Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073013
Code sériel : 5388
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

L'accusé du Ross-Shire

Julie SIBONY (Traducteur)
Date de parution : 04/10/2018
1869. Un horrible triple meurtre dans un petit village reculé des Highlands écossaises mène à l’arrestation du jeune Roderick Macrae, âgé de dix-sept ans. Celui-ci rédie des « mémoires » relatant les meurtres, qui constituent la seule véritable preuve contre lui. Mais c’est aux esprits juridiques et psychiatriques de l’époque... 1869. Un horrible triple meurtre dans un petit village reculé des Highlands écossaises mène à l’arrestation du jeune Roderick Macrae, âgé de dix-sept ans. Celui-ci rédie des « mémoires » relatant les meurtres, qui constituent la seule véritable preuve contre lui. Mais c’est aux esprits juridiques et psychiatriques de l’époque de découvrir les raisons de cet acte d’une violence extrême. Était-il fou ?
Graeme Macrae Burnet livre ici tous les éléments de l’affaire dans un thriller hors-norme à mi-chemin entre fiction et réalité.

« Un roman stupéfiant. Saisissant d'authenticité. »
The Telegraph

« À l'image des légendes de son pays, l'écrivain sait aussi entretenir le mystère, afin que le lecteur se tienne à carreau. Tant mieux. »
Version Femina

