Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264074515
Code sériel : 5467
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Les heures rouges

Anne Rabinovitch (Traducteur)
Date de parution : 14/08/2019
Dans un futur très proche où les droits des femmes sont menacés, quatre destins croisés.
 
États-Unis, demain. L'avortement est interdit, l'adoption et la PMA pour les femmes seules ou en couple, sur le point de l'être aussi. Non loin de Salem, sur la côte Ouest, il y a Ro, célibataire, aux prises avec la biographie d'une exploratrice islandaise du xixe siècle, qui tente de concevoir... États-Unis, demain. L'avortement est interdit, l'adoption et la PMA pour les femmes seules ou en couple, sur le point de l'être aussi. Non loin de Salem, sur la côte Ouest, il y a Ro, célibataire, aux prises avec la biographie d'une exploratrice islandaise du xixe siècle, qui tente de concevoir un enfant grâce à un don de sperme ; Susan, lasse de sa vie de mère au foyer et de la banalité des jours qui passent ; la jeune Mattie, née sous X, qui se rêve scientifique, libre, brillante. Et il y a Gin. Gin la guérisseuse, la marginale, qui vit dans la forêt au milieu de ses animaux. Gin à laquelle les hommes ont décidé de tenir un procès en sorcellerie parce qu'elle a eu le malheur de vouloir venir en aide à ses semblables… À Salem, à l'aube d'une nouvelle ère, ces quatre femmes voient leur destin se lier.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264074515
Code sériel : 5467
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • clemsud1 Posté le 26 Septembre 2020
    Très gros coup de cœur 💖 . Récit de plusieurs destins de femmes différentes dont on devine au fur et mesure du roman les liens qui les unissent . Elles ont toutes faits des choix différents, lourds de conséquences vis à vis de leurs places dans la société et aux yeux des gens ( ce qui possiblement est là même chose ). On peut choisir de vivre sa féminité comme on le souhaite, tel Gin, mais au prix d’une vie de paria incomprise. Ou alors de se soumettre complètement à la bien-pensance et accepter d’être malheureuse mais avec une famille, une maison et un mari que l’on n’aime pas. Ou encore d’être celle qui se trouve entre les deux, et qui cherche à s’affranchir des diktats de la société , mais pas à n’importe quel prix. bien sûr les possibilités sont infinies, mais ici Leni Zumas décide d’aborder le sujet de la féminité aux travers de 5 femmes qui vont être confrontées à la rapide mise en vigueur d’une nouvelle loi interdisant l’avortement, l’adoption et la PMA pour les femmes seules . Un roman à la fois très critique sur la société américaine qui ne laisse envisager aux femmes qu’une sorte de maternité, réfutant ou même... Très gros coup de cœur 💖 . Récit de plusieurs destins de femmes différentes dont on devine au fur et mesure du roman les liens qui les unissent . Elles ont toutes faits des choix différents, lourds de conséquences vis à vis de leurs places dans la société et aux yeux des gens ( ce qui possiblement est là même chose ). On peut choisir de vivre sa féminité comme on le souhaite, tel Gin, mais au prix d’une vie de paria incomprise. Ou alors de se soumettre complètement à la bien-pensance et accepter d’être malheureuse mais avec une famille, une maison et un mari que l’on n’aime pas. Ou encore d’être celle qui se trouve entre les deux, et qui cherche à s’affranchir des diktats de la société , mais pas à n’importe quel prix. bien sûr les possibilités sont infinies, mais ici Leni Zumas décide d’aborder le sujet de la féminité aux travers de 5 femmes qui vont être confrontées à la rapide mise en vigueur d’une nouvelle loi interdisant l’avortement, l’adoption et la PMA pour les femmes seules . Un roman à la fois très critique sur la société américaine qui ne laisse envisager aux femmes qu’une sorte de maternité, réfutant ou même interdisant toutes les autres . Il y a beaucoup de colère (saine colère ) dans ce livre et comme je l’ai lu moi, cette colère sert si elle se transforme en militantisme Et une des choses que je retiens de ce livre : là pouvoir de la sororité. s’entraider et se soutenir ( entre femmes, mais pas que ) c’est souvent la solution à beaucoup de problèmes . On se retrouve dans chacune des ces femmes, toutes déterminées ( consciemment ou non ) à s’affranchir de la condition qui leur est destinée . C’est un roman à la fois prophétique, poétique et très lucide que je recommande énormément si le sujet vous intéresse.
    Lire la suite
    En lire moins
  • yoshi73 Posté le 13 Septembre 2020
    Voilà un livre que j'ai dévoré. L'histoire prend place dans une Amérique où l'avortement est devenu illégal. La procréation médicale assistée et l'adoption vont devenir exclusivement réservées aux couples mariés dans quelques semaines. Dans ce contexte, Leni Zumas, dresse le portrait de quatre femmes qui sont impactées par cette législation. Les personnages sont fouillés, ils ont une réelle densité. J'ai particulièrement aimé le personnage de Ro. Cette professeure qui enseigne à ses élèves de penser par eux-mêmes et de toujours avoir leur liberté de choix. Un principe qu'elle va devoir mettre en application lorsque le choix d'une de ses élèves n'est pas celui qu'elle aimerait lui voir prendre. Une petite galerie de femmes, différentes, mais qui aspirent toutes à la même chose : la liberté ! C'est une belle découverte que ce roman !
  • mathildecotton38 Posté le 5 Juin 2020
    Une dystopie très légère ( pour le côté science fiction). Aux Etats-Unis, dans un futur très proche, les libertés des femmes sont menacées par des décisions puritaines. On suit quatre femmes dont les existences sont liées : une mère de famille en burn out, une adolescente enceinte, une enseignante quadra et célibataire qui voudrait un enfant et une marginale un peu guérisseuse. Le tout entrecoupé par l'évocation de la vie d'une exploratrice nordique au XIXe, sujet du livre de l'enseignante. J'ai beaucoup beaucoup aimé ce roman dont le propos est en apparence simple et quotidien.
  • Yzou Posté le 17 Avril 2020
    Dans un petit village de l’Oregon, non loin de Salem, nous suivons l’histoire de 4 femmes : - Roberta, la quarantaine, prof célibataire qui rêve de pouvoir devenir maman solo par le biais de la PMA. Elle rêve également de publier la biographie d’une exploratrice islandaise du XIXe siècle dont les extraits viendront agrémenter ce roman. - Gin, recluse dans les bois, que les femmes viennent consulter pour obtenir des remèdes à base de plantes et dont les rumeurs disent qu’elle est une sorcière. - Susan, mère au foyer, dont le couple part à vau-l’eau et qui songe à changer de vie. - Mathilda, enfant adoptée, élève de Roberta, qui subit une grossesse non désirée. Ces femmes se connaissent, se côtoient au quotidien ou ont un passé commun. Leurs destins vont se retrouver liés par des problématiques relatives à leur condition de femmes. Dans ce roman, l’avortement est interdit aux Etats-Unis depuis deux ans et dans quelques semaines l’accès aux PMA le sera également pour les femmes célibataires. Il n’est donc pas difficile de deviner que le roman va traiter des questions d’avortement, de PMA, du mariage comme modèle familial ou encore de l’adoption. J’avais très envie de lire ce roman car... Dans un petit village de l’Oregon, non loin de Salem, nous suivons l’histoire de 4 femmes : - Roberta, la quarantaine, prof célibataire qui rêve de pouvoir devenir maman solo par le biais de la PMA. Elle rêve également de publier la biographie d’une exploratrice islandaise du XIXe siècle dont les extraits viendront agrémenter ce roman. - Gin, recluse dans les bois, que les femmes viennent consulter pour obtenir des remèdes à base de plantes et dont les rumeurs disent qu’elle est une sorcière. - Susan, mère au foyer, dont le couple part à vau-l’eau et qui songe à changer de vie. - Mathilda, enfant adoptée, élève de Roberta, qui subit une grossesse non désirée. Ces femmes se connaissent, se côtoient au quotidien ou ont un passé commun. Leurs destins vont se retrouver liés par des problématiques relatives à leur condition de femmes. Dans ce roman, l’avortement est interdit aux Etats-Unis depuis deux ans et dans quelques semaines l’accès aux PMA le sera également pour les femmes célibataires. Il n’est donc pas difficile de deviner que le roman va traiter des questions d’avortement, de PMA, du mariage comme modèle familial ou encore de l’adoption. J’avais très envie de lire ce roman car j’avais lu qu’il était dans la lignée de La Servante Ecarlate et autres dystopies féministes. Alors certes, réduire les droits des femmes dans un futur plus ou moins proche classe ce roman dans les dystopies mais je n’y ai pas trouvé de réel engagement ou de critique acerbe. C’est un agréable roman de femmes qui mêle leurs récits de vie et leurs combats. Par contre pour la dystopie, mouais bof. Il aurait tout aussi bien pu se passer à notre époque car, aujourd’hui aux Etats-Unis et alors même que les lois le permettent, les difficultés qu’elles rencontrent peuvent être tout autant de réels problèmes que dans un futur dystopique sans aucune originalité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LaGeekosophe Posté le 31 Janvier 2020
    J'avais un peu peur de tomber sur un ersatz de La servante écarlate mais non ! Si les thèmes sont similaires : aliénation de la femme à sa biologie, la multiplication des points de vue permet de construire le portrait saisissant d'une société dystopique en proie avec ses contradictions. Le ton choisi est très réaliste, ce qui renforce les aspects douloureux de ces destins croisés. Leni Zumas a un talent indéniable pour construire des histoires humaines crédibles. Coup de coeur pour le touchant personnage de Ro.

les contenus multimédias

Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !