Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264072047
Code sériel : 5564
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
Les Altruistes
Olivier Deparis (traduit par)
Date de parution : 04/02/2021
Éditeurs :
10/18

Les Altruistes

Olivier Deparis (traduit par)
Date de parution : 04/02/2021
La famille Alter, drôle, névrosée, irrésistible, ressemble-t-elle à la vôtre? Venez vite le découvrir.
Arthur Alter a des problèmes. Professeur d’université médiocre, il ne peut plus payer son hypothèque et risque de perdre sa belle maison, et par la même occasion sa petite amie... Arthur Alter a des problèmes. Professeur d’université médiocre, il ne peut plus payer son hypothèque et risque de perdre sa belle maison, et par la même occasion sa petite amie plus jeune que lui. La solution ? L’argent… tout cet argent laissé par sa défunte femme, Francine, directement à ses... Arthur Alter a des problèmes. Professeur d’université médiocre, il ne peut plus payer son hypothèque et risque de perdre sa belle maison, et par la même occasion sa petite amie plus jeune que lui. La solution ? L’argent… tout cet argent laissé par sa défunte femme, Francine, directement à ses enfants, Ethan et Maggie, de jeunes adultes névrosés qui refusent aujourd’hui de lui parler. Sous prétexte d’une réconciliation maladroite, Arthur les invite chez lui pour les convaincre de le renflouer. Mais il ouvre ainsi la boîte de Pandore, libérant des années de ressentiments et de souvenirs cuisants enterrés…

Avec un humour acéré, Andrew Ridker brosse le portrait attachant d'un clan qui nous ressemble, au cœur d'une Amérique vacillante mais irrésistible.

« Entre bonheurs et déchirements, remords et pardons, les méandres de la vie de famille sont dépeints avec un mélange de tendresse et d’humour noir dévastateur. » Lire
« Andrew Ridker se penche avec intelligence sur l’individualisme et l’extrême importance accordée à la réussite au cœur de l’Amérique contemporaine pour mieux saisir ses paradoxes. » Transfuge

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Olivier Deparis
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264072047
Code sériel : 5564
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Oceandre Posté le 13 Mars 2022
    C’est un livre sympathique, une histoire familiale un peu torturée, avec des personnages névrosés tous à leur manière ! Tantôt drôle tantôt dramatique, le rythme et le voyage entre les deux genres sème un peu le lecteur… L’humour américain m’a rappellé à quel point cela occasionnait des blagues un peu alambiquées, surtout lorsqu’on manque de culture américaine… cependant on se fait vite a cette gymnastique humoristique Cependant on a quand même plaisir à suivre cette retrouvaille familiale triviale ponctuée par des allers retours dans le passé de chaque protagonistes, qui nous servent à mesurer l’étendu des dégâts dans cette famille un peu loufoque, mais dramatiquement commune… Derrière une apparence purement humoristique, il y a une sincère dénonciation de la figure masculine toxique par son égoïsme dans la famille. En effet, un père sans réelle méchanceté ou volonté de nuire peut être la source de traumatismes mineurs enfantins se répercutant fondamentalement dans la vie des enfants de ce dernier. C’est un livre beaucoup plus fin que l’on ne peut le croire ! Et féministe aussi, quand on y réfléchi.
  • Nadouch Posté le 20 Novembre 2021
    Portrait d'une famille américaine standard, avec ses mensonges, ses deuils, ses aigreurs... Surtout quand il y a un héritage en jeu ! Francine, la mère, récemment décédée, a vite été remplacée par une maîtresse. Les enfants, adultes, s'échinent à rater leur vie, tandis que leur père veut absolument les réunir pour récupérer un peu d'argent... Caustique, grinçant, ce roman est agréable à lire mais sera sans doute vite oublié. C'est néanmoins un bon moment de lecture, merci à Netgalley pour cette découverte !
  • celinedr Posté le 28 Octobre 2021
    Un roman de littérature américaine comme je les aime. Dès les premières lignes, on retrouve cette ambiance si particulière propre aux grands romans urbains américains. A croire que les personnages (névrosés) de la côte est me fascinent. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que j’en arrive à ce constat…Je l’avoue : si, en littérature américaine, j’apprécie les romans qui font les louanges des grands espaces, ma préférence va vers les histoires aux dimensions sociales contemporaines qui ont pour décor la côte est. Il y a ce » je ne sais quoi » qui fait que je suis « team est « , incontestablement. Dans Les Altruistes, les protagonistes se posent tout un tas de questions sur leur avenir et le sens qu’ils veulent lui donner. Immanquablement, je m’interroge à mon tour. Et j’adore ça. Un roman qui pousse à réfléchir pendant sa lecture puis une fois le livre refermé. Chez les Alter ( petit jeu de mots !), il y a les altruistes et… les égocentriques. Il y a ceux qui ne jurent que par le paraitre : belle maison dans un quartier cossu, université composée d’élites, poste à responsabilités. Puis, il y a ceux qui veulent être et non... Un roman de littérature américaine comme je les aime. Dès les premières lignes, on retrouve cette ambiance si particulière propre aux grands romans urbains américains. A croire que les personnages (névrosés) de la côte est me fascinent. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que j’en arrive à ce constat…Je l’avoue : si, en littérature américaine, j’apprécie les romans qui font les louanges des grands espaces, ma préférence va vers les histoires aux dimensions sociales contemporaines qui ont pour décor la côte est. Il y a ce » je ne sais quoi » qui fait que je suis « team est « , incontestablement. Dans Les Altruistes, les protagonistes se posent tout un tas de questions sur leur avenir et le sens qu’ils veulent lui donner. Immanquablement, je m’interroge à mon tour. Et j’adore ça. Un roman qui pousse à réfléchir pendant sa lecture puis une fois le livre refermé. Chez les Alter ( petit jeu de mots !), il y a les altruistes et… les égocentriques. Il y a ceux qui ne jurent que par le paraitre : belle maison dans un quartier cossu, université composée d’élites, poste à responsabilités. Puis, il y a ceux qui veulent être et non pas avoir. Etre utile, être heureux, être en accord avec eux-mêmes et faire fi des codes (quasi) imposés par la société. Un style simple et sans fioriture qui ne manque pourtant pas de subtilités pour quiconque sait lire entre les lignes. Andrew Ridker nous livre le portrait de cette famille avec beaucoup d’humour et de réalisme. Les personnages, non sans failles, se cherchent, avancent à tâtons. Son créateur ne les épargne pas. Un auteur très prometteur. L’atmosphère de ce roman m’a rappelé celle de grands noms de la littérature américaine.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sweetie Posté le 14 Juin 2021
    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les ressorts familiaux et que vous n’avez jamais osé demander. Andrew Ridker, dans son premier roman, décortique pour vous les courants profonds qui parcourent une famille ordinaire américaine : Arthur, le père, Francine, la mère et leurs deux enfants Ethan et Maggie. Sur une vingtaine d’années les vies maritale, professionnelle, scolaire et amoureuse des Alter se déploient dans un récit magnifiquement rendu, sans longueur, aux dialogues savoureux parcourus de touches d’humour, de tendresse et de férocité à l’occasion. Le style littéraire de l’auteur m’a beaucoup plu, une écriture riche et simple à la fois, exposant le propos sans ennuyer une seule seconde. Ce qui se conçoit bien s’exprime aisément : la traduction en a visiblement bénéficié. J’accorde donc cinq étoiles pour ce roman d’une vérité implacable, véritable bijou de concision sur un thème maintes fois traité mais qui dépasse ici tous les autres déjà lus.
  • Christine1973 Posté le 23 Mai 2021
    Très bon roman qui vous plonge dans une histoire de famille américaine: un père endetté, un fils new-yorkais gay et paumé et une fille pertinente, engagée et consciente. La mère les a quittés quelques années plus tôt, emportée par un cancer, quelques années avant des retrouvailles organisées par le père. Les personnages sont très bien décrits et on s’attache à leurs existences et relations familiales complexes et pourtant si communes à beaucoup de familles.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !