Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266288873
Code sériel : 4056
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Enquête dans le brouillard

Dominique WATTWILLER (Traducteur)
Date de parution : 25/06/2018
Le sergent Barbara Havers, 30 ans, ne s'embarrasse ni de coquetterie ni de diplomatie. Et ce n'est pas l'inspecteur Thomas Lynley, pur produit de l'aristocratie britannique à la réputation de don juan, qui la fera changer. Une seule chose peut lui faire oublier son aversion pour cet ancien de l'université... Le sergent Barbara Havers, 30 ans, ne s'embarrasse ni de coquetterie ni de diplomatie. Et ce n'est pas l'inspecteur Thomas Lynley, pur produit de l'aristocratie britannique à la réputation de don juan, qui la fera changer. Une seule chose peut lui faire oublier son aversion pour cet ancien de l'université d'Eton : un crime à élucider.
Justement, dans un paisible village du Yorkshire, on retrouve le corps sans tête de Williams Teys, paroissien modèle. À côté du cadavre, sa propre fille. « C'est moi qui ai fait ça et je ne le regrette pas », gémit-elle avant de sombrer dans le mutisme...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266288873
Code sériel : 4056
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • agathol Posté le 4 Septembre 2020
    Un polar vraiment sympathique. L'inspecteur Lynley, aristocrate qui s'épanouit dans la police, doit faire équipe avec le sergent Havers qui est pour le moins soupe au lait. Les personnages sont attachants pour cette première enquête de la série qui donne très envie de lire les suivantes.
  • Krout Posté le 28 Août 2020
    Quel plaisir d'écrire cette chronique sans avoir à se réfréner de dévoiler ou gâcher la fin. Ah laisser vingt-cinq pages en suspens, retour de vacances oblige ... et par faute d'un peu trop de bavardage dans et en dehors du livre ! Que de fins possibles et imaginables encore. Et que de suspects : la boulimique apathique ou la perverse narcissique manipulatrice, la tenancière primesautière, l'oncle en héritage ou sa femme nymphomane ? Et pourquoi pas le jeune pasteur de cette maison d'accueil londonienne bien étrange ? Hum... Non, lui arrive trop tardivement. Par contre le prêtre n'a pas l'air des plus catholiques. Et puis encore le couple d'américains bavards et sans parler du peintre trop ou mal embouché, vous voyez le tableau. Rien de bien surprenant qu'un crime dans un petit village du York où la consanguinité et l'alcoolisme fait bien des ravages. Mais pourquoi avoir tranché la gorge du chien ? Et puis le charme de la campagne, la romance d'un mariage tragique, l'humour et les fêlures de cet inspecteur du yard profondément empathique, et cette petite teigneuse de sergent à qui je souhaite le meilleur.
  • CharlotteADAM Posté le 26 Août 2020
    Un polar noir qui fait la part belle à l'histoire des personnages et à l'évolution de leurs relations. Le crime, pourtant odieux, en deviendrait presque une toile de fond sur laquelle évoluent ces deux enquêteurs que tout semble opposer. Mais les apparences sont trompeuses et, au cours de l'enquête, chacun va en apprendre davantage sur lui-même, ainsi que sur l'autre. La résolution du crime m'est apparue bien avant la fin, les indices orientant clairement les hypothèses vers celle qui s'avérera être la bonne, néanmoins, il faut lire jusqu'à la dernière ligne pour connaître l'enchaînement des faits, les motivations profondes et les blessures non refermées de chaque protagoniste. Une histoire sombre, où chacun évolue en compagnie de ses fantômes qu'il va devoir tenter d'apprivoiser pour continuer à vivre.
  • MmeLwoff Posté le 23 Juin 2020
    Premier opus des enquêtes de l’inspecteur Linley, en binôme avec le sergent Havers, ce roman d’Elizabeth George est très bien construit et d’une complexité intéressante pour un policier. Les personnages, tous un peu suspects, sont légion, ce qui oblige le lecteur à être attentif. Jusqu’aux toutes dernières pages, l’autrice parvient à maintenir le mystère et même si l’étau se resserre et que la solution est proche, elle échappe au lecteur. Le style est plutôt recherché pour un polar, c’est agréable, mais cela le rend aussi difficile à dévorer en quelques heures, comme j’en ai l’habitude avec les enquêtes policières.
  • krisk Posté le 17 Avril 2020
    Premier tome de la série de l’inspecteur Lynley, c’est dans le Yorkshire plus précisément Keldale qu’on va découvrir un cadavre décapité d’un père dont on retrouve sa propre fille à côté qui déclare l’avoir fait et qu’elle ne le regrette pas. Sergent Barbara Havers et l’inspecteur Thomas Lynley vont être appelé à travailler ensemble sur ce meurtre, un duo assez étonnant, l’un pette cul qui évolue avec aisance dans l’aristocratie et qui a comme réputation d’être un don Juan, et l’autre moins sophistiqué qui n’a pas peur d’y aller franco et qui est hideuse. J’ai beaucoup aimé ce livre, qui se lit facilement, je me suis un peu emberlificoté dans les personnages, j’avais parfois du mal à les resitué dans l’histoire, mais finalement je m’en suis sortie. J’ai aussi deviné le pourquoi du comment assez rapidement, mais cela ne m’a pas déçue plus que ça, et j’ai continué à lire le livre avec la même motivation, parce que la fin est quand même assez forte. Vivement la suite ;)
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.