Lisez! icon: Search engine
Dragon rouge
Jacques Guiod (traduit par)
Date de parution : 10/11/2011
Éditeurs :
Pocket

Dragon rouge

Jacques Guiod (traduit par)
Date de parution : 10/11/2011

Une série de meurtres terrifiants secoue les États-Unis. Tous suivent le même rituel d'horreur, tous sont signés d'un mystérieux Dragon rouge.
Un homme est sur une piste. Il s'appelle Will Graham....

Une série de meurtres terrifiants secoue les États-Unis. Tous suivent le même rituel d'horreur, tous sont signés d'un mystérieux Dragon rouge.
Un homme est sur une piste. Il s'appelle Will Graham. Il a déjà démontré par le passé sa curieuse aptitude à se mettre dans la peau des psychopathes, à adopter...

Une série de meurtres terrifiants secoue les États-Unis. Tous suivent le même rituel d'horreur, tous sont signés d'un mystérieux Dragon rouge.
Un homme est sur une piste. Il s'appelle Will Graham. Il a déjà démontré par le passé sa curieuse aptitude à se mettre dans la peau des psychopathes, à adopter leur point de vue, à deviner leurs pulsions les plus secrètes.
Dans cette sinistre traque, il va rencontrer en prison un autre monstre : le diabolique Hannibal Lecter. Pour Graham, commence alors une lente descente aux enfers, dans le sombre psychisme de ces meurtriers en série, au risque de s'y perdre...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266208918
Code sériel : 11543
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266208918
Code sériel : 11543
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LuluneMp 01/12/2023
    Même si m'a lecture m'a semblé interminable, j'ai vachement aimé cet ouvrage. La durée qu'il m'a pris n'est pas entièrement dû à l'histoire (même si elle y participe un peu). J'ai particulièrement apprécié l'écriture de l'auteur et la compréhension des fait que pouvait avoir notre personnage principal. J'ai lu cet ouvrage suite au conseil d'un de mes professeurs qui trouvait que la psychopathie (principalement appelée sociopathie dans le livre) était très bien représentée et je trouve que ça rend la lecture d'autant plus ensorcelante de savoir que c'est assez vraisemblable. Enfin soit, je pense très clairement que je continuerai la relation entre Lecter et Graham pour savoir d'où elle vient et où elle va.
  • Litana33 30/11/2023
    Me voici donc sortie du roman Dragon Rouge, deuxième tome de la série Hannibal Lecter (si l’on suit l’ordre chronologique). Et pas sans séquelles… Si le premier tome (Hannibal, les origines du mal) m’avait un peu laissé sur ma fin (ou faim ;)), Dragon Rouge tranche complètement avec ce premier avis. Nous suivons l’inspecteur Graham, célèbre agent ayant arrêté le fameux Hannibal Lecter des années plus tôt. Il est sur les traces d’un autre tueur en série, le « Dragon Rouge ». Ce nouveau psychopathe, auquel Hannibal n’a rien à envier, massacre des familles entières à la pleine lune. Bientôt, Graham se rend compte qu’il ne pourra pas l’arrêter sans l’aide d’un autre tueur en série : Hannibal Lecter enfermé à vie. Commence alors un « duel » psychologique entre deux volontés mais également une course contre la montre pour arrêter le Dragon Rouge avant qu’il ne commette d’autres crimes. Autant le dire d’emblée : ce livre est glaçant. J’ai souvenir d’avoir tenté de le lire à l’adolescence sans réussir à le finir. Aujourd’hui adulte et plus habituée aux romans noirs (voire très noirs), j’en frissonne encore. L’écriture touche notre imagination et on vit les scènes de l’intérieur comme si on y était. On ressent les émotions, on visualise les tortures, on frémit à chaque page ne sachant pas ce qu’elle nous réserve. La scène avec le journaliste particulièrement, restera ancrée dans ma mémoire. Dans ce roman Thomas Harris m’a bluffé dans sa capacité à nous faire entrer dans la psychologie et la psychopathie des personnages. Et malgré les scènes qu’il nous fait vivre, son écriture reste fine et subtile. Le suspens est bien dosé, entre moments perfides de lenteur et accélération dans l’action. J'avais été déçue par Les Origines du Mal, j'ai été soufflé par Dragon Rouge. Suite au prochain épisode avec Le Silence des Agneaux duquel j'attends beaucoup. Un dernier conseil : si vous êtes un(e) trouillard(e), comme moi, ne lisez pas ce livre de nuit. J’en ai eu des insomnies. Me voici donc sortie du roman Dragon Rouge, deuxième tome de la série Hannibal Lecter (si l’on suit l’ordre chronologique). Et pas sans séquelles… Si le premier tome (Hannibal, les origines du mal) m’avait un peu laissé sur ma fin (ou faim ;)), Dragon Rouge tranche complètement avec ce premier avis. Nous suivons l’inspecteur Graham, célèbre agent ayant arrêté le fameux Hannibal Lecter des années plus tôt. Il est sur les traces d’un autre tueur en série, le « Dragon Rouge ». Ce nouveau psychopathe, auquel Hannibal n’a rien à envier, massacre des familles entières à la pleine lune. Bientôt, Graham se rend compte qu’il ne pourra pas l’arrêter sans l’aide d’un autre tueur en série : Hannibal Lecter enfermé à vie. Commence alors un « duel » psychologique entre deux volontés mais également une course contre la montre pour arrêter le Dragon Rouge avant qu’il ne commette d’autres crimes. Autant le dire d’emblée : ce livre est glaçant. J’ai souvenir d’avoir tenté de le lire à l’adolescence sans réussir à le finir. Aujourd’hui adulte et plus habituée aux romans noirs (voire très noirs), j’en frissonne encore. L’écriture touche notre imagination et on vit les scènes de l’intérieur comme si on y était. On ressent...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Killing79 22/09/2023
    Je profite chaque année des congés d’été et de sa pénurie de sorties pour combler mes lacunes en classiques. Avec le succès du « Silence des agneaux », Thomas Harris est considéré comme un incontournable dans le monde du polar et du cinéma. J’avais donc hâte de tenter l’expérience de sa plume. A la fermeture de ce livre, j’ai l’impression que les auteurs de thrillers modernes doivent beaucoup à Thomas Harris. Il a écrit cette histoire il y a quarante ans, mais il y avait déjà tout ce qui fait le succès littéraire des traques de tueurs en série. Sont déjà présents, un meurtrier terrifiant et insaisissable, un enquêteur tourmenté, des scènes angoissantes, un suspense qui monte crescendo et un scénario parsemé de surprises. Le résultat donne une aventure, qui alternant entre moments de réflexion et scènes d’action, garde le lecteur constamment sous tension. Chaque acteur du drame est traité en profondeur et le lecteur est confronté aux différents points de vue. L’auteur a surtout soigné la psychologie de ses personnages. On est dans leurs têtes, on vit leurs troubles, on comprend mieux leurs réactions. A travers leurs tourments, on voit le cheminement de leurs actes qui les mène à la tragédie. Alors bien sûr, avant de lire ce « Dragon rouge », j’ai lu un nombre conséquent de polars de ce genre. Je n’ai donc rien trouvé de révolutionnaire. Mais je me dis, que pour l’époque, Thomas Harris était vraiment un précurseur et je comprends qu’il soit considéré comme un maître. Pour ne rien gâcher à la fête, il nous ouvre l’appétit avec un soupçon du célèbre Hannibal Lecter dans l’histoire. Les petits instants croustillants en sa présence en appellent d’autres et je vais donc très vite m’attaquer à la suite, attiré par l’aura du monstre. Un thriller d’une grande intensité, un classique !Je profite chaque année des congés d’été et de sa pénurie de sorties pour combler mes lacunes en classiques. Avec le succès du « Silence des agneaux », Thomas Harris est considéré comme un incontournable dans le monde du polar et du cinéma. J’avais donc hâte de tenter l’expérience de sa plume. A la fermeture de ce livre, j’ai l’impression que les auteurs de thrillers modernes doivent beaucoup à Thomas Harris. Il a écrit cette histoire il y a quarante ans, mais il y avait déjà tout ce qui fait le succès littéraire des traques de tueurs en série. Sont déjà présents, un meurtrier terrifiant et insaisissable, un enquêteur tourmenté, des scènes angoissantes, un suspense qui monte crescendo et un scénario parsemé de surprises. Le résultat donne une aventure, qui alternant entre moments de réflexion et scènes d’action, garde le lecteur constamment sous tension. Chaque acteur du drame est traité en profondeur et le lecteur est confronté aux différents points de vue. L’auteur a surtout soigné la psychologie de ses personnages. On est dans leurs têtes, on vit leurs troubles, on comprend mieux leurs réactions. A travers leurs tourments, on voit le cheminement de leurs actes qui les mène à la tragédie. Alors...
    Lire la suite
    En lire moins
  • asciena 21/09/2023
    « Dragon Rouge » se distingue par sa capacité à immerger le lecteur dans les sombres recoins de la psyché humaine, tout en maintenant une intrigue haletante qui laisse une impression durable, il manque cependant un petit quelque chose pour en faire un excellent thriller !
  • koalavolant 25/06/2023
    En postant sur Babelio je me rend compte que je l'ai lu en 2014.... Et que je me rappelais malgré moi, juste d'un passage, c'est tout. Je ne me souvenais pas l'avoir lu. Maintenant que je suis grand, adulte, je peux lire des livres horribles qui parlent de tueurs en série qui tuent de façon immonde, mais que l’auteur sait présenter comme des êtres humains aussi. J’avoue avoir préféré la série, parce que le livre n’avait pas Bryan Fuller comme réalisateur, et que j’avoue que les visuels font beaucoup dans mon appréciation de l’œuvre. En soit, le livre était bien quand même. J’ai bien aimé l’écriture a des endroits, notamment quand Will Graham était un peu dans sa tête, à tenter de comprendre les assassins. Et aussi, j’avoue, quand on voit Hannibal Lecter. On le voit peu. Mais il avait un charme fou, les dialogues étaient intéressants, et le personnage tordu au possible. J’ai bien aimé l’histoire du Dragon Rouge, ce personnage mystique, mystérieux, qu’on découvre au fur et à mesure du livre, et qui sait ce qu’il veut, malgré sa folie. J’ai aimé voir ce qu’il faisait, et comment il évoluait. J’ai aussi apprécié, comment cela se termine. J’avoue que ce livre est tordu, glauque, et ne nous laisse pas de répit, mais je trouvais ça super intéressant. Il y a eut quelques moments de longueur, mais j’ai aimé comment la question de l’homme, de l’assassin, de pourquoi les gens tuent, m’a plu énormément. C’est aussi pour ça que j’ai apprécié Hannibal ou le Dragon Rouge. Plus que Will, bien que le personnage était sympathique. J’ai détesté Freddie Lounds, mais ça, j’ai pas été surpris, je l’aime pas non plus dans la série. En soit, les rebondissements étaient intéressants, la tension prenante, et j’avais un peu peur de voir comment ça allait se terminer. Il me tarde de voir la suite, parce que clairement, la plume offre quand même quelque ironie et coup dur qui m’ont plu. En postant sur Babelio je me rend compte que je l'ai lu en 2014.... Et que je me rappelais malgré moi, juste d'un passage, c'est tout. Je ne me souvenais pas l'avoir lu. Maintenant que je suis grand, adulte, je peux lire des livres horribles qui parlent de tueurs en série qui tuent de façon immonde, mais que l’auteur sait présenter comme des êtres humains aussi. J’avoue avoir préféré la série, parce que le livre n’avait pas Bryan Fuller comme réalisateur, et que j’avoue que les visuels font beaucoup dans mon appréciation de l’œuvre. En soit, le livre était bien quand même. J’ai bien aimé l’écriture a des endroits, notamment quand Will Graham était un peu dans sa tête, à tenter de comprendre les assassins. Et aussi, j’avoue, quand on voit Hannibal Lecter. On le voit peu. Mais il avait un charme fou, les dialogues étaient intéressants, et le personnage tordu au possible. J’ai bien aimé l’histoire du Dragon Rouge, ce personnage mystique, mystérieux, qu’on découvre au fur et à mesure du livre, et qui sait ce qu’il veut, malgré sa folie. J’ai aimé voir ce qu’il faisait, et comment il évoluait. J’ai aussi apprécié, comment cela se termine. J’avoue que ce...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Lisez

    6 monstres littéraires qu'il vaut mieux éviter de croiser sur son chemin

    Si la littérature a produit des héros inoubliables, elle est aussi peuplée de personnages effrayants. Mais un monstre peut porter de multiples visages. De la créature organiquement cauchemardesque au tueur fou bien caché derrière un visage d’ange, ces êtres malveillants nous terrorisent autant qu’ils nous fascinent.

    Lire l'article