Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264066510
Code sériel : 5000
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Il est de retour

Pierre Deshusses (traduit par)
Date de parution : 01/10/2015
Nous sommes à Berlin en 2011 et il est de retour. Qui ? Hitler.
Berlin, 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n'est pas content : comment, plus personne ne fait le salut nazi ? L'Allemagne ne rayonne plus sur l'Europe ? Depuis quand tous ces Turcs ont-ils pignon sur rue ? Et, surtout,... Berlin, 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n'est pas content : comment, plus personne ne fait le salut nazi ? L'Allemagne ne rayonne plus sur l'Europe ? Depuis quand tous ces Turcs ont-ils pignon sur rue ? Et, surtout, c'est une FEMME qui dirige le pays ? Il est temps d'agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour cela, il lui faut une tribune. Ça tombe bien, une équipe de télé, par l'odeur du bon client alléchée, est toute prête à lui en fournir une. La machine médiatique s'emballe, et bientôt le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries ! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise... Hitler est ravi, qui n'en demandait pas tant. Il le sent, le pays est prêt. Reste à porter l'estocade qui lui permettra d'achever enfin ce qu'il avait commencé...
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264066510
Code sériel : 5000
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Imaginez : nous sommes en 2014, en Allemagne, Hitler se réveille et veut sa revanche. Le sujet peut paraître sensible, cependant c’est avec brio que Timur Vermes en fait une fiction bourrée d'humour et d'intelligence. C’est aussi une belle prouesse technique car le récit repose sur le quiproquo et la dualité entre le sérieux d'Hitler qui compte bien conquérir l'Allemagne et la population d'aujourd’hui qui l'accueille comme une farce. Finalement, la question essentielle est : de nos jours, pourrionsnous retomber dans les griffes d'un dictateur ? Quelles sont les leçons de l’Histoire et les avons-nous bien retenues ?
Anne Laratte / Furet du Nord

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lylygom Posté le 9 Octobre 2021
    Il est de retour. Et si? Ce livre nous plonge dans une Allemagne moderne, débarrassée de sa honte d'après-guerre jusqu'à ce qu'un homme à l'allure D’Hitler débarque à la télévision. Pas de panique, ce n'est qu'un acteur satirique, se moquant des anciennes idées du führer... ou pas. Critique de nos sociétés, peur d'un avenir qui ressemble au passé, la lecture de ce livre ne laisse pas indifférent. Elle nous présente cet homme, son retour en se disant que cela ne pourra jamais remarcher pour lui, les temps ont changés, l'histoire nous rappelle les erreurs .. Mais les moyens de masses qui existent aujourd'hui, les réseaux sociaux ne permettent-ils pas de créer des nouveaux monstres ou d'en raviver certains?
  • nanouche Posté le 4 Septembre 2021
    Hitler se réveille de nos jours dans un terrain vague de Berlin. Passés les premiers instants d'incompréhension et de surprise il prend acte du fait et décide de profiter de la deuxième chance qui lui est offerte de réaliser son programme. Il est très vite repéré par la télévision qui le prend pour un comique déguisé en Hitler et qui lui offre son émission. Le public en redemande. Bien sûr certains propos sont parfois problématiques mais c'est de l'humour, du second degré, n'est-ce pas ? Et puis il dit aussi tellement de choses justes. J'ai commencé ce roman avec un peu de circonspection et puis je l'ai trouvé facile à lire, amusant et donnant à réfléchir. C'est Hitler lui-même le narrateur. L'auteur jour d'abord sur le ressort assez classique de la découverte de son environnement par quelqu'un qui a été soudain projeté dans le futur. Cela donne lieu à des confusions amusantes et à une critique de notre société de consommation et notamment de la télévision et de l'internet pointés comme des moyens de contrôle des populations. Hitler passe sur Youtube et a son site internet, il vend des produits dérivés. Ce qui est un peu dérangeant c'est que le personnage apparaît presque... Hitler se réveille de nos jours dans un terrain vague de Berlin. Passés les premiers instants d'incompréhension et de surprise il prend acte du fait et décide de profiter de la deuxième chance qui lui est offerte de réaliser son programme. Il est très vite repéré par la télévision qui le prend pour un comique déguisé en Hitler et qui lui offre son émission. Le public en redemande. Bien sûr certains propos sont parfois problématiques mais c'est de l'humour, du second degré, n'est-ce pas ? Et puis il dit aussi tellement de choses justes. J'ai commencé ce roman avec un peu de circonspection et puis je l'ai trouvé facile à lire, amusant et donnant à réfléchir. C'est Hitler lui-même le narrateur. L'auteur jour d'abord sur le ressort assez classique de la découverte de son environnement par quelqu'un qui a été soudain projeté dans le futur. Cela donne lieu à des confusions amusantes et à une critique de notre société de consommation et notamment de la télévision et de l'internet pointés comme des moyens de contrôle des populations. Hitler passe sur Youtube et a son site internet, il vend des produits dérivés. Ce qui est un peu dérangeant c'est que le personnage apparaît presque sympathique mais cette situation m'a aussi permis de mieux comprendre ce qui avait pu faire son succès. On dit souvent qu'Hitler était charismatique mais là on le voit fonctionner. Je retrouve dans ce fonctionnement des choses décrites dans Dans la tanière du loup et ça les rend beaucoup plus claires. Je suppose que l'auteur a utilisé les mémoires de Traudl Junge comme source. Economies en berne, chômage, étrangers désignés comme boucs émissaires des malheurs du temps, classe politique qui s'est coupée des citoyens... le début du 21° siècle ressemble fort aux années 1930 et Hitler, finalement, ne doit pas se sentir trop dépaysé. Timur Vermes nous appelle à la vigilance. Attention, il pourrait bien être de retour.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Olivier43 Posté le 15 Août 2021
    S'attaquer à Adolf Hitler dans la littérature contemporaine est un exercice difficile. L'auteur s'en tire brillamment en dressant un portrait satirique sans concession du personnage. En positionnant Hitler en 2011, l'auteur nous donne l'occasion de sourire par des quiproquos résultant de ce saut dans le temps. Vient ensuite, le passage où Adolf met à profit les nouvelles technologies au service de ses idées, rencontrant un succès improbable. L'auteur aborde une réflexion hautement intéressante du lien entre un pays et ses personnages historiques négatifs. Il questionne également sur le rôle essentiel des médias dans la tribune conférée à ces personnages. Même si la fin est un peu décevante, c'est une vraie réussite qui n'est pas sans nous laisser penser au dictateur de Chaplin.
  • PPatrick Posté le 14 Juillet 2021
    J'avais lu beaucoup de choses négatives sur ce livre avant de l'acheter et, en amateur d'Histoire, j'avais un peu peur de le découvrir. Et bien finalement, j'ai bien rigolé ! Je passe l'arrivée impromptue du dictateur dans un terrain vague, son séjour dans un kiosque à journaux. Ce qui m'a intéressé, c'est la vision de l'auteur et la critique de sa société allemande. Car au-delà de revenir, il réussit à se faire des adeptes, à faire de la télévision et à gagner des faveurs. Selon moi, ce livre est une vraie gifle au monde actuel, car il montre que si le tyran était de retour, il serait capable de retrouver ses bases au milieu de notre monde. Vous allez me dire : "on sait qu'il y a des néo-nazis". Mais en me disant ça, vous n'avez pas un frisson dans le dos à l'idée que de tels préceptes puissent un jour reprendre de la force ? J'ai pris ce livre avec beaucoup d'humour et de distance, tout en recevant le message. Côté scénario, par contre, si vous cherchez quelque chose de complexe et de tordu, vous allez être déçu.
  • cmpf Posté le 30 Mai 2021
    Glaçant ! C’est le terme qui m’est venu à la lecture de la dernière phrase du livre, lorsqu' un parti inspiré du NSDAP est créé avec ce slogan “Tout n’était pas mauvais.” Le point de départ est le réveil d’Hitler dans un terrain vague début XXIème siècle. Il n'a ni logement ni argent mais il est pris en charge par un kiosquier. Puis il est repéré par une équipe pour donner la réplique dans un show en présentant ses idées. L’important c’est l'audience, et donc l’argent. Il s'adapte d’ailleurs très bien aux nouveaux médias, ordinateur, en particulier Youtube et téléphone portable. Ce qui me semble parfaitement coller avec le personnage historique. Le contraste entre d'une part les gens qui l’emploient et le public qui le prend pour un humoriste doué et d’autre part le projet d’Hitler qui est simplement de reconquérir le pouvoir pour recommencer ce qu’il a dû interrompre en 1945 est dérangeant. Bien sûr certains applaudissent à ces déclarations mais beaucoup telles sa secrétaire croient que ces shows ont pour but d’éviter que cela recommence. A noter son pouvoir de persuasion intact, qu’il exerce auprès de la grand-mère de sa secrétaire, qui a connu le nazisme et est très choquée... Glaçant ! C’est le terme qui m’est venu à la lecture de la dernière phrase du livre, lorsqu' un parti inspiré du NSDAP est créé avec ce slogan “Tout n’était pas mauvais.” Le point de départ est le réveil d’Hitler dans un terrain vague début XXIème siècle. Il n'a ni logement ni argent mais il est pris en charge par un kiosquier. Puis il est repéré par une équipe pour donner la réplique dans un show en présentant ses idées. L’important c’est l'audience, et donc l’argent. Il s'adapte d’ailleurs très bien aux nouveaux médias, ordinateur, en particulier Youtube et téléphone portable. Ce qui me semble parfaitement coller avec le personnage historique. Le contraste entre d'une part les gens qui l’emploient et le public qui le prend pour un humoriste doué et d’autre part le projet d’Hitler qui est simplement de reconquérir le pouvoir pour recommencer ce qu’il a dû interrompre en 1945 est dérangeant. Bien sûr certains applaudissent à ces déclarations mais beaucoup telles sa secrétaire croient que ces shows ont pour but d’éviter que cela recommence. A noter son pouvoir de persuasion intact, qu’il exerce auprès de la grand-mère de sa secrétaire, qui a connu le nazisme et est très choquée que sa petite fille travaille au service de cet homme. Le livre semble avoir eu un succès beaucoup plus grand en Allemagne qu’en France. Mais je pense que beaucoup d’allusions doivent échapper aux Français sauf à connaître très bien l’Allemagne depuis la guerre. De plus, il semble que la traduction ne puisse pas rendre les finesses de l'emploi du dialecte berlinois de l'époque. Je ne regrette pas du tout la lecture de ce livre qui n’a cependant pas diminué mon inquiétude pour l’avenir. Les diverses variations de l'expérience de Milgram ne donnent pas des résultats encourageants. Et je ne pense bien sûr pas spécifiquement à l’Allemagne.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…