Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266296274
Code sériel : 17625
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 272
Format : 108 x 177 mm

Ciao Bella

Date de parution : 05/03/2020
Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l’autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé… Pour affronter sa deuxième grossesse, elle décide d’aller voir une psy.
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d’humour des morceaux de vie. L’occasion de replonger dans le...
Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l’autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé… Pour affronter sa deuxième grossesse, elle décide d’aller voir une psy.
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d’humour des morceaux de vie. L’occasion de replonger dans le pays de son enfance, l’Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu’à sa nonna chérie. C’est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux…
À quel point l’enfance détermine-t-elle une vie d’adulte ? Peut-on pardonner l’impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?
Attention, la lecture de Ciao Bella pourrait avoir des conséquences irréversibles : parler avec les mains, écouter avec le cœur, rire de tout (et surtout de soi), ou devenir accro aux pasta al dente.

« C’est fort, c’est drôle, c’est tendre. » Virginie Grimaldi

« Un premier roman pétillant d’humour et d’intelligence. » Côté Mag
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266296274
Code sériel : 17625
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 272
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« C’est fort, c’est drôle, c’est tendre. »
Virginie Grimaldi

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • heyybrunette Posté le 7 Septembre 2020
    Franc, drôle, touchant. Humain. Ici nous sommes face à un roman acheté un peu au hasard après l’avoir vu passer quelques fois sur Instagram. J’en attendais quelque chose de rafraîchissant, sans prise de tête pour la fin des vacances et c’est une réussite. Entre un tour à la rivière et une partie d’Uno c’était un vrai plaisir de me replonger dans ma lecture ! A travers le vécu d’Anna de nombreux sujets sont évoqués (grande prématurité, violence conjugale, racisme…) mais, on se rends aussi compte d’à quel point la vie avance vite et les choses changent. Par le biais de ses rendez-vous avec Lizy, sa psy, où elle y confie ses angoisses et tracas du quotidien je me suis pas mal reconnue en elle et c’est ça qui la rends si attachante. Anna met des mots sur des sentiments, des peurs qu’on ressens tous à un moment ou un autre de notre vie. Bon, là vous devez vous dire que ça semble pas très léger alors que je l’ai présenté comme une lecture rafraîchissante… pourtant je vous assure que ça l’est ! La forme, la narration, l’humour piquant et sans détour d’Anna, ses rendez vous avec Lizy, l’amour qu’elle porte à son mari,... Franc, drôle, touchant. Humain. Ici nous sommes face à un roman acheté un peu au hasard après l’avoir vu passer quelques fois sur Instagram. J’en attendais quelque chose de rafraîchissant, sans prise de tête pour la fin des vacances et c’est une réussite. Entre un tour à la rivière et une partie d’Uno c’était un vrai plaisir de me replonger dans ma lecture ! A travers le vécu d’Anna de nombreux sujets sont évoqués (grande prématurité, violence conjugale, racisme…) mais, on se rends aussi compte d’à quel point la vie avance vite et les choses changent. Par le biais de ses rendez-vous avec Lizy, sa psy, où elle y confie ses angoisses et tracas du quotidien je me suis pas mal reconnue en elle et c’est ça qui la rends si attachante. Anna met des mots sur des sentiments, des peurs qu’on ressens tous à un moment ou un autre de notre vie. Bon, là vous devez vous dire que ça semble pas très léger alors que je l’ai présenté comme une lecture rafraîchissante… pourtant je vous assure que ça l’est ! La forme, la narration, l’humour piquant et sans détour d’Anna, ses rendez vous avec Lizy, l’amour qu’elle porte à son mari, ses amies, l’écriture, l’Italie ce pays qu’elle chérit tant (elle a d’ailleurs renforcé mon propre amour pour ce pays qui me fascine depuis des années déjà sans que je ne sache exactement pourquoi)… tout un ensemble qui fait que les pages se tournent toutes seules. Petit plus qui vous le savez, me fait toujours plaisir : les références ! Ici on peut en trouver à Friends certes mais celle qui m’a le plus plu c’est celle à Virginie Grimaldi. Surement parce que j’ai lu un de ses romans il n’y à pas si longtemps ^^ Finalement on se laisse prendre dans l’histoire, on s’attache et on ne peut empêcher le pincement au cœur de faire surface une fois le bouquin refermé. J’ai été émue par la fin, j’ai été touchée de devoir quitter Anna et Lizy. C’est effectivement un roman qui « se savoure comme un limoncello bien frais ».
