Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073259
Code sériel : 5431
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Le passé

Aurélie TRONCHET (Traducteur)
Date de parution : 04/04/2019
Que reste-t-il de nos amours ? Tessa Hadley signe une brillante comédie de mœurs dans la campagne anglaise.
Trois soeurs et un frère se retrouvent dans la maison de leurs grands-parents, à Kington, en Angleterre, pour quelques longues semaines d'été. L'endroit est plein des souvenirs de leur enfance et de leur passé mais ils envisagent de le vendre. Sous une surface idyllique, les tensions se font peu à... Trois soeurs et un frère se retrouvent dans la maison de leurs grands-parents, à Kington, en Angleterre, pour quelques longues semaines d'été. L'endroit est plein des souvenirs de leur enfance et de leur passé mais ils envisagent de le vendre. Sous une surface idyllique, les tensions se font peu à peu sentir : les invités sont perçus comme des intrus, les enfants découvrent un secret effrayant les emportant dans un jeu dangereux, la passion surgit là où on ne l'attendait pas, perturbant l'équilibre familial. Un certain mode de vie - bourgeois, cultivé, ritualisé, anglican - touche à son inévitable fin.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073259
Code sériel : 5431
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Trois sœurs et un frère se retrouvent dans la maison de leurs grands-parents pour quelques semaines de vacances. Cette maison les liant à leur enfance va probablement être vendue. Les complicités, les manies des uns et des autres refont surface. Les jalousies secrètes réapparaissent, la passion surgit où on ne l'attendait pas, les petites histoires du passé ont une influence sur le présent et les caractères des personnages. Le passé nous laisse entrevoir la tristesse du changement, mais tout n'était peut-être pas mieux avant... Tessa Hadley de son écriture légère et mélancolique nous entraîne irrésistiblement vers la fin d'un certain mode de vie.
Céline / Librairie Madison

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sabine59 Posté le 20 Août 2019
    Entrez dans ce cottage anglais, personnage à part entière du roman. Découvrez ses occupants temporaires, pour trois semaines en été... Un frère et ses trois soeurs s'y retrouvent pour décider s'ils vendent ou pas cette maison de famille où ils reviennent de temps en temps mais qui nécessiterait des travaux de rénovation. Maison qui se lézarde, tout comme les êtres... L'auteure a l'art de l'introspection et beaucoup de finesse psychologique. Elle arrive à nous faire entrer dans les pensées, les rêves, les déceptions de ses personnages: la fantasque Alice, la torturée Harriet, la pragmatique Fran et le philosophe Roland. Autour de cette fratrie , soudée par un drame du passé, évoluent d'autres protagonistes: les enfants de Fran, dont elle rend à merveille les codes , la complicité, et Molly, 16 ans , fille de Roland, ainsi que Kasim, beau-fils d'Alice. Néanmoins, j'ai trouvé frustrant de passer de l'un à l'autre des personnages, et la partie centrale qui raconte un pan de vie de la mère de cette fratrie aurait dû être plus développée. Mais ce livre a un charme fou, entre nostalgie et dérision, entre passé et présent. Venez donc prendre une tasse de thé dans ce monde... Entrez dans ce cottage anglais, personnage à part entière du roman. Découvrez ses occupants temporaires, pour trois semaines en été... Un frère et ses trois soeurs s'y retrouvent pour décider s'ils vendent ou pas cette maison de famille où ils reviennent de temps en temps mais qui nécessiterait des travaux de rénovation. Maison qui se lézarde, tout comme les êtres... L'auteure a l'art de l'introspection et beaucoup de finesse psychologique. Elle arrive à nous faire entrer dans les pensées, les rêves, les déceptions de ses personnages: la fantasque Alice, la torturée Harriet, la pragmatique Fran et le philosophe Roland. Autour de cette fratrie , soudée par un drame du passé, évoluent d'autres protagonistes: les enfants de Fran, dont elle rend à merveille les codes , la complicité, et Molly, 16 ans , fille de Roland, ainsi que Kasim, beau-fils d'Alice. Néanmoins, j'ai trouvé frustrant de passer de l'un à l'autre des personnages, et la partie centrale qui raconte un pan de vie de la mère de cette fratrie aurait dû être plus développée. Mais ce livre a un charme fou, entre nostalgie et dérision, entre passé et présent. Venez donc prendre une tasse de thé dans ce monde anglican déclinant, dans ce cottage qui garde entre ses murs secrets et vies écoulées... Merci à Jean-François Lemoine, dont le ressenti m'a donné envie de lire ce roman!
    Lire la suite
    En lire moins
  • tynod Posté le 7 Août 2019
    Un récit familial en trois parties où s’ entremêlent le passé et le présent. Le charme de la campagne anglaise, la maison des souvenirs, les vacances en famille, l’ imaginaire de l’ enfance, les désirs inavoués, l’ amour, tous ces ingrédients sont réunis pour faire de ce roman , un vrai plaisir de lecture. À consommer sans modération, même si, parfois, la traduction est maladroite.
