Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266254489
Code sériel : 16129
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

La Fille du train

Corinne DANIELLOT (Traducteur)
Date de parution : 08/09/2016
Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la... Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...

« Addictif. » Télérama

« Un bijou de polar psychologique. » Le Figaro Magazine
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266254489
Code sériel : 16129
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Abordant aussi bien le thème de la désocialisation que ceux de la maternité et des violences conjugales, voici un domestic noir, selon l’expression anglaise, aux accents hitchcockiens complètement addictif. » L’Express

« Loin des fatigants thrillers sanguinolents, la dernière trouvaille des épatantes éditions Sonatine, signée Paula Hawkins, est un bijou de polar psychologique. Peuplé de fausses pistes et de chausse-trapes particulièrement trapues, il tient en haleine comme un bon vieux Hitchcock. » Jean-Christophe Buisson – Le Figaro Magazine

« C’est addictif, bien écrit, à vous rendre aussi paranoïaque que la protagoniste. » Télérama

« Un remarquable thriller psychologique qui hisse Paula Hawkins d’ores et déjà au rang des plus grands noms du genre, tant par son habileté à manipuler le lecteur que par l’invention du personnage borderline de Rachel. » L’Obs

« Ce thriller sophistiqué est une révélation littéraire. » Le Monde des livres

« Formidablement construite et narrée (gare aux faux-semblants et contradictions…), cette leçon de suspense offre surtout trois formidables portraits de femmes face à leurs démons. Sueurs froides de première classe en perspective. » LiRE

« Un suspens tordu à souhait. » Avantages

« Ce thriller du quotidien a envoûté les lecteurs par la singularité de ses personnages et la finesse de son style. » Aujourd’hui en France

« Un premier roman très réussi. Paula Hawkins possède un don incroyable : celui de nous tenir en haleine du début à la fin de ce polar aussi hypnotique que psychologique. » Femme actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • chouestelle Posté le 11 Novembre 2020
    Livre plein de suspense. Cependant il ne rentrera pas dans mes lectures préférées. J’ai ressenti peu d’émotion positive, de bonheur en le lisant et c’est ce que je cherche. La fin n’est pas malheureuse mais n’est pas heureuse non plus. Je l’ai lu d’une traite mais pas pour les bonnes raisons, seulement pour ne pas rester sur un sentiment négatif.
  • Pradouille Posté le 9 Novembre 2020
    L'histoire est très prenante, ce livre est superbe. Une fois que vous l'aurez commencé, vous ne pourrez plus le poser. L'intrigue est très bien construite. A conseiller
  • KaraTsuki Posté le 6 Novembre 2020
    On ne peut pas dire que ça soit le livre du siècle, tout porte à détester le personnage principal, bien que la fin soit très bien développée. J'ai eu dû mal à accrocher ce personnage qui m'aggaçait à chaque ligne (peut être volontaire de la part de l'auteure). En tout cas sacrée imagination et très belle interprétation. Il nous tient tout au jusqu'à la fin lorsque l'intrigue est posée. Un thriller qui mérite son attention
  • Despagesetdeslettres Posté le 6 Novembre 2020
    Coup de cœur pour ce livre que j’avais beaucoup vu par ici. Une femme passe chaque jour devant une maison, en se rendant en train à Londres, et commence à imaginer la vie de l’homme et de la femme qui y vivent ensemble. Jusqu’au jour où elle voit quelque chose qu’elle n’aurait pas dû voir. Le lendemain, la femme disparaît. J’ai ADORÉ ce bouquin. La narratrice est un anti-héros, comme on dit sur les bancs de la fac. Un mot élégant pour désigner cette femme alcoolique, qui a été trompée puis quittée et qui ment à sa coloc qui est aussi sa seule amie. Elle était complètement torchée LE jour où il ne faut pas, sans que ce soit une surprise puisqu’elle l’est tous les jours, où presque. Ça change des détectives British fumant la pipe (no offense Sherlock). Si lors des premières pages, le lecteur ressemble aux vaches regardant passer les trains, l’histoire se concentre rapidement autour d’une poignée de personnes, pas de quoi remplir un wagon, ce que j’adore parce qu’on peut fouiller et essayer de résoudre le mystère par nous-mêmes. Dans ce bouquin, on se laisse complètement cahoter de l’un à l’autre, persuadée d’être enfin sur les rails.... Coup de cœur pour ce livre que j’avais beaucoup vu par ici. Une femme passe chaque jour devant une maison, en se rendant en train à Londres, et commence à imaginer la vie de l’homme et de la femme qui y vivent ensemble. Jusqu’au jour où elle voit quelque chose qu’elle n’aurait pas dû voir. Le lendemain, la femme disparaît. J’ai ADORÉ ce bouquin. La narratrice est un anti-héros, comme on dit sur les bancs de la fac. Un mot élégant pour désigner cette femme alcoolique, qui a été trompée puis quittée et qui ment à sa coloc qui est aussi sa seule amie. Elle était complètement torchée LE jour où il ne faut pas, sans que ce soit une surprise puisqu’elle l’est tous les jours, où presque. Ça change des détectives British fumant la pipe (no offense Sherlock). Si lors des premières pages, le lecteur ressemble aux vaches regardant passer les trains, l’histoire se concentre rapidement autour d’une poignée de personnes, pas de quoi remplir un wagon, ce que j’adore parce qu’on peut fouiller et essayer de résoudre le mystère par nous-mêmes. Dans ce bouquin, on se laisse complètement cahoter de l’un à l’autre, persuadée d’être enfin sur les rails. Mais il apporte aussi un côté très humain, on vit la détresse de cette femme et la mécanique qui la conduit à boire. Le livre se lit à la vitesse d’un TGV. À dévorer ! Promis, il est meilleur que les sandwichs du wagon-bar.
    Lire la suite
    En lire moins
  • noxwild Posté le 1 Novembre 2020
    Bon petit bouquin à lire en confinement, par exemple. Thriller haletant et suspense à volonté. Nous côtoyons de près une partie de la problématique "alcoolique", en tant qu'infirmière en psychiatrie, ça ne m'a pas trop changé :p Personnages attachants, se lit très facilement.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Twist final : 10 romans dont la fin vous laissera bouche bée

    Choquant et inattendu, le retournement final fait partie de ces pirouettes, qui, lorsqu'elles sont bien réalisées, transforment une lecture agréable en lecture inoubliable. Du roman de SF culte La planète des singes au récent best-seller La Fille du train, focus sur dix romans avec une fin à couper le souffle. 

    Lire l'article