Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266315302
Code sériel : 7304
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm
Les Noces de la Renarde
Date de parution : 11/03/2021
Éditeurs :
Pocket

Les Noces de la Renarde

Date de parution : 11/03/2021
Plongez dans les légendes merveilleuses et cruelles du folklore japonais… 
1467, Japon. Hikari, une kitsune, vit avec ses sœurs dans une forêt peuplée de petits dieux. Fascinée par les humains, la mystérieuse jeune femme s’intéresse de près aux villageois installés... 1467, Japon. Hikari, une kitsune, vit avec ses sœurs dans une forêt peuplée de petits dieux. Fascinée par les humains, la mystérieuse jeune femme s’intéresse de près aux villageois installés au pied de la montagne, et surtout à Jun, l’un des bûcherons. Mais le contact avec les hommes est formellement... 1467, Japon. Hikari, une kitsune, vit avec ses sœurs dans une forêt peuplée de petits dieux. Fascinée par les humains, la mystérieuse jeune femme s’intéresse de près aux villageois installés au pied de la montagne, et surtout à Jun, l’un des bûcherons. Mais le contact avec les hommes est formellement interdit par son clan...
2016, Tokyo. Mina a le pouvoir de voir et de côtoyer les esprits et monstres du folklore japonais. Solitaire à cause de ce don qu’elle doit cacher à tous, la jeune fille ne se sent pas à sa place dans la société. Jusqu’au jour où un esprit tente de s’introduire dans ses rêves et que sa camarade Natsume l’entraîne dans une chasse au démon à travers la capitale...
Deux univers se croisent, deux destins s’entremêlent, entre quête d’identité et désir d’émancipation.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266315302
Code sériel : 7304
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Voilà une superbe histoire, entre roman policier et roman fantastique ! Des personnages complexes, forts et attachants dans une intrigue finement menée pour vous faire découvrir une partie du folklore japonais. » Librairie Decitre Levallois-Perret
Librairie Decitre Levallois-Perret

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ArtIsa Posté le 3 Mai 2022
    Deux histoires qui se rejoignent, des paysages dans lesquels l’auteur nous emporte pour découvrir un dénouement….non mais je ne vais pas tout vous dire ! ;) Ce livre ce lit chaque histoires sont propres à elles-mêmes mais nous fait vite comprendre leurs importances. Je vous invite à y jeter un coup d’œil, ce livre se lit bien (simple dans les mots).
  • Kipouille Posté le 24 Mars 2022
    Ce livre est pour moi, une très agréable surprise ! Je le trouve très bien écrit, l'histoire est vraiment captivante. On se retrouve plonger entre deux mondes, le passé chargé de légendes et de divinité et le présent, un peu plus sobre et où pourtant il plane un certain surnaturel. Je me suis rapidement retrouvée happée par cette histoire où l'on ne peut s'empêcher de se demander quels liens ont ces deux époques lointaines. Les personnages sont attachants et très bien construits, j'ai adoré cette lecture !
  • Elby Posté le 11 Mars 2022
    Une plongée dans le folklore japonais parfaitement délicieuse ! Nous sommes face à deux histoires croisées, deux époques reliées par les yokaïs. Si dans certains livres, ces deux histoires croisées sont plus tirées par les cheveux que reliées par un fil, dans les Noces de la Renarde, tout s'explique et se justifie naturellement. Mina et Hikari vont se dévoiler devant vos yeux ébahis, et on parlera même de grandir, voir de s'émanciper. L'ambiance est juste parfaite : les descriptions du monde des morts de notre époque fait froid dans le dos : elle sont très visuelles. Par les yeux de Mina, nous levons le voile et apercevons l'autre monde, celui des esprits, des prières et des choses cachées. Et c'est délectable. Quant à l'atmosphère du siècle passé... J'ai encore ces superbes images de la forêt devant les yeux et elles vont y rester longtemps encore. Un roman magique, tout en mystère, en poésie et en subtilités, au même titre que la couverture, qui, cette fois, est en parfait accord avec le texte !
