Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266288095
Code sériel : 17372
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

1793

Rémi Cassaigne (Traducteur)
Date de parution : 18/06/2020
1793. Alors qu’en France, l’ouragan révolutionnaire a semé la terreur dans les palais dorés, à Stockholm ce n’est pas une brise, ni même un courant d’air, qui traverse les taudis rongés de vermine et les maisons closes où agonise la misère la plus crasse…
À la surface du lac Fatburen, une...
1793. Alors qu’en France, l’ouragan révolutionnaire a semé la terreur dans les palais dorés, à Stockholm ce n’est pas une brise, ni même un courant d’air, qui traverse les taudis rongés de vermine et les maisons closes où agonise la misère la plus crasse…
À la surface du lac Fatburen, une charogne flotte. Un corps mutilé signe d’une lente et terrible torture. Mais qui s’en soucie ? Deux justes : Cardell, le vétéran manchot, et Winge, le juriste tuberculeux, déterminés à rendre la justice. Ils ne seront pas trop de deux pour élucider ce meurtre abominable qui indiffère les autorités et le commun des mortels, mais qui leur est  insupportable – l’honneur des oubliés…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266288095
Code sériel : 17372
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L'écriture ultra-détaillée, quasi naturaliste, nous embarque immédiatement. Les odeurs de sang, de poudre de canon, les cris, les visages tristes, sales, marqués par la vie. C'est noir, fiévreux et puissant. » Sandrine Bajos – Le Parisien
Le Parisien

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • OryaneC Posté le 10 Novembre 2020
    1793, Stockholm n'est qu'un agglomérat d’îles, de lacs et de marais dont chaque quartier constitue un monde à part. Sur certains des masures abritent tant bien que mal une population pauvre vivant de petits travaux harassants, de rapines ou de commerces plus ou moins légaux. D'autres présentent des palais où une noblesse turbulente commente les rumeurs provenant de la Révolution française au cours de soirées souvent orgiaques. Autour du port, des trafics les plus divers sont à l’origine de bagarres permanentes qui surviennent dans les nombreuses auberges et estaminets où se côtoient les personnes les plus diverses et ou fleurissement les vices les plus innommables. Un soir, un ancien marin devenu auxiliaire de justice, extrait d’un marais fangeux un cadavre affreusement mutilé - sans bras, sans jambe, les orbites vides et la langue coupée. Devant l'atrocité de sa découverte, il s'adresse à un magistrat intègre et pugnace, mais gravement malade, qui se voit chargé d'une enquête à clore rapidement. La recherche de l'identité de la victime conduit les 2 acolytes à découvrir des situations sordides, parfois vieilles de plusieurs décennies, et à affronter des groupuscules dépravés qui ne reculent devant aucune basse œuvre. La vérité, enfin découverte après de multiples errances, n’est que que... 1793, Stockholm n'est qu'un agglomérat d’îles, de lacs et de marais dont chaque quartier constitue un monde à part. Sur certains des masures abritent tant bien que mal une population pauvre vivant de petits travaux harassants, de rapines ou de commerces plus ou moins légaux. D'autres présentent des palais où une noblesse turbulente commente les rumeurs provenant de la Révolution française au cours de soirées souvent orgiaques. Autour du port, des trafics les plus divers sont à l’origine de bagarres permanentes qui surviennent dans les nombreuses auberges et estaminets où se côtoient les personnes les plus diverses et ou fleurissement les vices les plus innommables. Un soir, un ancien marin devenu auxiliaire de justice, extrait d’un marais fangeux un cadavre affreusement mutilé - sans bras, sans jambe, les orbites vides et la langue coupée. Devant l'atrocité de sa découverte, il s'adresse à un magistrat intègre et pugnace, mais gravement malade, qui se voit chargé d'une enquête à clore rapidement. La recherche de l'identité de la victime conduit les 2 acolytes à découvrir des situations sordides, parfois vieilles de plusieurs décennies, et à affronter des groupuscules dépravés qui ne reculent devant aucune basse œuvre. La vérité, enfin découverte après de multiples errances, n’est que que le fruit d’une sordide vengeance . Mais la personnalité trouble du coupable conduit le magistrat à transgresser ses propres règles.   Roman riche et complexe, parfois touffus.   Ceci dit, je n’ai pas trop aimé ! Trop touffu
