RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Du côté de chez Swann

            Pocket
            EAN : 9782266286152
            Code sériel : 17247
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 600
            Format : 108 x 177 mm
            Du côté de chez Swann

            Date de parution : 07/06/2018
            LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

            Entre les murs de liège de son appartement du boulevard Haussmann, un dandy maladif, dont personne ne soupçonnait le génie, crée un monument romanesque qui allait dominer la littérature française. Explorant les méandres infinis de la mémoire, à partir de précieuses sensations retrouvées, il ressuscite...
            LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

            Entre les murs de liège de son appartement du boulevard Haussmann, un dandy maladif, dont personne ne soupçonnait le génie, crée un monument romanesque qui allait dominer la littérature française. Explorant les méandres infinis de la mémoire, à partir de précieuses sensations retrouvées, il ressuscite une société défunte à travers le prisme de l’intelligence, du comique et de la poésie. Aujourd’hui, Swann, Combray, Balbec, Guermantes, Bergotte ou le terrible Charlus sont devenus les figures tutélaires d’une religion universelle. Conscient de la puissance de son œuvre, Marcel Proust prolonge celle de Balzac et réinvente les Mille et Une nuits de l’Occident.
            Lire À la recherche du temps perdu, c’est vivre une seconde vie, c’est entrer dans une féérie où le temps et l’espace se confondent et renouvellent le miracle d’un éternel présent.

            Cet ouvrage rassemble : Combray, Un amour de Swann, Nom de pays : le nom

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266286152
            Code sériel : 17247
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 600
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            3.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • marieamelievontours Posté le 17 Août 2019
              (Re)Lire Marcel Proust illumine nos pas, nos traces et l’ombre de notre futur.. Le premier tome de la Recherche permet déjà de se retrouver. La dentelle de ses phrases élève l’écriture à un art méditatif. Ses personnages expriment parfois le contour d’un de nos amis, leurs émotions reflètent un frisson familier, ... il ne me semble guère permis de juger le génie ultime de cet auteur... juste inviter les découragés parfois, les hésitants face à l’ivresse langueur de cette œuvre de s’y plonger , de la vivre parfois à haute voix. Ces passages animés résonnent en nous, nous agrandissent, nous bouleversent, nous retrouvent aussi grâce au délicieux talent humaniste et poétique de monsieur Proust.
            • Flocava1 Posté le 6 Août 2019
              J’ai hélas peu de souvenirs de cette lecture que je n’ai pas pu savourer pleinement sans savoir expliquer pourquoi... ce ne serait pas simple de lire Proust ? Peut être en tous cas je n’ai lu que celui-ci.... un défi que de lire «  la recherche... » peut être....qu’on en oublie l’oeuvre Elle même
            • Christels Posté le 15 Juillet 2019
              "A la recherche du temps perdu" est une œuvre ensorcelante et nostalgique qui magnifie le souvenir et les trésors offerts par la vie et le quotidien. Dans ce monde de Proust, pas de catastrophe, de drame ou de traumatisme qui conduiraient les personnages à révéler leur héroïsme ou leur noirceur. Juste la vie qui s'écoule, ses joies et ses souffrances, l'amour et la mort. Avec précision et subtilité, mais aussi avec humour, Proust nous peint une existence en demi-teinte. Il connait les mots, non seulement pour décrire l'indescriptible, mais aussi pour le susciter en nous. Il nous emmène à travers le temps, dans sa mémoire, dans notre mémoire, et y ressuscite sentiments et sensations. Il charme le temps qui passe et fait revivre le temps enfui par le biais d'une écriture intelligente et sensible.
            • Aline1102 Posté le 25 Juin 2019
              Est-il possible de trouver un écrivain plus poétique que Proust ? Ses descriptions de Combray sont en tout cas parvenue à me rendre nostalgique d'un village apparemment fictif et de sa galerie de personnages si sympathiques et hauts en couleurs. "Du côté de chez Swann", avec son air de vacances à la campagne, est la parfaite lecture d'été et j'ai savouré chaque page de ce chef-d'oeuvre.
            • Luniver Posté le 20 Mai 2019
              On ne va pas revenir sur l’épisode précédent : oui, j’ai commencé Proust par son tome 2, l’erreur est humaine, ça aurait pu arriver à tout le monde. Mais dans le tome 2, on ne parle à aucun moment de madeleine, et ça m’avait pourri en partir le plaisir de sa lecture, puisque cette madeleine, on m’en a parlé tout au long de ma scolarité, et j’étais resté dans l’expectative de savoir si j’allais, moi aussi, être touché par ce grand moment de littérature qui allait me tomber dessus sans prévenir, ou si j’allais piteusement rejoindre le clan des gros nuls sans esthétique. Je m’étais tout de même mis beaucoup moins la pression pour lire ce second volume (enfin, ce premier), et j’y ai globalement retrouvé les mêmes éléments que dans le premier (enfin, le second) : l’écriture est magnifique, on a l’impression de regarder un spectacle féerique, avec toutes ces phrases qui s’enroulent harmonieusement les unes avec les autres. La seconde partie m’a quand même un peu surpris, car j’avais une toute autre image de la femme de Swann, qui avait l’air assez noble et distinguée, alors qu’elle en prend quand même pour son grade dans celui-ci. La description de la naissance... On ne va pas revenir sur l’épisode précédent : oui, j’ai commencé Proust par son tome 2, l’erreur est humaine, ça aurait pu arriver à tout le monde. Mais dans le tome 2, on ne parle à aucun moment de madeleine, et ça m’avait pourri en partir le plaisir de sa lecture, puisque cette madeleine, on m’en a parlé tout au long de ma scolarité, et j’étais resté dans l’expectative de savoir si j’allais, moi aussi, être touché par ce grand moment de littérature qui allait me tomber dessus sans prévenir, ou si j’allais piteusement rejoindre le clan des gros nuls sans esthétique. Je m’étais tout de même mis beaucoup moins la pression pour lire ce second volume (enfin, ce premier), et j’y ai globalement retrouvé les mêmes éléments que dans le premier (enfin, le second) : l’écriture est magnifique, on a l’impression de regarder un spectacle féerique, avec toutes ces phrases qui s’enroulent harmonieusement les unes avec les autres. La seconde partie m’a quand même un peu surpris, car j’avais une toute autre image de la femme de Swann, qui avait l’air assez noble et distinguée, alors qu’elle en prend quand même pour son grade dans celui-ci. La description de la naissance de l’amour de Swann, et sa plongée dans les Enfers de la jalousie est particulièrement réussie : tous les mensonges qu’on s’invente pour trouver des excuses à l’être aimé, ou au contraire toutes les infamies qu’on lui suppose à tord, avec les montagnes russes émotionnelles qui les accompagnent. Malgré toutes ces qualités, il me reste un léger frein intérieur : l’impression d’être conquis de force, à grands coups d’ingéniosité littéraire, qui font que je suis bien forcé de reconnaître le talent de celui qui l’a écrit, mais cependant sans réussir à me toucher jusqu’à l’âme. Ah oui : le passage avec la madeleine, il est bien.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.