Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266299879
Code sériel : 17742
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 896
Format : 108 x 177 mm

La punition qu'elle mérite

Isabelle CHAPMAN (Traducteur)
Date de parution : 19/03/2020
Charmante bourgade que Ludlow, dans le comté du Shropshire. Ses ruelles pavées, ses pubs cosy, son diacre pédophile… Pour ce dernier, entendu en garde à vue, plus rien à craindre : il s’est pendu dans sa cellule, avec son étole. La punition qu’il méritait. Aux yeux de la commissaire Ardery, c’est... Charmante bourgade que Ludlow, dans le comté du Shropshire. Ses ruelles pavées, ses pubs cosy, son diacre pédophile… Pour ce dernier, entendu en garde à vue, plus rien à craindre : il s’est pendu dans sa cellule, avec son étole. La punition qu’il méritait. Aux yeux de la commissaire Ardery, c’est un suicide, affaire classée. À moins que la vodka n’aveugle son jugement – et c’est bien l’avis du sergent Barbara Havers, qui voit Ludlow pour ce qu’elle est : une ville secrètement rongée par un vice rampant, la débauche, le mensonge – tout un vernis qu’il lui faudra gratter, jusqu’au sang…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266299879
Code sériel : 17742
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 896
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un polar digne de ce nom dans la plus grande des traditions. Un régal ! » Version Femina
Version Fémina

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ArlieRose Posté le 3 Novembre 2020
    Une série de polars avec des héros récurrents pour les adeptes d'Elizabeth George. On retrouve toujours avec plaisir Thomas Linley et le sergent Barbara Havers. Il y a aussi la campagne anglaise que l'auteur apprécie, bien qu'elle-même soit américaine. L'humour n'est jamais absent. J'avoue que j'ai préféré les premières histoires de cette série, plus courtes, dans celui-ci il y a un peu trop de personnages qui se croisent, chacun avec ses propres problèmes familiaux, c'est un peu embrouillé. Mais au final, toujours un plaisir de retrouver cet auteur.
  • lau2810 Posté le 25 Octobre 2020
    Une aventure de l’inspecteur Linley, toujours so british. Le vrai gentleman, secondé habilement par le sergent Havers, tout à l’opposé. Ils forment un couple efficace à qui rien ne résiste. Une enquête rondement menée et bouclée au nez et à la barbe de la vilaine commissaire Ardery. Bien joué.
  • Ecureuilbleu Posté le 6 Octobre 2020
    Ce roman se déroule de nos jours, à Ludlow, petite ville du Shropshire, en Angleterre. Un diacre, Ian Druitt, très impliqué dans la vie locale est retrouvé pendu après avoir été accusé, par un coup de fil anonyme, de pédophilie, et arrêté par un ilotier (policier de proximité). La police a conclu à un suicide, mais le père du diacre, homme d'affaires, convainc son député de réclamer un supplément d'enquête. La commissaire Isabelle Ardery, de New Scotland Yard est envoyée à Ludlow avec le sergent Barbara Harvers qu'elle ne supporte pas. La commissaire alcoolique est pressée de boucler l'affaire, mais sa collaboratrice flaire une embrouille et soupçonne très vite qu'il s'agit d'un meurtre. A leur retour à Londres, un détail (19 jours entre l'appel anonyme et l'arrestation du diacre) incite à Barbara à continuer l'enquête. Elle repart à Ludlow avec l'inspecteur Thomas Lynley. Les habitants de c#8203;ette petite ville si tranquille en apparence ont tous des choses à cacher, que les deux policiers vont avoir du mal à démêler. Les personnages sont bien brossés et le duo de policiers est efficace et attachant. Plusieurs femmes méritent une punition, mères trop possessives et protectrices, jeunes filles trop légères... Les jeunes sont presque tous addicts à... Ce roman se déroule de nos jours, à Ludlow, petite ville du Shropshire, en Angleterre. Un diacre, Ian Druitt, très impliqué dans la vie locale est retrouvé pendu après avoir été accusé, par un coup de fil anonyme, de pédophilie, et arrêté par un ilotier (policier de proximité). La police a conclu à un suicide, mais le père du diacre, homme d'affaires, convainc son député de réclamer un supplément d'enquête. La commissaire Isabelle Ardery, de New Scotland Yard est envoyée à Ludlow avec le sergent Barbara Harvers qu'elle ne supporte pas. La commissaire alcoolique est pressée de boucler l'affaire, mais sa collaboratrice flaire une embrouille et soupçonne très vite qu'il s'agit d'un meurtre. A leur retour à Londres, un détail (19 jours entre l'appel anonyme et l'arrestation du diacre) incite à Barbara à continuer l'enquête. Elle repart à Ludlow avec l'inspecteur Thomas Lynley. Les habitants de c#8203;ette petite ville si tranquille en apparence ont tous des choses à cacher, que les deux policiers vont avoir du mal à démêler. Les personnages sont bien brossés et le duo de policiers est efficace et attachant. Plusieurs femmes méritent une punition, mères trop possessives et protectrices, jeunes filles trop légères... Les jeunes sont presque tous addicts à l'alcool, la drogue et au sexe. Ce roman policier est intéressant pour son enquête bien ficelée et ses personnages, mais je l'ai trouvé tout de même un peu long.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Madasu Posté le 24 Septembre 2020
    C'est mon premier Elizabeth George, et j'avoue que je me suis laissée emporter facilement malgré l'épaisseur du livre, et quand on aime, on ne compte pas. Je découvre donc les personnages, Ardery/Havers/Linley, que vous autres babeliautes semblez bien connaître. Pas de coup de coeur particulier pour eux, mais l'ensemble fonctionne. L'intrigue est bien ficelée, pour vous tenir en haleine, écriture fluide, ambiance britannique bien retransmise, tous les éléments sont présents pour faire de ce livre un très bon polar.
  • pasiondelalectura Posté le 15 Septembre 2020
    La punition qu’elle mérite est le 20ème roman de cette écrivaine avec l’inspecteur Thomas Lynley; c’est une auteure à grand tirage (7 millions d’exemplaires aux USA). Je dois avouer que je la prenais pour une auteure britannique, et je loue ici la justesse et le propos avec lesquels elle dépeint des personnages si anglais ainsi que des décors qu’elle doit travailler au détail près. Cela faisait des années que je ne relisais pas Elizabeth George, ayant encore chez moi plusieurs de ses premiers romans. Quant à celui-ci, c’est un pavé de 700 pages qui m’a paru par moments trop long, trop étiré dans le descriptif. C’est un livre qu’il faut lire sans être pressé afin de se délecter dans le genre whodunit. LA TRAME : Dans une charmante bourgade anglaise, Ludlow, dans le comté rural du Shropshire le diacre est trouvé mort dans les locaux de la police ! De plus, il est accusé de pédophilie ! Tous les éléments penchent vers le suicide. La sergent Barbara Havers du New Scotland Yard est envoyée de Londres en renfort des effectifs locaux qui sont réduits au minimum. Havers est une policiere totalement atypique: mal fagotée, tabagique compulsive, impulsive voire « pieds... La punition qu’elle mérite est le 20ème roman de cette écrivaine avec l’inspecteur Thomas Lynley; c’est une auteure à grand tirage (7 millions d’exemplaires aux USA). Je dois avouer que je la prenais pour une auteure britannique, et je loue ici la justesse et le propos avec lesquels elle dépeint des personnages si anglais ainsi que des décors qu’elle doit travailler au détail près. Cela faisait des années que je ne relisais pas Elizabeth George, ayant encore chez moi plusieurs de ses premiers romans. Quant à celui-ci, c’est un pavé de 700 pages qui m’a paru par moments trop long, trop étiré dans le descriptif. C’est un livre qu’il faut lire sans être pressé afin de se délecter dans le genre whodunit. LA TRAME : Dans une charmante bourgade anglaise, Ludlow, dans le comté rural du Shropshire le diacre est trouvé mort dans les locaux de la police ! De plus, il est accusé de pédophilie ! Tous les éléments penchent vers le suicide. La sergent Barbara Havers du New Scotland Yard est envoyée de Londres en renfort des effectifs locaux qui sont réduits au minimum. Havers est une policiere totalement atypique: mal fagotée, tabagique compulsive, impulsive voire « pieds dans le plat », un véritable électron libre, ayant de ce fait des problèmes avec la hiérarchie qui l’attend au tournant pour la reléguer aux antipodes. Heureusement qu’elle est défendue par son ancien co-équipier, le très parfait et très racé inspecteur Lynley, car sa supérieure actuelle lui pourrit littéralement sa vie laborale. Sa chef est la très tourmentée commissaire Isabelle Ardery, qui a de sérieux problèmes d’alcoolisme et des problèmes personnels dont la garde de ses jumeaux. L’enquête progresse mal et le père du diacre, un homme riche ayant des contacts politiques à Londres, met la pression à l’équipe policière sous la menace de les traîner dans la boue. C’est pourquoi Scotland Yard va déléguer directement la commissaire Ardery flanquée du sergent Havers qui doit se tenir à carreau car sa chef n’attend que la première gaffe pour la faire muter au fin fond du royaume… Il y a foule de personnages, tous très bien portraiturés, presque pastichés tellement ils font vrai. L’enquête policière est longue et ardue, mais depuis que Scotland Yard a dépêché Lynley pour travailler avec Havers, le tandem fait merveille. On va élucider le cas en temps et en heure, non sans mal, et Havers va échapper à la mutation punitive ainsi que Thomas Lynley par la même occasion. C’est un long roman, fourmillant de détails sur le mode de vie et la personnalité des britanniques. La fin est assez violente et cela se sentait venir un peu.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !