Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Je suis une île
Caroline Bouet (traduit par)
Date de parution : 01/02/2024
Éditeurs :
10/18
Nouveauté

Je suis une île

Caroline Bouet (traduit par)
Date de parution : 01/02/2024
Quand Tamsin Calidas s’installe avec son mari dans cet archipel isolé d’Écosse, elle pense avoir trouvé son Eden, mais rien ne se passe exactement comme prévu… 
Cette nouvelle vie s’annonçait idyllique, pleine de sens, harmonieuse. Lorsque Tamsin Calidas quitte Londres avec son mari pour emménager sur une île des Hébrides, elle imagine une petite ferme redevenue... Cette nouvelle vie s’annonçait idyllique, pleine de sens, harmonieuse. Lorsque Tamsin Calidas quitte Londres avec son mari pour emménager sur une île des Hébrides, elle imagine une petite ferme redevenue prospère, une famille à fonder, des amis. La réalité portera son lot de désillusions tandis que l’argent vient à manquer... Cette nouvelle vie s’annonçait idyllique, pleine de sens, harmonieuse. Lorsque Tamsin Calidas quitte Londres avec son mari pour emménager sur une île des Hébrides, elle imagine une petite ferme redevenue prospère, une famille à fonder, des amis. La réalité portera son lot de désillusions tandis que l’argent vient à manquer et que le couple se brise. Au cœur de cet archipel d’Écosse, la nature peut se faire hostile, et il n’est pas aisé, pour une femme seule, d’y trouver sa place. Mais l’île et la mer qui l’entoure savent aussi révéler leurs trésors à ceux qui les méritent.
 
Je suis une île est la quête d’un endroit où être pleinement soi, l’histoire d’un incroyable voyage. Celui d’une femme qui découvrira sur cette terre sauvage, aux côtés des animaux qui la peuplent et dans la mer, la source d’une nouvelle vie. Profondément poétique et émouvant, ce récit nous parle de la formidable capacité de la nature à apaiser nos troubles et nos incertitudes.

« Tamsin Calidas montre, avec précision et sensibilité, la transformation progressive de cette femme, sa lutte avec et contre l’environnement jusqu’à un "espace au-delà de ses peurs", sorte d’eden caché au cœur de son île intérieure. » Le Monde
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264083951
Code sériel : 05930
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264083951
Code sériel : 05930
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Artiola 08/08/2023
    Si j'avais su que j'avais entre les mains un récit de vie, je n'aurais pas lu le livre et j'aurais eu tort. Quelle vie et quel talent pour tout raconter ! Tamsis Calidas nous emmène dans un long voyage où elle nous fait partager les différents moments de sa nouvelle vie depuis qu'elle et son mari ont quitté Londres pour vivre sur une île. Tout y est : les difficultés du début, l'hostilité des voisins, les disputes du couple, la solitude, le deuil, l'amitié, l'adaptation, la résilience... Que dire de l'écriture ? J'ai pris le temps qu'il fallait pour savourer les magnifiques descriptions de la nature et des saisons. J'ai adoré les réflexions justes sur la vie et les épreuves traversées : 'Il y a toujours des périodes sombres dans l'existence, mais la lumière n'en est que plus vive quand elle se manifeste'. 'Je suis une île' est un coup de coeur.
  • donarddew 31/05/2023
    J'ai pris ce livre juste parce qu'il était question des iles Hébrides que j'aimerai beaucoup visiter. Le récit est, comme les images que j'ai de ces îles, âpre, rude, froid et empli de solitude. Au fil des pages, on suit le déclin financier et social de cette femme qui ne lâchera rien et ira au bout des choses dans une solitude et un dénuement total. loin de l'idée de solidarité, de bienveillance que l'on pourrait trouver au sein d'une communauté d'iliens machos et bêtement traditionnels. C'est, sans doute, issu d'un récit et d'un vécu particulièrement sur l'épisode de l'immersion dans la mer avec un but affirmé de non retour. J'ai eu froid, j'ai ressenti ce que pouvait être la faim, j'ai espéré une embellie dans la vie de cette femme. C'est une histoire forte, prenante et qui dérange un peu.
  • Claire45 18/05/2023
    La narratrice/autrice et son mari changent de cap. Ils abandonnent la vie londonienne pour une ferme délabrée dans une île des Hébrides en Ecosse. Ils se lancent avec enthousiasme et naïveté dans l'élevage, le jardinage, la construction des murs et surmontent les conditions climatiques difficiles. Ils cherchent à nouer des contacts avec les autres habitants, en vain. Pour les insulaires, ils sont des étrangers qui leur prennent leur terre. Ils feront tout pour les inciter à partir. Aux difficultés matérielles et financières s'ajoute une profonde déconvenue : Tasmin Calidas n'aura pas d'enfant. Rester seule après le départ de son mari, la jeune femme va prouver qu'elle a aussi sa place dans cet univers masculin et macho. Elle tire sa force dans les contacts avec la nature, le vivant animal, végétal, minéral. Elle-même s'identifie à un île et se marie aux éléments : eau, feu, air. Sans doute de très belles pages dans cette ode à la vie sauvage mais j'ai trouvé ce récit un peu long et parfois excessif.
  • Charlit 15/04/2023
    Je viens de passer quelques jours en compagnie de Tamsin Calidas qui a quitté sa vie citadine à Londres pour une île isolée des Hébrides (Ecosse). Beaucoup de personnes rêvent d'un tel dépaysement et d'une telle déconnexion mais combien sont réellement prêtes à le vivre ? La réalité est bien loin de ce qu'on a idéalisé. La vie précaire, l'isolement extrême, la météo capricieuse... Mais, il y a encore plus difficile à endurer : la violence des hommes et des femmes, tant physique que psychologique, ainsi que les nombreuses désillusions qui suivent les rencontres. de nombreux habitants de l'île, dont la famille est là depuis des générations et des générations, ne veulent pas partager cette terre qu'ils considèrent n'appartenir qu'à eux. Ils se montrent d'une extrême cruauté envers les nouveaux venus. Tamsin traverse de nombreuses épreuves. On se demande à plusieurs reprises pourquoi elle reste. Mais, au-delà des raisons financières, il y a son amour pour la faune et la flore, sa quasi fusion avec la nature et son profond attachement aux animaux. Elle a une force de caractère admirable et un incroyable recul sur les choses. Au-delà de l'histoire, son écriture est particulièrement immersive, nous sommes avec elle, nous aussi nous sommes une île. Bien qu'éprouvant, je vous recommande fortement ce voyage avec Tamsin Calidas.Je viens de passer quelques jours en compagnie de Tamsin Calidas qui a quitté sa vie citadine à Londres pour une île isolée des Hébrides (Ecosse). Beaucoup de personnes rêvent d'un tel dépaysement et d'une telle déconnexion mais combien sont réellement prêtes à le vivre ? La réalité est bien loin de ce qu'on a idéalisé. La vie précaire, l'isolement extrême, la météo capricieuse... Mais, il y a encore plus difficile à endurer : la violence des hommes et des femmes, tant physique que psychologique, ainsi que les nombreuses désillusions qui suivent les rencontres. de nombreux habitants de l'île, dont la famille est là depuis des générations et des générations, ne veulent pas partager cette terre qu'ils considèrent n'appartenir qu'à eux. Ils se montrent d'une extrême cruauté envers les nouveaux venus. Tamsin traverse de nombreuses épreuves. On se demande à plusieurs reprises pourquoi elle reste. Mais, au-delà des raisons financières, il y a son amour pour la faune et la flore, sa quasi fusion avec la nature et son profond attachement aux animaux. Elle a une force de caractère admirable et un incroyable recul sur les choses. Au-delà de l'histoire, son écriture est particulièrement immersive, nous sommes avec elle, nous...
    Lire la suite
    En lire moins
  • JillValentine 26/02/2023
    Coup de cœur intersidéral pour Je suis une île et le récit de Tamsin Calidas. Entre témoignage et récit autobiographique, Tamsin Calidas nous raconte son changement de vie. Un cap à 360° pour cette londonienne qui plaque tout pour aller s'installer avec son mari sur une île des Hébrides en Ecosse. Dans les pages d'un journal, ils trouvent leur bonheur : une ferme entourée de champs, de plénitude, de nature. Au départ ce ne sont que 4 murs et des conditions de vie spartiates puisqu'ils habitent une caravane le temps de la rénovation mais en quelques lignes, l'auteure nous livrera des sources de bonheur multiples. Se reconnecter à l'essentiel, profiter de l'instant, communier avec la nature, apprendre de la faune et de la flore. Son récit est parsemé d'embruns et d'iode et c'est un peu comme si nous aussi nous nous installions dans ce croft sur les falaises de l'île. Tamsin Calidas m'a touchée par tant de bienveillance et de simplicité. Adopter ce nouveau mode de vie, c'est aussi revenir aux sources, apprécier l'authentique, se lever aux chants des oiseaux, respecter chaque vie, chaque pousse, chaque animal qui l'entoure. A la force de ses mains, pleine de volonté, elle n'aura de cesse de prouver aux natifs de l'île qu'elle mérite son lopin de terre et qu'une femme aussi, peut le faire. Je ne dirai pas que ce récit est féministe car l'auteure n'a aucune prétention. Elle livre un récit tellement vrai, tellement simple et touchant qu'on n'a qu'une envie : faire de même ! Mais cette nouvelle vie qui s'annonçait sous les meilleures augures sera difficile : d'abord parce que la stérilité du couple finira par les éloigner et les briser, le manque d'argent également et surtout l'agressivité des insulaires qui voient leur arrivée d'un mauvais oeil. Je pense qu'il faut beaucoup de résilience et d'acceptation pour encaisser tant de désillusions et de violence pour une seule personne et trouver la force d'en ressortir grandie. C'est le cas de l'auteure qui se retrouve avec les deux mains cassées et devra tout de même gérer son croft avec un tel handicap. J'ai été absolument subjuguée par ce récit et la combativité de cette femme. La force intérieure qu'elle possède est incroyable et mérité d'être saluée. J'ai été aussi bouleversée par la communion qu'elle entretient avec la nature et les animaux, tout particulièrement avec sa chienne. Une telle connexion entre deux êtres, tant d'amour à donner et à partager, ce récit est criant d'humanité et de bienveillance. La superbe couverture aux éditions Dalva y est aussi pour beaucoup. Tamsin Calidas a parsemé son récit de quelques photos qui nous vont droit au coeur. Cette jeune maison d'éditions est à garder dans le viseur car assurément se cachent quelques pépites parmis leurs rangs ! Un formidable coup de coeur que je recommande à tous les amoureux de la nature. Une ode à la vie !Coup de cœur intersidéral pour Je suis une île et le récit de Tamsin Calidas. Entre témoignage et récit autobiographique, Tamsin Calidas nous raconte son changement de vie. Un cap à 360° pour cette londonienne qui plaque tout pour aller s'installer avec son mari sur une île des Hébrides en Ecosse. Dans les pages d'un journal, ils trouvent leur bonheur : une ferme entourée de champs, de plénitude, de nature. Au départ ce ne sont que 4 murs et des conditions de vie spartiates puisqu'ils habitent une caravane le temps de la rénovation mais en quelques lignes, l'auteure nous livrera des sources de bonheur multiples. Se reconnecter à l'essentiel, profiter de l'instant, communier avec la nature, apprendre de la faune et de la flore. Son récit est parsemé d'embruns et d'iode et c'est un peu comme si nous aussi nous nous installions dans ce croft sur les falaises de l'île. Tamsin Calidas m'a touchée par tant de bienveillance et de simplicité. Adopter ce nouveau mode de vie, c'est aussi revenir aux sources, apprécier l'authentique, se lever aux chants des oiseaux, respecter chaque vie, chaque pousse, chaque animal qui l'entoure. A la force de ses mains, pleine de volonté, elle n'aura de...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !