Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266208918
Code sériel : 11543
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Dragon rouge

Jacques GUIOD (Traducteur)
Date de parution : 10/11/2011

Une série de meurtres terrifiants secoue les États-Unis. Tous suivent le même rituel d'horreur, tous sont signés d'un mystérieux Dragon rouge.
Un homme est sur une piste. Il s'appelle Will Graham. Il a déjà démontré par le passé sa curieuse aptitude à se mettre dans la peau des psychopathes, à adopter...

Une série de meurtres terrifiants secoue les États-Unis. Tous suivent le même rituel d'horreur, tous sont signés d'un mystérieux Dragon rouge.
Un homme est sur une piste. Il s'appelle Will Graham. Il a déjà démontré par le passé sa curieuse aptitude à se mettre dans la peau des psychopathes, à adopter leur point de vue, à deviner leurs pulsions les plus secrètes.
Dans cette sinistre traque, il va rencontrer en prison un autre monstre : le diabolique Hannibal Lecter. Pour Graham, commence alors une lente descente aux enfers, dans le sombre psychisme de ces meurtriers en série, au risque de s'y perdre...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266208918
Code sériel : 11543
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • davem Posté le 19 Mai 2021
    "Dragon Rouge" est moins connu que sa suite "Le Silence des Agneaux" pourtant le roman est probablement aussi bon, si pas meilleur. Ce roman a également fait l'objet d'une adaptation en film. Will Graham, qui s'est fait connaître pour avoir contribuer à l'arrestation du célèbre Hannibal Lecter, est contacté par le FBI pour enquêter sur une série de meurtres particulièrement atroces. Au fil des pages on suit donc Graham, mais l'auteur nous plonge aussi dans l'esprit torturé du Dragon Rouge, le tueur. Publié en 1981, on est avant l'ère des téléphones portables, de la géolocalisation et même des profils ADN, bref le FBI doit composer avec les moyens de l'époque, de l'investigation "old school" qui s'apparente à un travail de fourmi. Seule la description de l'enfance malheureuse du Dragon Rouge, et la tentative d'explication de ce qui l'aura amené à être ce qu'il est, ne m'aura pas entièrement convaincu. Un excellent thriller précurseur du phénomène mondial que sera "Le Silence des Agneaux".
  • LeaJolie78 Posté le 18 Avril 2021
    Ce roman permet de retrouver le plus terrible psychopathe de l('histoire de la littérature. A savoir Hannibal Lecter dit le cannibale. Génie du mal servi par une intelligence au dessus de la moyenne. Pourtant, il tient ici un rôle secondaire, avant d'être adoubé par les amateurs de films d'horreur et de devenir une icône grâce à l'interprétation d'Anthony Hopkins dans le rôle du tueur. Ici, il s'agit d'une traque impitoyable suite à une série de crimes. L'auteur s'amuse à décrire le mental de l'assassin, ses hantises, ses motivations et ses obsessions dans toute leur complexité. "Dragon rouge" est un polar efficace et plutôt prenant, grâce à ses personnages forts et à son ambiance pesante
  • SaveurLitteraire Posté le 6 Avril 2021
    La crème de la crème en matière de criminels fictifs célèbres, ce cannibale aura fait couler de l’encre et du sang sur ses exploits morbides, allant même jusqu’à s’offrir adaptation sur adaptation, au cinéma comme en séries ou en bande-dessinées ! Dragon rouge est le premier volet de la tétralogie qui se focalise sur Hannibal Lecter ; peut-être moins connu que les deux principaux titres, mais pas moins intéressant parce que c’est ce tome-ci qui introduit le personnage macabre du Docteur Lecter. En outre, il est bon de le rappeler, c’est peut-être le premier volet en terme de parution, mais c’est le deuxième volet dans l’ordre chronologique de l’histoire ! Début en fanfare pour ce roman, avec deux éléments de taille : d’une part, les crimes sordides qui soulèveront à coup sûr quelques cœurs, et d’autre part, l’apparition d’un profileur presque mythique… William Graham en personne ! Et si on prend le temps de découvrir l’agent du FBI, le tueur en série connu sous le nom de Dragon rouge se fait connaître tout aussi rapidement, puisque plusieurs chapitres se passent dans son esprit dérangé. Son identité n’est pas un mystère et c’est ainsi que l’on est amené à suivre son combat... La crème de la crème en matière de criminels fictifs célèbres, ce cannibale aura fait couler de l’encre et du sang sur ses exploits morbides, allant même jusqu’à s’offrir adaptation sur adaptation, au cinéma comme en séries ou en bande-dessinées ! Dragon rouge est le premier volet de la tétralogie qui se focalise sur Hannibal Lecter ; peut-être moins connu que les deux principaux titres, mais pas moins intéressant parce que c’est ce tome-ci qui introduit le personnage macabre du Docteur Lecter. En outre, il est bon de le rappeler, c’est peut-être le premier volet en terme de parution, mais c’est le deuxième volet dans l’ordre chronologique de l’histoire ! Début en fanfare pour ce roman, avec deux éléments de taille : d’une part, les crimes sordides qui soulèveront à coup sûr quelques cœurs, et d’autre part, l’apparition d’un profileur presque mythique… William Graham en personne ! Et si on prend le temps de découvrir l’agent du FBI, le tueur en série connu sous le nom de Dragon rouge se fait connaître tout aussi rapidement, puisque plusieurs chapitres se passent dans son esprit dérangé. Son identité n’est pas un mystère et c’est ainsi que l’on est amené à suivre son combat intérieur de criminel, et ses plans, ses pensées détraquées. Un personnage qui nous glace le sang, mais pas autant que Hannibal Lecter… car en effet, même si cet homme intelligent et pas fou n’a que quelques scènes dans ce premier volet, techniquement le deuxième, ces quelques moments passés à travers ses yeux et ses cellules grises sont encore plus prenantes que le reste de l’histoire. En voici un, un meurtrier qui n’a aucun remords et qui sait manipuler, un être capable d’élégance et de raffinement et qui ne porte pas de masque pour dissimuler sa nature, il n’en a pas besoin ; à la fois terrifiant et fascinant, le Docteur Lecter sait s’accaparer l’attention du lecteur alors qu’il n’est que, si j’oserais dire, figurant dans cette première rencontre. Ses scènes sont peut-être même plus attendues que la résolution de l’enquête sur « La Mâchoire »… un personnage qui vole donc la vedette avec aisance ! Dragon rouge partage son temps entre le tueur en série et les enquêteurs, et certains passages pourront sembler lents voire longuets avec tant de détails, par exemple le « talent » de Will Graham lorsqu’il vagabonde sur les scènes de crime pour déloger la moindre pensée laissée par le tueur. Des détails pas toujours très passionnants, certes, mais ils ajoutent en réalité de la tension et nous apprennent à voir comment Will travaille, quels sont ses savoirs. Un profileur amené sur cette affaire précise parce qu’il a le don de se mettre à la place des tueurs, et parce qu’il a su arrêter un criminel craint dans le pays… C’est ici qu’on observe son sens de la précision et son implication personnelle dans son travail. Hémoglobine et angoisse pour les personnages sont au rendez-vous, c’est d’ailleurs la majorité de ce qui se passe ici ; Thomas Harris préfère la tension à l’action, et c’est donc sur l’enquête et la recherche d’un indice que se concentrent les chapitres. Si bien que quand la direction change et que la confrontation tant attendue entre les enquêteurs et le tueur en série en liberté n’arrive pas, cela surprend à coup sûr. Le lecteur pris de court s’interroge et fait défiler le reste des pages sans savoir où on veut l’emmener, avant le coup de théâtre final que l’on va taire pour que chacun puisse apprécier à sa convenance ! Ce qu’on peut dire en tout cas, c’est que les derniers chapitres offrent une conclusion étonnante, mais surtout, la promesse d’une suite composée de manipulations, de dangers et de cadavres jonchant le parcours d’âmes insondables. Et alors, ce Dragon rouge, que laisse-t-il dans la tête ? « La Mâchoire », ce tueur qui a droit à un passé fouillé et une narration qui aide à comprendre comment il a basculé ; sans oublier ou excuser ses actes, il y a quelques notes de compassion qui traînent, et on regrettera juste le cliché redondant sur son état psychiatrique. Ceci dit, les auteurs modernes s’inspirent de cette littérature des années 80, alors on grogne juste un peu. On retient aussi le Docteur Hannibal Lecter, peu présent mais flottant au-dessus des personnages, comme un fantôme. Plus loin encore, le sentiment contradictoire que procurent les deux tueurs, dépeints comme humains ; parce que c’est ce qu’ils sont, humains, pourvus d’humanité, mais avant tout, pas fous pour un sou. Ni fous, ni fragiles. Ils sont froids, puissants, en apparence de bonnes personnes, et ils n’ont pas de remords. N’importe qui peut basculer sans jamais être percé à jour. Des êtres humains que rien n’arrête, parfaitement conscients de leurs actes. Et ça serait une bêtise que de les appeler « monstres » en niant leur nature humaine. Tant de réflexions sur le sujet, un délice qui fait attendre la suite avec impatience ! Pas un coup de cœur, mais une très bonne lecture malgré les bémols de longueurs.
    Lire la suite
    En lire moins
  • imn82 Posté le 17 Janvier 2021
    J#x2019avais peur de démarrer cette lecture mais finalement j#x2019ai passé un bon moment même si certaines situations m#x2019ont énervé. Nous suivons une enquête du FBI qui fait appel à un consultant qui faisait partie du bureau mais qui a décidé de s#x2019en éloigner après sa dernière affaire. J#x2019ai été surprise par le déploiement des forces de l#x2019ordre pour coincer celui qui est surnommé la mâchoire par les journalistes et le public. Pendant l#x2019enquête, le faite qu#x2019un journaliste se permet de divulguer des informations privées concernant un enquêteur m#x2019a énervé surtout qu#x2019il réussi à s#x2019impliquer dans l#x2019enquête au point de blesser notre consultant qui est déjà bien assez torturés par le passé et les monstres qu#x2019il a réussi à arrêter. L#x2019auteur réussit à nous faire ressentir de la pitié vis-à-vis du tueur à chaque flashback de son enfance pour nous faire comprendre ceux qui a influencé et nourrit ses penchants perverses. Il me tarde de lire la suite.
  • Matthman Posté le 27 Novembre 2020
    La peur est partout aux États-Unis depuis qu'une série de meurtres est perpétrée par un dénommé "la Machoire" #x1f9b7. Will Graham, l'enquêteur ayant permis l'arrestation du célèbre Hannibal Lecter devra retourner en Enfer et s'aider d'alliers inattendus pour mettre la main sur ce nouveau serial killer... ~ Ce livre a été une semi-déception. En effet, je m'attendais vraiment à retrouver Hannibal Lecter au centre de l'intrigue mais je l'ai trouvé assez effacé... De plus, l'intrigue part vraiment dans tous les sens et on retrouve énormément (trop?) de personnages, ce qui m'a parfois un peu perdu. Ces personnages ne sont pas toujours très attachants non plus... Néanmoins, j'ai trouvé la psychologie du tueur très intéressante et assez développée! On se perd dans les méandres tortueux de son esprit et cela m'a plu!
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Lisez

    6 monstres littéraires qu'il vaut mieux éviter de croiser sur son chemin

    Si la littérature a produit des héros inoubliables, elle est aussi peuplée de personnages effrayants. Mais un monstre peut porter de multiples visages. De la créature organiquement cauchemardesque au tueur fou bien caché derrière un visage d’ange, ces êtres malveillants nous terrorisent autant qu’ils nous fascinent.

    Lire l'article