié. Les descriptions explicites s’enchaînent les unes après les autres; j’ai eu mal et j’ai eu peur pour certains des protagonistes au point que j’ai dû reposer le livre par moments, le temps de reprendre mes esprits. L’auteur a visiblement choisi de ne pas épargner son lecteur. Mon mari, désespéré, a choisi de stopper sa lecture juste avant que l’histoire ne bascule vers un peu plus d’espoir. Dommage, car le dénouement, bien ficelé, vient transcender tout le reste. Un polar historique incontournable que je n’hésite pas à classer cinq étoiles.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !