Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266322508
Code sériel : 18497
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm
Des messages portés par les nuages
Jean-Luc Barré (préface de), Martin Veber (présenté par)
Date de parution : 17/03/2022
Éditeurs :
Pocket

Des messages portés par les nuages

Jean-Luc Barré (préface de), Martin Veber (présenté par)
Date de parution : 17/03/2022
« Je n’aime pas beaucoup les lettres, ni en recevoir ni en envoyer. Sauf de toi et à toi - et quelques autres. C'est ce qu’on doit appeler l’amitié »,... « Je n’aime pas beaucoup les lettres, ni en recevoir ni en envoyer. Sauf de toi et à toi - et quelques autres. C'est ce qu’on doit appeler l’amitié », confiait-il à Michel Déon.
 
Tout en prenant un malin plaisir à se déclarer réticent à ce genre d’exercice, Jean d’Ormesson déploie...
« Je n’aime pas beaucoup les lettres, ni en recevoir ni en envoyer. Sauf de toi et à toi - et quelques autres. C'est ce qu’on doit appeler l’amitié », confiait-il à Michel Déon.
 
Tout en prenant un malin plaisir à se déclarer réticent à ce genre d’exercice, Jean d’Ormesson déploie dans l’art épistolaire autant de brio et de virtuosité que de talents de stratège et de séducteur. Il laisse libre cours, dans cette version la moins « autorisée » de son autobiographie, à son franc-parler, sa malice, son goût de l’ironie et de la facétie.
 
Tous les grands ouvrages de Jean d’Ormesson sont chez Pocket
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266322508
Code sériel : 18497
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"Ces lettres sensibles, chaleureuses et empreintes d’humour évoquent puissamment la personnalité de leur auteur et leur lecture, page après page, sont autant de moments passés comme en sa compagnie."
Victor De Sepausy / L'Actualité
"Jean d'Ormesson déploie dans l'art épistolaire autant de brio et de virtuosité que de talents de stratège et de séducteur. Il laisse libre cours, dans cette version la moins « autorisée » de son autobiographie, à son franc-parler, sa malice, son goût de l'ironie et de la facétie."
Jean-Luc Barré / La Maison de la Presse Gabon

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tel_Gael_Libertin 12/08/2021
    "DES MESSAGES PORTÉS PAR LES NUAGES" VERSION AUDIO (LIZZIE) Avertissement : toutes les citations insérées dans cette chronique ont été retranscrites à partir d'un document sonore. Par avance, je présente mes excuses à la communauté babelIO pour les potentielles erreurs de ponctuation qui s'y seraient glissées. En ce début de mois de juillet, j'ai reçu des messages portés par les nuages. Quel bonheur et quelle chance qu'ils soient bien parvenus à leur heureuse destinataire quand on sait que je vis dans ces contrées où l'azur ne s'encombre que rarement de grisaille. Merci, donc, à babelIO et à LIZZIE, d'avoir soufflé cette brise littéraire vers moi dans le cadre de la Masse Critique de juin 2021. En entendant les premières notes qui ouvrent la magnifique préface de Jean-Luc Barré, je ne savais absolument pas dans quelle expérience littéraire je m'étais aventurée. « Messages portés par les nuages. Lettres à des amis. », quel titre aérien, n'est-ce pas ? C'est bien lui qui m'a d'abord émue. Et puis, j'aime les correspondances. Je connais – quoique pas assez à mon goût – la plume de Jean d'Ormesson. Mais écrit-on à ses amis comme on compose une oeuvre ? Je n'en suis pas certaine. Établir une édition audio... "DES MESSAGES PORTÉS PAR LES NUAGES" VERSION AUDIO (LIZZIE) Avertissement : toutes les citations insérées dans cette chronique ont été retranscrites à partir d'un document sonore. Par avance, je présente mes excuses à la communauté babelIO pour les potentielles erreurs de