En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Lys de Brooklyn

        10/18
        EAN : 9782264068163
        Code sériel : 5107
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 696
        Format : 108 x 177 mm
        Le Lys de Brooklyn

        Maurice BEERBLOCK (Traducteur)
        Date de parution : 02/06/2016
        Dans le quartier de Williamsburg, Brooklyn, entre 1912 et 1920.
        Francie Nolan a 9 ans, des rêves plein la tête, un optimisme à toute épreuve et une envie un peu folle : écrire. Écrire sur sa mère, Katie, qui sait insuffler de la poésie dans leur quotidien ; sur Johnny, son...
        Dans le quartier de Williamsburg, Brooklyn, entre 1912 et 1920.
        Francie Nolan a 9 ans, des rêves plein la tête, un optimisme à toute épreuve et une envie un peu folle : écrire. Écrire sur sa mère, Katie, qui sait insuffler de la poésie dans leur quotidien ; sur Johnny, son père, son héros, la plus belle voix de Brooklyn ; sur Neeley, son petit frère, un débrouillard qui court les rues avec ses copains ; sur ses tantes, la douce Evy qui a marié le laitier et la pétulante Sissy, qui collectionne les « John », des fiancés si éphémères qu’elle ne prend plus la peine de retenir leur véritable prénom ; sur l’arbre dans la cour, dans lequel elle s’abrite du soleil en été ; sur Williamsburg, son quartier, où tout le monde se connaît et s’entraide.
        Mais Francie voudrait aussi pouvoir écrire la vérité : sur sa mère qui s’use les mains à faire des ménages ; sur son père qui dépense le peu d’argent qu’il gagne au café du coin ; sur Neeley et les petits de Williamsburg qui fouinent, fouillent, volent ferrailles et haillons pour les revendre aux chiffonniers ; sur la faim qui les tenaille jour après jour ; sur ces hivers où il fait si froid ; sur Williamsburg, le quartier le plus misérable de New York, celui où échouent tous les immigrants venus chercher fortune en Amérique. Alors Francie va lire tous les livres de la bibliothèque, écouter toutes les histoires de sa grand-mère, observer toute la vie de Williamsburg, avant de réussir à trouver sa voix…
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264068163
        Code sériel : 5107
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 696
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        9.60 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Tocca Posté le 30 Janvier 2018
          L'histoire d'une fille pauvre au milieu de sa famille et de son quartier. Le rythme des différentes parties semble suivre le rythme de la vie et des années de la jeunesse : on prend d'abord le temps de vivre, puis avec l'adolescence, tout s'accélère, on perd le contrôle, et on se retrouve adulte, une personne assez différente de l'enfant qu'on était, sans bien réaliser comment on en est arrivé là. La conclusion est assez intéressante sur ce plan, où le personnage principal, tout juste adulte et sur le point de "changer de vie", se retrouve face à une fillette qui est exactement dans le même statut qu'elle-même au même âge. Certes, je n'ai pas trouvé de grande "passion" dans le style d'écriture (cause traduction ?) ni dans le fil directeur de l'histoire assez plat et linéaire. Mais à part ça, c'est un excellent roman d'apprentissage, le genre qu'on a envie de faire lire à ses enfants pour les faire réfléchir sur la vie, notamment via quelques passages de dialogues assez riches.
        • jeunejane Posté le 30 Janvier 2018
          Betty Smith nous raconte l'enfance et la jeunesse de Francie Nolan dans un quartier pauvre de Brooklyn. En 1912, cette petite fille fluette de 9 ans nous raconte son quotidien sans aucun misérabilisme, comme un enfant peut le voir, avec ses moments durs où elle a faim mais aussi avec ses moments chaleureux vécus en famille avec sa maman Kathie, très jeune, très belle, s'usant les mains à frotter les sols comme concierge. Son père Johnny, très bel homme, est chanteur serveur dans un cabaret et se grise exagérément en dépensant ses pourboires. C'est un faible, pas un violent. Elle grandit dans un milieu pauvre mais affectueux et plein de vie, avec son frère Neeley, ses tantes dont la plus sympathique est sans hésiter Sissy qui perd un enfant à la naissance à chacun de ses accouchements et garde une force de vie étonnante. Beaucoup de personnages hauts en couleur, une ambiance attachante et des scènes qui sonnent très vrai. La petite fille est scolarisée comme tous les enfants du quartier. Elle adore la bibliothèque où elle lit tous les livres dans l'ordre alphabétique. L'école est un lieu d'épanouissement pour elle même si elle ne rencontre pas que des adultes bienveillants. Le roman a été écrit en 1943... Betty Smith nous raconte l'enfance et la jeunesse de Francie Nolan dans un quartier pauvre de Brooklyn. En 1912, cette petite fille fluette de 9 ans nous raconte son quotidien sans aucun misérabilisme, comme un enfant peut le voir, avec ses moments durs où elle a faim mais aussi avec ses moments chaleureux vécus en famille avec sa maman Kathie, très jeune, très belle, s'usant les mains à frotter les sols comme concierge. Son père Johnny, très bel homme, est chanteur serveur dans un cabaret et se grise exagérément en dépensant ses pourboires. C'est un faible, pas un violent. Elle grandit dans un milieu pauvre mais affectueux et plein de vie, avec son frère Neeley, ses tantes dont la plus sympathique est sans hésiter Sissy qui perd un enfant à la naissance à chacun de ses accouchements et garde une force de vie étonnante. Beaucoup de personnages hauts en couleur, une ambiance attachante et des scènes qui sonnent très vrai. La petite fille est scolarisée comme tous les enfants du quartier. Elle adore la bibliothèque où elle lit tous les livres dans l'ordre alphabétique. L'école est un lieu d'épanouissement pour elle même si elle ne rencontre pas que des adultes bienveillants. Le roman a été écrit en 1943 et contient certainement de nombreuses scènes autobiographiques. Il faut avoir vécu cela pour pouvoir le raconter aussi bien avec force détails croustillants en plus. La scène du début avec l'arbre qui grandit entre les murs et s'élève bien haut est magnifique. Il m'a fait penser aux gratte-ciel qui ont garni la métropole new-yorkaise. Le texte de départ est certainement très beau et Maurice Beerblock nous le traduit admirablement. C'est bien sûr un roman mais en même temps un beau document sur une époque révolue dans lequel j'ai retrouvé une part de mon âme d'enfant. Challenge pavés 2018 Challenge plumes féminines 2018
          Lire la suite
          En lire moins
        • iris29 Posté le 14 Décembre 2017
          ( Je continue d'explorer la collection" vintage" des éditions Belfond... ) Publié pour la première fois en 1943 aux USA, il faudra attendre 1946, pour la traduction française. Devenu très vite un succès, il sera adapté au cinéma par Elia Kazan et je comprend pourquoi . Pourquoi il est étudié à l'université, pourquoi il est devenu un livre-culte , un symbole de la culture américaine : c 'est un hymne à l'éducation, à l'école, aux livres, à l'instruction... Dans le quartier de Brooklyn à New-York, vivent les Nolan, et c'est à travers , Francie, la petite fille de 9 ans (quand on fait sa connaissance et 17 quand on la quitte ...) que l'on suivra cette famille . Ses parents ( la valeureuse et travailleuse Katie et le charmant mais alcoolique Johnny) et son frère d'un an de moins qu'elle , mais aussi ses tantes , hautes en couleur et tout un quartier... Pauvre le quartier ... et misérable cette famille qui ne mange pas toujours à sa faim mais qui vibre d'un amour profond les uns pour les autres. Grace à la grand- mère puis sa mère , qui ont compris que l'instruction serait leur salut , Francie ira à... ( Je continue d'explorer la collection" vintage" des éditions Belfond... ) Publié pour la première fois en 1943 aux USA, il faudra attendre 1946, pour la traduction française. Devenu très vite un succès, il sera adapté au cinéma par Elia Kazan et je comprend pourquoi . Pourquoi il est étudié à l'université, pourquoi il est devenu un livre-culte , un symbole de la culture américaine : c 'est un hymne à l'éducation, à l'école, aux livres, à l'instruction... Dans le quartier de Brooklyn à New-York, vivent les Nolan, et c'est à travers , Francie, la petite fille de 9 ans (quand on fait sa connaissance et 17 quand on la quitte ...) que l'on suivra cette famille . Ses parents ( la valeureuse et travailleuse Katie et le charmant mais alcoolique Johnny) et son frère d'un an de moins qu'elle , mais aussi ses tantes , hautes en couleur et tout un quartier... Pauvre le quartier ... et misérable cette famille qui ne mange pas toujours à sa faim mais qui vibre d'un amour profond les uns pour les autres. Grace à la grand- mère puis sa mère , qui ont compris que l'instruction serait leur salut , Francie ira à l'université mais que d'embûches , d'abnégation et de volonté pour y parvenir ! Sans aucun misérabilisme gnangnan , cette gamine qui a "la niaque " raconte sa vie avec fraîcheur et lucidité ,(toujours), et humour (souvent) . Formidable témoignage historique de ce qu'était la vie au début du vingtième siècle dans Brooklyn, ce roman parle de l'Amérique aux américains , mais pas que ... Il fera vibrer tous ceux qui apprécie les témoignages criant de vérité, tous ceux qui ont un ancêtre qui vient d'ailleurs... Il fera vibrer tous ceux qui aiment les livres...Il fera vibrer tous ceux qui aiment les histoires touchantes ...
          Lire la suite
          En lire moins
        • lcath Posté le 2 Juillet 2017
          Francie Nolan est une fillette pauvre du quartier de Brookyn du début du XXe siècle. Dans ce quartier misérable, qui accueille essentiellement des immigrés de première génération , la pauvreté et l'inculture sont les choses les mieux partagées. Francie n'échappe pas à la faim, au froid, au travail que ce soit pour gagner les cinq sous de bonbons enfant ou pour payer ses cours plus grande. Pourtant chez les Nolan, la misère semble à peine triste. Si le père, de souche irlandaise et alcoolique, a du mal à travailler et rapporter de l'argent, il apporte une touche de gaité, de beauté, par ses chants, par son allure et il a même un certain souci de ce que doit faire un père avec ses enfants. La mère, elle, est le pilier de cette famille, celle à qui incombe de travailler, nourrir, loger et garder la tête haute. Elle est moins fantaisiste que son époux et plus proche de son fils que de sa fille mais elle a un projet pour ses enfants, projet que sa mère lui a transmis, ses enfants doivent être éduqués plus qu'elle. L'espoir existe au travers des pages lues de la bible ou de Shakespeare , ou... Francie Nolan est une fillette pauvre du quartier de Brookyn du début du XXe siècle. Dans ce quartier misérable, qui accueille essentiellement des immigrés de première génération , la pauvreté et l'inculture sont les choses les mieux partagées. Francie n'échappe pas à la faim, au froid, au travail que ce soit pour gagner les cinq sous de bonbons enfant ou pour payer ses cours plus grande. Pourtant chez les Nolan, la misère semble à peine triste. Si le père, de souche irlandaise et alcoolique, a du mal à travailler et rapporter de l'argent, il apporte une touche de gaité, de beauté, par ses chants, par son allure et il a même un certain souci de ce que doit faire un père avec ses enfants. La mère, elle, est le pilier de cette famille, celle à qui incombe de travailler, nourrir, loger et garder la tête haute. Elle est moins fantaisiste que son époux et plus proche de son fils que de sa fille mais elle a un projet pour ses enfants, projet que sa mère lui a transmis, ses enfants doivent être éduqués plus qu'elle. L'espoir existe au travers des pages lues de la bible ou de Shakespeare , ou en déposant une pièce dans la cagnotte, il y aura des lendemains meilleurs. L'enfance de Francie s'écoule entre un père qu'elle admire, une mère qu'elle aide, l'école où elle apprend,la vie de la famille et celle du quartier, jusqu'à ce qu'elle sorte de Brooklyn pour aller travailler . Dans cet univers de quelques rues, elle va apprendre la rudesse des relations entre enfants, les mesquineries des adultes, la sexualité cachée, le pouvoir de l'argent et la notion de classe sociale. C'est un récit coloré car la famille de Francie, son père mais tout autant ses tantes pimentent la vie trop sérieuse de cette petite fille , le quartier est fait de mille petit riens et l'on accompagne volontiers Francie .
          Lire la suite
          En lire moins
        • etautreshistoir Posté le 27 Avril 2017
          Très joli roman plein de sensibilité.
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.