En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Du côté de chez Swann

        Pocket
        EAN : 9782266286152
        Code sériel : 17247
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 600
        Format : 108 x 177 mm
        Nouveauté
        Du côté de chez Swann

        Date de parution : 07/06/2018
        Entre les murs de liège de son appartement du boulevard Haussmann, un dandy maladif, dont personne ne soupçonnait le génie, crée un monument romanesque qui allait dominer la littérature française. Explorant les méandres infinis de la mémoire, à partir de précieuses sensations retrouvées, il ressuscite une société défunte à travers... Entre les murs de liège de son appartement du boulevard Haussmann, un dandy maladif, dont personne ne soupçonnait le génie, crée un monument romanesque qui allait dominer la littérature française. Explorant les méandres infinis de la mémoire, à partir de précieuses sensations retrouvées, il ressuscite une société défunte à travers le prisme de l’intelligence, du comique et de la poésie. Aujourd’hui, Swann, Combray, Balbec, Guermantes, Bergotte ou le terrible Charlus sont devenus les figures tutélaires d’une religion universelle. Conscient de la puissance de son œuvre, Marcel Proust prolonge celle de Balzac et réinvente les Mille et Une nuits de l’Occident.
        Lire À la recherche du temps perdu, c’est vivre une seconde vie, c’est entrer dans une féérie où le temps et l’espace se confondent et renouvellent le miracle d’un éternel présent.

        Cet ouvrage rassemble : Combray, Un amour de Swann, Nom de pays : le nom

        @ Disponible chez 12-21
        L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266286152
        Code sériel : 17247
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 600
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        3.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • NathalieBC Posté le 29 Mai 2018
          Quand ça fait 20 ans que tu ne lis presque que de la littérature contemporaine, s'attaquer à Proust, à ses phrases de 30 lignes, à ses imparfaits du subjonctifs, ça fait drôle. Et puis, surtout, c'est chiaaaaant ! Mon Dieu, mais il ne se passe rien ! J'ai failli craquer à la description, sur plus de 5 pages, du coucher de soleil sur le toit de l'église. Punaise, Victor Hugo torchait ça en 6 mots: "l'or du soir qui tombe". Basta; on a compris que le crépuscule teinte les choses en doré ! Et puis, l'amour de Swann pour Odette; le désintérêt de Swann pour Odette; la jalousie de Swann pour Odette... Bref, j'ai mis deux mois et demi à lire 200 pages. Et pourtant, j'ai adoré. Proust a le don de mobiliser des images et surtout, c'est un portraitiste impayable. La peinture qu'il fait des mœurs des gens de son entourage est unique. Je n'avais jamais vu, à part chez Balzac ou Maupassant, une telle description de la mesquinerie, du snobisme, de la bêtise, de la beaufitude et, le meilleur, c'est que Proust est drôle sans être méchant. Finalement, je ne vais peut-être pas tarder à lire A... Quand ça fait 20 ans que tu ne lis presque que de la littérature contemporaine, s'attaquer à Proust, à ses phrases de 30 lignes, à ses imparfaits du subjonctifs, ça fait drôle. Et puis, surtout, c'est chiaaaaant ! Mon Dieu, mais il ne se passe rien ! J'ai failli craquer à la description, sur plus de 5 pages, du coucher de soleil sur le toit de l'église. Punaise, Victor Hugo torchait ça en 6 mots: "l'or du soir qui tombe". Basta; on a compris que le crépuscule teinte les choses en doré ! Et puis, l'amour de Swann pour Odette; le désintérêt de Swann pour Odette; la jalousie de Swann pour Odette... Bref, j'ai mis deux mois et demi à lire 200 pages. Et pourtant, j'ai adoré. Proust a le don de mobiliser des images et surtout, c'est un portraitiste impayable. La peinture qu'il fait des mœurs des gens de son entourage est unique. Je n'avais jamais vu, à part chez Balzac ou Maupassant, une telle description de la mesquinerie, du snobisme, de la bêtise, de la beaufitude et, le meilleur, c'est que Proust est drôle sans être méchant. Finalement, je ne vais peut-être pas tarder à lire A l'Ombre des jeunes filles en fleurs.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cer45Rt Posté le 26 Mai 2018
          Ce livre est une merveille de la littérature : Proust, on le découvre, peut rivaliser avec le grand Balzac, et c'est beaucoup de dire, car Stendhal et Flaubert eux-mêmes succomberaient à la comparaison ! En effet, doté d'un extraordinaire talent, Proust nous écrit un chef-d'oeuvre unique au monde ; Proust nous écrit un livre d'un type rarissime : le livre inimitable. La plupart des livres peuvent être imités, combien plate fut l'imitation : pour Du Côté de chez Swann, c'est impossible. Ce livre est unique. Le style en est génial, le fond est original, tout simplement merveilleux. Proust prouve son génie et envoûte le lecteur, qui crie, ébahi : "Mais c'est merveilleux !"
        • nbocklandt Posté le 12 Mai 2018
          Je l'ai écouté dans la version lu par André Dussolier et c'est un véritable chef-d'oeuvre. Dussolier lit cette oeuvre d'une voix agréable et lente et on se laisse bercer dans le flot des belles phrases enchevêtrées qui font preuve d'une observation minutieuse de part de Proust et d'un vrai talent d'acteur de la part de Dussolier. La deuxième partie : un Amour de Swan est par contre plus ennuyeux. Une série de lamentations sur une femme qui ne veut pas aimer Swan. Mais bon, tout n'est pas parfait...
        • Maquart Posté le 22 Avril 2018
          C'est le livre dans lequel, le narrateur se rappelle de quand il trempait son Choco BN dans le café au lait de sa tata. Une tata valétudinaire : 2 gorgées de Vichy et la voilà toute ballonnée. Le narrateur, lui, est une feignasse qui passe son temps à rêvasser dans son pageot (ou à lire). Swann, l'éponyme, c'est un gars qui fréquente la haute et qu'est « in love » d'une cocotte. Y'a plein de personnages, tous très tordants. Eulalie qui sait tout sur tout le monde, tata Léonie donc, la grand-mère un peu « piquée », Françoise qui pleure en lisant le journal mais qu'est odieuse avec les vrais gens quand ils sont pas de sa famille, Legrandin, le snob qui s'ignore… Car Proust, dis le autour de toi, c'est poilant. Et l'analyse psychologique du genre humain est d'une extrême finesse. Et, si tu aimes lire, il est aussi beaucoup question de littérature (de peinture, d'architecture et de théâtre aussi). De fleurs et d'odeurs. D'ailleurs le narrateur parle aux aubépines. Sinon la Comédie Humaine c'est mesquinerie, jalousie et radinerie mais tu connais tout ça… Le génie de Marcel, c'est de réussir à rendre passionnant le fait que le samedi, Léonie mange une heure plus tôt (c'est un exemple). C'est un... C'est le livre dans lequel, le narrateur se rappelle de quand il trempait son Choco BN dans le café au lait de sa tata. Une tata valétudinaire : 2 gorgées de Vichy et la voilà toute ballonnée. Le narrateur, lui, est une feignasse qui passe son temps à rêvasser dans son pageot (ou à lire). Swann, l'éponyme, c'est un gars qui fréquente la haute et qu'est « in love » d'une cocotte. Y'a plein de personnages, tous très tordants. Eulalie qui sait tout sur tout le monde, tata Léonie donc, la grand-mère un peu « piquée », Françoise qui pleure en lisant le journal mais qu'est odieuse avec les vrais gens quand ils sont pas de sa famille, Legrandin, le snob qui s'ignore… Car Proust, dis le autour de toi, c'est poilant. Et l'analyse psychologique du genre humain est d'une extrême finesse. Et, si tu aimes lire, il est aussi beaucoup question de littérature (de peinture, d'architecture et de théâtre aussi). De fleurs et d'odeurs. D'ailleurs le narrateur parle aux aubépines. Sinon la Comédie Humaine c'est mesquinerie, jalousie et radinerie mais tu connais tout ça… Le génie de Marcel, c'est de réussir à rendre passionnant le fait que le samedi, Léonie mange une heure plus tôt (c'est un exemple). C'est un super témoignage sur une période qui fût. Dans laquelle on disait déjà de la jeunesse qu'elle partait à vau-l'eau et où on médisait, pire que les filles, dans les salons. Et puis Marcel, c'est un gars qui maîtrise super bien l'imparfait du subjonctif : … « Qu'elles reflétassent »… Comme Flaubert et Manchette, deux autres génies.
          Lire la suite
          En lire moins
        • amaurymnt Posté le 20 Avril 2018
          L'écriture de Proust est magnifique, nous percevons à la perfection la psychologie complexe des personnages, notamment la découverte du monde d'un jeune enfant ou la jalousie d'un homme éperdument amoureux. De plus, sa description des environnements est extrêmement poétique, faisant écho, dans mon esprit, aux peintures de Monet. Ce roman est un véritable chef-d’œuvre de la Littérature.
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com