Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264078407
Code sériel : 4583
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 744
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

Clockers

Jacques MARTINACHE (Traducteur)
Date de parution : 23/09/2021
Une grande fresque urbaine et sociale, adaptée au cinéma par Spike Lee.
Pour les adolescents de Dempsy, le trafic de drogue reste encore le meilleur espoir d’atteindre l’âge adulte. Richard Price nous entraîne sans détour dans cette cité déshéritée du New Jersey, où dealers et flics se livrent une guerre sans fin ni vainqueur. Plus qu’un roman, une puissante fresque urbaine et... Pour les adolescents de Dempsy, le trafic de drogue reste encore le meilleur espoir d’atteindre l’âge adulte. Richard Price nous entraîne sans détour dans cette cité déshéritée du New Jersey, où dealers et flics se livrent une guerre sans fin ni vainqueur. Plus qu’un roman, une puissante fresque urbaine et sociale qui a inspiré la série américaine culte The Wire (Sur Écoute). 

« Un livre lucide et généreux, qui pourrait bien être ce que le roman nous a donné de plus fort depuis longtemps dans la veine des grandes œuvres naturalistes. »
Patrick Raynal - Le Monde
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264078407
Code sériel : 4583
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 744
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sarracino Posté le 15 Juin 2016
    clockers , chouffeurs , charbonneurs , NYC , Marseille , banlieues USA ou parisiennes ... la drogue entretient son économie souterraine .
  • maltese Posté le 24 Janvier 2013
    Vous avez aimé "Sur écoute" - "The wire", alors vous pouvez vous précipiter sur ce roman qui figure parmi les sources d'inspirations de la série télévisée de David Simon, série dont Richard Price fut l'un des collaborateurs. L'action se situe essentiellement à Dempsy, comme dans "Ville noire, ville blanche", banlieue imaginaire de New York. Là, on va suivre en parallèle les faits et gestes d'une part de Strike, pseudonyme de Ronald Dunham, responsable d'une équipe de clockers, ou dealers des coins de rues, pour le compte de Rodney Little, et d'autre part de Rocco Klein, flic de la criminelle qui officie avec Larry Mazilli et consacre aux yeux de sa femme trop de temps à son boulot. Le roman de Price est très intense; il nous livre une sorte de chronique de la rue et souligne à quel point les différents protagonistes ne sont pas sur la même longueur d'onde. Chaque personnage se retrouve souvent dans des situations de communications difficiles avec les autres, que ce soit au sein de la famille, entre "collègues" ou entre truands et policiers. Et chacun se trouve tellement empêtré dans sa condition et son milieu qu'il ne peut quasiment pas s'en extraire. Un polar urbain majeur adapté... Vous avez aimé "Sur écoute" - "The wire", alors vous pouvez vous précipiter sur ce roman qui figure parmi les sources d'inspirations de la série télévisée de David Simon, série dont Richard Price fut l'un des collaborateurs. L'action se situe essentiellement à Dempsy, comme dans "Ville noire, ville blanche", banlieue imaginaire de New York. Là, on va suivre en parallèle les faits et gestes d'une part de Strike, pseudonyme de Ronald Dunham, responsable d'une équipe de clockers, ou dealers des coins de rues, pour le compte de Rodney Little, et d'autre part de Rocco Klein, flic de la criminelle qui officie avec Larry Mazilli et consacre aux yeux de sa femme trop de temps à son boulot. Le roman de Price est très intense; il nous livre une sorte de chronique de la rue et souligne à quel point les différents protagonistes ne sont pas sur la même longueur d'onde. Chaque personnage se retrouve souvent dans des situations de communications difficiles avec les autres, que ce soit au sein de la famille, entre "collègues" ou entre truands et policiers. Et chacun se trouve tellement empêtré dans sa condition et son milieu qu'il ne peut quasiment pas s'en extraire. Un polar urbain majeur adapté au cinéma par Spike Lee en 1995.
    Lire la suite
    En lire moins