Traduit de l’anglais (Écosse) par Julie Sibony
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073013
Code sériel : 5388
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Esorlecram Posté le 22 Décembre 2019
    L'auteur a fouillé les archives concernant l'un de ses ancêtres pour nous conter, de façon romancée, un triple meurtre qui survint en 1869 dans les Highlands écossais. Roderick Macrae, un jeune paysan, assassine froidement le constable du village et sa famille pour venger son père, victime de ses brimades et des nombreuses injustices subies. En prison, Roderick couche sur papier le récit de sa vie et les raisons qui aboutiront aux meurtres. Malgré son milieu et un comportement parfois bizarre, il possède un talent certain pour s'exprimer et pour écrire. L'auteur divise son roman en trois parties bien distinctes, ce qui en fait son originalité. La première partie est la transcription de ces écrits. C'est surtout une façon de décrire l'existence de ces paysans peu instruits, travaillant une terre qui appartenait à une sorte de seigneur et gérée par le constable local, personnage élu par les habitants du village mais généralement très mal vu car il usait et abusait de son autorité. Lachlan « le Large » dépassa les bornes et fut donc assassiné par Roderick. On rentre vraiment bien dans cette atmosphère faisant parfois penser au Moyen Age. La seconde partie reprend les rapports des médecins qui ont... L'auteur a fouillé les archives concernant l'un de ses ancêtres pour nous conter, de façon romancée, un triple meurtre qui survint en 1869 dans les Highlands écossais. Roderick Macrae, un jeune paysan, assassine froidement le constable du village et sa famille pour venger son père, victime de ses brimades et des nombreuses injustices subies. En prison, Roderick couche sur papier le récit de sa vie et les raisons qui aboutiront aux meurtres. Malgré son milieu et un comportement parfois bizarre, il possède un talent certain pour s'exprimer et pour écrire. L'auteur divise son roman en trois parties bien distinctes, ce qui en fait son originalité. La première partie est la transcription de ces écrits. C'est surtout une façon de décrire l'existence de ces paysans peu instruits, travaillant une terre qui appartenait à une sorte de seigneur et gérée par le constable local, personnage élu par les habitants du village mais généralement très mal vu car il usait et abusait de son autorité. Lachlan « le Large » dépassa les bornes et fut donc assassiné par Roderick. On rentre vraiment bien dans cette atmosphère faisant parfois penser au Moyen Age. La seconde partie reprend les rapports des médecins qui ont interrogé l'accusé pour tester son degré d'aliénation mentale. Nul doute que ces rapports vaudraient actuellement la prison à leurs auteurs. Les êtres humains sont divisés en classes en fonction de leur apparence, de leur instruction, de leur milieu. Les êtres « inférieurs » comme Roderick se caractérisent par la longueur de leurs oreilles, par un faciès peu régulier et autres incongruités avancées comme scientifiques. Cela donne au lecteur l'idée de ce que pouvait être la science anthropologique au XIXème siècle, même si c'est quelque peu caricaturé ici. La dernière partie nous envoie au tribunal lors du procès. Et d'un coup, on change d'époque. le déroulement de ce procès, reproduit presque mot-à-mot, serait digne des meilleures Assises de notre époque. Malgré l'évidence de la culpabilité de Roderick, qui a avoué dès le début et n'affiche pas le moindre remord, le Président veillera à ce que la Défense puisse s'exprimer longuement pour faire croire à l'aliénation mentale. Les jurés semblent convaincus de l'importance de leur jugement et se gardent de toute précipitation. Impressionnant, et l'on se rappelle ici que la Grande-Bretagne fut pionnière dans l'application d'une vraie justice. Un dernier mot sur la quatrième de couverture, qui comme souvent, tente d'appâter le lecteur potentiel par tous les moyens. le roman est qualifié de « thriller hors normes » Il n'y a ici aucune raison de trembler. Le récit de Roderick est sobre au possible, même quand il décrit ses meurtres très violents. J'ai vu aussi ça et là les mots « suspense », « polar »… Si le suspense consiste à être impatient de lire la suite, alors tous les bouquins que l'on apprécie sont des romans à suspense, même ceux de la Comtesse de Ségur !
    Lire la suite
    En lire moins
  • chlsau Posté le 5 Août 2019
    On ne peut réduire ce roman à un seul genre. Ce n'est pas « juste » un roman noir psychologique, ce n'est pas « juste » le procès d'un autre dégénéré, ce n'est pas « juste » le récit d'une vie et d'une époque. C'est une véritable plongée - généreusement documentée - au coeur des Highlands de 1869. Le travail de traduction est, lui aussi, époustouflant, tant il faut de savoir et de souci du détail pour retranscrire à la fois la période historique et l'ambiance du roman. A lire absolument !
  • Mamy_Poppins Posté le 12 Juillet 2019
    Comme dans "la disparition d'Adèle Bedeau" (que j'ai beaucoup aimé), l'auteur joue avec son lecteur, entre fiction et réalité, construisant un roman qui bouscule les habitudes. L'alternance des points de vue oblige à sans cesse remettre en question les certitudes. Cette fois encore, pas de héros sympathique, mais une succession de personnages antipathiques, englués dans leur vie morne. La reconstitution d'un hameau perdu au fin fond de l'Écosse en 1869 est tout bonnement stupéfiante, on s'y croirait ! Attention toutefois : les amateurs de thrillers avec rebondissements et retournements de dernière minute n'y trouveront pas leur compte. Burnet livre ici une histoire âpre, sombre, sans fin rocambolesque.
  • simonjean Posté le 7 Juillet 2019
    J'ai lu ce livre avec délectation . J' en ai aimé le style et la construction . J'ai également beaucoup apprécié l'aspect historique et sociologique du récit : l'auteur dépeint parfaitement la vie très rude des paysans écossais , qui , au milieu du XIXe siècle , étaient soumis à des règles quasi moyenâgeuses ! Découvrir la sombre histoire de Roderick , jeune homme de 17 ans , accusé d'un triple meurtre dans un minuscule village des Highlands , en 1869 , m'a procuré un véritable plaisir de lecture . J'ai dévoré ce livre , passionnant d'un bout à l'autre , en quelques heures !
  • gwladydaddy Posté le 16 Mai 2019
    Parfaite construction de ce roman qui regroupe plusieurs (faux) documents qui nous plongent dans l'Ecosse du XIXe siècle. Un coup de maître qui nous fait croire à un fait divers authentique en mêlant rapport d'avocat, étude et examen d'un éminent psychologue de l'époque sur l'accusé, extraits de témoignages etc. Un récit très bien ficelé où l'on se laisse surprendre, où l'on se prend d'affection pour l'accusé que l'on imagine si parfaitement dans son lieu-dit des Highlands admirablement décrit par l'auteur. Hâte de lire son deuxième roman La disparition d'Adèle Bedeau !
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !