Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377354672
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 10,8 x 17,7 mm

La variété Andromède

Gerald Messadie (Traducteur)
Collection : Suspense
Date de parution : 18/06/2020
Classique du genre adapté au cinéma par Robert Wise, La Variété Andromède, « l’un des romans les plus importants de l’année 1969 » (Library Journal), a consolidé la notoriété de son auteur Michael Crichton, dont les bestsellers (Jurassic Park, Le Monde perdu…) se sont vendus à 200 millions d’exemplaires à travers le monde.
 
1967. Le gouvernement des États-Unis est aux abois. L’un des tout premiers engins envoyés dans l’espace vient de s’écraser dans une zone désolée d’Arizona.
À une vingtaine de kilomètre de l’impact, une bourgade a été décimée. Seuls deux survivants : un vieux clochard et un bébé.
Les scientifiques chargés de ce dossier classé...
1967. Le gouvernement des États-Unis est aux abois. L’un des tout premiers engins envoyés dans l’espace vient de s’écraser dans une zone désolée d’Arizona.
À une vingtaine de kilomètre de l’impact, une bourgade a été décimée. Seuls deux survivants : un vieux clochard et un bébé.
Les scientifiques chargés de ce dossier classé « secret défense » détectent la présence d’un virus extra-terrestre auquel ils donnent un nom de code : LA VARIÉTÉ ANDROMÈDE.
Le sort de l’humanité est entre leurs mains…
 
 « Un suspense haletant », The Pittsburgh Press
« L’un des romans les plus importants de 1969 », Library Journal
« Vous n’en dormirez plus de la nuit, persuadé que tout cela est réel ! », The New York Times
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377354672
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Unlivrepoursevader Posté le 9 Novembre 2020
    Lecture fini de" la variété d'Andromède ". Au début j'avais peur que ce soit trop angoissant au vu du sujet mais finalement ça passe tout seul on le lit vraiment vite car c'est basé sur le point de vue de scientifique et de membres de l'armée qui nous plonge dans leurs recherches qui semble futuriste. Mais au final pas si futuriste que ça. L'intrigue est bien menée et c'est vraiment bien écrit on a vraiment un mélange entre le scientifique , l astronomie avec la NASA et les recherches militaires et j'avoue que c'est vraiment très agréable à lire car ce n'est pas trop lourd non plus au point de vue technique. En effet on se demande pourquoi dans une petite ville d'un coup tout le monde meurt où les autres se suicident ? Mais quel est le rapport avec ces scientifiques et leurs théories ? En effet certains chercheurs pensés que les voyages dans l'espace pouvaient être être vecteurs de bactéries dangereuses pour l'homme ou de présence extraterrestre que l'on pouvez transporter sur les engins spatiaux. Cela semble fou mais est-ce réellement impossible . Car comment peut-on expliquer ces nombreux décès mais aussi tous ces gens qui perdent... Lecture fini de" la variété d'Andromède ". Au début j'avais peur que ce soit trop angoissant au vu du sujet mais finalement ça passe tout seul on le lit vraiment vite car c'est basé sur le point de vue de scientifique et de membres de l'armée qui nous plonge dans leurs recherches qui semble futuriste. Mais au final pas si futuriste que ça. L'intrigue est bien menée et c'est vraiment bien écrit on a vraiment un mélange entre le scientifique , l astronomie avec la NASA et les recherches militaires et j'avoue que c'est vraiment très agréable à lire car ce n'est pas trop lourd non plus au point de vue technique. En effet on se demande pourquoi dans une petite ville d'un coup tout le monde meurt où les autres se suicident ? Mais quel est le rapport avec ces scientifiques et leurs théories ? En effet certains chercheurs pensés que les voyages dans l'espace pouvaient être être vecteurs de bactéries dangereuses pour l'homme ou de présence extraterrestre que l'on pouvez transporter sur les engins spatiaux. Cela semble fou mais est-ce réellement impossible . Car comment peut-on expliquer ces nombreux décès mais aussi tous ces gens qui perdent la raison ? Que peuvent-ils faire pour arrêter cela ? Résumé : Des scientifiques tentent de trouver un remède à une bacterie qui, ayant accompagné un satellite lors de sa chute sur terre , coagule rapidement et mortellement le sang humain . Je l'ai vraiment bien aimé je suis juste sur ma faim concernant son évolution dans l'avenir j'ai comme un goût de suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • maudisreading Posté le 17 Octobre 2020
    La première chose que l'on découvre est la forme choisie, on a devant nous un rapport scientifique, presque militaire. Le livre se présente sous la forme d'un dossier classé top secret, narrant les événements liés à la contamination accidentelle du sol américain par ce qui semble être une bactérie d'origine extra-terrestre. Ce choix stylistique nous offre donc un récit froid, voir même impersonnel, qui pour le coup convient parfaitement avec le sujet traité. Le suspens est magistral, sans temps mort, avec un cescendo de tension qui culminera dans une course contre la montre finale particulièrement haletante. Le lecteur est happé d'abord par le mystère, puis par la crainte. Le nombre et le sérieux des protocoles de sécurité s'appliquant à cette forme de vie extra-terrestre suffisent à eux seuls à rendre la menace palpable et le stress omniprésent. L'intérêt de ce roman ne réside pas dans l'attachement aux personnages, ni dans le style de l'auteur qui est assez froid. Le principal c'est de trouver ce qu'est exactement La Variété Andromède, c'est une véritable course contre la montre. C’est prenant. C’est glaçant. C’est fou.
  • DR_Cloq Posté le 14 Août 2020
    Le roman que j'ai le moins apprécié des Crichton lus à ce jour. Néanmoins c'est bien écrit et ça reste relativement agréable.
  • LesChasseusesDeLivres Posté le 13 Juillet 2020
    Il y a quelques années, j’ai découvert Michaël Crichton non pas avec Jurassic Park (2e livre que j’ai lu de cet auteur), mais avec le roman Prey (La proie), chiné en occasion un peu par hasard. J’ai tout de suite accroché à sa façon de raconter des histoires avec un côté scientifique assez poussé. Cet auteur était spécialisé en thriller scientifique, cependant je trouve ça plutôt accessible, car il a fait beaucoup de vulgarisation scientifique, pour être sûr que le lecteur comprenne tout, même s’il n’est pas déjà initié à cet univers. Moi-même je viens d’un cursus plutôt littéraire, mais je n’ai pas de mal à comprendre de quoi il retourne dans ses romans, je trouve toujours ses explications claires et accessibles. De plus, j’ai toujours trouvé que ce côté scientifique assez poussé donne beaucoup de crédibilité à l’histoire, car pour tous les romans précédents que j’ai lu de Crichton, il citait beaucoup de vrais articles scientifiques. Il faisait beaucoup de recherches, pour appuyer la théorie que ce qu’il écrivait pourrait potentiellement se passer de nos jours. Avec La variété Andromède, qui est un roman plus ancien que les autres que j’ai lu de cet auteur, on est déjà dans un thriller... Il y a quelques années, j’ai découvert Michaël Crichton non pas avec Jurassic Park (2e livre que j’ai lu de cet auteur), mais avec le roman Prey (La proie), chiné en occasion un peu par hasard. J’ai tout de suite accroché à sa façon de raconter des histoires avec un côté scientifique assez poussé. Cet auteur était spécialisé en thriller scientifique, cependant je trouve ça plutôt accessible, car il a fait beaucoup de vulgarisation scientifique, pour être sûr que le lecteur comprenne tout, même s’il n’est pas déjà initié à cet univers. Moi-même je viens d’un cursus plutôt littéraire, mais je n’ai pas de mal à comprendre de quoi il retourne dans ses romans, je trouve toujours ses explications claires et accessibles. De plus, j’ai toujours trouvé que ce côté scientifique assez poussé donne beaucoup de crédibilité à l’histoire, car pour tous les romans précédents que j’ai lu de Crichton, il citait beaucoup de vrais articles scientifiques. Il faisait beaucoup de recherches, pour appuyer la théorie que ce qu’il écrivait pourrait potentiellement se passer de nos jours. Avec La variété Andromède, qui est un roman plus ancien que les autres que j’ai lu de cet auteur, on est déjà dans un thriller scientifique, mais si le côté courage scientifique est un peu est moins poussé que dans les romans qu’il écrira par la suite. Il y a des annotations, des sources, mais on ne sait pas si elles sont réelles ou inventées pour donner une fausse impression de crédibilité (j’avoue ne pas m’être renseignée sur ce point). Je l’ai donc trouvé un peu moins abouti que ses autres romans que j’ai lu, sur cet aspect de plausibilité. Mais étant donné que c’est un de ses premiers romans, c’est totalement compréhensible, on ne peut pas réellement lui en tenu rigueur. Considéré comme un des inventeurs du thriller scientifique notamment avec ce roman, il est intéressant de lire un de ses premiers romans du genre. En gardant à l’esprit qu’à cette époque, telle ou telle chose n’étaient pas encore un cliché du genre. Le livre se présente sous la forme d’un dossier classé top secret, narrant les événements lié à la contamination accidentelle du sol américain par ce qui semble être une bactérie d’origine extra-terrestre. L’histoire s’ouvre sur un préambule de la personne ayant rassemblé les témoignages et retracé les événements, pour donner quelques explications avant de rentrer dans le vif du sujet. Au cours de l’avancé de l’intrigue, il y a aussi des schémas et autres annexes qui sont ajoutés, pour renforcer la vraisemblance du récit. Tout cela donne un effet de réalité pas déplaisant. L’histoire est bien amenée, on passe un bon moment de divertissement avec cette lecture. J’ai trouvé que l’idée de départ était originale et crédible : qu’une bactérie venue de l’espace soit notre 1er contact avec une « vie » extraterrestre. Le reste du récit s’attarde ensuite sur les impacts et les difficultés qui pourraient découler de l’étude d’une telle découverte. Une grosse partie du récit central sera un huis clos dans le laboratoire qui étudie cette bactérie. J’ai bien aimé cet aspect de la narration. De nos jours on est plus habitué aux grosses épidémies post-apocalyptiques, qui se répandent à une vitesse folle dans le monde entier. Alors que là, cet événement reste plutôt cantonné dans un lieu géographique restreint, avec un nombre de personnes impliquées plutôt restreint. Cela m’a semblé bien plus réaliste, moins sensationnaliste que certains romans actuels, et c’est agréable (même si en y réfléchissant, ces pseudo huis clos semblent être un ressort récurrent chez Crichton). Bien évidement cela reste un thriller, il y a donc des rebondissements qui rythment tout le récit, au fur-et-à-mesure que les scientifiques en apprennent plus en étudiant cette bactérie. Ce roman ne manque donc pas de suspens. C’était donc une lecture agréable et prenante, un thriller scientifique comme on les aime, avec ce côté assez vraisemblable qui nous absorbe dans le récit. Si vous êtes déjà familier de l’écriture de Crichton, vous devriez apprécier ce roman. Et si vous ne le connaissez pas encore, c’est une bonne occasion d’ouvrir ce livre pour y découvrir son univers et ses talents de conteurs. À très vite pour une nouvelle chronique, Mélissa
    Lire la suite
    En lire moins
  • Maks Posté le 10 Juillet 2020
    Excellente lecture pour peu que vous aimiez les sciences, les laboratoires, les tests, les recherches, les protocoles, les combats contre des bactéries inconnues, et les secrets d'état. Écrit en 1969, le récit reste très actuel en ces temps particulièrement sensibles au niveau sanitaire. Alors oui, ce n'est pas "que" réaliste car c'est tout de même un thriller scientifique avec un brin de SF, mais j'ai passé un très bon moment auprès de personnages crédibles, d'une histoire effrayante mais aussi intelligente et une écriture qui n'a pas vieillie d'un pouce. Un livre de Crichton comme je les aimes.

les contenus multimédias

Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.