  • Golthlay Posté le 15 Février 2022
    Quand tu veux t’intéresser au folklore japonais il y a plusieurs façon de faire. Personnellement, après avoir exploré quelques films des studios Ghibli, apprécié la parenthèse Fairest sur Raiponce (non ce n'est pas incompatible foncez!) et débuté une initiation manga avec Death Note, quoi de plus logique pour un lecteur acharné que de se lancer sur la piste romanesque ? Ainsi, lors d'une expédition dans les dédales tortueux des rayonnages de mon espace culturel favori, je me suis retrouvé subitement attiré par « Les Noces de la Renarde ». Sorti en 2019 chez Scrinéo, l’œuvre de Floriane Soulas m'a d'abord attiré par sa magnifique couverture illustré par Aurélien Police. A l'image du roman, la couverture oscille brumeusement entre mythologie et modernité pour le plus grand plaisir des yeux. Il s'agit du deuxième roman de l'autrice et je doit dire qu'après l'avoir lu j'irais sans aucune hésitation me lancer sur son premier : « Rouille » ! Bien passons maintenant au cœur du sujet. De quoi ça parle ? Le premier point de départ se situe en 1467 au cœur d'une forêt pleine de divinités et d'autres créatures mythologiques, on y trouve également un village d'hommes et un clan de kitsunes. La... Quand tu veux t’intéresser au folklore japonais il y a plusieurs façon de faire. Personnellement, après avoir exploré quelques films des studios Ghibli, apprécié la parenthèse Fairest sur Raiponce (non ce n'est pas incompatible foncez!) et débuté une initiation manga avec Death Note, quoi de plus logique pour un lecteur acharné que de se lancer sur la piste romanesque ? Ainsi, lors d'une expédition dans les dédales tortueux des rayonnages de mon espace culturel favori, je me suis retrouvé subitement attiré par « Les Noces de la Renarde ». Sorti en 2019 chez Scrinéo, l’œuvre de Floriane Soulas m'a d'abord attiré par sa magnifique couverture illustré par Aurélien Police. A l'image du roman, la couverture oscille brumeusement entre mythologie et modernité pour le plus grand plaisir des yeux. Il s'agit du deuxième roman de l'autrice et je doit dire qu'après l'avoir lu j'irais sans aucune hésitation me lancer sur son premier : « Rouille » ! Bien passons maintenant au cœur du sujet. De quoi ça parle ? Le premier point de départ se situe en 1467 au cœur d'une forêt pleine de divinités et d'autres créatures mythologiques, on y trouve également un village d'hommes et un clan de kitsunes. La curiosité mêlée d'une certaine indépendance de l'une de ces femme-renardes menace de la mettre au ban de son clan. Deuxième point de départ, Tokyo en 2016 où l'on suit Mina, une étudiante capable de voir et d’interagir avec fantômes et yokaïs en tout genre. Elle est entraînée dans une chasse au démon à travers la ville par une amie pour mettre fin aux meurtres de yokaïs qui prolifèrent et inquiètent la communauté des esprits de la ville. Deux points de départ donc, mais entre passé et présent, les pièces du puzzle s'assemblent au fil de la lecture pour former une histoire simple, douce et émouvante. Très agréable lecture, j'ai passé un excellent moment à me plonger dans ce monde qui mêle adroitement mythologie, religion, modernité, enquête et quête d'identité. Le mélange des genres est très équilibré et fonctionne parfaitement ! Le style d'écriture est à l'image de l'histoire : simple, efficace et magique. Je voudrais donc remercier l'autrice pour avoir réussi à parsemer d'étoiles une simple forêt, effervescence d'une ville, la sérénité d'un temple et d'avoir magnifié la notion d'amour et de famille. Je retiendrai tout de même quelques petits MAIS parce que je pinaille. A ces quelques petits défauts prêts j'aurais pu ressentir l'implication émotionnelle que j'ai lorsque je lis « Enchantement » d'Orson Scott Card ! L'histoire aurait gagné à développer un peu plus son bad guy dont les motivations, malgré quelques paragraphes explicatifs, restent relativement simples en comparaison avec sa virulence. Je regrette également un troisième acte quelque peu expéditif. L'histoire prends son temps tout le long du livre, le rythme est lent mais on ne le voit pas passer (ce sont les meilleurs ceux-là!!), la fin paraît donc quelque peut précipitée. Et.... Bah c'est tout ! Je n'ai pas grand chose à ajouter, malgré ces quelques points noirs ce livre est génial, je l'ai dévoré en quelques jours, foncez !!
    Lire la suite
    En lire moins
  • AlexiaHenricksen Posté le 9 Février 2022
    Une histoire touchante ! L'Asie et plus particulièrement le Japon m'intriguent depuis des années. J'y porte un intérêt certain et je suis ravie de voyager dans ces contrés lointaines par ma lecture. Ici, Floriane Soulas nous fait découvrir, avec une plume douce et fluide, le monde des yokaïs. Nous suivons une histoire à deux rythmes: la première au XVe siècle et la seconde en 2016. Nous découvrons un clan de kitsune et une jeune lycéenne capable de voir les esprits. Quel est le rapport entre les deux, vous me direz? Il faut attendre la fin du roman pour le savoir. Mais l'auteure laisse des indices ici et là, pour que le lecteur puisse s'en emparer. La kitsune vit avec ses soeurs. Cependant, elle est attirée par le monde des humains. Lorsque les bûcherons assistent à un mariage des esprits, elle aide Jun à s'échapper. Elle doit alors prêter serment et le tuer... Mina, une jeune lycéenne, timide, voit les morts et les esprits. Ses rêves sont hantés par un démon, elle dépérit peu à peu. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Natsume, qui la convainc de l'aider dans une chasse au démon à travers Tokyo. Si je dois être honnête, j'ai préféré la... Une histoire touchante ! L'Asie et plus particulièrement le Japon m'intriguent depuis des années. J'y porte un intérêt certain et je suis ravie de voyager dans ces contrés lointaines par ma lecture. Ici, Floriane Soulas nous fait découvrir, avec une plume douce et fluide, le monde des yokaïs. Nous suivons une histoire à deux rythmes: la première au XVe siècle et la seconde en 2016. Nous découvrons un clan de kitsune et une jeune lycéenne capable de voir les esprits. Quel est le rapport entre les deux, vous me direz? Il faut attendre la fin du roman pour le savoir. Mais l'auteure laisse des indices ici et là, pour que le lecteur puisse s'en emparer. La kitsune vit avec ses soeurs. Cependant, elle est attirée par le monde des humains. Lorsque les bûcherons assistent à un mariage des esprits, elle aide Jun à s'échapper. Elle doit alors prêter serment et le tuer... Mina, une jeune lycéenne, timide, voit les morts et les esprits. Ses rêves sont hantés par un démon, elle dépérit peu à peu. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Natsume, qui la convainc de l'aider dans une chasse au démon à travers Tokyo. Si je dois être honnête, j'ai préféré la partie plus contemporaine. Il m'a fallu un grand nombre de chapitres avant de réussir à rentrer dans l'histoire d'Hikari. J'ai trouvé que les aventures de Mina étaient bien plus trépidantes et pleines d'actions. J'ai beaucoup aimé la suivre et découvrir ses pouvoirs. Cependant, le récit d'Hikari m'a bouleversée. Sa souffrance et son amour étaient purs. Cependant, j'ai trouvé la fin un peu brute: j'en voulu en voir beaucoup plus ! J'ai réussi, au fil des pages, à m'attacher aux personnages et leur dire au revoir de cette manière m'a beaucoup frustrée. De plus, nous pouvons voir que l'auteure s'est très bien renseignée sur la mythologie japonaise et qu'elle a bien étudié les estampes du pays au soleil levant. En particulier pour la scène du mariage des esprits: j'avais l'impression de contempler une oeuvre du passé. En bref, un beau roman qui saurait ravir les amoureux du Japon et qui saura fait découvrir toute sa richesse aux néophytes.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.