Lisez! icon: Search engine

La Bible de néon

Robert Laffont
EAN : 9782221195710
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 122 x 182 mm
La Bible de néon

Sophie MAYOUX (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 06/10/2016

Les années 1940. Un jeune garçon, David, grandit dans une petite ville du Sud, dans une maison délabrée juchée sur une colline. Chaque nuit il voit au loin l’immense bible éclairée de néon qui surplombe l’église, symbole de la ferveur religieuse des habitants qui méprisent sa famille. David trouve refuge...

Les années 1940. Un jeune garçon, David, grandit dans une petite ville du Sud, dans une maison délabrée juchée sur une colline. Chaque nuit il voit au loin l’immense bible éclairée de néon qui surplombe l’église, symbole de la ferveur religieuse des habitants qui méprisent sa famille. David trouve refuge auprès de sa tante, la douce et ronde Mae. Mais bientôt celle-ci part pour Nashville, et le pasteur décide de placer la mère de David à l’asile…
John Kennedy Toole – l’auteur de La Conjuration des imbéciles, chef-d’oeuvre qui lui a valu en 1981, à titre posthume, le prix Pulitzer – a écrit La Bible de néon à l’âge de seize ans. Ce premier roman qui languit dans un tiroir jusqu’au succès phénoménal de La Conjuration révèle une tout autre facette de son talent.

« Rien de plus authentique que ce testament d’un écrivain qui avait du génie, et dont l’oeuvre est à classer aux côtés de celles de Flannery O’Connor et de Carson McCullers. » The New York Times

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221195710
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 122 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pasiondelalectura Posté le 23 Novembre 2019
    La bible de néon, écrit vers 1953 à l’âge de 16 ans a été trouvé par sa mère dans les papiers de l’écrivain et publié en 1989, vingt ans après son suicide et après l’énorme succès de La Conjuration des imbéciles. C’est un roman de jeunesse, un roman de formation et un roman posthume, comportant des maladresses certaines mais un charme indéniable, beaucoup d’émotion et une maturité étonnante. C’est l’histoire de David. Sa famille fait partie des ces blancs pauvres du Deep South américain, dans le Mississippi des années 50. Une terre âpre pour ces gens pauvres qui n’ont parfois pas de quoi manger. C’est la guerre en Europe et ils ont des tickets de rationnement (c’est la première fois que je tombe sur cette notion de ticket de rationnement dans l’opulente Amérique). Une soeur de la mère de David, tante Mae, vient vivre avec eux, c’est une femme autour de la soixantaine qui a bien roulé sa bosse, elle a été cabaretière. La morale du bourg est gérée par le pasteur et ses acolytes qui se mêlent de tout. La famille de David est si pauvre qu’ils ne peuvent pas payer les deniers de l’église et de ce fait le... La bible de néon, écrit vers 1953 à l’âge de 16 ans a été trouvé par sa mère dans les papiers de l’écrivain et publié en 1989, vingt ans après son suicide et après l’énorme succès de La Conjuration des imbéciles. C’est un roman de jeunesse, un roman de formation et un roman posthume, comportant des maladresses certaines mais un charme indéniable, beaucoup d’émotion et une maturité étonnante. C’est l’histoire de David. Sa famille fait partie des ces blancs pauvres du Deep South américain, dans le Mississippi des années 50. Une terre âpre pour ces gens pauvres qui n’ont parfois pas de quoi manger. C’est la guerre en Europe et ils ont des tickets de rationnement (c’est la première fois que je tombe sur cette notion de ticket de rationnement dans l’opulente Amérique). Une soeur de la mère de David, tante Mae, vient vivre avec eux, c’est une femme autour de la soixantaine qui a bien roulé sa bosse, elle a été cabaretière. La morale du bourg est gérée par le pasteur et ses acolytes qui se mêlent de tout. La famille de David est si pauvre qu’ils ne peuvent pas payer les deniers de l’église et de ce fait le pasteur les harcèle. Tout mariage avec un étranger/étrangère est très mal vu et les couples mixtes sont chassés. Du fait de sa condition de pauvre David sera harcelé à l’école, ce qui l’empêchera de finir sa scolarité et devra se contenter de travailler à la supérette du coin. Depuis une fenêtre de sa maison David aperçoit sur le toit du temple, une énorme bible de néon que lui rappelle la position précaire de sa famille. C’est un récit bien triste que celui de cette famille américaine qui ne s’en sort pas. Les choses vont empirer avec le temps et les aléas qui vont se présenter jusqu’au climax final, surprenant et dévastateur. Le ton du récit est assez primaire, par moments simpliste, mais tellement juste. Je ne pouvais pas imaginer que à cette date, les années 50, et parmi les blancs américains des gens puissent vivre aussi dénués. Cette histoire me rappelle certains livres de Truman Capote et aussi un petit peu le chef d’oeuvre de Harper Lee, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur. Un petit bijou qui nous montre une Amérique qui rejette la différence sans chercher à comprendre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vero95270 Posté le 13 Octobre 2019
    Une œuvre époustouflante par un auteur de 16 ans, ce roman est une pépite. Une description de l’Amérique profonde et désespérée où règne l’obscurantisme. C’est un prélude à la Beat Generation qui tentera de fuir cet univers.
  • Shabanou Posté le 2 Juin 2019
    « La bible de néon » de John Kennedy Toole (216p) Ed. 10/18 Bonjour les lecteurs ..... ATTENTION.... livre culte ! Tout d’abord un petit mot sur l’auteur. John Kennedy Tool est un auteur qui n’a pas été publié de son vivant. Il s’est suicidé à l’âge de 31 ans (1969) après les nombreux refus de publications des éditeurs américains . C’est grâce aux nombreux efforts de sa mère, que sera enfin publiée, 20 ans après sa mort « la conjuration des imbéciles » qui remportera le prix Pulitzer de 1981 à titre posthume. « La bible de néon » écrit bien avant, alors que l’auteur n’avait que 16 ans, était considérée par les éditeurs comme trop immature et était restée dans l’oubli. On ne peut que louer l’acharnement de cette mère qui n’a jamais renoncer et s’est battue pour que les deux seuls romans écrits par son fils voient le jour et que le génie de celui-ci soit enfin révélé au grand public. L’histoire de «la bible de néon » se déroule dans les années 1940 dans une ville du sud des Etats-Unis. C’est celle d’un jeune garçon, David, qui chaque soir, depuis sa maison sur la colline, voit luire l’enseigne de la bible au dessus de la... « La bible de néon » de John Kennedy Toole (216p) Ed. 10/18 Bonjour les lecteurs ..... ATTENTION.... livre culte ! Tout d’abord un petit mot sur l’auteur. John Kennedy Tool est un auteur qui n’a pas été publié de son vivant. Il s’est suicidé à l’âge de 31 ans (1969) après les nombreux refus de publications des éditeurs américains . C’est grâce aux nombreux efforts de sa mère, que sera enfin publiée, 20 ans après sa mort « la conjuration des imbéciles » qui remportera le prix Pulitzer de 1981 à titre posthume. « La bible de néon » écrit bien avant, alors que l’auteur n’avait que 16 ans, était considérée par les éditeurs comme trop immature et était restée dans l’oubli. On ne peut que louer l’acharnement de cette mère qui n’a jamais renoncer et s’est battue pour que les deux seuls romans écrits par son fils voient le jour et que le génie de celui-ci soit enfin révélé au grand public. L’histoire de «la bible de néon » se déroule dans les années 1940 dans une ville du sud des Etats-Unis. C’est celle d’un jeune garçon, David, qui chaque soir, depuis sa maison sur la colline, voit luire l’enseigne de la bible au dessus de la maison du pasteur. David raconte son enfance passée à l’écart du village. Il y raconte ses relations avec les autres. Celles pas facile avec un père qui disparaîtra lors de la guerre, celles plus tendre avec sa tante Mae, ses brimades endurée de la part de certains adultes ou enfants de son âge. Il y parle de sa mère qui sombre doucement dans la folie, du puritanisme américain, du racisme, de la guerre et de ses conséquences. Il y parle de solitude, d’abandon. Sa seule solution de survie se révèlera la fuite, l’oubli. Parviendra-il a prendre un nouveau départ ? Autant de thèmes abordés de la part d’un jeune ado de 16 ans est surprenant. Le style est certes enfantin, un peu naïf par moment (16 ans), mais ce jeune auteur n’épargne pas cette Amérique puritaine des années 40. Une Amérique étroite d’esprit, qui porte des œillères et rejette toute différence. Qu’il est regrettable que cet auteur n’ait pas été reconnu de son vivant ! Un talent s’est perdu Lecture a découvrir .. je me mets de côté au chaud dans ma Pal « la conjuration des imbéciles »
    Lire la suite
    En lire moins
  • lehibook Posté le 22 Mai 2019
    Ce court roman est incroyable ! Par l’âge , 16 ans , de son auteur et sa tragique destinée :suicide à 31 ans et célébrité post mortem . Mais plus encore par la virulence avec laquelle il dénonce la bigoterie , l’étroitesse d’esprit d’une société américaine dure aux pauvres et aux marginaux . De cette misère se détache la magnifique et tendre figure de tante Mae opposant son optimisme aux ragots des cafards qui imposent leur religiosité desséchée et mercantile à la population . Quelle force !
  • oiseaulire Posté le 25 Novembre 2017
    John Kennedy Toole est mort jeune, ce qui a certainement privé la littérature d'autres oeuvres de la qualité de ses deux premiers et uniques romans, La Conjuration des Imbéciles et La Bible de Néon. Le voix du narrateur de la Bible de Néon est celle d'un jeune garçon issu d'un milieu pauvre, mais assez uni, vivant dans une communauté de chrétiens fanatiques telle qu'il en existait toujours dans le Sud des Etats-Unis au milieu du 20ème siècle. A travers la narration de cet enfant devenu un adolescent à la fin de l'histoire, on retrouve les thèmes habituels de l'épopée du peuple américain : agissements d'une clique puritaine de petits notables réunis autour du pasteur, mauvais traitements à l'école, racisme, départ pour l'Europe des hommes du village à l'occasion du deuxème conflit mondial, retour des survivants, baby boom qui s'en suit, audience d'un prêcheur itinérant auprès d'un public fanatisé, difficultés à trouver du travail, amours, morts, meurtre et folie. Quelques personnages excentriques traversent cette chronique qui se termine dans l'abandon, la solitude et le dénuement. Le narrateur n'a plus alors qu'une issue : quitter au plus vite le pays de son enfance. Le jeune héros qui nous prête ses yeux et sa... John Kennedy Toole est mort jeune, ce qui a certainement privé la littérature d'autres oeuvres de la qualité de ses deux premiers et uniques romans, La Conjuration des Imbéciles et La Bible de Néon. Le voix du narrateur de la Bible de Néon est celle d'un jeune garçon issu d'un milieu pauvre, mais assez uni, vivant dans une communauté de chrétiens fanatiques telle qu'il en existait toujours dans le Sud des Etats-Unis au milieu du 20ème siècle. A travers la narration de cet enfant devenu un adolescent à la fin de l'histoire, on retrouve les thèmes habituels de l'épopée du peuple américain : agissements d'une clique puritaine de petits notables réunis autour du pasteur, mauvais traitements à l'école, racisme, départ pour l'Europe des hommes du village à l'occasion du deuxème conflit mondial, retour des survivants, baby boom qui s'en suit, audience d'un prêcheur itinérant auprès d'un public fanatisé, difficultés à trouver du travail, amours, morts, meurtre et folie. Quelques personnages excentriques traversent cette chronique qui se termine dans l'abandon, la solitude et le dénuement. Le narrateur n'a plus alors qu'une issue : quitter au plus vite le pays de son enfance. Le jeune héros qui nous prête ses yeux et sa voix est éminemment sympathique, son courage hors du commun. Réussira-t-il à déjouer le sort que lui réservent des dieux malveillants et à enlever l'argile qui lui colle aux pieds ? Prendra-t-il un nouveau départ ? C'est bien écrit, le style est d'une simplicité remarquable, facile d'apparence, sans maladresse. Je recommande ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.