Lisez! icon: Search engine

Carnaval

10/18
EAN : 9782264066312
Code sériel : 5074
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
Carnaval

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 19/05/2016
Un thriller inspiré d’un fait divers survenu à La Nouvelle-Orléans en 1919, entre tensions raciales, corruption, vaudou, jazz et mafia
Lorsqu'en 1919 un tueur en série s'attaque aux habitants de La Nouvelle-Orléans en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John... Lorsqu'en 1919 un tueur en série s'attaque aux habitants de La Nouvelle-Orléans en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l'agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D'Andrea, vont tenter de résoudre l'affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets... Alors qu'un ouragan s'approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264066312
Code sériel : 5074
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ils en parlent

Basé sur des faits réels survenus en 1919, l’auteur nous offre sa propre interprétation des agissements du tueur à la hache. Une intrigue bien construite avec différents enquêteurs dont Louis Armstrong (à ses débuts). Une fois ouvert, plongez avec délice dans l’ambiance des années 20, du bayou et du jazz sans vouloir en sortir. À lire immédiatement !
Anne-Charlotte Calvez / Librairie Cheminant

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SabrinaTrublet Posté le 2 Novembre 2019
    Carnaval Ray CÉLESTIN Louisiane. New Orléans. 1919 Une série de meurtres à la hache fait trembler la ville et s’entre accuser les différentes communautés. Chacun y va de son opinion : le vaudou, les italiens, les créoles... Le seul indice trouvé sur les corps suppliciés est une carte de tarot. Chacun de leur côté plusieurs personnes vont enquêter : Michaël Talbot le policier irlandais mal vu depuis sa trahison envers son collègue. John Riley le journaliste. Ida, jeune femme ni vraiment blanche ni vraiment noire, employée dans un bureau de détective. Et Luca d’Andrea l’ancien collègue de Michaël tout juste sorti de prison. Il va falloir enquêter, se méfier de tout le monde et du tout car un ouragan menace la Louisiane... Un bon policier efficace qui distille les éléments petit à petit et dont, pour une fois, j’ai tout compris en le refermant. Cà se tient, c’est crédible et les personnages sont de bons personnages charismatiques.
  • GribouilleLechat Posté le 1 Novembre 2019
    C'était une très bonne lecture, avec une histoire complexe et une écriture dense et riche, et pas mal de personnages. L'ambiance assez maussade, limite déprimante, faisait un contraste étonnant avec les aspects très festifs et joyeux de la Nouvelle-Orléans. En fait, on découvre que cette ville avait des côtés très sombres sous des apparences de fête permanente. La corruption, la pauvreté et le racisme régnaient en maître en ce début de XXe siècle, et la mafia italienne était très puissante. L'enquête elle-même, très tortueuse, était rendue plus compliquée encore par le fait que 3 "équipes" différentes la menaient en même temps, chacune abordant le problème par un bout différent. Malgré tout, le lecteur n'est jamais perdu et c'est un des points forts de ce roman. Il y a deux choses qui ont étonné la lectrice du XXIe siècle que je suis, tout au long du livre. Tout d'abord, c'est le fait que tout le monde fume, partout et tout le temps, que ce soit dans les locaux de la police ou même à l'hôpital. On est tellement habitué à ne plus avoir le droit de fumer nulle part, et on connaît tellement les méfaits du tabac sur la santé, que l'on a tendance à oublier que ces interdictions... C'était une très bonne lecture, avec une histoire complexe et une écriture dense et riche, et pas mal de personnages. L'ambiance assez maussade, limite déprimante, faisait un contraste étonnant avec les aspects très festifs et joyeux de la Nouvelle-Orléans. En fait, on découvre que cette ville avait des côtés très sombres sous des apparences de fête permanente. La corruption, la pauvreté et le racisme régnaient en maître en ce début de XXe siècle, et la mafia italienne était très puissante. L'enquête elle-même, très tortueuse, était rendue plus compliquée encore par le fait que 3 "équipes" différentes la menaient en même temps, chacune abordant le problème par un bout différent. Malgré tout, le lecteur n'est jamais perdu et c'est un des points forts de ce roman. Il y a deux choses qui ont étonné la lectrice du XXIe siècle que je suis, tout au long du livre. Tout d'abord, c'est le fait que tout le monde fume, partout et tout le temps, que ce soit dans les locaux de la police ou même à l'hôpital. On est tellement habitué à ne plus avoir le droit de fumer nulle part, et on connaît tellement les méfaits du tabac sur la santé, que l'on a tendance à oublier que ces interdictions sont très récentes, en fait. Et ensuite, le fait que les policiers ne prennent aucune précaution sur les scènes de crime. Là aussi, on est tellement conditionné par les séries policières actuelles, où les scènes de crime doivent être préservées le plus possible pour garder chaque indice intact, que j'étais limite choquée de voir la désinvolture des policiers sur ces scènes. Mais il ne faut pas oublier que la police de 1919 ne possédait quasiment pas de techniques scientifiques pour analyser une scène de crime, à part pour relever les empreintes, donc il n'était pas aussi important qu'aujourd'hui de faire attention. Mais ces faits ne sont pas des défauts, pour moi, ce sont juste des détails qui rendent l'histoire d'autant plus crédible et nous immergent encore plus dans l'ambiance. Tout ça pour dire que j'ai passé un excellent moment moment avec ce roman et que je lirai le tome 2 avec plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • collectifpolar Posté le 26 Octobre 2019
    1919, La Nouvelle-Orléans. Un serial killer sévit dans la communauté sicilienne. Sur chacune des scènes de crime, il laisse des lames de tarot. Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le policier Michael Talbot, le journaliste John Riley et Ida, une jeune secrétaire, tentent de résoudre l’affaire. Cette année je vais de surprise en surprise. Non, de bonnes surprise en excellentes surprises. Et à chaque fois, je me fait surprendre par un premier roman. Des premiers romans parfaitement aboutis, d’une maîtrise impressionnante. Et celui-ci, c’est, je le crois, la cerise sur le gâteau. Il vous faut absolument le découvrir. C’est une plongé abyssale dans la Nouvelle Orléans au sortir de la grande guerre. Cette ville du sud profond au accents et aux origines françaises. Une ville métisse mais où le métissage n’a pas cours. Dans ce sud profond des Etats-Unis règne la pauvreté. La Nouvelle Orléan est une ville au bord du chaos. Tensions raciales, corruption, vaudou, jazz et mafia, tous est là pour faire exploser la tension ambiante téléchargement (57) Ray Celestin a puisé l’inspiration dans l’histoire du Axeman (le tueur à la hache), ce tueur en série qui a sévi au sortir de la 1e guerre mondiale et qui comme Jack... 1919, La Nouvelle-Orléans. Un serial killer sévit dans la communauté sicilienne. Sur chacune des scènes de crime, il laisse des lames de tarot. Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le policier Michael Talbot, le journaliste John Riley et Ida, une jeune secrétaire, tentent de résoudre l’affaire. Cette année je vais de surprise en surprise. Non, de bonnes surprise en excellentes surprises. Et à chaque fois, je me fait surprendre par un premier roman. Des premiers romans parfaitement aboutis, d’une maîtrise impressionnante. Et celui-ci, c’est, je le crois, la cerise sur le gâteau. Il vous faut absolument le découvrir. C’est une plongé abyssale dans la Nouvelle Orléans au sortir de la grande guerre. Cette ville du sud profond au accents et aux origines françaises. Une ville métisse mais où le métissage n’a pas cours. Dans ce sud profond des Etats-Unis règne la pauvreté. La Nouvelle Orléan est une ville au bord du chaos. Tensions raciales, corruption, vaudou, jazz et mafia, tous est là pour faire exploser la tension ambiante téléchargement (57) Ray Celestin a puisé l’inspiration dans l’histoire du Axeman (le tueur à la hache), ce tueur en série qui a sévi au sortir de la 1e guerre mondiale et qui comme Jack the Riper a cessé ces meurtres du jour au lendemain. Cette véritable série de meurtres ont enflammé La Nouvelle-Orléans à l’époque. Et pour être au plus près de cette histoire, l’auteur a même poussé le vice jusqu’à reproduire, au début du roman, une lettre supposée être du tueur. Et si, ici le décor ( la ville, le climat, la méteo) joue un rôle particulièrement important, les personnages sont eux aussi à la hauteur. Nous allons découvrir une véritable galerie de personnages hétéroclites auxquels on va s’attacher ou au contraire que l’on va très vite haïr. Et puis petit clin d’oeil, c’est sympathique de découvrir le très jeune en personne dans ce livre. Ray Celestin nous offre un premier roman inoubliable, au suspense omniprésent, doublé d’un portrait de la ville d’un réalisme peu commun. Depuis L’Aliéniste de Caleb Carr, on n’avait jamais lu ça !
    Lire la suite
    En lire moins
  • tao19 Posté le 23 Octobre 2019
    Je suis tombé par hasard sur ce roman et pas déçu. L auteur nous plonge dans une ambiance sombre moite de la nouvelle orleans sans pour autant être dans la surenchère avec de la cruauté ou du sang a toute les pages. Tout est bien dosé. . On s attache qux personnages et le dénouement de l intrigue est intéressant. J embraye sur le tome 2... belle découverte
  • MiMotsLettres Posté le 14 Octobre 2019
    Bienvenue à la Nouvelle-Orléans, 1919. Un tueur à la hache sévit dans les ruelles crasseuses de la capitale Louisiane, signant ses meurtres d’une carte de tarot. Se lancent à sa recherche trois personnes : Michael Talbot, inspecteur de police au visage bouffé par la variole, au mariage détenu secret, la jeune Ida, détective privée créole et son acolyte le futur très connu Louis Armstrong, et Luca D’Andrea, vieux ripoux sortant du pénitencier d’Angola où il avait été incarcéré suite aux révélations de son ancien acolyte Talbot quant à ses liens avec la mafia (avec laquelle il renoue à peine libéré). Avec ses protagonistes hauts en couleurs et des personnages secondaires tout aussi excentriques (Simone, créole des marais, sorcière vaudoue endossant le rôle d’infirmière pour les laissés pour compte ; Morval, odieux proxénète également commerçant de fourrures ; Don Carlo, parrain de la mafia locale), Ray Celestin nous entraîne à la poursuite de ce tueur en série dans la ville marécageuse aux rues grouillantes, ses maisons closes, ses tripots et ses immeubles croulants surpeuplés. Jazz, sorcellerie, plantations à l’abandon, ségrégation, immigrés fraîchement débarqués d'Europe et anciens soldats amochés par le conflit dont le Monde se remet à peine sont de la partie. Excellent polar (premier d’une série. J’ai... Bienvenue à la Nouvelle-Orléans, 1919. Un tueur à la hache sévit dans les ruelles crasseuses de la capitale Louisiane, signant ses meurtres d’une carte de tarot. Se lancent à sa recherche trois personnes : Michael Talbot, inspecteur de police au visage bouffé par la variole, au mariage détenu secret, la jeune Ida, détective privée créole et son acolyte le futur très connu Louis Armstrong, et Luca D’Andrea, vieux ripoux sortant du pénitencier d’Angola où il avait été incarcéré suite aux révélations de son ancien acolyte Talbot quant à ses liens avec la mafia (avec laquelle il renoue à peine libéré). Avec ses protagonistes hauts en couleurs et des personnages secondaires tout aussi excentriques (Simone, créole des marais, sorcière vaudoue endossant le rôle d’infirmière pour les laissés pour compte ; Morval, odieux proxénète également commerçant de fourrures ; Don Carlo, parrain de la mafia locale), Ray Celestin nous entraîne à la poursuite de ce tueur en série dans la ville marécageuse aux rues grouillantes, ses maisons closes, ses tripots et ses immeubles croulants surpeuplés. Jazz, sorcellerie, plantations à l’abandon, ségrégation, immigrés fraîchement débarqués d'Europe et anciens soldats amochés par le conflit dont le Monde se remet à peine sont de la partie. Excellent polar (premier d’une série. J’ai immédiatement embrayé sur la suite s’installant cette fois à Chicago), qui immerge le lecteur dans une ambiance des années folles parfaitement retranscrite et servit par des personnages attachants.
    Lire la suite
    En lire moins
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.