  • Swannblue Posté le 4 Août 2019
    Comme cecile70 ou jeanfrancoislemoine, je suis tombé sur ce livre un peu par hasard. Disons que je n’étais pas prédisposé à croiser la route de cette auteure anglaise. Le hasard a donc bien fait les choses en me faisant découvrir l’univers tout en finesse de Lady Hadley. Et comme j’adore l’Angleterre ... Je ne pouvais que succomber à cette fratrie (3 sœurs et 1 frère) qui se retrouve dans leur maison de famille de Brigton afin d’y passer « peut-être » leurs dernières vacances. Vont-ils garder cette maison ? En ont-ils les moyens ? L’envie ? Mais la question principale n’est pas là. Ou pas vraiment. La vie cabosse, change les gens. Harriet, Fran, Alice et Roland ont connu des fortunes diverses. Sentimentalement, professionnellement, personnellement... Que désirent-ils aujourd’hui ? Conserver cette vieille bâtisse campagnarde de Brigton ? Engager les lourds travaux nécessaires à sa survie ou passer à autre chose et continuer à s’éloigner petit à petit les uns des autres ? Tessa Hadley nous offre une peinture savoureuse de la middle-class anglaise. Le ton est juste, précis. Un délicieux moment.
  • SeAlLab Posté le 19 Juillet 2019
    Frère et sœurs se réunissent le temps de quelques semaines de vacances afin de décider du sort de la maison familiale, un presbytère niché au fin fond de la campagne anglaise, où le grand-père maternel exerçait son office. Chacun y va de ses petites confidences intérieures, remet son existence en question (quelques aller-retour entre passé et présent) ; mais la question et le pourquoi de leur réunion : s’accorder sur le devenir de la bâtisse (doivent-ils la garder ou la vendre ?)... J’ai trouvé le roman un peu longuet (bien qu’il ne le soit pas) et ne suis pas fâchée d’en avoir terminé la lecture.
  • MAPATOU Posté le 5 Juin 2019
    Beaucoup rêvent d’avoir une maison de vacances où toute la famille peut se retrouver. C’est le cas d’Alice, Harriet, Fran et leur frère Roland. Ils ont hérité de la maison de leurs grands-parents dans un petit coin isolé de la campagne anglaise. Ils sont attachés à cet endroit où ils ont des souvenirs d’enfance et reviennent régulièrement y passer leurs vacances avec conjoints et enfants. Cette année, toutefois les trois semaines prévues risquent d’être un peu différentes : il leur faut prendre une décision : vont-ils la vendre ou la garder alors que les frais d’entretien et de réparation sont élevés ? Et puis Roland, qui vient de se remarier, va enfin présenter à ses trois soeurs, sa nouvelle épouse Pilar, Argentine, et avocate à Londres. Cette dernière n’a pas du tout le même style de vie, ni même vestimentaire que ses belles-soeurs qui la perçoivent un peu comme une intruse dans leur vieille maison remplie de souvenirs. Car c’est surtout de celà qu’il s’agit dans « Le passé » : les souvenirs de leur fratrie, du couple formé par leurs parents, des règles de vie du grand-père qui était pasteur anglican, de la douceur de leur grand-mère, des moments passés à lire et... Beaucoup rêvent d’avoir une maison de vacances où toute la famille peut se retrouver. C’est le cas d’Alice, Harriet, Fran et leur frère Roland. Ils ont hérité de la maison de leurs grands-parents dans un petit coin isolé de la campagne anglaise. Ils sont attachés à cet endroit où ils ont des souvenirs d’enfance et reviennent régulièrement y passer leurs vacances avec conjoints et enfants. Cette année, toutefois les trois semaines prévues risquent d’être un peu différentes : il leur faut prendre une décision : vont-ils la vendre ou la garder alors que les frais d’entretien et de réparation sont élevés ? Et puis Roland, qui vient de se remarier, va enfin présenter à ses trois soeurs, sa nouvelle épouse Pilar, Argentine, et avocate à Londres. Cette dernière n’a pas du tout le même style de vie, ni même vestimentaire que ses belles-soeurs qui la perçoivent un peu comme une intruse dans leur vieille maison remplie de souvenirs. Car c’est surtout de celà qu’il s’agit dans « Le passé » : les souvenirs de leur fratrie, du couple formé par leurs parents, des règles de vie du grand-père qui était pasteur anglican, de la douceur de leur grand-mère, des moments passés à lire et ceux à parcourir la campagne avoisinante. Le lecteur ne peut que constater qu’inexorablement les liens entre eux se sont distendus une fois devenus adultes et qu’ils ignorent réellement les hauts et les bas des routes empruntées par chacun d’entre eux. D’où un grand sentiment de solitude même si la maison est remplie. Il faudra qu’un « drame psychologique » survienne pour rapprocher à nouveau les trois femmes, ressouder leurs liens et comprendre que rien ne dure jamais et que pour avancer, il faut savoir se délivrer du poids du passé. Il ne se passe pas grand-chose dans ce roman : pas d’action folle, pas d’intrigue mais de beaux portraits d’adultes remplis de questions et de doutes séjournant dans ce cottage peuplé d’objets, de livres, de lettres les ramenant à leur enfance. La lecture en est douce et tranquille…un peu comme la bruime tombant sur la campagne anglaise.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…