Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266312981
Code sériel : 18094
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

La Deuxième femme

Date de parution : 28/01/2021
Sandrine ne s’aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade. Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme. Récemment endeuillé par la disparition de sa femme, il lui fait une place, dans sa vie, dans sa maison, auprès de son... Sandrine ne s’aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade. Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme. Récemment endeuillé par la disparition de sa femme, il lui fait une place, dans sa vie, dans sa maison, auprès de son fils.
Discrète, aimante, reconnaissante, Sandrine se glisse dans cette absence, fait de son mieux pour que le bonheur renaisse au sein de cette famille. La sienne désormais.
Jusqu’au jour où la première femme réapparaît.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266312981
Code sériel : 18094
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un roman noir saisissant sur la violence faite aux femmes. C'est un coup de génie. Par son œuvre
magistrale, Louise Mey dévoile un pan invisible des violences faites aux femmes et offre une réponse enssentielle à toutes celles et ceux qui disent et répètent qu'elles auraient simplement dû partir. », Lauren Malka
Causette

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elo43 Posté le 23 Septembre 2021
    Sandrine est une femme qui pense depuis toujours être inférieure : trop grosse, trop nulle, trop asociale, trop tout ou trop rien... depuis son enfance , elle vit avec ce sentiment d infériorité, renforcé par des parents peu aimants ... elle vit seule , normal elle ne mérite pas mieux ... mais un jour , à la tv, elle a le coup de foudre pour un homme qui pleure : ce dernier a perdu sa femme , disparue du jour au lendemain. Elle va tout faire pour le rencontrer jusqu à ce que l impensable se réalise : se mettre en couple avec lui et son fils . Elle découvre la joie d etre heureuse , aimée et d avoir une famille . Mais un jour , la première femme est retrouvée.. amnésique mais présente... son bonheur tient alors à un fil ? difficile de faire une critique sans trop en dire ... mais j ai eu tellement de peine , de révolte à la lecture de ce livre ...j ai tourné les pages en croisant les doigts sur toute la fin ...
  • Widad90000 Posté le 21 Septembre 2021
    Un excellent Thriller psycho domestique C'est tout ce que je déteste chez un homme. Tout va mal mais tout va bien L'histoire est crédible Les perso détestable, lui comme elle. À la moitié du livre, en une phrase, je savais où l'auteure voulait nous emmener. Sujet souvent traité mais ici, c'est petit à petit Il n'a pas de prénom, je trouve que C'est important pour l'histoire 1er de l'auteure et pas le dernier
  • Lilylivre Posté le 10 Septembre 2021
    Sandrine ne s'aime pas, elle se trouve moche et grosse. D'ailleurs, aucun homme ne la regarde. Un jour, elle aperçoit un homme au journal télévisé, sa femme vient de disparaître. Sans se l'expliquer, elle est complètement hypnotisée par ce mari éploré et décide de se rendre à la marche blanche pour le rencontrer. Elle se rend utile. Il est séduit. Ainsi peu a peu elle prend place auprès de cet homme et de son fils se sentant enfin aimée. Pourtant, son quotidien bascule le jour où la première femme réapparaît... J'ai découvert Louise Mey avec ce roman et je n'ai pas été déçue. Une plume complément immersive et addictive, on est Sandrine, on est dans sa peau, dans ses pensées les plus sombres, les plus intimes. On vit son mal être, ses peurs, ses doutes. C'est un livre qui reste ancré en mémoire tant cette narration est puissante. La pression monte au fil des pages, l'ambiance devient de plus en plus oppressante, c'est étouffant, on est en apnée ! J'ai lu ce livre il y a déjà quelques mois mais j'y repense parfois. Un très bon thriller psychologique. J'aimerais vraiment continuer de découvrir cette auteure.
  • Gofrette91 Posté le 7 Septembre 2021
    Roman percutant et poignant, je ne m'attendais pas du tout à ça ! En lisant le synopsis, je m'attendais à une simple histoire de jalousie entre deux femmes (l'ex et la nouvelle compagne). Et c'est d'ailleurs dans quoi nous amène l'auteur au début du roman. On découvre Sandrine, personnage complexé et torturé, qui se rabaisse constamment. Née d'un père misogyne qui l'a toujours rabaissé et humilié, et d'une mère absente. Devenue adulte, elle est complexée par son corps, elle a peu d'amis et n'est pas forcément à l'aise en société. C'est une éternelle célibataire, qui ne rêve que d'une chose : vivre une histoire d'amour et fonder une famille. Et c'est ce qui finit par arriver lorsqu'elle rencontre « l'homme qui pleure », celui qui a perdu sa femme de manière étrange. Véritable fait divers : sa femme a tout simplement disparu et lorsqu'elle le voit pleurer à la télé, Sandrine est conquise, tombe sous le charme de ce qui lui parait être un homme vulnérable et triste. Mais la vérité est tout autre. Au début du roman, l'homme est idéalisé par Sandrine mais plus on avance dans l'histoire et plus on découvre qu'il est en fait un pervers narcissique, un maniaque... Roman percutant et poignant, je ne m'attendais pas du tout à ça ! En lisant le synopsis, je m'attendais à une simple histoire de jalousie entre deux femmes (l'ex et la nouvelle compagne). Et c'est d'ailleurs dans quoi nous amène l'auteur au début du roman. On découvre Sandrine, personnage complexé et torturé, qui se rabaisse constamment. Née d'un père misogyne qui l'a toujours rabaissé et humilié, et d'une mère absente. Devenue adulte, elle est complexée par son corps, elle a peu d'amis et n'est pas forcément à l'aise en société. C'est une éternelle célibataire, qui ne rêve que d'une chose : vivre une histoire d'amour et fonder une famille. Et c'est ce qui finit par arriver lorsqu'elle rencontre « l'homme qui pleure », celui qui a perdu sa femme de manière étrange. Véritable fait divers : sa femme a tout simplement disparu et lorsqu'elle le voit pleurer à la télé, Sandrine est conquise, tombe sous le charme de ce qui lui parait être un homme vulnérable et triste. Mais la vérité est tout autre. Au début du roman, l'homme est idéalisé par Sandrine mais plus on avance dans l'histoire et plus on découvre qu'il est en fait un pervers narcissique, un maniaque du contrôle. Au fil des pages, on découvre que cet homme exerce en fait une emprise psychologique sur Sandrine et qu'elle se laisse écraser dans cette relation. On découvre que son homme a l'humeur versatile, qu'il l'insulte et la violente. Il la coupe de toute vie sociale et la pousse à l'isolement petit à petit. Il l'interdit de parler à ses collègues, souhaite qu'elle quitte son emploi et qu'elle vende sa voiture. Il la rabaisse sans cesse, la brise moralement et lui fait subir des violences physiques. Sandrine docile, ne voulant pas rompre sa vie de famille idéale, accepte tout ça, se plie en quatre. Son leitmotiv : surtout ne pas bouleverser son quotidien. Elle apprend donc à vivre avec cette peur de le mettre en rogne, elle apprend à ne jamais le contrarier au quotidien. Elle se conditionne dans cette vie. Car malgré toutes les blessures physiques et morales qu'elles subie, elle tient par-dessus tout à rester vivre avec lui et son fils, qui représente sa seule famille comme elle dit. Mais voilà que la première femme refait surface et va bouleverser son « quotidien idéal », et là je n'en dis pas plus afin de ne pas spoiler… Quoiqu'il en soit, suite à la réapparition de la première femme, l'histoire prend vite une tournure étrange. On a peur pour Sandrine, on ressent de la tension, la tension qu'elle éprouve au quotidien. Et chose incroyable que j'ai apprécié ressentir dans ce roman : nous sommes dans une atmosphère plombante, angoissante tout au long du roman et le style d'écriture y est pour beaucoup. En effet, tout le roman n'est qu'une narration, il y a très peu de dialogue. Ce style d'écriture narrative m'a un peu surprise au début, un peu dérouté mais on parvient très vite à entrer dans l'histoire, à s'y plonger au final et on perçoit même encore plus les émotions du perso à travers ce style d'écriture, on ressent bien la peur, les angoisses de Sandrine au fil des pages. Et c'est ce que j'ai apprécié le plus. La plume de l'auteur et son style m'ont réellement marquée, en plus du thème féminicide qui est abordé. Une vraie réussite et une lecture très agréable car certes c'est une lecture très sombre mais qui m'a secoué, m'a fait ressentir des émotions fortes et de la compassion pour ces deux femmes et donc toutes celles qui ont été victimes de violences conjugales. Cette lecture retourne les tripes, bravo à l'auteur !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jodyane Posté le 30 Août 2021
    Sandrine est mal dans sa peau, elle n'aime pas son corps qu'elle martyrise, elle n'accepte pas son poids, elle se trouve "moche" et "conne ", ce sont les mots qu'elle utilise et que son père lui disait sans cesse. Personne ne l'a jamais aimé et n'a jamais eu un geste de tendresse pour elle , alors lorsque Mr. Langlois qui élève seul son fils Mathias suite à la disparition de sa femme, s'intéresse à elle, Sandrine craque.... Mais un jour cette femme disparue, réapparaît, elle a perdue la mémoire et Sandrine se sent en danger car elle veut conserver son nid. Dés les premières phrases , j'ai aimé ce style si particulier et qui peut destabiliser. Parfois, pas de point ou de virgule, une majuscule et un dialogue en plein milieu d'une phrase.... J'ai adoré, j'ai trouvé que cela accentuait les émotions, les réflexions. Je suis rentrée complètement dans la tête de Sandrine. La description et la façon dont l'auteur si est pris pour expliquer l'emprise est magistrale. J'ai suivi le cheminement de Sandrine et sa transformation physique et mentale avant et après avec beaucoup de compassion . Pour Sandrine il n'existe que son homme et Mathias, les autres se... Sandrine est mal dans sa peau, elle n'aime pas son corps qu'elle martyrise, elle n'accepte pas son poids, elle se trouve "moche" et "conne ", ce sont les mots qu'elle utilise et que son père lui disait sans cesse. Personne ne l'a jamais aimé et n'a jamais eu un geste de tendresse pour elle , alors lorsque Mr. Langlois qui élève seul son fils Mathias suite à la disparition de sa femme, s'intéresse à elle, Sandrine craque.... Mais un jour cette femme disparue, réapparaît, elle a perdue la mémoire et Sandrine se sent en danger car elle veut conserver son nid. Dés les premières phrases , j'ai aimé ce style si particulier et qui peut destabiliser. Parfois, pas de point ou de virgule, une majuscule et un dialogue en plein milieu d'une phrase.... J'ai adoré, j'ai trouvé que cela accentuait les émotions, les réflexions. Je suis rentrée complètement dans la tête de Sandrine. La description et la façon dont l'auteur si est pris pour expliquer l'emprise est magistrale. J'ai suivi le cheminement de Sandrine et sa transformation physique et mentale avant et après avec beaucoup de compassion . Pour Sandrine il n'existe que son homme et Mathias, les autres se sont, la première femme, la flic.. Un jour, ce sera Caroline et Lisa... J'ai d'ailleurs verser des larmes quand Sandrine et Caroline se sont serrer dans les bras, c'était très émouvant. Le meilleur livre que j'ai lu sur la violence faite aux femmes, une auteure que je vais suivre. Une énorme claque. Lisez-le, il est exceptionnel.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    14 thrillers où l'amour tourne mal

    Êtes-vous certain de connaître la personne qui partage votre vie ? Parfois la passion tourne au drame et l'être aimé devient le bourreau. Après avoir lu ces thrillers, vous ne verrez plus votre moitié de la même façon.

    Lire l'article
  • Sélection
    Pocket

    Fête des Mères : POCK-HELP à la rescousse

    Feel-good book, thrillers psychologiques ou saga familiales ; romans historiques, d’amour ou de voyage… Voici 30 livres Pocket à offrir pour faire sourire, frissonner, vibrer ou voyager votre maman le jour de la fête des Mères. 

     

    Lire l'article