Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264076830
Code sériel : 5582
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Le bureau du mariage idéal

Une enquête de Sparks & Bainbridge

Anne-Marie CARRIÈRE (Traducteur)
Date de parution : 01/10/2020
La naissance de 2 enquêtrices hors pair dans le Londres de l'après-Guerre
Alors que Londres se remet lentement de la Seconde Guerre mondiale, deux femmes que tout oppose s’associent pour monter une société au cœur du quartier de Mayfair, le Bureau du Mariage Idéal. L’impulsive Miss Iris Sparks à l’esprit vif et Mrs Gwendolyn Bainbridge, veuve pragmatique et mère d’un jeune garçon,... Alors que Londres se remet lentement de la Seconde Guerre mondiale, deux femmes que tout oppose s’associent pour monter une société au cœur du quartier de Mayfair, le Bureau du Mariage Idéal. L’impulsive Miss Iris Sparks à l’esprit vif et Mrs Gwendolyn Bainbridge, veuve pragmatique et mère d’un jeune garçon, sont résolues à s’imposer dans un monde qui change à toute vitesse.
Mais les débuts prometteurs de leur agence matrimoniale sont menacés quand leur nouvelle cliente, Tillie La Salle, est retrouvée morte et que l’homme arrêté pour le meurtre se trouve être le mari potentiel qu’elles lui avaient trouvé. La police est convaincue de tenir le coupable mais Miss Sparks et Mrs Bainbridge ne sont pas du même avis. Afin de laver le nom du suspect – et rétablir la fragile réputation de leur agence – Sparks et Bainbridge décident de mener leur propre enquête. Elles ne savent pas encore qu’elles vont mettre leur vie en danger…

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264076830
Code sériel : 5582
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Albertine22 Posté le 8 Novembre 2020
    C'est avec grand plaisir que j'ai fait la découverte d'un nouveau duo d'enquêtrices. Les éditions 10/18 nous offrent souvent des personnages atypiques permettant une immersion dans une époque passée et s'attaquent au passage à quelques clichés sur le rôle des femmes dans la société ou certains préjugés sur l'intelligence et l'appétence pour la culture, apanage des seuls milieux favorisés. Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, Londres panse ses blessures. Le temps semble pourtant venu de la reconstruction, aussi bien pour des quartiers entiers qui ne sont plus que ruines que pour l'une des associées de l'agence matrimoniale : " Le bureau du mariage idéal", Gwendolyn Bainbridge a perdu son époux et avec lui sa raison de vivre et pendant quelques mois sa raison tout court. "Folle" de chagrin, elle a été internée et sa belle-famille assure à présent la tutelle de son petit garçon de six ans. La cage dans laquelle elle se trouve est certes dorée, mais la demeure cossue des parents de son défunt mari n'en demeure pas moins à ses yeux une geôle, avec une Lady Bainbridge, dragonne souvent éméchée comme gardienne. Iris Sparks, ancienne espionne au service de sa Majesté, deuxième membre du duo,... C'est avec grand plaisir que j'ai fait la découverte d'un nouveau duo d'enquêtrices. Les éditions 10/18 nous offrent souvent des personnages atypiques permettant une immersion dans une époque passée et s'attaquent au passage à quelques clichés sur le rôle des femmes dans la société ou certains préjugés sur l'intelligence et l'appétence pour la culture, apanage des seuls milieux favorisés. Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, Londres panse ses blessures. Le temps semble pourtant venu de la reconstruction, aussi bien pour des quartiers entiers qui ne sont plus que ruines que pour l'une des associées de l'agence matrimoniale : " Le bureau du mariage idéal", Gwendolyn Bainbridge a perdu son époux et avec lui sa raison de vivre et pendant quelques mois sa raison tout court. "Folle" de chagrin, elle a été internée et sa belle-famille assure à présent la tutelle de son petit garçon de six ans. La cage dans laquelle elle se trouve est certes dorée, mais la demeure cossue des parents de son défunt mari n'en demeure pas moins à ses yeux une geôle, avec une Lady Bainbridge, dragonne souvent éméchée comme gardienne. Iris Sparks, ancienne espionne au service de sa Majesté, deuxième membre du duo, est contrainte elle aussi de tourner une page où ses faits d'armes et la perte de camarades de lutte l'ont marquée à jamais. De la rencontre improbable entre ces deux femmes au mariage d'une connaissance commune naît l'idée encore plus improbable de monter cette entreprise. Gwendolyn et Iris entendent apparier pour le meilleur et non pour le pire des âmes esseulées. Il est bien dommage qu'une de leurs premières clientes, une jolie fille nommée Tillie La Salle, drôlement bien habillée dans une ville soumise au rationnement, meurt très prématurément d'un coup de couteau en plein cœur. Cette publicité fâcheuse pour l'agence ainsi que le sentiment que le jeune homme qu'elles comptaient présenter à Tillie n'est pas le coupable lance nos deux limiers sur la piste du tueur. Elles ne passent pas totalement inaperçues, la blonde sculpturale à la larme facile et la brune rompue aux sports de combat et au maniement des armes désertent leur bureau pour mener leur enquête sur le terrain. C'est l'occasion pour le lecteur de mesurer l'ampleur des dégâts à Londres en 1946, de connaître les coulisses des trafics autour des tickets de rationnement et aussi le quotidien des habitants s'efforçant de retrouver une existence normale. Ce premier tome m'a beaucoup plu, les personnages sont attachants, cultivés, et leur duo fonctionne à merveille. Vivement la suite ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Stelda Posté le 7 Novembre 2020
    Hourra, une nouvelle série de cosy mystery !!! Et c'est le combo gagnant, avec une ambiance rétro et un duo d'héroïnes de choc : une ancienne espionne (presque) rangée et une Lady très chic. Les deux s'associent... pour monter une agence matrimoniale. Malheureusement, l'une de leurs premières clientes est poignardée et c'est l'homme avec lequel elles lui avait organisé un date qui est soupçonné de l'avoir assassinée. L'histoire se déroule dans l'Angleterre d'après guerre et la romancière a fait un très bon travail de documentation. Vivement le tome 2 ! Un seul bémol : les dialogues, un chouia trop présents. Mais c'est vraiment le seul défaut.
  • Michigan32 Posté le 5 Novembre 2020
    "Le bureau du mariage idéal" est la première enquête de Sparks Bainbridge dans le Londres de l'après guerre. Iris Sparks et Gwen Bainbridge se sont données pour mission, au sein de leur agence matrimoniale, d'aider les gens à trouver un peu de bonheur alors que chacun se remet doucement de la guerre. Celles-ci sont très différentes l'une de l'autre et ne se connaissent finalement pas très bien. Iris a un passé sulfureux qu'elle tait, et entretient une liaison avec un homme marié. Gwen élève seule son fils, son mari ayant été tué au combat. Elle vit chez ses beaux-parents qui ont récupéré l'autorité parentale sur son enfant. Pour l'une comme pour l'autre, l'investissement dans cette agence matrimoniale est une bouffée d'air frais. Les ennuis commencent le jour où l'une de leurs clientes se fait assassinée et que le mari potentiel qu'elles lui avaient sélectionné, est arrêté pour meurtre. Iris et Gwen persuadées de l'innocence de celui-ci, ne vont avoir de cesse de le blanchir, ainsi que leur agence par la même occasion... J'ai trouvé ce livre charmant, très frais. C'était la première fois que je lisais un cosy mystery ayant pour héroïnes, deux femmes indépendantes qui n'ont pas pour... "Le bureau du mariage idéal" est la première enquête de Sparks Bainbridge dans le Londres de l'après guerre. Iris Sparks et Gwen Bainbridge se sont données pour mission, au sein de leur agence matrimoniale, d'aider les gens à trouver un peu de bonheur alors que chacun se remet doucement de la guerre. Celles-ci sont très différentes l'une de l'autre et ne se connaissent finalement pas très bien. Iris a un passé sulfureux qu'elle tait, et entretient une liaison avec un homme marié. Gwen élève seule son fils, son mari ayant été tué au combat. Elle vit chez ses beaux-parents qui ont récupéré l'autorité parentale sur son enfant. Pour l'une comme pour l'autre, l'investissement dans cette agence matrimoniale est une bouffée d'air frais. Les ennuis commencent le jour où l'une de leurs clientes se fait assassinée et que le mari potentiel qu'elles lui avaient sélectionné, est arrêté pour meurtre. Iris et Gwen persuadées de l'innocence de celui-ci, ne vont avoir de cesse de le blanchir, ainsi que leur agence par la même occasion... J'ai trouvé ce livre charmant, très frais. C'était la première fois que je lisais un cosy mystery ayant pour héroïnes, deux femmes indépendantes qui n'ont pas pour objectif premier de se marier. Iris collectionne les fiançailles rompues tandis que Gwen est hantée par les souvenirs de son mari décédé. Le cadre est original, Allison Montclair nous fait ainsi découvrir une époque que j'ai peu lue, avec les souvenirs de la guerre qui ne sont pas si anciens ou encore le rationnement dans tous les secteurs (la fameuse recherche des bas en nylon !). "Le bureau du mariage idéal" mêle ainsi tous les ingrédients du cosy mystery (des détectives amateurs, une enquête qui sert de prétexte, la résolution du meurtre à l'occasion d'une scène de confrontation) mais constitue en même temps, un roman policier historique. Il faut ajouter à cela le fait que l'auteure multiplie les références culturelles de l'époque, surtout littéraires. J'ai parfois été un peu déconcertée par certaines expressions qui paraissaient un peu anachroniques ("loucedé") et je me suis interrogée sur la capacité à cette époque pour deux femmes d'ouvrir et de gérer seules une entreprise. Mais le tout fonctionne et correspond à l'air du temps ! Merci beaucoup NetGalley et les éditions 10/18 pour cette lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • kali_morpho Posté le 3 Novembre 2020
    Envie d'un peu de légèreté ? Entrez dans le Bureau du mariage idéal ! Point de Tinder dans le Londres d'après-guerre mais deux marieuses qui s'efforcent de vous trouver l'âme sœur... sauf quand celle-ci la rend, son âme, à coup de couteau dans le coeur ! Et voilà Miss Iris et Mrs Gwendoline qui se muent en enquêtrices... > Beaucoup d'humour, des protagonistes bien campées qui donnent le sourire > L'occasion de relativiser en plongeant la vie de restrictions après la 2nde Guerre mondiale > Une bonne dose de peps et de volonté de se battre (parfois littéralement) > Le tout dans une période où les femmes cherchaient une place nouvelle dans une société en train de se redéfinir... ça vous parle ?
  • LePamplemousse Posté le 3 Novembre 2020
    Une célibataire libérée et une jeune veuve inconsolable sont-elles les mieux placées pour jouer les entremetteuses ? Iris Sparks et Gwendolyn Bainbridge sont issues de milieux sociaux très différents, ont eu des vies à l’opposé l’une de l’autre, l’une est une veuve timide vivant sous la coupe de sa belle-famille, tandis que l’autre est célibataire et collectionne les amants, et pourtant, le hasard les a réunies et elles ont créé ensemble une agence matrimoniale à Londres. L’action se passe en 1946, au sortir de la guerre. Parce qu’une de leur cliente vient d’être assassinée et que c’est un autre de leur client qui est suspecté du meurtre, nos deux apprenties marieuses vont décider de mener l’enquête afin de sauver la réputation de leur agence, et accessoirement tenter de sauver la tête de leur client. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce premier tome d’une série policière historique, nos deux héroïnes ayant de la répartie et beaucoup d’humour. Les conditions de vie aux lendemains de la seconde guerre sont abondamment décrites. L’auteur met en avant la condition des femmes à cette époque, que ce soit au niveau du travail et de l’indépendance financière, du mariage attendu comme le Saint Graal par beaucoup d’entre elles, de... Une célibataire libérée et une jeune veuve inconsolable sont-elles les mieux placées pour jouer les entremetteuses ? Iris Sparks et Gwendolyn Bainbridge sont issues de milieux sociaux très différents, ont eu des vies à l’opposé l’une de l’autre, l’une est une veuve timide vivant sous la coupe de sa belle-famille, tandis que l’autre est célibataire et collectionne les amants, et pourtant, le hasard les a réunies et elles ont créé ensemble une agence matrimoniale à Londres. L’action se passe en 1946, au sortir de la guerre. Parce qu’une de leur cliente vient d’être assassinée et que c’est un autre de leur client qui est suspecté du meurtre, nos deux apprenties marieuses vont décider de mener l’enquête afin de sauver la réputation de leur agence, et accessoirement tenter de sauver la tête de leur client. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce premier tome d’une série policière historique, nos deux héroïnes ayant de la répartie et beaucoup d’humour. Les conditions de vie aux lendemains de la seconde guerre sont abondamment décrites. L’auteur met en avant la condition des femmes à cette époque, que ce soit au niveau du travail et de l’indépendance financière, du mariage attendu comme le Saint Graal par beaucoup d’entre elles, de la perspective d’avoir des enfants et de mener une vie de famille tranquille ou au contraire d’être libre de ses choix. Le roman comporte de très nombreux dialogues, ce qui rend la lecture très agréable et rapide. Je remercie chaleureusement Netgalley et les éditions 10/18 pour cet envoi, malgré un format PDF très difficile à lire sur une liseuse (texte minuscule ou tronqué).
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    6 "cosy mystery" à dévorer bien au chaud sous la couette

    On les appelle "cosy mystery" ou "cosy murder", des thrillers - bien souvent venus de Grande-Bretagne - qui mêlent mystère et humour et dans lesquels l'atmosphère joue pour beaucoup. Des romans policiers douillets, qui plantent volontiers leurs intrigues à la campagne et mettent-en-scène des enquêteurs attachants. À déguster avec une tasse de thé, évidemment. 

    Lire l'article