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lucas2 Posté le 4 Novembre 2020
    Diablement intéressant. Stockholm, 1793. Finalement ce sont les deux enquêteurs atypiques, Cardell et Winge qui m'ont fait le plus impression. Côté intrigue, si l'ensemble est bien amené, avec le recul il y a des rouages qui me paraissent bancals (et bien répugnants). Quelques tirades punchy m'ont particulièrement plu. La dernière phrase par exemple, conclue le bouquin de belle manière. Dans la lignée de "3000 chevaux-vapeur" de A.Varenne, pour le côté description de la ville, et mœurs d'un autre siècle façon polar. (plus d'avis sur PP)
  • Nageotte Posté le 4 Novembre 2020
    Quel étrange roman !! Tout est déroutant... Ses héros d'abord, si loin du stéréotype des bons chevaliers épris de justice, tous flingués, à bout, ou moralement ou physiquement. Le cadre, ensuite. La Suède de la fin du XVIIIème offre un panorama proche du monstrueux. On se croirait, sinon en enfer, au moins au purgatoire. Et la construction du roman avec ces retours dans le passé, ces histoires contées séparément qui finissent par se rejoindre... Alors tout y etait... mais, j'ai trouvé qu'au final la confrontation entre l'enquêteur et le tueur manquait d'ampleur. C'est comme si je venais de sortir un soufflé au fromage du four, que j'avais patiemment regardé gonfler, en me réjouissant d'avance de la dégustation à venir. Puis patatra, il s'écroule au moment de le servir... Alors au goût ça reste bon, mais y'a comme un petit relent de deception.
  • Laurie_lucas Posté le 7 Septembre 2020
    Nous sommes à Stockholm, en Suède, en 1793. Un corps vient d'être repêché dans les eaux saumâtres du lac Fatburen dans le quartier de Södermalm. Un corps mutilé, sans nom, sorti de l'eau dans une indifférence quasi totale... Quasi, car deux hommes, Mickel Cardell, un vétéran de guerre, devenu agent de la garde séparée et Cecil Winge, un juriste aussi intelligent que gravement malade, ne sont pas insensibles au sort de ce malheureux. Et ensemble, ils vont tout mettre en œuvre pour découvrir ce qui est arrivé à cet homme qu'il décide de nommer Karl Johan. Un Polar historique rondement mené ! J'ai beaucoup aimé cette lecture. Avec ces noms assez difficiles à lire et prononcer parfois mais qui donnent tout son charme aux polars nordiques ! J'ai eu quelques crainte en le débutant, mais elles se sont très vite envolées. J'ai adoré la plume de l'auteur qui est tantôt calme et audacieuse et tantôt piquante et acérée. J'ai d'ailleurs imaginé, sans doute à cause de l'époque, une belle plume blanche, douce et poétique, trempée dans une encre acide... C'est une lecture assez dense. On retrouve beaucoup d'explications, de descriptions de lieux et de personnages nous faisant parfois dévier du sujet même de l'histoire. Mais la... Nous sommes à Stockholm, en Suède, en 1793. Un corps vient d'être repêché dans les eaux saumâtres du lac Fatburen dans le quartier de Södermalm. Un corps mutilé, sans nom, sorti de l'eau dans une indifférence quasi totale... Quasi, car deux hommes, Mickel Cardell, un vétéran de guerre, devenu agent de la garde séparée et Cecil Winge, un juriste aussi intelligent que gravement malade, ne sont pas insensibles au sort de ce malheureux. Et ensemble, ils vont tout mettre en œuvre pour découvrir ce qui est arrivé à cet homme qu'il décide de nommer Karl Johan. Un Polar historique rondement mené ! J'ai beaucoup aimé cette lecture. Avec ces noms assez difficiles à lire et prononcer parfois mais qui donnent tout son charme aux polars nordiques ! J'ai eu quelques crainte en le débutant, mais elles se sont très vite envolées. J'ai adoré la plume de l'auteur qui est tantôt calme et audacieuse et tantôt piquante et acérée. J'ai d'ailleurs imaginé, sans doute à cause de l'époque, une belle plume blanche, douce et poétique, trempée dans une encre acide... C'est une lecture assez dense. On retrouve beaucoup d'explications, de descriptions de lieux et de personnages nous faisant parfois dévier du sujet même de l'histoire. Mais la plume est si enivrante, elle nous fait tant ressentir les choses, que l'on oubli rapidement une fois que la trame est posée et que tout se tisse doucement mais sûrement. Entre ces pages, l'auteur joue avec le temps, avec l'ordre des saisons c'est assez déroutant, mais lorsque tout s'imbrique, quand le puzzle est complet et que tout fini par prendre sens, c'est juste magistral ! "1793" est une très belle découverte. C'est noir, sombre, ça sent la fange, la sueur et le sang. Mais une poignée de personnes sont tout le contraire de ça. Et on ne peut leur souhaiter que d'être heureux sur terre ou dans les cieux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LorieLavenne Posté le 31 Août 2020
    Typiquement le genre de lecture qui me fait sortir de ma zone de confort ! Je dois bien l'avouer, je ne lis jamais de romans historiques. J'ai donc eu du mal à me plonger dans cette époque révolutionnaire. Point positif cependant, le côté thriller est bien présent. Il y a des passages littéralement répugnants qui m'ont choquée et pourtant il faut déjà y aller... Mais malgré une enquête prometteuse et bien développée, celle-ci est amenée trop lentement à mon goût. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de digressions et de longueurs. Pour alourdir le tout, le langage utilisé est assez soutenu. Une lecture très peu fluide pour moi pour toutes ces raisons. Je salue tout de même le travail de recherche titanesque que l'auteur a dû faire pour construire ce récit, il s'est vraiment bien documenté. Cardell, un infirme de guerre, découvre le cadavre d'un homme atrocement mutilé dans un lac. Winge, un homme malade qui se sait condamné, est sollicité pour tenter de résoudre le mystère de ce meurtre. Grâce à son esprit affûté, il essayera de remonter jusqu'à l'identité de la victime et de son bourreau, avec l'aide de Cardell. Sur fond de Révolution, les révélations vont pleuvoir. Mais... Typiquement le genre de lecture qui me fait sortir de ma zone de confort ! Je dois bien l'avouer, je ne lis jamais de romans historiques. J'ai donc eu du mal à me plonger dans cette époque révolutionnaire. Point positif cependant, le côté thriller est bien présent. Il y a des passages littéralement répugnants qui m'ont choquée et pourtant il faut déjà y aller... Mais malgré une enquête prometteuse et bien développée, celle-ci est amenée trop lentement à mon goût. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de digressions et de longueurs. Pour alourdir le tout, le langage utilisé est assez soutenu. Une lecture très peu fluide pour moi pour toutes ces raisons. Je salue tout de même le travail de recherche titanesque que l'auteur a dû faire pour construire ce récit, il s'est vraiment bien documenté. Cardell, un infirme de guerre, découvre le cadavre d'un homme atrocement mutilé dans un lac. Winge, un homme malade qui se sait condamné, est sollicité pour tenter de résoudre le mystère de ce meurtre. Grâce à son esprit affûté, il essayera de remonter jusqu'à l'identité de la victime et de son bourreau, avec l'aide de Cardell. Sur fond de Révolution, les révélations vont pleuvoir. Mais lesquelles et avec quelles conséquences ? En bref, je n'ai pas détesté ma lecture mais elle ne m'a pas convaincue pour autant. Certainement parce que je n'étais pas le public cible pour cette histoire...
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !