Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264079985
Code sériel : 5766
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 168
Format : 108 x 177 mm
À Paraître
Le ladies football club
Nathalie Bauer (traduit par)
Date de parution : 02/06/2022
Éditeurs :
10/18
7.10 €
Date de parution: 02/06/2022
À Paraître

Le ladies football club

Nathalie Bauer (traduit par)
Date de parution : 02/06/2022
Comment est né le football féminin en Angleterre ? Par ce hasard qui ne fait jamais rien au hasard.
Le 6 avril 1917, à la pause déjeuner de l’usine de munitions Doyle & Walkers, à Sheffield, Royaume-Uni, Violet Chapman, ouvrière, prise d’une inspiration subite, donne un coup de pied... Le 6 avril 1917, à la pause déjeuner de l’usine de munitions Doyle & Walkers, à Sheffield, Royaume-Uni, Violet Chapman, ouvrière, prise d’une inspiration subite, donne un coup de pied dans l’espèce de balle qui se trouve au milieu de la cour en brique rouge de 330 pieds de long... Le 6 avril 1917, à la pause déjeuner de l’usine de munitions Doyle & Walkers, à Sheffield, Royaume-Uni, Violet Chapman, ouvrière, prise d’une inspiration subite, donne un coup de pied dans l’espèce de balle qui se trouve au milieu de la cour en brique rouge de 330 pieds de long par 240 pieds de largeur.
Aussitôt, les dix autres femmes présentes lâchent leurs casse-croûtes et sautent du muret où elle étaient assises en rang d’oignons pour se mettre à courir elles aussi.
Ce simple coup de pied aurait pu les tuer. Car la balle est un prototype de bombe légère destinée à calculer la trajectoire de chute, avant de massacrer l’ennemi. Mais la bombe n’explose pas. C’est leur cœur qui le fait. Ce coup de pied vient de leur sauver la vie, à toutes.
Elles jouent pendant plus d’une demi-heure.
Et recommencent le lendemain. Et encore, et encore.
Jusqu’à jouer dans un vrai stade, jusqu’à affronter des professionnels !
Jusqu’à ce que les hommes – patron, chéris, papas – mettent leur veto à cette passion, à cette obsession, à cette libération.

PRESSE :
 « Avec son nouveau roman, l’écrivain et dramaturge italien redonne toute leur énergie aux pionnières anglaises du football féminin, en 1917. Ludique et politique. » Le Monde
« Stefano Massini régale par son humour et son art du portrait. Ladies Football Club est l’un des romans les plus enthousiasmants que l’on ait lu depuis longtemps. » La Croix
« Dans son roman « Le Ladies Football Club », le dramaturge italien raconte une histoire de la naissance du football féminin en Angleterre. Un régal. » Sud-Ouest
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264079985
Code sériel : 5766
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 168
Format : 108 x 177 mm
10/18
7.10 €
Date de parution: 02/06/2022

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • seb_ply Posté le 25 Février 2022
    1917. Première guerre mondiale. Les hommes sont au front et dans une usine d'armement en Angleterre, des ouvrières s'organisent pour former une équipe de football. Lors d'une pause casse-croute, elles découvrent le football avec une fausse bombe qui sert de prototype habituellement. Tout part de là. L'équipe se forme avec onze joueuses aux personnalités marquantes. Plusieurs matchs se mettent alors en place avec des adversaires plutôt variés. le foot féminin tout comme leurs conditions de femme ne valent pas grand-chose et les ouvrières vont en faire les frais. Elles sont pourtant pleines d'énergie et remettent en question ce qui les enclave. le foot peut devenir une transgression. Elles finissent par devenir des pionnières et rencontrent un certain succès. le Ladies football club est un document plein de bonnes idées dans sa forme et qui aborde un sujet méconnu. A découvrir ! Traduit de l'italien par Nathalie Bauer.
  • CPiot Posté le 3 Octobre 2021
    C'est follement drôle ! Nous sommes en 1917, en pleine guerre donc et 11 ouvrières d'une usine d'armement se mettent à jouer au football lors de leurs pauses déjeuner. Une véritable rébellion contre le patron et l'église, elles qui vivent sans homme depuis le début de la guerre et ont pris leur place à l'usine. Jouissif !
  • Descollinesdepapier Posté le 19 Août 2021
    L’auteur de ce roman a réussi le pari de me faire aimer une histoire qui parle de football ! Les vers libres apportent beaucoup de dynamisme. J’ai aimé l’ancrage historique sur lequel s’appuie le roman. On a souvent parlé de l’émergence du travail des femmes pendant que les hommes étaient à la guerre, un premier pas vers davantage d’indépendance. Ici, on y ajoute un véritable « empowerment » par le football, passe-temps pendant la pause à l’usine qui se charge très vite d’enjeux ! La balle est une bombe. Très symbolique aussi. Bombe désamorcée, certes, mais qui désinhibe les joueuses. J’ai adoré la vigueur et l’humour de ces femmes, passées en revue dans le récit, avec leurs talents et leurs lubies. Les hommes sont à la guerre, les femmes reprennent du terrain !
  • BiblioJoy Posté le 6 Juillet 2021
    Original roman à l’écriture en vers libres, racontant avec touches de drôlerie, la naissance du football féminin en Angleterre. Dans la cour d’une usine d’armements à Sheffield en avril 1917 durant leur pause, onze ouvrières soudainement inspirées, vont taper dans un ballon improvisé, en réalité un prototype de munition, point de départ de leur histoire commune. Explosion de joie, révélations, et on recommence, jusqu’à jouer dans un vrai stade un jour. Dribbles et buts. Marque et gagne. Une victoire pour ces femmes à la volonté audacieuse. Sport populaire au service de l’émancipation féminine à travers un jeu réservé jusqu’alors aux hommes. Derrière le style faussement léger et satirique, la réalité de la guerre s’impose et permet à ces onze femmes osant défier la chronique et bravant les moqueries, des instants de liberté. L’auteur croque les portraits de ces onze femmes avec humour dans une plume singulière. « - Pardon madame, pouvez-vous me dire comment cette équipe est née ? - En donnant des coups de pieds dans des bombes. - Oh ! quelle sublime métaphore ! Pacifiste ? » * Prolongations : ces équipes féminines s’attirèrent la sympathie du public et devinrent légendaires, telles les « munitionnettes » du Dick, mais les institutions masculines du football, hostiles, s'opposèrent à l’existence de ces... Original roman à l’écriture en vers libres, racontant avec touches de drôlerie, la naissance du football féminin en Angleterre. Dans la cour d’une usine d’armements à Sheffield en avril 1917 durant leur pause, onze ouvrières soudainement inspirées, vont taper dans un ballon improvisé, en réalité un prototype de munition, point de départ de leur histoire commune. Explosion de joie, révélations, et on recommence, jusqu’à jouer dans un vrai stade un jour. Dribbles et buts. Marque et gagne. Une victoire pour ces femmes à la volonté audacieuse. Sport populaire au service de l’émancipation féminine à travers un jeu réservé jusqu’alors aux hommes. Derrière le style faussement léger et satirique, la réalité de la guerre s’impose et permet à ces onze femmes osant défier la chronique et bravant les moqueries, des instants de liberté. L’auteur croque les portraits de ces onze femmes avec humour dans une plume singulière. « - Pardon madame, pouvez-vous me dire comment cette équipe est née ? - En donnant des coups de pieds dans des bombes. - Oh ! quelle sublime métaphore ! Pacifiste ? » * Prolongations : ces équipes féminines s’attirèrent la sympathie du public et devinrent légendaires, telles les « munitionnettes » du Dick, mais les institutions masculines du football, hostiles, s'opposèrent à l’existence de ces équipes et elles disparurent en 1921 après une résolution de la Football League interdisant les terrains aux femmes. Apparu en 1881, interdit début des années 20, il faudra attendre fin des années 60 pour le renouveau du football féminin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • palamede Posté le 2 Juin 2021
    C'est avec beaucoup d'humour et en vers libres que le metteur en scène italien Stefano Massini raconte comment est né le football féminin en Angleterre. Dans une usine d'armement le 6 avril 1917, alors que leurs maris sont partis se faire tuer à la guerre, onze ouvrières en pause déjeuner commencent à taper dans une sphère qui n'est autre qu'un prototype de bombe, de celles qu'elles fabriquent tous les jours. Petit à petit chacune se prend au jeu et une vraie équipe se met en place, tirant avantage des particularités marquées des unes et des autres pour bientôt affronter d'autres équipes. Une vraie victoire pour ces femmes qui au-delà du terrain du sport est une conquête sociale et politique que seules l'absence des hommes et la volonté farouche de quelques-unes ont rendue possible. Mais cette émancipation est de courte durée, interdite en 1921 la présence des femmes sur les stades ne sera de nouveau autorisée en Angleterre qu'en juillet 1971 !
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…