Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266299879
Code sériel : 17742
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 896
Format : 108 x 177 mm

La punition qu'elle mérite

Isabelle CHAPMAN (Traducteur)
Date de parution : 19/03/2020
Charmante bourgade que Ludlow, dans le comté du Shropshire. Ses ruelles pavées, ses pubs cosy, son diacre pédophile… Pour ce dernier, entendu en garde à vue, plus rien à craindre : il s’est pendu dans sa cellule, avec son étole. La punition qu’il méritait. Aux yeux de la commissaire Ardery, c’est... Charmante bourgade que Ludlow, dans le comté du Shropshire. Ses ruelles pavées, ses pubs cosy, son diacre pédophile… Pour ce dernier, entendu en garde à vue, plus rien à craindre : il s’est pendu dans sa cellule, avec son étole. La punition qu’il méritait. Aux yeux de la commissaire Ardery, c’est un suicide, affaire classée. À moins que la vodka n’aveugle son jugement – et c’est bien l’avis du sergent Barbara Havers, qui voit Ludlow pour ce qu’elle est : une ville secrètement rongée par un vice rampant, la débauche, le mensonge – tout un vernis qu’il lui faudra gratter, jusqu’au sang…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266299879
Code sériel : 17742
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 896
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un polar digne de ce nom dans la plus grande des traditions. Un régal ! » Version Femina
Version Fémina

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fanfan50 Posté le 3 Septembre 2020
    Un pavé. J’ai l’impression qu’au fil du temps, l’auteure body-builde ses romans policiers. Evidemment, si elle est payée à la ligne ou à la page, faire presque 900 pages, cela rapporte un max. Etonnée tout de même que son éditeur newyorkais ne l’ait pas bridée. J’ai essayé de lire tout le roman rapidement dans le temps, en quelques jours. Il est vrai qu’ainsi, je suis vraiment rentrée dans le sujet et à la manière d’une série américaine, il m’a rendue accro. Déjà que j’aimais le duo Havers/Linley, là j’en ai eu pour mon argent. Le sergent Barbara Havers a été tout simplement brillante dans ses déductions et grâce à elle (pratiquement car Isabel a eu à la fin une brillantissime idée, elle aussi !), l’intrigue a été résolue. Un polar qui vogue quand même dans l’air du temps avec des policiers ripoux – si ce n’est pire mais de la part d’une américaine, ce n’est pas étonnant – et des jeunes plus intéressés par le sexe, la boisson et ses plaisirs que par les études. L’Angleterre montrée dans sa décadence la plus profonde. Une petite bourgade Ludlow au fond du compté du Shropshire – de son nom anglo-normand Salopesberie, abréviation... Un pavé. J’ai l’impression qu’au fil du temps, l’auteure body-builde ses romans policiers. Evidemment, si elle est payée à la ligne ou à la page, faire presque 900 pages, cela rapporte un max. Etonnée tout de même que son éditeur newyorkais ne l’ait pas bridée. J’ai essayé de lire tout le roman rapidement dans le temps, en quelques jours. Il est vrai qu’ainsi, je suis vraiment rentrée dans le sujet et à la manière d’une série américaine, il m’a rendue accro. Déjà que j’aimais le duo Havers/Linley, là j’en ai eu pour mon argent. Le sergent Barbara Havers a été tout simplement brillante dans ses déductions et grâce à elle (pratiquement car Isabel a eu à la fin une brillantissime idée, elle aussi !), l’intrigue a été résolue. Un polar qui vogue quand même dans l’air du temps avec des policiers ripoux – si ce n’est pire mais de la part d’une américaine, ce n’est pas étonnant – et des jeunes plus intéressés par le sexe, la boisson et ses plaisirs que par les études. L’Angleterre montrée dans sa décadence la plus profonde. Une petite bourgade Ludlow au fond du compté du Shropshire – de son nom anglo-normand Salopesberie, abréviation Salop. Tiens, je vais regarder sur Internet où cela se situe. C’est dans les West Midlands, une des plus rurales régions de l’Angleterre avec quand même un passé industriel lié au fer. Je comprends mieux que dans cette charmante ville de Ludlow, il ne se passe rien et que la jeunesse noie son ennui dans le sexe et l’alcool.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nadinelouis001 Posté le 28 Août 2020
    Mon premier et dernier E George. Une bonne centaine de pages de trop, une histoire qui traîne en longueur et qui y perd en dynamisme, qui nous fait tourner en rond pour ne rien apporter. La mort du diacre n'est pas mise en valeur, premier flop, on n'en peut plus de cette flic alcoolo qui n'avance à rien à part siffler de la vodka et dont les histoires familiales à rallonge n'apportent pas grand chose à l'histoire. Ce qui aurait pu être une enquête sympa m'a bien gonflée, j'ai lutté pour ne pas abandonner à la page 500, heureusement qu'il pleuvait je me suis accrochée jusqu'à la 650ème page mais je suis déçue. Très moyen.
  • madamedekeravel Posté le 10 Août 2020
    C'est le premier livre d'Elisabeth George que je lis, je commence par la fin... mais ça n'est pas trop gênant (bien que les personnages aient un passé dans les livres précédents). L'histoire est très lente à démarrer, et au début on s'y perd un peu dans les nombreux personnages. Mais le suspense monte ! Pour retomber un peu sur la fin qui est très lente aussi. Une bonne lecture globalement.
  • Myreadbooks Posté le 8 Avril 2020
    Je tiens particulièrement à remercier les éditions Presses de la cité et le site Netgalley pour ce partenariat. J'avais adoré la série "The edge of nowhere" de cette auteure, pour ma part, ce livre le vingtième de la série "Inspecteur Lynley" aura été mon premier livre de lu pour cette série. Tout commence lorsque le diacre apprécié de tout le monde est accusé d'être un pédophile. Lors de sa garde à vue, il va être retrouvé pendu. Isabelle Ardery, commissaire depuis la ville de Londres malgré ses problèmes d'alcool va enquêter et va vouloir classer cette affaire en suicide. On va y retrouver Thomas Lynley et Barbara Havers qui vont reformer leur duo pour démêler le faux du vrai dans cette affaire. Un livre lu en une journée tellement j'ai accroché à l'histoire si captivante, addictive et remplie de suspens et de rebondissements avec des personnages attachants. Hâte de reprendre cette série à partir du livre un.
  • Snoopythecat Posté le 7 Février 2020
    Le très improbable mais très efficace et très attachant duo Thomas / Barbara est de retour sur le terrain et cela fait du bien. Enfin une policière qui ne travaille pas en tailleur dernier cri, maquillée et coiffée comme pour aller à une interview filmée. Lui, gentleman plein de bonté et de patience envers sa co-équipière. Prêts à tout pour découvrir la vérité sur un soi-disant suicide, ils ne ménagent pas leurs forces. L'enquête s'avère plus compliquée que prévu, mais cela n'arrête pas cette joyeuse équipe, pleine de finesse et d'empathie. Les personnages sont nombreux, jeunes et moins jeunes. Chacun cachant un secret, chacun avec ses forces et ses failles. Tous forment une fameuse pelote de laine pas facile à démêler. Le titre interroge dès le départ. Le mort est un homme, prétendument pédophile. Alors, qui est cette "elle" qui mérite d'être punie ? Il faut attendre longtemps pour l'explication. Une attente qui vaut le coup.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !