RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Fille du train

            Pocket
            EAN : 9782266254489
            Code sériel : 16129
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 456
            Format : 108 x 177 mm
            La Fille du train

            Corinne DANIELLOT (Traducteur)
            Date de parution : 08/09/2016
            Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la... Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
            Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...

            « Addictif. » Télérama

            « Un bijou de polar psychologique. » Le Figaro Magazine
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266254489
            Code sériel : 16129
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 456
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Abordant aussi bien le thème de la désocialisation que ceux de la maternité et des violences conjugales, voici un domestic noir, selon l’expression anglaise, aux accents hitchcockiens complètement addictif. » L’Express

            « Loin des fatigants thrillers sanguinolents, la dernière trouvaille des épatantes éditions Sonatine, signée Paula Hawkins, est un bijou de polar psychologique. Peuplé de fausses pistes et de chausse-trapes particulièrement trapues, il tient en haleine comme un bon vieux Hitchcock. » Jean-Christophe Buisson – Le Figaro Magazine

            « C’est addictif, bien écrit, à vous rendre aussi paranoïaque que la protagoniste. » Télérama

            « Un remarquable thriller psychologique qui hisse Paula Hawkins d’ores et déjà au rang des plus grands noms du genre, tant par son habileté à manipuler le lecteur que par l’invention du personnage borderline de Rachel. » L’Obs

            « Ce thriller sophistiqué est une révélation littéraire. » Le Monde des livres

            « Formidablement construite et narrée (gare aux faux-semblants et contradictions…), cette leçon de suspense offre surtout trois formidables portraits de femmes face à leurs démons. Sueurs froides de première classe en perspective. » LiRE

            « Un suspens tordu à souhait. » Avantages

            « Ce thriller du quotidien a envoûté les lecteurs par la singularité de ses personnages et la finesse de son style. » Aujourd’hui en France

            « Un premier roman très réussi. Paula Hawkins possède un don incroyable : celui de nous tenir en haleine du début à la fin de ce polar aussi hypnotique que psychologique. » Femme actuelle

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • floamaru Posté le 13 Juin 2019
              C'est très dynamique, on ne s'ennuie pas, il y a un très bon rythme avec une bonne intrigue. On y retrouve une narration à trois voix, ce qui est originale. bon moment de lecture. Un petit peu déçu de la fin, je m'imaginais la dernière partie du roman un peu différente. C'est un livre très plébiscité par la presse, ce qui m'a donné envie de l'acheter mais j'ai passé un bon moment de lecture.
            • karmax211 Posté le 10 Juin 2019
              Je ne faisais pas encore partie jusqu'à ce jour des 18 ou 20 millions de lecteurs qui ont eu le très grand plaisir de suivre les itinéraires chaotiques de Rachel, Tom, Scott, Anna, Megan et Kamal, dans un des plus captivants thrillers psychologique qui soit. Je ne vais pas me lancer dans une longue explication de texte, mais sachez que l'intrigue, la structure narrative, la force et la présence des personnages, l'atmosphère toujours orageuse de cet été 2013, sans oublier l'écriture de qualité, font de cette histoire addictive un vrai petit bijou de polar.
            • arcealsaly Posté le 1 Juin 2019
              Un peu long mais histoire bien fait
            • de_la_sueur_et_des_mots Posté le 1 Juin 2019
              Elle était à l'honneur partout, sur des affiches placardées dans les gares, collées sur la tôle brûlante des bus, dans les journaux, elle était plaquée sur toutes les bouches avides de mots, on ne parlait que d'elle, La fille du Train. Je m'étais procuré l'édition de poche, c'était en été, j'étais heureux, je voulais la lire, elle et seulement elle. J'ai démarré ma lecture dans un tram, je lève les yeux, une femme m'affiche un grand sourire, il est génial me dit-elle. C'était la première fois, et la seule depuis, qu'un inconnu me fit une réflexion sur un livre entre mes mains. Le soleil matinal caresse nos bras dénudés, l'air est agréable, c'est une belle journée. Tout va bien, tout va trop bien, je trouve le livre génial. Rachel souffre et nous l'aimons pour ça, elle est seule avec sa bouteille et son ancienne vie. Boire pour oublier, boire pour sécher ses larmes, boire pour s'anesthésier d'une douleur devenue trop forte pour un seul coeur. J'ai la lecture facile, me voilà ivre de ses mots. Le train file, que se passe t'il derrière les portes fermées des maisons que nous observons ? Paula Hawkins nous répond à travers trois âmes pleines de péchés.... Elle était à l'honneur partout, sur des affiches placardées dans les gares, collées sur la tôle brûlante des bus, dans les journaux, elle était plaquée sur toutes les bouches avides de mots, on ne parlait que d'elle, La fille du Train. Je m'étais procuré l'édition de poche, c'était en été, j'étais heureux, je voulais la lire, elle et seulement elle. J'ai démarré ma lecture dans un tram, je lève les yeux, une femme m'affiche un grand sourire, il est génial me dit-elle. C'était la première fois, et la seule depuis, qu'un inconnu me fit une réflexion sur un livre entre mes mains. Le soleil matinal caresse nos bras dénudés, l'air est agréable, c'est une belle journée. Tout va bien, tout va trop bien, je trouve le livre génial. Rachel souffre et nous l'aimons pour ça, elle est seule avec sa bouteille et son ancienne vie. Boire pour oublier, boire pour sécher ses larmes, boire pour s'anesthésier d'une douleur devenue trop forte pour un seul coeur. J'ai la lecture facile, me voilà ivre de ses mots. Le train file, que se passe t'il derrière les portes fermées des maisons que nous observons ? Paula Hawkins nous répond à travers trois âmes pleines de péchés. Je vous l'accorde, c'est pas parfait. Ma mémoire s'est un peu effacée depuis, mais je me souviens des échos râleurs de mon esprit s'écriant que c'était facile de s'en sortir ainsi, que ce n'était pas toujours bien écrit. Certains passages ont la traduction douteuse. J'avance à coup d'arrêts de métro, passer la folie des débuts, le roman perd de sa superbe. Il pleut, j'ai mal dormi, l'exemplaire est corné. Mon objectivité n'est plus, elle n'a jamais été. Me suis-je fait berner ? N'en déplaise à ma bouderie de ce jour, le suspense est présent, l'envie de savoir me colle les yeux à ses mots. Rachel m'a ému, plus que les deux autres, je veux savoir, rien que pour elle. La fille du train est un roman sinueux avec ses qualités et ses défauts. C'était agréable, de le lire quand l'engouement était à son comble. Ce livre unissait des milliers de lecteurs à une même période, là fut sa plus grande beauté.
              Lire la suite
              En lire moins
            • gemel Posté le 29 Mai 2019
              J'ai adoré
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.