  • encoredunoir Posté le 17 Octobre 2011
    Ronald Dunham, dit « Strike », 19 ans, dirige dans une cité du New Jersey une petite équipe de « clockers », ces petits dealers du bas de l’échelle, qui revendent des doses de crack dans les ghettos. Le problème de Strike, c’est qu’il sait bien que, malgré une certaine aptitude à faire tourner ce commerce, il n’a pas l’étoffe d’un gangster. Cela lui saute aux yeux le jour où son patron, Rodney Little, lui demande d’éliminer un gérant de restaurant qui lui cause du tort. Incapable de tuer, Strike tente alors de manipuler Victor, son frère, chargé de famille, travailleur honnête mais un peu porté sur la bouteille, afin qu’il effectue la sale besogne à sa place. Lorsque le gérant du restaurant est abattu et que Victor se rend à la police, Rocco Klein, le flic chargé de l’enquête, ne croit pas à sa culpabilité. Il poursuit donc ses investigations et décide de mettre la pression sur Strike, le vilain petit canard de la famille. Avec Clockers, Richard Price peint une chronique subtile du quotidien de ces « clockers ». Outre une description minutieuse du fonctionnement du trafic et des opérations de police censées essayer de le juguler, il s’intéresse... Ronald Dunham, dit « Strike », 19 ans, dirige dans une cité du New Jersey une petite équipe de « clockers », ces petits dealers du bas de l’échelle, qui revendent des doses de crack dans les ghettos. Le problème de Strike, c’est qu’il sait bien que, malgré une certaine aptitude à faire tourner ce commerce, il n’a pas l’étoffe d’un gangster. Cela lui saute aux yeux le jour où son patron, Rodney Little, lui demande d’éliminer un gérant de restaurant qui lui cause du tort. Incapable de tuer, Strike tente alors de manipuler Victor, son frère, chargé de famille, travailleur honnête mais un peu porté sur la bouteille, afin qu’il effectue la sale besogne à sa place. Lorsque le gérant du restaurant est abattu et que Victor se rend à la police, Rocco Klein, le flic chargé de l’enquête, ne croit pas à sa culpabilité. Il poursuit donc ses investigations et décide de mettre la pression sur Strike, le vilain petit canard de la famille. Avec Clockers, Richard Price peint une chronique subtile du quotidien de ces « clockers ». Outre une description minutieuse du fonctionnement du trafic et des opérations de police censées essayer de le juguler, il s’intéresse de près aux motivations et aux destins de ces jeunes. Le personnage de Strike, tout en nuances, tenté par l’appât du gain, la possibilité de se faire un nom dans le quartier, tenaillé par la peur constante de se faire arrêter ou tuer au point de développer un ulcère dont la douleur ne le quitte jamais, rêvant d’abandonner sa cité pourrie, fut-ce au prix de l’avenir de son frère, est particulièrement attachant. Et, de fait, mis à part, peut-être – et encore que… – le caïd Rodney Little ou le flic Mazzili, on trouvera peu de personnages monolithiques dans Clockers ; Richard Price cherchant en chacun ses failles, sa part d’ombre comme ses qualités. À travers ce roman puissant et rageur, Price à la volonté de décrire une réalité tangible, de dénoncer l’impasse dans laquelle la politique américaine de lutte contre la drogue, faite d’une répression aveugle qui ne s’attaque jamais aux racines du mal – la ghettoïsation de population, la pauvreté – a mené. On regrettera sans doute quelques longueurs, en particulier concernant la vie familiale de Rocco Klein, mais il n’en demeure pas moins qu’avec ce roman qui arrivait après une éclipse de près de 15 ans (le précédent, Les seigneurs, datait de 1979) et une reconversion réussie dans l’écriture scénaristique pour le cinéma (La couleur de l’argent, Mélodie pour un meurtre, Mad dog and Glory…), Richard Price, jetait un beau pavé dans la mare. Spike Lee en a fait une adaptation plutôt fidèle mais sans génie, sous le même titre, en 1995, avec au générique Harvey Keitel et Delroy Lindo. Sans surprise, Richard Price a de son côté fini par rejoindre l’équipe de The Wire à partir de la troisième saison.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…