ponctuation qui s'y seraient glissées. En ce début de mois de juillet, j'ai reçu des messages portés par les nuages. Quel bonheur et quelle chance qu'ils soient bien parvenus à leur heureuse destinataire quand on sait que je vis dans ces contrées où l'azur ne s'encombre que rarement de grisaille. Merci, donc, à babelIO et à LIZZIE, d'avoir soufflé cette brise littéraire vers moi dans le cadre de la Masse Critique de juin 2021. En entendant les premières notes qui ouvrent la magnifique préface de Jean-Luc Barré, je ne savais absolument pas dans quelle expérience littéraire je m'étais aventurée. « Messages portés par les nuages. Lettres à des amis. », quel titre aérien, n'est-ce pas ? C'est bien lui qui m'a d'abord émue. Et puis, j'aime les correspondances. Je connais – quoique pas assez à mon goût – la plume de Jean d'Ormesson. Mais écrit-on à ses amis comme on compose une oeuvre ? Je n'en suis pas certaine. Établir une édition audio de cette collection épistolaire est une idée brillante : c'est toute l'oralité que contient une lettre écrite qui se déploie et s'exalte sous les intonations magistrales de l'excellent Christian Gonon. Prêtant sa voix à Jean d'Ormesson, il instaure une connivence toute singulière entre l'auditeur et le grand homme de Lettres. Seul un petit détail vient entacher ce splendide tableau sonore : l'auditeur ne peut saisir les morceaux cités par d'autres auteurs puisque les guillemets ne s'entendent pas. Une légère confusion peut ainsi s'installer entre les commentaires de l'éditeur, les propos de Jean d'Ormesson et ceux que ce dernier cite dans ses lettres. *RENCONTRES ÉPISTOLAIRES* Les extraits choisis nous dressent, non pas un, mais plusieurs portraits épistolaires. Si le plus fin de tous reste bien sûr celui de Jean d'Ormesson croqué à petites touches, ceux des destinataires de ses lettres sont agréablement esquissés. Non que nous ayons accès aux écrits d'un Jacques Chirac, d'un Jean Cabanis ou encore d'un Roger Caillois. Toutefois, aux côtés de l'académicien, nous pénétrons dans les grands cercles intellectuels de l'époque. Toute la force de ce recueil de lettres réside ici-même : seules celles écrites par Jean d'Ormesson sont contenues dans cette oeuvre et c'est donc de sa plume oralisée que s'esquissent les portraits de ses amis et fréquentations. *ORGUEIL ET MALICE* J'ai découvert dans cet ouvrage, un homme éperdument amoureux de la Vie et de ses prodigalités et pour qui « vieillir est encore le seul moyen de ne pas mourir ». J'ai me suis repue avec lui du sel et du miel de l'existence : la mer, le cosmos, les douceurs culinaires, la littérature, l'amitié. Et surtout, je ne m'attendais pas à tant d'humour de la part de ce grand académicien. J'ai admiré ses traits d'esprit souvent cyniques et j'ai ri avec une jubilation enfantine à ses tournures espiègles. La chute de ses lettres d'anniversaire en est un parfait exemple : « Ne t'en fais pas trop : un anniversaire, c'est du gâteau ». Des heures durant, j'ai écouté un homme sûr de son talent, présomptueux sans outrecuidance et bourré d'un orgueil qui lui sied à merveille et dont il sait aussi se moquer avec malice. *AU COEUR DES MÉCANIQUES INSTITUTIONNELLES* Politicien, d'Ormesson l'est à sa manière. Je l'ai d'abord vaguement regretté. Remerciements, flatteries et éloges démesurés fusaient dans ses épîtres comme tant de leitmotive de convenance. Cela ne m'a point étonnée. Toutefois, au fil de l'écoute, le portrait s'est affiné et j'ai compris. Ce qui n'apparaît que comme du miel doux et indolore protège paradoxalement l'intégrité de Jean d'Ormesson. Ce sont ces mots caressants qui lui ont permis de diriger l'un des plus grands quotidiens de France en respectant ses convictions propres ; ce sont aussi par ces mots qu'il s'érige conseiller de grands politiques et qu'il est capable de soutenir ses disciples. Un grand diplomate : voilà ce qui caractérise le mieux ce maître de la langue française qu'il manie à sa convenance pour se frayer, avec brio, un chemin bien à lui, à la croisée des sphères politique, journalistique, éditoriale et académique. *CONSEILS À UN JEUNE ÉCRIVAIN* J'ai gardé le meilleur pour la fin. Les lettres à Philippe Delerm, alors jeune auteur en devenir, m'ont énormément touchée. Jean d'Ormesson l'a soutenu, guidé, conseillé. Il a cru en lui avec force et, plus important encore, il l'a enjoint de garder confiance. Ses recommandations sont empreintes de sollicitude, d'encouragements et d'une incroyable humilité. « Vous m'avez écrit une lettre que je n'oublierai pas et qui suffit à justifier l'existence d'apprentis écrivains. Et si je mérite une lettre comme la vôtre, je n'ai pas tout à fait perdu mon temps. » Au jeune écrivain qui fournit un travail acharné deux heures par jour avant d'aller au travail, l'auteur chevronné donne ce conseil qui résonne encore en moi au moment où j'écris ces lignes : "Je voudrais à la fois vous empêcher d'être découragé et d'être déçu. Il ne faut pas que votre amour de la littérature vous rende malheureux. Vous avez une vie heureuse. Ne laissez pas une hantise l'empoisonner. » Merci Jean d'Ormesson, je m'en souviendrai. *Masse Critique Non-Fiction de juin 2021* Tous mes remerciements à babelIO ET LIZZIE !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Rinco 28/07/2021
    Grâce à la masse critique, j'ai reçu ce livre audio et j'en remercie Babelio ainsi que les éditions Bouquins. Des messages portés par les nuages rassemblent des lettres à des amis écrites par Jean d'Ormesson, adressées à des personnalités très différentes, écrivains, journalistes, académiciens, politiciens, présidents, collaborateurs au Figaro, essayistes, chroniqueurs, historiens, musiciens. le titre apparaît d'ailleurs dans l'une de ces lettres adressée à Jean-Marie Rouart. Les notes de l'éditeur annexées à chaque correspondance éclairent sur les événements, restituent leur contexte en précisant des faits, des noms, des dates, ce qui constitue une aide utile au lecteur. Bien sûr, on mesure le talent, la plume alerte de Jean d'Ormesson, on retrouve sa malice, son humour. A travers ces lettres, on apprécie ses envolées littéraires, ses expressions si souvent entendues, des mots comme "faribole" par exemple. Même s'il est en désaccord avec les idées de certains de ses destinataires, la réponse, le style sont toujours courtois et élégants. Ainsi en est-il de très longues lettres à Michel Déon dont il dira "nos différences s'accordent bien" ou bien "je me suis plongé dans tes poneys". Complicité et fidèle amitié émanent de la plupart de ces échanges. Il adresse des félicitations, des éloges, des encouragements, des mises au... Grâce à la masse critique, j'ai reçu ce livre audio et j'en remercie Babelio ainsi que les éditions Bouquins. Des messages portés par les nuages rassemblent des lettres à des amis écrites par Jean d'Ormesson, adressées à des personnalités très différentes, écrivains, journalistes, académiciens, politiciens, présidents, collaborateurs au Figaro, essayistes, chroniqueurs, historiens, musiciens. le titre apparaît d'ailleurs dans l'une de ces lettres adressée à Jean-Marie Rouart. Les notes de l'éditeur annexées à chaque correspondance éclairent sur les événements, restituent leur contexte en précisant des faits, des noms, des dates, ce qui constitue une aide utile au lecteur. Bien sûr, on mesure le talent, la plume alerte de Jean d'Ormesson, on retrouve sa malice, son humour. A travers ces lettres, on apprécie ses envolées littéraires, ses expressions si souvent entendues, des mots comme "faribole" par exemple. Même s'il est en désaccord avec les idées de certains de ses destinataires, la réponse, le style sont toujours courtois et élégants. Ainsi en est-il de très longues lettres à Michel Déon dont il dira "nos différences s'accordent bien" ou bien "je me suis plongé dans tes poneys". Complicité et fidèle amitié émanent de la plupart de ces échanges. Il adresse des félicitations, des éloges, des encouragements, des mises au point, des excuses, toujours dans son style éclatant. Par exemple, dans une remarque élogieuse adressée à Roger Gallois à propos d'un de ses livres au contenu riche, il écrit "le livre qui n'est petit que par la taille". La presse est bien présente. Il évoque des tensions qu'il a pu vivre au Figaro, des turbulences, mais il n'abandonne pas le navire. Il a eu une belle correspondance avec les grands de la presse, comme Jean Daniel, Françoise Giroud et bien d'autres. Il parvient à manifester son affection même à l'égard de journalistes dont il ne partage pas les opinions. Il écrit d'ailleurs : "J'aime la polémique mais j'ai horreur de blesser". Je désire souligner particulièrement l'hommage superbe qu'il adresse au pianiste, Arthur Rubinstein. J'ai été sensible à ses formules de politesses remplies de gratitude, respect et affection. J'ai pu me familiariser avec ce support audio, la voix de Christian Gonon est agréable à écouter, le ton est parfait; toutefois, dix heures d'écoute demandent un peu de persévérance, l'écoute prolongée pouvant devenir ardue. Cette correspondance offre une belle palette aux couleurs différentes ou ceux qui sont intéressés peuvent picorer. Pour ma part, j'en ai savouré l'intégralité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • koatiraleur 07/07/2021
    Avant tout je tiens à remercier Babelio (livre audio reçu dans le cadre de la Masse critique, non fiction) et les éditions LIZZIE, qui m’ont permis de découvrir les livres audios… une première pour moi (si les livres numériques ne me posent aucun problème, je craignais un peu le livre audio !) finalement, une diction parfaite très agréable à écouter… support validé ! « Des messages portés par les nuages » est un recueil de lettres de Jean d’Ormesson à certains de ses amis ; un style impeccable, évidemment ! maintenant, je dois avouer, que je n’ai pas l’érudition nécessaire pour apprécier la totalité de ces textes élitistes ! bien sûr, certains hommes politiques (Chirac, Debré, Mitterand, Balladur etc…) certains écrivains (Déon, Delerm, Maurois, Mauriac, Nourissier etc…) et autres patrons de presse, ne sont pas des étrangers pour moi, mais, d’autres sont de parfaits inconnus ! heureusement, les notes de l’éditeur permettent de les replacer dans le contexte et, je dois avouer, qu’en ce qui me concerne cela a vraiment été un plus. J’avais lu de cet auteur « au plaisir de Dieu » et « le vagabond qui passe sous une ombrelle trouée », il y a longtemps… Je... Avant tout je tiens à remercier Babelio (livre audio reçu dans le cadre de la Masse critique, non fiction) et les éditions LIZZIE, qui m’ont permis de découvrir les livres audios… une première pour moi (si les livres numériques ne me posent aucun problème, je craignais un peu le livre audio !) finalement, une diction parfaite très agréable à écouter… support validé ! « Des messages portés par les nuages » est un recueil de lettres de Jean d’Ormesson à certains de ses amis ; un style impeccable, évidemment ! maintenant, je dois avouer, que je n’ai pas l’érudition nécessaire pour apprécier la totalité de ces textes élitistes ! bien sûr, certains hommes politiques (Chirac, Debré, Mitterand, Balladur etc…) certains écrivains (Déon, Delerm, Maurois, Mauriac, Nourissier etc…) et autres patrons de presse, ne sont pas des étrangers pour moi, mais, d’autres sont de parfaits inconnus ! heureusement, les notes de l’éditeur permettent de les replacer dans le contexte et, je dois avouer, qu’en ce qui me concerne cela a vraiment été un plus. J’avais lu de cet auteur « au plaisir de Dieu » et « le vagabond qui passe sous une ombrelle trouée », il y a longtemps… Je reconnais la qualité de l’écrit, en phase avec l’homme de conviction qu’il a été… on ne peut absolument pas dénigrer, ni retirer les qualités de ces échanges épistolaires qui dévoilent un peu plus de la personnalité de leur auteur, mais ce n’est pas pour moi ! ce livre s’adresse à un(e) lecteur (trice) plus intellectuel(le)…. Néanmoins, je ne regrette pas cette belle découverte !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jean-Daniel 04/04/2021
    De sa mère, Jean d’Ormesson tenait un principe qui l’accompagna toute sa vie : ne jamais laisser une lettre sans réponse. Parmi ses multiples talents, Jean d’Ormesson fut aussi un grand épistolier qui déployait autant de brio que de virtuosité stylistique. Sa correspondance nous révèle beaucoup sur sa vie et son personnage, mais pour un écrivain, la correspondance n’a jamais rien de fortuit ; même conçue sans arrière-pensée de publication, elle reste un acte littéraire. Les lettres rassemblées ici sont classées par ordre alphabétique et vont de Jean-Paul Aron à Marguerite Yourcenar et évoquent, par petites touches, les diverses étapes de son itinéraire. A ses débuts, sa plume est alerte et audacieuse, c’est celle d’un jeune auteur ambitieux. A le voir évoluer dans la première période de sa vie, on ne doute pas de son aptitude à maîtriser les jeux d’influence et l’art de la séduction. Désirant rejoindre l’Académie française, il déploie une grande habileté en couvrant ses futurs électeurs d’éloges et de flatteries, il use du compliment élégant. Sa stature d’auteur (enfin) reconnu, un autre type de correspondance s’instaurera, plus mélancolique et sensible mais toujours imprégnée de son énergie, sa malice et son goût de l’ironie. Ce lettres, souvent... De sa mère, Jean d’Ormesson tenait un principe qui l’accompagna toute sa vie : ne jamais laisser une lettre sans réponse. Parmi ses multiples talents, Jean d’Ormesson fut aussi un grand épistolier qui déployait autant de brio que de virtuosité stylistique. Sa correspondance nous révèle beaucoup sur sa vie et son personnage, mais pour un écrivain, la correspondance n’a jamais rien de fortuit ; même conçue sans arrière-pensée de publication, elle reste un acte littéraire. Les lettres rassemblées ici sont classées par ordre alphabétique et vont de Jean-Paul Aron à Marguerite Yourcenar et évoquent, par petites touches, les diverses étapes de son itinéraire. A ses débuts, sa plume est alerte et audacieuse, c’est celle d’un jeune auteur ambitieux. A le voir évoluer dans la première période de sa vie, on ne doute pas de son aptitude à maîtriser les jeux d’influence et l’art de la séduction. Désirant rejoindre l’Académie française, il déploie une grande habileté en couvrant ses futurs électeurs d’éloges et de flatteries, il use du compliment élégant. Sa stature d’auteur (enfin) reconnu, un autre type de correspondance s’instaurera, plus mélancolique et sensible mais toujours imprégnée de son énergie, sa malice et son goût de l’ironie. Ce lettres, souvent bienveillantes et empreintes d’humour, rappellent la personnalité de Jean d’Ormesson, révèlent les relations qui ont le plus compté pour lui, et permettent au lecteur de passer quelques savoureux instants en sa compagnie.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.