Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266312981
Code sériel : 18094
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm
La Deuxième femme
Date de parution : 28/01/2021
Éditeurs :
Pocket

La Deuxième femme

Date de parution : 28/01/2021
Sandrine ne s’aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade. Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme. Récemment endeuillé... Sandrine ne s’aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade. Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme. Récemment endeuillé par la disparition de sa femme, il lui fait une place, dans sa vie, dans sa maison, auprès de son... Sandrine ne s’aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade. Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme. Récemment endeuillé par la disparition de sa femme, il lui fait une place, dans sa vie, dans sa maison, auprès de son fils.
Discrète, aimante, reconnaissante, Sandrine se glisse dans cette absence, fait de son mieux pour que le bonheur renaisse au sein de cette famille. La sienne désormais.
Jusqu’au jour où la première femme réapparaît.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266312981
Code sériel : 18094
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un roman noir saisissant sur la violence faite aux femmes. C'est un coup de génie. Par son œuvre
magistrale, Louise Mey dévoile un pan invisible des violences faites aux femmes et offre une réponse enssentielle à toutes celles et ceux qui disent et répètent qu'elles auraient simplement dû partir. », Lauren Malka
Causette

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nanaBreizh Posté le 9 Mai 2022
    J’ai dévoré ce roman, (bien que déroutée par les premières pages) sur l’emprise. Un roman noir d’une tension psychologique redoutable sur l’emprise et les mécanismes de la violence. Quand Sandrine trouve son homme, elle qui ne s’aime pas c’est le bonheur ! Très vite elle s’installe dans sa maison. En effet, sa première femme a disparu et elle fait de son mieux pour redonner le sourire au mari endeuillé et au petit garçon. Mais la première femme réapparaît…
  • mariegil Posté le 15 Avril 2022
    Un roman psychologique sur l'emprise et les violences faites au femmes. Me suis un peu ennuyée à la lecture de ce livre. Peut-être un livre de trop sur ce sujet pour moi... On n'a jamais appris à Sandrine à s'aimer, quand elle rencontre cet" homme qui pleure" elle se persuade qu'elle a enfin trouvé le bonheur. Mais l'ombre de la première femme plane...
  • Muguf Posté le 14 Avril 2022
    Un grand roman qui décrit parfaitement ce qu'est l'emprise. Je lui dois une journée difficile parce que je n'ai pas pu le lâcher avant de connaître le dénouement (à 2h du matin donc). Sandrine est la deuxième femme de son homme. La première, qui est aussi la mère du petit garçon taciturne dont elle devient la belle-mère, a disparu. Sandrine ne s'aime pas beaucoup, comme tant d'autres femmes. Pas assez mince, pas assez jolie, un peu lente, pas franchement marrante, assez inintéressante... Donc quand cet homme pose les yeux sur elle et l'invite à partager sa vie de père célibataire endeuillé, Sandrine est heureuse. Jusqu'au retour de la deuxième femme. J'ai été tellement emballée que j'ai aussitôt acheté "Les Hordes invisibles", de la même autrice.
  • NATLA Posté le 12 Avril 2022
    J'ai eu un peu de mal au début de la lecture je ne sais pas si c'est l'écriture ou le style mais finalement j'ai bien apprécié ce livre. Étrangement il m'a fait penser à l'affaire Jubillar avec la 1ere femme qui disparaît et la seconde qui porte le prénom de Sandrine. Livre poignant.
  • Ashlie Posté le 1 Avril 2022
    Un ouvrage que Babelio cite comme genres : harcèlement, menace, violence conjugale, etc. Des mots que l'on entend malheureusement encore trop souvent aujourd'hui... Ici dans ce livre, les dialogues ne sont pas distincts, cela a été un chouilla compliqué pour différencier le texte de narration à celui des différents personnages. Les pages sont très remplies et compactes. Bon, là, je fais du chipotage me diriez-vous... mais c'est une chose qui m'a perturbé lors de la lecture, mais dont on s'habitue au cours de la lecture. Aussi, j'ai mis un certain nombre de pages avant d'être happé par l'histoire, car le début est selon moi un peu trop long au démarrage... Disons que c'est tiré en longueur. Mais une fois lancé, le livre devient impossible à lâcher... Pour ce qui est du sujet principal du livre. Dont l'auteure Louise Mey clôture l'ouvrage avec des vrais chiffres qui vous glace le sang... Ici, on parle de violence conjugale. A savoir, qu'une violence conjugale peut être psychique, sexuelle et physique. Ça peut aussi être une prison dorée dont les bourreaux savent garder prisonniers leurs victimes. Grâce à ce livre, nous pouvons "voir" ce qu'il se passe entre les murs de cette maison, ce cercle vicieux s'élargissant de plus en plus dont il est extrêmement difficile d'en sortir. Car l'espoir du changement est plus fort. On s'accroche aux minis doses... Un ouvrage que Babelio cite comme genres : harcèlement, menace, violence conjugale, etc. Des mots que l'on entend malheureusement encore trop souvent aujourd'hui... Ici dans ce livre, les dialogues ne sont pas distincts, cela a été un chouilla compliqué pour différencier le texte de narration à celui des différents personnages. Les pages sont très remplies et compactes. Bon, là, je fais du chipotage me diriez-vous... mais c'est une chose qui m'a perturbé lors de la lecture, mais dont on s'habitue au cours de la lecture. Aussi, j'ai mis un certain nombre de pages avant d'être happé par l'histoire, car le début est selon moi un peu trop long au démarrage... Disons que c'est tiré en longueur. Mais une fois lancé, le livre devient impossible à lâcher... Pour ce qui est du sujet principal du livre. Dont l'auteure Louise Mey clôture l'ouvrage avec des vrais chiffres qui vous glace le sang... Ici, on parle de violence conjugale. A savoir, qu'une violence conjugale peut être psychique, sexuelle et physique. Ça peut aussi être une prison dorée dont les bourreaux savent garder prisonniers leurs victimes. Grâce à ce livre, nous pouvons "voir" ce qu'il se passe entre les murs de cette maison, ce cercle vicieux s'élargissant de plus en plus dont il est extrêmement difficile d'en sortir. Car l'espoir du changement est plus fort. On s'accroche aux minis doses d'amour données comme des miettes que l'on jette à des oiseaux. Suffisant, même rassasiant pour que le calme se réinstalle dans l'attente de la prochaine tempête. L'auteure, Louise Mey, arrive à nous faire comprendre que cette complexité psychologique peut mener à une attitude incertaine et contradictoire. À travers Sandrine, un personnage qui a la base manque de confiance, avec une voix intérieure se répétant sans cesse « Grosse vache, grosse conne, grosse moche » on s'aperçoit que le manque de confiance et d'estime peut être illimité la conduisant vers une descente aux enfers... Un grand bravo à cette auteure qui met en avant ce problème de société pour lequel cela peut arriver à n'importe qui. (À ne pas oublier, c'est qu'à partir des années 80/90 qu'une évolution législative s'est fait ressentir en France). Sandrine, ça peut être notre sœur, notre voisine, notre amie, ça peut être la boulangère du coin qui vous sourit en vous souhaitant une belle journée. Ça peut être vous... Ou moi... C'est aussi aux personnes extérieures qui ne doivent pas hésiter à être vigilant pour ceux qui nous entourent et surtout, lancer l'alerte en cas de nécessité. Lisez-le. Partagez-le. C'est un ouvrage bouleversant, poignant, oppressant,... Le sujet est très bien maîtrisé par cette auteure, féministe, questionnant dans ses romans noirs les rapports des femmes avec leur corps et leur environnement et décortiquant les mécanismes de la violence... C'est une sacrée grosse claque que l'on se prend, dont nous n'en sortons pas indemnes. Bien que le mot claque prend un tout autre sens ici...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    14 thrillers où l'amour tourne mal

    Êtes-vous certain de connaître la personne qui partage votre vie ? Parfois la passion tourne au drame et l'être aimé devient le bourreau. Après avoir lu ces thrillers, vous ne verrez plus votre moitié de la même façon.

    Lire l'article
  • Sélection
    Pocket

    Fête des Mères : POCK-HELP à la rescousse

    Feel-good book, thrillers psychologiques ou saga familiales ; romans historiques, d’amour ou de voyage… Voici 30 livres Pocket à offrir pour faire sourire, frissonner, vibrer ou voyager votre maman le jour de la fête des Mères. 

     

    Lire l'article