Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266322560
Code sériel : 18503
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm
9. Le Crépuscule des fauves
Pauline Lévêque (dessins de)
Date de parution : 20/01/2022
Éditeurs :
Pocket

9. Le Crépuscule des fauves

Pauline Lévêque (dessins de)
Date de parution : 20/01/2022
Maya a disparu.
Une course contre la montre s'engage sur le terrain pour les hackeurs du Groupe 9 qui cherchent à déjouer la conspiration des fauves.
Les fauves, une poignée de puissants qui s'attaquent à nos libertés.
Leur plan : créer le chaos, s'approprier toutes les richesses et régner sans limites.
Mais qui est 9 ?
EAN : 9782266322560
Code sériel : 18503
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Au programme, lanceurs d’alerte et complots à gogo, rebondissements en cascade dans un monde gangréné par un capitalisme malade. »
Augustin Trapenard / France Inter

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Danslabaignoire Posté le 9 Avril 2022
    Et c'est reparti pour un tour avec le Groupe 9. Après C'est arrivé la nuit, il est temps de rempiler aux côtés des grey hackers, plus impliqués que jamais à sauver le mooooooonde! Et comme je l'avais prédit lors de ma précédente chronique, cette série taillée pour l'écran a vraisemblablement trouvé son réalisateur: il semblerait que ce soit Costa Gavras qui se chargera de son adaptation. Une bonne nouvelle! (Ps: appelez-moi Laustradamus) L'addiction fonctionne toujours à plein tube. Page-turner qui ne nous fait pas qu'uniquement tourner des pages, Marc Levy nous fait surtout tourner la tête en nous trimballant aux quatre coins du monde. Ravie de retrouver les huit hackers (oui, car qui est le numéro neuf, hein?) aux prises avec un réseau tellement tentaculaire et complexe… que je n'ai pas vraiment tout compris dans le détail! Mais l'idée générale est suffisamment claire pour être happée par l'enjeu de leur mission: la libertééééééééééééé! A travers ce roman, Marc Lévy nous fait toucher du doigt les dangers liés à l'utilisation des données personnelles et notamment le risque de manipulation de masse par les puissants aux intentions les plus extrémistes. Un sujet qui donne matière à réflexion surtout lorsque les personnes et réseaux fictionnés... Et c'est reparti pour un tour avec le Groupe 9. Après C'est arrivé la nuit, il est temps de rempiler aux côtés des grey hackers, plus impliqués que jamais à sauver le mooooooonde! Et comme je l'avais prédit lors de ma précédente chronique, cette série taillée pour l'écran a vraisemblablement trouvé son réalisateur: il semblerait que ce soit Costa Gavras qui se chargera de son adaptation. Une bonne nouvelle! (Ps: appelez-moi Laustradamus) L'addiction fonctionne toujours à plein tube. Page-turner qui ne nous fait pas qu'uniquement tourner des pages, Marc Levy nous fait surtout tourner la tête en nous trimballant aux quatre coins du monde. Ravie de retrouver les huit hackers (oui, car qui est le numéro neuf, hein?) aux prises avec un réseau tellement tentaculaire et complexe… que je n'ai pas vraiment tout compris dans le détail! Mais l'idée générale est suffisamment claire pour être happée par l'enjeu de leur mission: la libertééééééééééééé! A travers ce roman, Marc Lévy nous fait toucher du doigt les dangers liés à l'utilisation des données personnelles et notamment le risque de manipulation de masse par les puissants aux intentions les plus extrémistes. Un sujet qui donne matière à réflexion surtout lorsque les personnes et réseaux fictionnés ont des noms aussi proches, à quelques lettres près, de ceux de notre réalité. Il semblerait que Marc Lévy ait cherché à se couvrir d'éventuelles actions en justice, notamment si l'adaptation en série mentionnait clairement Facebook, Fox News et j'en passe, comme vecteurs de chaos et d'asservissement. Autre chaos, et pas des moindres: en débutant cette série en 2020, Marc Levy ne pouvait se douter que l'actualité risquerait de bouleverser cette fiction. Le QG du Groupe 9 se situation à Kiev: va t'il décider d'adapter sa série à l'actualité? Pour le troisième opus, Noa, il est trop tard puisque sa sortie est prévue le mois prochain. Alors, est-ce que les héros seront des témoins de la guerre en Ukraine dans le quatrième, l'auteur affichant clairement son soutien à ce pays sur les réseaux? Devront-ils se trouver un autre donjon? To be continued...
    Lire la suite
    En lire moins
  • BVIALLET Posté le 18 Mars 2022
    Tels des Robin des bois de l’ère numérique, les membres du Groupe 9 réalisent leur premier exploit. En introduisant divers virus, malwares et autres bots, dans des circuits informatiques, ils parviennent à dérober plus de 250 millions de dollars à diverses banques et autres milliardaires peu sympathiques et à les reverser à plusieurs milliers de gens lésés par ces derniers. Pendant ce temps, à Istambul, Maya, partie à la recherche d’une petite réfugiée syrienne porteuse de documents aussi compromettants pour les ripoux oligarques que les célèbres « Panama papers », est repérée par les services secrets turcs et traquée dans la nuit, d’abord en voiture, puis à pied dans la campagne, à travers champs et forêts. Elle finit par leur échapper miraculeusement et par se cacher dans un camp de réfugiés syriens. Parviendra-t-elle à trouver une aide assez efficace pour pouvoir être ex-filtrée du pays ? Le Groupe 9 pourra-t-il récupérer les documents et confondre tous ces fauves prêts à dévorer l’humanité ? « Le crépuscule des fauves » est le deuxième tome d’une saga d’aventures et d’espionnage qui s’annonce longue et pas particulièrement passionnante. Après la présentation des personnages du premier opus, le lecteur espère entrer dans le dur dans celui-ci. Malheureusement, même arrivé à la... Tels des Robin des bois de l’ère numérique, les membres du Groupe 9 réalisent leur premier exploit. En introduisant divers virus, malwares et autres bots, dans des circuits informatiques, ils parviennent à dérober plus de 250 millions de dollars à diverses banques et autres milliardaires peu sympathiques et à les reverser à plusieurs milliers de gens lésés par ces derniers. Pendant ce temps, à Istambul, Maya, partie à la recherche d’une petite réfugiée syrienne porteuse de documents aussi compromettants pour les ripoux oligarques que les célèbres « Panama papers », est repérée par les services secrets turcs et traquée dans la nuit, d’abord en voiture, puis à pied dans la campagne, à travers champs et forêts. Elle finit par leur échapper miraculeusement et par se cacher dans un camp de réfugiés syriens. Parviendra-t-elle à trouver une aide assez efficace pour pouvoir être ex-filtrée du pays ? Le Groupe 9 pourra-t-il récupérer les documents et confondre tous ces fauves prêts à dévorer l’humanité ? « Le crépuscule des fauves » est le deuxième tome d’une saga d’aventures et d’espionnage qui s’annonce longue et pas particulièrement passionnante. Après la présentation des personnages du premier opus, le lecteur espère entrer dans le dur dans celui-ci. Malheureusement, même arrivé à la dernière page, on sent que l’on est encore fort loin du dénouement, même si quelques miettes, qu’on ne déflorera pas, sont jetées à la toute dernière page sur l’identité du mystérieux neuvième comparse. L’auteur tente de décrire les menées secrètes des oligarques, leur désir d’imposer un nouvel ordre mondial basé sur un crédit social à la chinoise, leur emprise sur les médias, les fake-news, le poids des réseaux sociaux, les psy-ops, les inversions accusatoires et la corruption généralisée. Mais sans doute de peur d’être taxé de complotisme, il ne va jamais au fond des choses et prend bien soin de toujours se maintenir sur le droit fil de la pensée unique en imputant toutes ces turpitudes aux seuls « méchants » patentés du narratif officiel. (Trump, mais également Nigel Farrage que l’on reconnaîtra aisément sous le pseudo de « Garbage », « ordure », Murdoch sous celui de « Berdoch », voire Zuckerberg, relooké en « Sucker »). La narration, se dispersant sur chacun des personnages, manque de cohérence, de punch, de suspens et même parfois de vraisemblance. Un troisième tome est déjà paru. Lévy poussera-t-il le bouchon jusqu’à en tartiner 9 ? Le lecteur risque de vite se lasser des bricolages numériques de cette charmante bande de rocambolesques pirates du net…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sylvie71 Posté le 6 Mars 2022
    C’est le 2ème tome de la trilogie. Il débute ou s’est arrêté le précédent. Nos hackers se sont retrouvés à Kiev pour faire le casse du siècle, mais il manque Maya, qui est tombée dans un piège en Turquie. Dans ce tome va-t-on faire la connaissance du dernier membre du groupe ? Ce 2ème tome m’a moins plu que le tome précédent. Cela est peut-être du à la multitude de détails et de faits, qui sont parfois inspirés de faits réels. Le vocabulaire est aussi plus technique. Et cela m’a un peu perturbé dans ma lecture. De même le rythme est plus lent, moins haletant. Les personnages sont très intéressants. On suit leur évolution. Les portraits sont bien dressés. Chacun des hackers a son caractère, avec ses qualités et ses défauts. L’intrigue est bien construite. Le thème est très intéressant, et me change des thrillers habituels. Malgré une lecture moins passionnante mais intéressante quand même, j’aimerais bien connaître la suite de cette aventure, à savoir si ce groupe de hackers va réussir à démasquer et à faire tomber ce groupe des fauves.
  • deseille Posté le 18 Février 2022
    J'ai trouvé cette suite encore mieux que le premier tome, les relations entre les différents protagonistes se forment, leurs personnalités sont de plus en plus précises, ça donne envie de devenir leurs amis ! La lutte contre les "fauves" devient plus que sérieuse, l'union du groupe malgré qu'ils ne se soient jamais vu plus de quelques jours fait chaud au coeur. Au delà du l'histoire il y a aussi la réalité, ces fauves dont le nom est dévoilé à demi mot possèdent la majorité des pouvoirs et contrôlent les médias afin de déformer les informations. Chacun d'entre nous est surveiller, même dans les plus hautes sphères de l'Etat et prêt à être manipulé. Qui est 9 ? Celui à qui l'on doit cette dénonciation, peut-être qu'une intelligence artificielle...
  • Sonia39 Posté le 11 Février 2022
    Quel livre compliqué !! J'avais vraiment adoré le tome 1 et était très impatiente de lire sa suite. Mais.... il faut avoir l'esprit très aiguisé pour y plonger. J'aurais dû attendre et lire ce livre à un moment où la fatigue ne m'aurait pas empêchée d'être en état de comprendre la suite de cette palpitante histoire. Je me suis perdue, dans les lieux, les histoires de piratage, les noms des personnages, et je n'ai pas réussi à plonger totalement dans l'histoire. J'ai plusieurs fois fait des retours en arrière pour essayer de me re-situer mais c'est vraiment très compliqué. J'ai quand même lu le livre rapidement, car l'écriture de Marc Levy est toujours aussi fluide. L'auteur expose à travers son roman les travers de notre société sans pitié et nous offre des personnages bien décidés derrière leur anonymat à faire tomber ces grosses fortunes dont le seul but est de s'enrichir toujours plus, sans aucune morale, prêts à détruire le monde pour des milliards en plus sur leurs comptes en banque. Un roman qui reflète trop bien la réalité. Un livre qui vaut le coup mais qui doit être lu avec la tête bien reposée!!
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité de votre auteur préféré, Marc Levy