Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266296205
Code sériel : 17630
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

La Tête sous l'eau

Date de parution : 02/01/2020
Quand Léa a disparu, ils ont tous arrêté de respirer. La tête sous l’eau. D’un coup.
Elle s’ennuyait à Saint-Lunaire, Léa, c’est sûr. Quitter Paris pour ce bled breton, sur le coup de sang d’un père dépressif, ça n’a fait plaisir à personne. Mais de là à fuguer ? A-t-elle vraiment...
Quand Léa a disparu, ils ont tous arrêté de respirer. La tête sous l’eau. D’un coup.
Elle s’ennuyait à Saint-Lunaire, Léa, c’est sûr. Quitter Paris pour ce bled breton, sur le coup de sang d’un père dépressif, ça n’a fait plaisir à personne. Mais de là à fuguer ? A-t-elle vraiment fugué d’ailleurs ? Son frère, Antoine, n’y croit pas. Ses parents non plus. Ils ont tout envisagé, même le pire.
Et puis comme la marée, Léa est revenue. En ramenant de loin des horreurs et des silences. On a sorti la tête de l’eau. Et la tempête est arrivée. Déferlante sur déferlante. La vie comme un esquif.

« Olivier Adam nous plonge ʺla tête sous l’eauʺ et nous rince le cœur, mais par la magie de la littérature, on en ressort lavé. » Femme actuelle

« Un roman captivant qui traite de la famille et de l’adolescence avec sensibilité. » Frédérique Franco – Page des Libraires
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266296205
Code sériel : 17630
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus

Ils en parlent

« La Tête sous l’eau est un roman captivant qui traite de la famille et de l’adolescence avec sensibilité et qui plaira autant aux ados qu’aux adultes. »
Frédéric Franco / Page des libraires

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lune Posté le 14 Janvier 2022
    Estampillé roman pour jeunes adultes, voilà encore ce besoin de « classer » assez agaçant et qui peut ainsi limiter l’envie et l’accès à un livre. Ce roman s’adresse à tout lecteur avide de découvertes, d’univers actuels, d’adolescents contemporains. Car contemporéanité il y a dans les attitudes, le langage, l’écriture des mails… et Olivier Adam a bien compris les jeunes qu’il nous décrit, leurs émois, leurs regards sur notre monde, leurs désespérances. Sur fond d’une Bretagne battue par les flots, sinistre en période non touristique, il campe la région dans toute sa splendeur et sa sinistrose qui étouffe de jeunes adolescents arrivés de Paris sur désir et ordre de parents. Dans leur maison, presqu’une maison de vacances, il nous décrit les uns et autres, leurs mal-être, leurs mésententes, leur amour malgré l’incompréhension sous-jacente. Un couple en désunion, un garçon attentif, interrogatif, très intériorisé et une fille en révolte dont la disparition sera la trame du suspense entretenu tout le long du livre. Des moments haletants de grande tension, des envies d’adolescence malmenées par la vie parentale, la peur, les non-dits, les retrouvailles. Un extérieur juge et curieux souvent à mauvais escient, une diffusion malsaine de vidéos et des élèves qui se défoulent sans savoir, sans connaître… simplement le mal. Le... Estampillé roman pour jeunes adultes, voilà encore ce besoin de « classer » assez agaçant et qui peut ainsi limiter l’envie et l’accès à un livre. Ce roman s’adresse à tout lecteur avide de découvertes, d’univers actuels, d’adolescents contemporains. Car contemporéanité il y a dans les attitudes, le langage, l’écriture des mails… et Olivier Adam a bien compris les jeunes qu’il nous décrit, leurs émois, leurs regards sur notre monde, leurs désespérances. Sur fond d’une Bretagne battue par les flots, sinistre en période non touristique, il campe la région dans toute sa splendeur et sa sinistrose qui étouffe de jeunes adolescents arrivés de Paris sur désir et ordre de parents. Dans leur maison, presqu’une maison de vacances, il nous décrit les uns et autres, leurs mal-être, leurs mésententes, leur amour malgré l’incompréhension sous-jacente. Un couple en désunion, un garçon attentif, interrogatif, très intériorisé et une fille en révolte dont la disparition sera la trame du suspense entretenu tout le long du livre. Des moments haletants de grande tension, des envies d’adolescence malmenées par la vie parentale, la peur, les non-dits, les retrouvailles. Un extérieur juge et curieux souvent à mauvais escient, une diffusion malsaine de vidéos et des élèves qui se défoulent sans savoir, sans connaître… simplement le mal. Le mal penser d’une autre famille, les mots tenus par Léa lors d’un de ses derniers courriels sont éloquents sur la malséance d’une famille et de son engagement dans la Manif pour tous et ce qui en découle. Olivier Adam soulève ici des questions et que l’on soit jeune ou moins jeune, elles ne peuvent laisser indifférents et doivent amener une réflexion posée et non orientée. En cela, ce livre est riche, passionnant, reflétant notre époque et les réactions des uns et des autres. Comme il l’écrit : « Nous sommes les victimes et nous allons devoir fuir ». Rien que cette phrase donne froid dans le dos… et attire l’attention sur la dangerosité du jugement trop hâtif. Magnifique livre qui se termine bien et heureusement car l’espoir rend possible d’être.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Khallysta Posté le 12 Janvier 2022
    Ce livre me faisait de l’œil depuis sa sortie et mon ancienne collègue n'arrêtait pas de me le conseiller. Et bien lui en a pris car c'est vraiment un roman coup de poing. J'ai aimé ces personnages malgré l'histoire plus que sombre. Cette étincelle d'espoir qui résiste malgré tout. Bref un coup de cœur pour cet auteur qui m'avait laissé de marbre pour ses autres romans un peu plus "adulte".
  • Adoptalibrarian Posté le 8 Décembre 2021
    "La tête sous l'eau" d'Olivier Adam est un roman bouleversant et additif que j'ai adoré. On est témoin d'un traumatisme et d'un drame au sein d'une famille et on assiste à sa tentative de reconstruction, à ses efforts pour garder la tête hors de l'eau. Toutes les émotions humaines sont décortiquées avec soin par la plume poétique et sans filtre de l'auteur.
  • fleursdesureau Posté le 6 Novembre 2021
    𝚃𝚘𝚞𝚝 𝚕𝚎 𝚖𝚘𝚗𝚍𝚎 𝚊 𝚕'𝚊𝚒𝚛 𝚑𝚎𝚞𝚛𝚎𝚞𝚡. 𝙻𝚊 𝚖𝚎𝚛 𝚎𝚜𝚝 𝚋𝚎𝚕𝚕𝚎. 𝚀𝚞'𝚎𝚜𝚝 𝚌𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚓'𝚎𝚗 𝚊𝚒 𝚊#768; 𝚏𝚘𝚞𝚝𝚛𝚎? 𝗖𝗼𝘂𝗿𝘁, 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗻𝘀𝗲, 𝗱𝗲 𝗯𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝘂𝗷𝗲𝘁𝘀, 𝘂𝗻𝗲 𝗷𝗼𝗹𝗶𝗲 𝗲#769;𝗰𝗿𝗶𝘁𝘂𝗿𝗲 - 𝘂𝗻 𝗰𝗵𝗼𝘂𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗹𝗶𝘃𝗿𝗲 Je n’en lis pas assez mais j’aime beaucoup les contemporains ! Et dès qu’il s’agit de ce style je me tourne vers la Collection R - leurs parutions sont toujours hyper chouettes. La Tête sous l’eau est un livre que j’ai vu passer sur Booksta en 2020 (à la sortie de "Les roches rouges" du même auteur et dans la même collection, que j’ai et que je veux lire) et j’en avais entendu du bien ! . Effectivement, c’est un chouette bouquin. Pas un favoris, mais j’ai vraiment passé un bon moment ! On est dans un style entre contemporain, drame et un peu thriller - l’histoire étant celle d’une famille qui a explosé à la disparition de leur fille que la police retrouve après plus d’un an d’angoisse. . La plume et la construction sont l’essence du bouquin ! Ce ne sont pas tellement les personnages qui m’ont accroché que le déroulement de l’histoire. En tant que lecteur, on a accès aux lettres de Léa, ce qui donne une autre dimension à l'histoire. Mais j'ai malgré... 𝚃𝚘𝚞𝚝 𝚕𝚎 𝚖𝚘𝚗𝚍𝚎 𝚊 𝚕'𝚊𝚒𝚛 𝚑𝚎𝚞𝚛𝚎𝚞𝚡. 𝙻𝚊 𝚖𝚎𝚛 𝚎𝚜𝚝 𝚋𝚎𝚕𝚕𝚎. 𝚀𝚞'𝚎𝚜𝚝 𝚌𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚓'𝚎𝚗 𝚊𝚒 𝚊#768; 𝚏𝚘𝚞𝚝𝚛𝚎? 𝗖𝗼𝘂𝗿𝘁, 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗻𝘀𝗲, 𝗱𝗲 𝗯𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝘂𝗷𝗲𝘁𝘀, 𝘂𝗻𝗲 𝗷𝗼𝗹𝗶𝗲 𝗲#769;𝗰𝗿𝗶𝘁𝘂𝗿𝗲 - 𝘂𝗻 𝗰𝗵𝗼𝘂𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗹𝗶𝘃𝗿𝗲 Je n’en lis pas assez mais j’aime beaucoup les contemporains ! Et dès qu’il s’agit de ce style je me tourne vers la Collection R - leurs parutions sont toujours hyper chouettes. La Tête sous l’eau est un livre que j’ai vu passer sur Booksta en 2020 (à la sortie de "Les roches rouges" du même auteur et dans la même collection, que j’ai et que je veux lire) et j’en avais entendu du bien ! . Effectivement, c’est un chouette bouquin. Pas un favoris, mais j’ai vraiment passé un bon moment ! On est dans un style entre contemporain, drame et un peu thriller - l’histoire étant celle d’une famille qui a explosé à la disparition de leur fille que la police retrouve après plus d’un an d’angoisse. . La plume et la construction sont l’essence du bouquin ! Ce ne sont pas tellement les personnages qui m’ont accroché que le déroulement de l’histoire. En tant que lecteur, on a accès aux lettres de Léa, ce qui donne une autre dimension à l'histoire. Mais j'ai malgré tout été surprise par ce qui lui était vraiment arrivé. Si la fin était un peu forcée/clichée, ça n’a pas gâché ma lecture. . C’est un livre d'un peu plus de 200 pages et qui se lit en quelques heures - si vous cherchez une lecture rapide et intense, je vous le conseille !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cbouatdecazes Posté le 30 Octobre 2021
    Un bon roman que je peux conseiller à ceux/celles qui cherchent du suspense, du drame familial, une réflexion sur les liens du mariage et du sang. Le roman interroge aussi ces terribles aléas de la vie (être au mauvais endroit au mauvais moment)... La fin du roman est un peu bâclée (ce qui est surprenant vue la qualité de la construction du récit qui précède). Une bonne lecture !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !