Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782707174949
Code sériel : 606
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm
Introduction à Ivan Illich
Collection : Repères
Date de parution : 22/11/2012
Éditeurs :
La Découverte

Introduction à Ivan Illich

Collection : Repères
Date de parution : 22/11/2012

À l'occasion du dixième anniversaire de la mort d’Ivan Illich (décembre 2002), cet essai permet d'aborder un personnage atypique, grand voyageur, lecteur insatiable, polyglotte, curieux de tout et de tous, qui a rédigé une œuvre critique de la technique et de la société occidentale exigeante et impressionnante autant qu'inclassable.

Dans les années 1970, on débattait partout d’Une société sans école ou de La Convivialité. Leur auteur, Ivan Illich (1926-2002), atypique, enseignant-voyageur, lecteur insatiable, polyglotte, curieux de tout et de...

Dans les années 1970, on débattait partout d’Une société sans école ou de La Convivialité. Leur auteur, Ivan Illich (1926-2002), atypique, enseignant-voyageur, lecteur insatiable, polyglotte, curieux de tout et de tous, a rédigé une œuvre exigeante et originale, tant par le choix des thèmes que par leur traitement transdisciplinaire.
Penseur...

Dans les années 1970, on débattait partout d’Une société sans école ou de La Convivialité. Leur auteur, Ivan Illich (1926-2002), atypique, enseignant-voyageur, lecteur insatiable, polyglotte, curieux de tout et de tous, a rédigé une œuvre exigeante et originale, tant par le choix des thèmes que par leur traitement transdisciplinaire.
Penseur critique de la société industrielle, il a démontré qu’au-delà d’un certain seuil les institutions (l’Église, l’école, l’hôpital, les transports, etc.) se révèlent « contre-productives » : l’école désapprend, l’hôpital rend malade, les transports bouchonnent, etc.
Son analyse de l’Église catholique, son histoire de l’Homo educandus, sa dénonciation de la théorie des besoins, ses réflexions sur le développement, l’outil convivial, la technique dévastatrice, la fin des communaux, l’abolition du genre, l’obligation du travail fantôme, la substitution du garage à parquer les humains à un « chez soi » où se déploie l’art d’habiter, la déconsidération de la langue maternelle au profit de la culture numérique, l’imposition de l’écran qui nous empêche de voir ce que l’on regarde, la perte de nos sens au nom d’une technologie toujours plus performante sont quelques-uns des thèmes qu’il aborde dans ses séminaires et ses courts essais. C’est à cette pensée stimulante et anticonformiste que ce livre souhaite introduire.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707174949
Code sériel : 606
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Ils en parlent

Universitaire, Thierry Paquot, spécialiste d'Ivan Illich, nous livre une introduction à la pensée de celui qui fut l'une des grandes figures et l'un des précurseurs de la décroissance. Son oeuvre provoqua un grand débat dans les années 1970, avant de retomber dans un relatif oubli. Comme la majorité des penseurs antiproductivistes, Ivan Illich était inclassable; ses thèses "échappent au couple "droite/gauche"", décrit l'auteur. Contempteur de la croissance, du développement, du capitalisme, Ivan Illich était en désaccord "avec certains courants du "mouvement vert", parce qu'il est sans illusion sur la possibilité de substituer une technique moins polluante à une autre (par exemple, la voiture électrique à l'automobile à essence)." La critique d'Ilich est surtout célèbre pour la description des "effets de seuil"; à partir d'une certaine taille, les outils, les institutions se retournent contre leurs utilisateurs. Le penseur était un précurseur du "Small is beautiful". Il se défendait d'apporter tout système "clés en main". Son oeuvre constitue un puissant outil d'analyse critique pour comprendre les mécanismes qui entraînent notre monde. Cet ouvrage constitue une excellente synthèse, historique et idéologique, de la vie et de la pensée d'Ivan Illich.

La Décroissance

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LSH Posté le 27 Décembre 2018
    Difficile d'évaluer la qualité de cette "introduction" faute de bien connaître l'oeuvre d'Illich pour juger de la pertinence des éléments mis en avant. Mais je reste tout de même un peu sur ma faim. J'en ai appris assez sur cet auteur pour titiller ma curiosité mais sans générer un grand désir de me jeter sur ses livres alors que les thèmes abordés devraient m'y inciter. Bref, mission à moitié accomplie, ce qui est déjà pas mal.
Inscrivez-vous à la lettre d'information mensuelle de la collection Repères
Pour connaître toutes les nouveautés et les nouvelles éditions de la collection !