Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073990
Code sériel : 5477
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm

Little Rock, 1957 : l'histoire des neuf lycéens noirs qui ont bouleversé l'Amérique

Collection : Domaine Français
Date de parution : 05/09/2019
4 septembre 1957, Little Rock, Arkansas, rentrée des classes sous le signe de la fin de la ségrégation scolaire. Les neuf enfants noirs inscrits au lycée jusque-là réservé aux seuls blancs sont encerclés par une foule hystérique.
La photographie de l'une des Neuf, Elizabeth Eckford, 15 ans, huée et insultée, fait la une des journaux le lendemain. L'Amérique est bouleversée. Commence alors un bras de fer qui oppose le gouverneur de l'Arkansas Orval Faubus au président des États-Unis Dwight Eisenhower. Thomas Snégaroff, spécialiste des États-Unis, est allé... La photographie de l'une des Neuf, Elizabeth Eckford, 15 ans, huée et insultée, fait la une des journaux le lendemain. L'Amérique est bouleversée. Commence alors un bras de fer qui oppose le gouverneur de l'Arkansas Orval Faubus au président des États-Unis Dwight Eisenhower. Thomas Snégaroff, spécialiste des États-Unis, est allé sur place pour enquêter sur cet épisode majeur de l'histoire de la lutte pour l'égalité des droits. Grâce à des témoignages inédits et des archives publiques exploitées pour la première fois, il nous livre un récit captivant et émouvant qui brosse un portrait de l'Amérique d'hier et d'aujourd'hui.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073990
Code sériel : 5477
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Il_voyage Posté le 8 Novembre 2020
    Comme beaucoup, je connaissais par bribes l'histoire des Neuf de Little Rock. Et par ailleurs, j'entends régulièrement - et plus encore ces dernières semaines - la voix de Thomas Snégaroff sur les antennes de Radio France, où il intervient en tant que spécialiste de l'histoire des Etats-Unis. L'actualité récente aux Etats-Unis et la présence de l'ouvrage dans ma PAL étaient donc une bonne occasion pour me plonger dans cette lecture. Ouvrage intéressant, passionnant à bien des égards. @Thomas Snégaroff décrit les rouages de cet événement fondateur dans l'histoire de l'Amérique contemporaine. Il le fait de manière très dynamique, s'attachant aux personnages, à leur quotidien. Non sans oublier de remettre les éléments en perspective. Un ouvrage vivant donc, comme le promet la quatrième de couverture, même si j'ai parfois regretté le ton parfois trop empathique, journalistique de l'auteur. Mais j'ai bien conscience que c'est parfois chez moi une déformation héritée de mes années étudiantes en fac d'histoire. Et ce ton a aussi le mérite de rendre vivante cette histoire, de nous la faire sentir proche et parfois, hélas, terriblement actuelle.
  • blandine5674 Posté le 8 Septembre 2020
    La critique de musaraneus, Kirzy et la photo de couverture m'ont donné envie de lire ce livre sur ce fait révoltant qui a eu lieu en 1957 dans l'Arkansas. 9 adolescents noirs qui résistent pour faire leurs entrées scolaires dans un établissement qui n'a vu que des blancs. Un gouverneur raciste qui refuse la loi et pousse la haine et la révolte pour les empêcher d'y entrer. le FBI enverra l'armée et chaque étudiant sera escorté en classe. Ce qu'ils vont subir des autres, qui ont le même âge qu'eux, est à peine croyable. Les proches les encourage au risque de représailles. Un certain Martin Luther King, encore peu connu, participera à la remise de diplômes. Un pan de l'histoire américaine vraiment peu glorieux à connaître et qui restera, pour moi, inoubliable.