    Lire la suite
    En lire moins
  • jfponge Posté le 6 Septembre 2020
    C’est frais, c’est pétillant, c’est italien. Asti Spumante ? Non, juste un petit roman, écrit avec humour et tendresse, qui nous parle de ce que nous sommes, nos angoisses, nos espoirs, ce constant besoin d’amour qui est au cœur de toutes les femmes mais aussi des hommes, ne leur en déplaise. Anna se confie à Lizy, sa "psy", au long d’un échange qui va durer quelques huit années, le temps nécessaire pour qu’elle se reconstruise et entame une nouvelle vie, plus sereine, plus ouverte aux autres aussi. Sortir d’une enfance difficile, père violent et alcoolique, mère effacée sous les coups, avec comme seule embellie cette grand-mère solaire, affectueuse, qui lui a appris les mille et une choses de la vie. Tel est l’objectif que s’est fixé Anna, pour surmonter ses phobies, sa peur des autres, et surtout sa peur d’être confrontée à elle-même. Un récit touchant, allant au fond des choses, et pourtant écrit avec légèreté et un sens aigu des formules qui "font mouche". Un roman qui fait du bien et nous donne une furieuse envie de lire le suivant…
  • Laulette Posté le 5 Septembre 2020
    Ciao Bella est un roman que j'avais repéré à sa sortie mais dont j'avais oublié l'existence, jusqu'au jour où le nouveau roman de l'autrice (Mamma Maria) est sorti. Ce dernier me faisant très envie, je me suis dit que j'allais tout de même découvrir la plume de Serena Giuliano avec son premier roman. Chose dite, chose faite en seulement deux petits jours puisque je suis tombée sous le charme de cette histoire, si drôle et émouvante à la fois ! C'est un roman qui m'a fait du bien et qui m'a donné envie de retourner en Italie au plus vite. "Je me sens abandonnée, depuis toujours. Comme une erreur que j'aurais aimé qu'on ne commette pas. Une chose laissée là, au mauvais endroit, qui doit se démerder sans les bonnes clés, sans le mode d'emploi, sans même un plan pour s'y retrouver." Ciao Bella, c'est l'histoire d'Anna, une femme complètement dévorée par ses angoisses, qui décide de consulter une psychologue lorsqu'elle tombe enceinte pour la seconde fois, les souvenirs de sa première grossesse n'étant pas très heureux. La narration est originale : chaque nouveau chapitre correspond à une nouvelle séance entre Anna et sa psychologue. Au fil de ces rendez-vous, nous découvrons... Ciao Bella est un roman que j'avais repéré à sa sortie mais dont j'avais oublié l'existence, jusqu'au jour où le nouveau roman de l'autrice (Mamma Maria) est sorti. Ce dernier me faisant très envie, je me suis dit que j'allais tout de même découvrir la plume de Serena Giuliano avec son premier roman. Chose dite, chose faite en seulement deux petits jours puisque je suis tombée sous le charme de cette histoire, si drôle et émouvante à la fois ! C'est un roman qui m'a fait du bien et qui m'a donné envie de retourner en Italie au plus vite. "Je me sens abandonnée, depuis toujours. Comme une erreur que j'aurais aimé qu'on ne commette pas. Une chose laissée là, au mauvais endroit, qui doit se démerder sans les bonnes clés, sans le mode d'emploi, sans même un plan pour s'y retrouver." Ciao Bella, c'est l'histoire d'Anna, une femme complètement dévorée par ses angoisses, qui décide de consulter une psychologue lorsqu'elle tombe enceinte pour la seconde fois, les souvenirs de sa première grossesse n'étant pas très heureux. La narration est originale : chaque nouveau chapitre correspond à une nouvelle séance entre Anna et sa psychologue. Au fil de ces rendez-vous, nous découvrons le quotidien de l'héroïne, son enfance en Italie, ses relations tumultueuses avec ses parents, son amour éternel pour sa nonna et toutes les angoisses qui l'emprisonnent. Anna est une femme à laquelle je me suis immédiatement attachée. Sa gentillesse m'a profondément touchée et son humour m'a amusée du début à la fin. Sous des couverts de femme forte et indépendante, on découvre une jeune trentenaire qui n'a pas beaucoup confiance en elle et qui a peur de décevoir les autres. Ses angoisses sont liées à son passé et effectivement, son enfance a été très mouvementée et ne lui a pas permis d'être une petite fille heureuse et épanouie. J'ai adoré la voir parler de ses proches, on sent très vite qu'elle a un grand respect pour tous ceux qui l'entourent et qu'elle a à cœur de distribuer du bonheur autour d'elle. Anna est vraiment le genre de femme qu'on aimerait avoir comme amie pour toute sa vie. Au-delà d'une héroïne extrêmement humaine (on retrouve un peu de Serena Giuliano en Anna), l'histoire est douce et plus qu'agréable à découvrir. La thérapie d'Anna dure plusieurs années et si j'ai parfois trouvé qu'on passait trop vite d'une année à l'autre, j'ai aimé suivre cette histoire sur un si long terme car ça montre que les peurs et les angoisses ne disparaissent pas comme ça, du jour au lendemain, même si tout semble aller mieux. Le roman montre à quel point l'enfance est une période déterminante pour se construire en tant qu'adulte. D'ailleurs, à la fin, Anna n'est pas entièrement sûre d'elle et continue à avoir des craintes, mais on voit le chemin qu'elle a parcouru et c'est motivant, ça donne espoir. J'ai trouvé la narration très originale. Comme je vous l'ai dit, chaque chapitre commence par une conversation entre Anna et sa psychologue. Cette discussion est ensuite suivie d'un passage où Anna raconte son quotidien ou bien un souvenir. Les chapitres sont courts et un réel dynamisme se dégage de cette construction. L'écriture de l'autrice est incroyable : Serena Giuliano allie merveilleusement bien l'humour et la douceur. On peut passer du rire aux larmes en quelques pages tant ce roman est un cocktail d'émotions. Si le livre paraît léger à première vue, il aborde des thèmes brûlants et douloureux tels que les violences faites aux femmes ou le racisme, mais aussi des sujets en lesquels nous pouvons tous nous reconnaître. Ce roman est une bulle de douceur, un cocon dans lequel il fait bon de se réfugier, un trésor qui nous fait rêver d'Italie. La plume authentique, drôle et piquante de Serena Giuliano m'a convaincue dès les premières pages. Son héroïne, Anna, est un personnage dans lequel je me suis reconnue, qui m'a parlé et qui m'a profondément touchée. Maintenant, je n'ai qu'une hâte : découvrir Mamma Maria !
    Lire la suite
    En lire moins
  • ande Posté le 4 Septembre 2020
    Très bonne surprise. Un roman facile à lire mais pourtant plein de profondeur. Serena Giuliano a choisi un style léger pour aborder des sujets fort comme le lien parent-enfant, les violences conjugales, les angoisses et les phobies du quotidien. Son héroïne est pleine d'angoisses mais se révèle plus forte qu'elle ne le pense, ce qui la rend très attachante. Un mention spéciale pour le personnage de la grand-mère, sa nonna chérie, qu'on aimerait tous avoir dans nos vies.
  • MAPATOU Posté le 4 Septembre 2020
    Coup de coeur qui fait du bien !! Construit sous la forme d'échanges entre une jeune femme, Anna, et sa psychologue, ce roman est particulièrement plaisant à lire. On y suit l'évolution d'Anna, jeune maman ayant  peur de tout, qui décide de reprendre sa vie en mains et de dépasser ses angoisses, ses blocages avec l'aide d'une thérapeuthe. Anna parle de ses traumatismes d'enfance, de sa passion pour son Italie qu'elle a quittée à 12 ans et de son amour inconditionnel pour sa grand-mère paternelle. Tout ça emballé dans un humour irrésistible. Le parcours d'Anna, sur plusieurs années, montre que "à coeur vaillant, rien d'impossible" !

les contenus multimédias

Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Lectures estivales : 30 romans pour s'évader

    Les vacances se profilent à l'horizon. L'occasion de faire un peu de place dans votre valise pour les livres qui accompagneront vos pérégrinations. De Françoise Bourdin à Danielle Steel en passant par Michel Bussi, découvrez notre sélection de romans à dévorer tout au long de la belle saison.

    Lire l'article
  • Prix littéraire
    Lisez

    Prix Babelio 2020 : trois de nos auteurs parmi les lauréats !

    Les lecteurs ont voté. Organisé pour la deuxième fois, le Prix Babelio a couronné 10 livres parmi une sélection de 100 titres. Margaret Atwood, Serena Giuliano et Fabien Olicard font partie des auteurs qui ont convaincu les passionnés de lecture.

    Lire l'article