Lisez! icon: Search engine

La Fille du train

Pocket
EAN : 9782266254489
Code sériel : 16129
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm
La Fille du train

Corinne DANIELLOT (Traducteur)
Date de parution : 08/09/2016
Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la... Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...

« Addictif. » Télérama

« Un bijou de polar psychologique. » Le Figaro Magazine
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266254489
Code sériel : 16129
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Abordant aussi bien le thème de la désocialisation que ceux de la maternité et des violences conjugales, voici un domestic noir, selon l’expression anglaise, aux accents hitchcockiens complètement addictif. » L’Express

« Loin des fatigants thrillers sanguinolents, la dernière trouvaille des épatantes éditions Sonatine, signée Paula Hawkins, est un bijou de polar psychologique. Peuplé de fausses pistes et de chausse-trapes particulièrement trapues, il tient en haleine comme un bon vieux Hitchcock. » Jean-Christophe Buisson – Le Figaro Magazine

« C’est addictif, bien écrit, à vous rendre aussi paranoïaque que la protagoniste. » Télérama

« Un remarquable thriller psychologique qui hisse Paula Hawkins d’ores et déjà au rang des plus grands noms du genre, tant par son habileté à manipuler le lecteur que par l’invention du personnage borderline de Rachel. » L’Obs

« Ce thriller sophistiqué est une révélation littéraire. » Le Monde des livres

« Formidablement construite et narrée (gare aux faux-semblants et contradictions…), cette leçon de suspense offre surtout trois formidables portraits de femmes face à leurs démons. Sueurs froides de première classe en perspective. » LiRE

« Un suspens tordu à souhait. » Avantages

« Ce thriller du quotidien a envoûté les lecteurs par la singularité de ses personnages et la finesse de son style. » Aujourd’hui en France

« Un premier roman très réussi. Paula Hawkins possède un don incroyable : celui de nous tenir en haleine du début à la fin de ce polar aussi hypnotique que psychologique. » Femme actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Kmillehrs Posté le 28 Novembre 2019
    La fille du train, celle que l'on est, ou que l'on croise... J'ai toujours pris plaisir à imaginer la vie des gens que je croisais dans le métro ou dans la rue, alors forcément la quatrième de couverture de ce roman m'a attirée. C'est un thriller haletant que nous propose ici Paula Hawkins, les personnages sont bien construits, parfois agaçants mais terriblement vrais et sincères. J'ai beaucoup apprécié ma lecture, il est vrai qu'il est difficile de lâcher ce livre !
  • Krout Posté le 19 Novembre 2019
    Name of a pipe ! Ceci n'est pas ma tasse de thé. Je dis. ^^ (1) Une descente, et quelle descente ! dans le cerveau d'une alcoolique patentée -ou trop souvent, justement-. Jusqu'à l'écoeurement. Chutes, excuses, rechutes s'enchaînent. Comme dans la vraie vie on boucle, lassant n'est-il pas ? C'est pourtant probablement là que se trouve l'aspect psychologique le plus travaillé. Mme Hawkins doit avoir côtoyé de près un(e) alcoolique profond(e) pour fournir un portrait aussi criant de vérité, l'Angleterre avec ses pubs, ses clubs, ses bières, ses whisky et gins offre il est vrai l'environnement propice à en trouver dans un entourage proche. Sinon trois femmes hystériques - nous n'en sommes pas à un pléonasme près, sommes-nous ?- se disputent dans les faubourgs de Londres le grand prix de la connerie. L'alcool ne peut excuser toutes les erreurs de jugement. Dites-moi pas les filles que vous êtes toutes comme cela. C'est Mme Hawkins qui ..., beaucoup de clichés dignes des tabloïds qui font recette dans le pays. A noter une très belle trouvaille (so british), la narratrice principale Rachel garde le nom de son ex tout au long de sa petite enquête : Watson. Hélas à l'inverse du célèbre docteur, c'est... Name of a pipe ! Ceci n'est pas ma tasse de thé. Je dis. ^^ (1) Une descente, et quelle descente ! dans le cerveau d'une alcoolique patentée -ou trop souvent, justement-. Jusqu'à l'écoeurement. Chutes, excuses, rechutes s'enchaînent. Comme dans la vraie vie on boucle, lassant n'est-il pas ? C'est pourtant probablement là que se trouve l'aspect psychologique le plus travaillé. Mme Hawkins doit avoir côtoyé de près un(e) alcoolique profond(e) pour fournir un portrait aussi criant de vérité, l'Angleterre avec ses pubs, ses clubs, ses bières, ses whisky et gins offre il est vrai l'environnement propice à en trouver dans un entourage proche. Sinon trois femmes hystériques - nous n'en sommes pas à un pléonasme près, sommes-nous ?- se disputent dans les faubourgs de Londres le grand prix de la connerie. L'alcool ne peut excuser toutes les erreurs de jugement. Dites-moi pas les filles que vous êtes toutes comme cela. C'est Mme Hawkins qui ..., beaucoup de clichés dignes des tabloïds qui font recette dans le pays. A noter une très belle trouvaille (so british), la narratrice principale Rachel garde le nom de son ex tout au long de sa petite enquête : Watson. Hélas à l'inverse du célèbre docteur, c'est elle qui doit consulter urgemment. Le récit tient malgré tout debout et en haleine sans jamais s'essouffler. A l'instar de l'héroïne jouant depuis le train avec ses petits personnages fantasmés, je me suis pris à imaginer… Pour du bien sordide le bébé aurait pu être la victime. C'est bon cela, mais déjà usé, si je m'en réfère à certaines critiques passées sur le site pour un livre qui m'attire peu. Donc j'ai pensé à mieux : le bébé comme meurtrier ! Alors oui, j'aurais applaudi des deux mains, crié au génie et encensé avec cinq étoiles.^^ Reste une lecture facile, un bon polar pour passer agréablement le temps, ce qui n'est jamais à dédaigner. En refermant ce livre je dremeure avec cette énigme existentielle : Que peuvent-elles bien imaginer les vaches qui regardent paisiblement passer les trains et les filles dedans ? Sur le coup, je m'attendais à Meuh sans vouloir être vache. (1)Double hommage à Magritte et Astérix chez les Bretons maniant finement ces effets de langage d'où réflexion, rire, admiration à l'inverse de l'exaspération provoquée par la tournure alambiquée de certains dialogues dans La fille du train.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sirenedesmers Posté le 17 Novembre 2019
    Excellent. Thriller psychologique avec des descriptions détaillées, un grand réalisme, une plongée dans l'esprit des personnages, tous les ingrédients pour un excellent roman étaient là. J'ai adoré ce livre, il a marqué mon esprit longtemps après l'avoir refermé. Je le recommande à tous, vous ne le regretterez pas.
  • Manon777 Posté le 27 Octobre 2019
    Un très bon livre. Mon père fait parti d'une "tournante de livre" et reçoit chaque mois des livres. Celui-ci en faisait parti. N'ayant pas le temps de le lire mais ayant lu une bonne critique, il m'a demandé de le lire à sa place si j'avais le temps. je l'ai dévoré ! on s'accroche immédiatement au personnage principal, l'histoire regorge de rebondissement et de petits informations qu'il faut garder en tête tout du long. Je suis actuellement en train de lire un autre livre de Paula Hawkins et je retrouve bien sa façon d'écrire et sa façon de faire planer le mystère !
  • Tvnlaurie Posté le 24 Octobre 2019
    javais vu ce livre un peu partout et je me suis dis, lis le. Alors jai lu ce livre en entier mais je n'ai pas spécialement aimé il y est exposé trop de points de vues différents que ça finissait par me perdre. Je pense qu'il y a eu trop de bruits pour finalement pas grand chose après ce n'est que mon avis personnel.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.