  • JacquesYvesDepoix Posté le 9 Août 2020
    Croyez-moi quand je vous dis que ce livre est indispensable. Je l'ai trouvé par hasard au détour d'un rayon d'une librairie et l'ai acheté, m'intéressant à tout ce qui touche aux États-Unis. La photographie de couverture m'interpellait. Cette jeune fille noire, Elizabeth Eckford, manifestement très calme mais en mauvaise posture au milieu de filles blanches haineuses me parlait. Je me suis dit que j'allais lire ce livre pour m'informer de cette période de l'Histoire et en sortir plus savant. J'en suis sorti lessivé, en colère, incrédule, dépité, triste. Le livre est une claque. Il relate les évènements de Little Rock, en Arkansas, à la fin des années 50, au moment où des élèves noirs ont voulu intégrer une école jusque là fréquentée uniquement par les blancs. JAMAIS je ne m'étais imaginé à quel point cela avait été "difficile", pour tout dire absolument horrible pour ces jeunes qui ont enduré un calvaire sans nom. J'ai beaucoup de mal à comprendre comment des êtres humains peuvent à ce point être racistes et barbares. Mon dégoût est à la hauteur de leurs forfaits de l'époque envers ces étudiants noirs : infini. J'ai lu ce livre comme dans un tunnel, en fronçant les sourcils sans arrêt,... Croyez-moi quand je vous dis que ce livre est indispensable. Je l'ai trouvé par hasard au détour d'un rayon d'une librairie et l'ai acheté, m'intéressant à tout ce qui touche aux États-Unis. La photographie de couverture m'interpellait. Cette jeune fille noire, Elizabeth Eckford, manifestement très calme mais en mauvaise posture au milieu de filles blanches haineuses me parlait. Je me suis dit que j'allais lire ce livre pour m'informer de cette période de l'Histoire et en sortir plus savant. J'en suis sorti lessivé, en colère, incrédule, dépité, triste. Le livre est une claque. Il relate les évènements de Little Rock, en Arkansas, à la fin des années 50, au moment où des élèves noirs ont voulu intégrer une école jusque là fréquentée uniquement par les blancs. JAMAIS je ne m'étais imaginé à quel point cela avait été "difficile", pour tout dire absolument horrible pour ces jeunes qui ont enduré un calvaire sans nom. J'ai beaucoup de mal à comprendre comment des êtres humains peuvent à ce point être racistes et barbares. Mon dégoût est à la hauteur de leurs forfaits de l'époque envers ces étudiants noirs : infini. J'ai lu ce livre comme dans un tunnel, en fronçant les sourcils sans arrêt, avec des haut-le-coeur. Nous devons nous souvenir de cette Histoire, non pas pour la comparer à ce qui se passe aujourd'hui en France et ainsi vouloir éclairer des circonstances actuelles bien différentes. Nous devons en revanche lire ce livre pour nous rappeler que l'intolérance doit être combattue tout le temps et partout, qu'elle ne saurait exister sans qu'on la combatte et qu'il existe des gens courageux, pétris d'une volonté hors du commun qui ont vécu ou vivent des moments complexes, sur lesquels s'appuyer pour surnager nous-mêmes. Les "Neuf de Little Rock" forcent mon respect. Les extrêmes violences qu'ils ont endurées, je n'aurais pas pu les souffrir. Et je ne réalise pas encore bien. Thomas Snégaroff a écrit un livre ô combien nécessaire en ces temps où rien n'est encore gagné sur le front de la bêtise humaine en particulier, de la méchanceté et des intolérances en particulier. Il faut lire ce livre. Un averti en vaut deux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mathildecotton38 Posté le 29 Mai 2020
    Essai bouleversant sur la déségrégation scolaire dans le sud des États-Unis et plus particulièrement à Little Rock, Arkansas, en 1957. Les Africains-Américains n'avaient pas le droit de fréquenter les mêmes écoles que les blancs: ils devaient souvent faire des distances énormes pour avoir accès à des établissements bien moins équipés qui leur étaient réservés. En 1957, neuf adolescents obtiennent le droit de s'inscrire dans l'école publique de Little Rock, comme le montre la photo historique de la couverture, on comprend que l'obtention de ce droit est loin de signifier la fin de la ségrégation. Ce qu'ils auront encore à subir avant la fin de leur scolarité est innommable. Un livre à lire absolument : on imagine difficilement l'ampleur de la haine raciste. Sur la couverture, c'est la jeune Elizabeth Eckford, 15 ans. Elle vit toujours à Little Rock, Arkansas.
  • musaraneus Posté le 10 Février 2020
    4 Septembre 1957. Comme dans le reste de l’Amérique, c’est la rentrée des classes dans les lycées de Little Rock, Arkansas. Mais ce qui se prépare aujourd’hui n’a rien de banal : pour la première fois, neuf jeunes gens âgés de 14 à 16 ans, issus de la communauté africaine américaine, s’apprêtent à entrer à Central High school, école jusque-là réservée aux blancs. Une « intégration » qui ne se passera pas sans heurts... Voici l’histoire d’Elizabeth, Melba, Carlotta, Minnijean, Terrence, Jeferson, Gloria, Thelma et Ernest. Neuf enfants noirs qui, en revendiquant leur droit à l’éducation, renversèrent le cours de l’histoire. Thomas Snégaroff, journaliste spécialiste des États-Unis, revient sur un fait politique historique qui marqua durablement les esprits et fit avancer la déségrégation dans les états du sud. En tournant autour de son sujet pour en dérouler tous les aspects (historique, politique, sociologique...), il brosse le portrait d’une Amérique sudiste suprematiste, nostalgique de la confédération. Dans la communauté africaine américaine, les opinions diverges, car si on souhaite l’égalité et l’avancée des droits civiques, le lynchage terrible de 1927 est encore dans toutes les têtes. La peur s’invite. A raison, car devant les portes du lycée, une foule hostile, les visages tordues par la haine, crachant insultes et... 4 Septembre 1957. Comme dans le reste de l’Amérique, c’est la rentrée des classes dans les lycées de Little Rock, Arkansas. Mais ce qui se prépare aujourd’hui n’a rien de banal : pour la première fois, neuf jeunes gens âgés de 14 à 16 ans, issus de la communauté africaine américaine, s’apprêtent à entrer à Central High school, école jusque-là réservée aux blancs. Une « intégration » qui ne se passera pas sans heurts... Voici l’histoire d’Elizabeth, Melba, Carlotta, Minnijean, Terrence, Jeferson, Gloria, Thelma et Ernest. Neuf enfants noirs qui, en revendiquant leur droit à l’éducation, renversèrent le cours de l’histoire. Thomas Snégaroff, journaliste spécialiste des États-Unis, revient sur un fait politique historique qui marqua durablement les esprits et fit avancer la déségrégation dans les états du sud. En tournant autour de son sujet pour en dérouler tous les aspects (historique, politique, sociologique...), il brosse le portrait d’une Amérique sudiste suprematiste, nostalgique de la confédération. Dans la communauté africaine américaine, les opinions diverges, car si on souhaite l’égalité et l’avancée des droits civiques, le lynchage terrible de 1927 est encore dans toutes les têtes. La peur s’invite. A raison, car devant les portes du lycée, une foule hostile, les visages tordues par la haine, crachant insultes et menaces, attend ceux qu’on a surnommé « les neuf de Little Rock ». Mais c’est également le portrait d’une jeunesse noire fière, pleine d’espoir et d’ambitions, qui brava la haine de tout un état avec une dignité et un courage incroyable. Un récit glaçant mais très éclairant, qui m’a émue, révolté et vraiment captivé.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    16 livres qui racontent l'Amérique

    Si on vous dit Amérique, vous pensez grands espaces, road trip, mais aussi peut-être cinéma et New York City. Pays aussi fascinant que déroutant et dont la démesure ne cesse d'étonner, les États-Unis ont produit et produisent encore des écrivains de génie. Focus sur 16 livres - du roman à l'essai - qui chacun à leur manière racontent l'Amérique et ses habitants.

    Lire l'article