En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Là où les lumières se perdent

        10/18
        EAN : 9782264066459
        Code sériel : 5235
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 108 x 177 mm
        Là où les lumières se perdent

        Date de parution : 07/09/2017
        EAN : 9782264066459
        Code sériel : 5235
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Ctucorrect Posté le 2 Décembre 2017
          Un roman noir rural américain, comme beaucoup d'autre? Non, celui-ci est formidablement bien écrit, prenant, bouleversant. A la fois simple dans la construction, limpide dans la narration, puissant par les thèmes évoqués, d'une justesse impressionnante. Aucune longueur, aucun mot superflu, les descriptions précises et concises, des personnages" vrais". Bref, je me suis régalé.
        • Ladoryquilit Posté le 11 Septembre 2017
          Un roman fort, puissant et une histoire profonde. Voilà ce que vous réserve Là où les lumières se perdent de David Joy. Un roman qui livre une quête de soi pour le jeune héros qui se bat aussi pour enfin mener sa propre vie. Jacob, 18 ans, a un nom difficile à porter dans sa petite ville. En effet son père, Charly McNeely, est violent, narcissique et est le baron de la drogue au sein de leur petite communauté. Jacob porte alors la même étiquette que lui, mais le jeune homme veut s'émanciper. Entre ce que son père désire de lui, qu'il prenne la relève et qu'il l'assiste dans ses basses besognes, et ce que veut Jacob c'est à dire aimer pleinement son amour d'enfance et partir, le jeune homme ne sait comment agir. Lorsque justement un dilemme s'offre à lui, il se pose bon nombre de questions. Assumer les responsabilités qui lui incombent ou partir avec sa Maggie ? Et son père doit-il vraiment l'affronter ? Là où les lumières se perdent a été une totale découverte ! Dans ce roman de David Joy, on se retrouve face à une histoire profonde et puissante, face à une quête de soi difficile... Un roman fort, puissant et une histoire profonde. Voilà ce que vous réserve Là où les lumières se perdent de David Joy. Un roman qui livre une quête de soi pour le jeune héros qui se bat aussi pour enfin mener sa propre vie. Jacob, 18 ans, a un nom difficile à porter dans sa petite ville. En effet son père, Charly McNeely, est violent, narcissique et est le baron de la drogue au sein de leur petite communauté. Jacob porte alors la même étiquette que lui, mais le jeune homme veut s'émanciper. Entre ce que son père désire de lui, qu'il prenne la relève et qu'il l'assiste dans ses basses besognes, et ce que veut Jacob c'est à dire aimer pleinement son amour d'enfance et partir, le jeune homme ne sait comment agir. Lorsque justement un dilemme s'offre à lui, il se pose bon nombre de questions. Assumer les responsabilités qui lui incombent ou partir avec sa Maggie ? Et son père doit-il vraiment l'affronter ? Là où les lumières se perdent a été une totale découverte ! Dans ce roman de David Joy, on se retrouve face à une histoire profonde et puissante, face à une quête de soi difficile et face à un personnage qu'on découvre dans toute sa splendeur. Jacob est donc le centre de ce livre. Ce jeune homme fort et obéissant mais qui pour autant en a marre de devoir obéir à son père qu'il a de plus en plus de mal à supporter. Il a de plus en plus de mal face à ce qu'il fait, face aux rumeurs qui l'entourent et se retrouve confronté à une dure réalité lorsqu'il est pris aux pièges des démons de son père. Jacob pourtant est intelligent et mature, on s'attache de suite à lui car on comprend qu'il est capable de faire ce qu'il veut, on souhaite qu'il parte même et au fil de la lecture on en est presque à vouloir le pousser un peu plus vers ça. C'est l'histoire d'une quête de soi, d'un avenir qui se joue entre nos mains. On entre réellement dans l'intimité de Jacob avec ses doutes, ses questions et ses attentes. Un éventail de possibilités s'ouvre devant lui et nous on en est spectateur. On est face à une histoire familiale lourde et difficile, Jacob n'en est que plus courageux. L'amour et la haine s'affrontent au fil des pages, comment Jacob va-t-il en réchapper ? On se pose la question maintes fois sans jamais se douter de l'issue que cela prendra. David Joy a une écriture puissante, violente presque même parfois. L'auteur tient en haleine du début à la fin, offre une histoire qui peut sembler vieille comme le monde mais qui est d'une profondeur et d'une noirceur incroyable. David Joy réussit à nous offrir des personnages complexes, une histoire qui nous marquera à coup sûr et surtout un final qui laisse sans voix. Véritable roman noir, Là où les lumières se perdent nous permet de découvrir un auteur qui risque de faire parler de lui par la suite. En lisant ce roman c'est comme se prendre un uppercut, comme rester KO après un choc et c'est devoir secouer la tête en le refermant en se disant "on l'avait pas vu venir"... Au final, je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman sans plus tarder ! Là où les lumières se perdent de David Joy est disponible depuis quelques jours aux Editions 10/18.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bazart Posté le 2 Août 2017
          De lumière il ensera beaucoup question dans ce livre de David Joy ( un nom pas forcément prédestiné tant le livre est irrigué d'une vraie tristesse), celle qui éclaire mais aussi celle vers laquelle Jacob voudrait aller alors que tout est si sombre dans sa vie. Son père, homme violent, est à la tête d'un traffic de drogue et de corruption auquel il mêle son fils. Jacob assiste à une terrible execution d'un des employés de cette entreprise suspecté d'avoir parlé, et ce passage à tabac déchainera une série d'évènements tous aussi redoutables les uns que les autres. L'amour qu'il partage avec Maggie, son amie de jeunesse, ne suffira à le sauver et Jacob s'enfonce dans l'obscurité. Ce roman âpre et déchirant nous captive de bout en bout, on assiste aux efforts déespérés d'un jeune homme englué dans son destin et le dénouement, inattendu et cruel, nous laisse peu d'espoir sur son avenir. Ce livre fait partie de ceux que l'on n'oublie pas.
        • Errant Posté le 21 Juin 2017
          Avec une mère accro au cristal meth et sous la coupe d'un père ganster-dur-à-cuir-sans-pitié, a-t-on vraiment une chance de s'en sortir? Ce questionnement domine ce roman sombre, aux personnages plus glauques les uns que les autres où la seule lumière vient d'une petite amie, perdue et reconquise, que Jacob hésite d'ailleurs à entraîner avec lui dans sa prévisible déchéance. J'ai bien aimé cette lecture, facile mais pas insignifiante, car les tiraillements existentiels du héros m'ont touché, Et même si on ne lit pas d'abord ce livre pour l'action, elle n'en est pas absente, le rythme est bon, les personnages crédibles. Et le dénouement ne tombe pas dans la facilité. Une bonne lecture estivale en somme.
        • Zephyrine Posté le 17 Mai 2017
          Un roman très très sombre....Voilà une Amérique qui est bien loin de celle des séries américaines... Jacob le sait dès son enfance, il n'a aucun avenir, mère accro à la meth, père à la tête d'un business de drogue. Il finira comme l'un ou comme l'autre. Mais cela n'est pas dans sa nature, il veut autre chose, et il le veut avec Maggie, qui vaut mieux que ça. Mais malgré tout ses efforts, Dieu ne semble pas exercer ses prières, et doucement l'auteur va nous faire suivre sa longue descente aux enfers... Le personnage de Jacob inspire l'empathie, ses sentiments sont décrits avec finesse et justesse. La plume de l'auteur est percutante, dans sa description d'une Amérique sans avenir. C'est un beau livre, à lire, mais comme je le disais il y a peu pour le livre Désolations de David Vann, il vaut peut-être mieux éviter quand on est déprimé....

        Ils en parlent

        « David Joy déroule un tragique et tumultueux polar, accessoirement mâtiné d'une bouleversante love story. Un modèle de ce rural noir, qui enflamme actuellement le polar américain » Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine
        « Avec ce premier roman à la première personne et à l'écriture impressionniste, le trentenaire David Joy reprend le flambeau du country noir, le polar rural américain. » Abel Mestre, Le Monde des Livres
        « L'histoire déchirante et sauvage d’un jeune homme en quête de rédemption. » Le Progrès
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.