En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Fille du train

            Pocket
            EAN : 9782266254489
            Code sériel : 16129
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 456
            Format : 108 x 177 mm
            La Fille du train

            Corinne DANIELLOT (Traducteur)
            Date de parution : 08/09/2016
            Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la... Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
            Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...

            « Addictif. » Télérama

            « Un bijou de polar psychologique. » Le Figaro Magazine
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266254489
            Code sériel : 16129
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 456
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Florian-7 Posté le 12 Novembre 2018
              J'avais déjà vu le film, et je l'avait adoré. Le livre ne m'a du coup pas du tout déçu, l'un et l'autre sont vraiment bons. Concernant le livre, l'histoire est vraiment très bien tournée, et jusqu'à la toute fin, on ne sait pas qui est le tueur, on est persuader qu'il s'agit d'un tel ou d'un tel, mais on ne pense pas le moins du monde au vrai coupable, car il est au dessus de tout soupçons... et pourtant... Du suspens du début à la fin avec ce livre !
            • lila11 Posté le 9 Novembre 2018
              Je viens juste de finir ce très bon polar : j'ai beaucoup aimé la construction de ce livre ( c'est un récit à trois voix ). ce sont les 3 femmes impliquées dans cette histoire qui nous donnent leur vision des événements. le suspense est maintenu jusqu'à ce que l'auteur nous donne les clefs pour qu'on comprenne ce qui est arrivé à Megan. je vous conseille vivement la lecture de ce livre mais attention, quand on le tient, on ne le lâche plus!
            • Harmonielittlereader Posté le 6 Novembre 2018
              La fille du train est un thriller psychologique qui aborde beaucoup de thème comme la violence physique ou morale, l'abandon, la solitude, l'alcoolisme ou encore le voyeurisme. Trois femmes pour narratrices à la première personne au fil des chapitres, mais Rachel comme personnage principal. Alcoolique, ses impressions et sentiments sont souvent altérés par son addiction. On ne sait pas si on doit se fier à ses souvenirs. C'est assez contradictoire mais le roman traîne un peu en longueur les 2 premiers tiers, mais on s'y accroche quand même ! il se lit extrêmement rapidement (beaucoup d’événements, d'hypothèses ) avec une très bonne écriture et un dénouement assez inattendu. c'est un livre que je recommande
            • Med_B Posté le 3 Novembre 2018
              Tant de personnes prennent le train pour : partir au boulot, rendre visite à des proches, aller étudier ou simplement pour une promenade. Mais rares sont ceux qui prêtent attention aux autres passagers, encore moins à ceux qui sont dehors, de l’autre côté de la vitre, qu’on voit défiler avec les paysages… Rachel, notre protagoniste de l’histoire que nous raconte Paula Hawkins, l’a fait. Et ça a changé sa vie… Le livre est écrit sous format d’un journal intime de trois personnages féminins : Rachel, Megan et Anna. Trois femmes aux destins différents, mais pourtant elles ont quelque chose en commun… Rachel, le personnage principal du roman, traverse une période difficile. Ne sachant que faire de ses journées, elle prend chaque matin le train vers Londres et contemple les mêmes maisons au bord de la voie ferrée. Chaque jour elle fait le même trajet et scrute, d’un regard obsessionnel, les demeures qui longent le chemin de fer et surtout un couple qui habite la maison adjacente de son ancienne maison. Jess et Jason (tels sont les surnoms qu’elle les a donné), ont l’air de vivre le parfait amour d’une vie bourgeoise, du moins, en apparence… Car un matin, Rachel remarque quelque chose d’inhabituel,... Tant de personnes prennent le train pour : partir au boulot, rendre visite à des proches, aller étudier ou simplement pour une promenade. Mais rares sont ceux qui prêtent attention aux autres passagers, encore moins à ceux qui sont dehors, de l’autre côté de la vitre, qu’on voit défiler avec les paysages… Rachel, notre protagoniste de l’histoire que nous raconte Paula Hawkins, l’a fait. Et ça a changé sa vie… Le livre est écrit sous format d’un journal intime de trois personnages féminins : Rachel, Megan et Anna. Trois femmes aux destins différents, mais pourtant elles ont quelque chose en commun… Rachel, le personnage principal du roman, traverse une période difficile. Ne sachant que faire de ses journées, elle prend chaque matin le train vers Londres et contemple les mêmes maisons au bord de la voie ferrée. Chaque jour elle fait le même trajet et scrute, d’un regard obsessionnel, les demeures qui longent le chemin de fer et surtout un couple qui habite la maison adjacente de son ancienne maison. Jess et Jason (tels sont les surnoms qu’elle les a donné), ont l’air de vivre le parfait amour d’une vie bourgeoise, du moins, en apparence… Car un matin, Rachel remarque quelque chose d’inhabituel, quelque chose sortant de l’ordinaire qui la laisse penser que tout n’est peut-être pas aussi parfait pour ce couple comme elle le souhaitait au départ et se décide d’en savoir plus. Elle se lance à la poursuite d’une réponse à sa question. Un bon livre, mais il ne mérite certainement pas toute l’attention qu’il a reçue. Je m’attendais à quelque chose d’excitant et j’ai malheureusement été déçu. Car ce qui fait la réussite d’un thriller, à mon avis, est qu’on ne devine pas la fin de l’histoire, or j’ai compris à la moitié du livre qu’on voulait nous duper. Donc la fin ne réservait pas de surprise pour moi ce qui a rendu le suspens, que Hawkins a fait durer, un peu lent, en dépit du style d’écriture que j’ai trouvé agréable et très facile à lire. Je terminais chaque chapitre en disant « Pas encore ! Pourtant c’est clair ! » Quant aux personnages. Je les ai trouvé « ternes », pas du tout adorables et en quelque sorte fades. Cependant, j’ai trouvé l’histoire en trois parties très intéressante. ça nous permet de glisser dans la peau de chaque personnage et mettre progressivement en lumière de nouveaux éléments. Je recommanderais ce livre plus aux débutants des thrillers. Quant aux mordus des thrillers : ne vous attendez pas à un chef-d’oeuvre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Saiwhisper Posté le 17 Octobre 2018
              Non, je n’ai pas un train de retard ! Ce thriller psychologique glaçant, je l’avais déjà lu il y a longtemps dans la version de Sonatine. Or, lorsque j’ai vu que les membres du club des lecteurs de ma médiathèque proposaient ce titre, je n’ai pas hésité à le relire et à voir le film pour comparer. Même si je connaissais le dénouement (que je trouve finalement un peu facile…), j’ai pris plaisir à suivre les péripéties de Rachel. Cette dernière est vraiment un personnage principal aussi intéressant que complexe. Grâce à une narration semblable à celle d’un journal intime, on va découvrir son quotidien, ses peines et sa dépression. Suite à des blessures du passé, la jeune femme s’est enfermée dans la solitude, le désespoir, l’alcool et l’imagination. Elle est complètement perdue et à bout. Elle raconte ce qu’elle traverse et fait régulièrement allusion à des flashs de son passé. Or, à cause de la boisson, on ignore si ce qu’elle a vécu s’est réellement déroulé de la sorte. Paula Hawkins joue subtilement avec son lecteur : Rachel semble perdre la tête, avoir commis l’irréparable et paraît incapable de s’en souvenir. On ignore ce qui est le fruit de... Non, je n’ai pas un train de retard ! Ce thriller psychologique glaçant, je l’avais déjà lu il y a longtemps dans la version de Sonatine. Or, lorsque j’ai vu que les membres du club des lecteurs de ma médiathèque proposaient ce titre, je n’ai pas hésité à le relire et à voir le film pour comparer. Même si je connaissais le dénouement (que je trouve finalement un peu facile…), j’ai pris plaisir à suivre les péripéties de Rachel. Cette dernière est vraiment un personnage principal aussi intéressant que complexe. Grâce à une narration semblable à celle d’un journal intime, on va découvrir son quotidien, ses peines et sa dépression. Suite à des blessures du passé, la jeune femme s’est enfermée dans la solitude, le désespoir, l’alcool et l’imagination. Elle est complètement perdue et à bout. Elle raconte ce qu’elle traverse et fait régulièrement allusion à des flashs de son passé. Or, à cause de la boisson, on ignore si ce qu’elle a vécu s’est réellement déroulé de la sorte. Paula Hawkins joue subtilement avec son lecteur : Rachel semble perdre la tête, avoir commis l’irréparable et paraît incapable de s’en souvenir. On ignore ce qui est le fruit de son imagination (ex : la vie et les noms qu’elle donne au couple qu’elle aperçoit depuis son train) et la réalité. Ce côté brouillon, trouble, ambigu, sombre et malsain est volontaire. On nage en eau trouble et, régulièrement, on va se heurter à des fausses pistes. L’auteure nous ballade avec habileté, non rendant alors aussi paranoïaque et tendu que l’héroïne borderline dont on a du mal à s’attacher. En plus de sa forme semblable à un journal, la narration va voleter d’une femme à une autre. On aura donc le point de vue de Rachel, Megan et Anna. Très vite, on va constater que ces trois personnages sont loin d’être innocents ou parfaits. De gros mystères planent. Grâce à l’ambiance et la narration alternée, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de rythme. C’est très addictif. On a envie de découvrir la vérité ! En revanche, malgré ma relecture, j’ai toujours autant de mal avec la quantité de personnages. Il y a beaucoup de noms à retenir. On se perd ! Déjà que l’auteure joue avec la démence et l’alcoolisme de son personnage principal, c’était difficile de garder la tête hors de l’eau avec ces nombreux personnages. Heureusement, on finit par s’y faire et on assiste, avec impatience et émoi, à un final pour le moins explosif ! Le film, bien qu’il possède des défauts, retrace assez bien l’intrigue. De plus, j’ai trouvé que l’atmosphère du roman était respectée. D’ailleurs, cela ne m’a pas dérangée de le revoir même si je connaissais l’histoire originale… Un bon thriller psychologique à trois voix que je recommande et qui mérite son succès…
              Lire la suite
              En lire moins

            Ils en parlent

            « Abordant aussi bien le thème de la désocialisation que ceux de la maternité et des violences conjugales, voici un domestic noir, selon l’expression anglaise, aux accents hitchcockiens complètement addictif. » L’Express

            « Loin des fatigants thrillers sanguinolents, la dernière trouvaille des épatantes éditions Sonatine, signée Paula Hawkins, est un bijou de polar psychologique. Peuplé de fausses pistes et de chausse-trapes particulièrement trapues, il tient en haleine comme un bon vieux Hitchcock. » Jean-Christophe Buisson – Le Figaro Magazine

            « C’est addictif, bien écrit, à vous rendre aussi paranoïaque que la protagoniste. » Télérama

            « Un remarquable thriller psychologique qui hisse Paula Hawkins d’ores et déjà au rang des plus grands noms du genre, tant par son habileté à manipuler le lecteur que par l’invention du personnage borderline de Rachel. » L’Obs

            « Ce thriller sophistiqué est une révélation littéraire. » Le Monde des livres

            « Formidablement construite et narrée (gare aux faux-semblants et contradictions…), cette leçon de suspense offre surtout trois formidables portraits de femmes face à leurs démons. Sueurs froides de première classe en perspective. » LiRE

            « Un suspens tordu à souhait. » Avantages

            « Ce thriller du quotidien a envoûté les lecteurs par la singularité de ses personnages et la finesse de son style. » Aujourd’hui en France

            « Un premier roman très réussi. Paula Hawkins possède un don incroyable : celui de nous tenir en haleine du début à la fin de ce polar aussi hypnotique que psychologique. » Femme actuelle
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com