Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266293495
Code sériel : 6083
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 108 x 177 mm

Micromégas - l'ingénu

Date de parution : 29/04/2019
 LES GRANDS TEXTES DU XVIIIe SIÈCLE

« On m’a toujours appelé l’Ingénu [...] parce que je dis toujours naïvement ce que je pense, comme je fais tout ce que je veux. »
Venu du Canada, débarque sur nos côtes un jeune homme à l’humeur vagabonde. On s’émerveille de son bon sens et...
 LES GRANDS TEXTES DU XVIIIe SIÈCLE

« On m’a toujours appelé l’Ingénu [...] parce que je dis toujours naïvement ce que je pense, comme je fais tout ce que je veux. »
Venu du Canada, débarque sur nos côtes un jeune homme à l’humeur vagabonde. On s’émerveille de son bon sens et de son honnêteté, on le reconnaît bas-breton par miracle, on le convertit, on le baptise. Les malentendus ne font que commencer.
En France, tout surprend ce prétendu sauvage : nos usages, nos mœurs, nos idées.
Pour nous révéler nos ridicules et nos vices, dénoncer l’obscurantisme et l’oppression. Voltaire adopte le point de vue d’un témoin naïf et sagace. D’où ce perpétuel humour, ce style enchanteur et éclatant de gaieté.
 
@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266293495
Code sériel : 6083
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BazaR Posté le 27 Juin 2021
    Un petit bijou très synthétique et néanmoins très riche. Dans ce miniconte, Voltaire veut avant tout parler d'une expédition : celle de Maupertuis, vers les pôles afin d'effectuer des mesures de méridien qui prouveraient de manière éclatante la formidable puissance de la théorie de la gravitation d'Isaac Newton. En effet, la théorie prévoit que le globe terrestre n'est pas parfaitement sphérique mais aplati sur les pôles. L'aventure sera un succès et la théorie aussi. Je savais l'intérêt De Voltaire pour les sciences mais le niveau de connaissances qu'il distille ici m'a laissé pantois. A l'époque c'est un grand fan de Maupertuis (il finira par se brouiller avec lui à Berlin, jaloux de l'intérêt que lui portera Frédéric II de Prusse). L'auteur enveloppe son sujet dans un écrin de récit à la Jonathan Swift, mais avec une perspective inversée – c'est l'Étranger qui vient porter son regard sur l'Humain, à la mode de Montesquieu dans Les Lettres Persanes. Micromégas est donc un habitant d'une planète de l'étoile Sirius qui voyage beaucoup. En chemin il atteint Saturne où les habitants sont « très petits » à son échelle. Micromégas et un Saturnien partent ensemble vers la minuscule Terre où tout est de dimension minuscule. le Saturnien... Un petit bijou très synthétique et néanmoins très riche. Dans ce miniconte, Voltaire veut avant tout parler d'une expédition : celle de Maupertuis, vers les pôles afin d'effectuer des mesures de méridien qui prouveraient de manière éclatante la formidable puissance de la théorie de la gravitation d'Isaac Newton. En effet, la théorie prévoit que le globe terrestre n'est pas parfaitement sphérique mais aplati sur les pôles. L'aventure sera un succès et la théorie aussi. Je savais l'intérêt De Voltaire pour les sciences mais le niveau de connaissances qu'il distille ici m'a laissé pantois. A l'époque c'est un grand fan de Maupertuis (il finira par se brouiller avec lui à Berlin, jaloux de l'intérêt que lui portera Frédéric II de Prusse). L'auteur enveloppe son sujet dans un écrin de récit à la Jonathan Swift, mais avec une perspective inversée – c'est l'Étranger qui vient porter son regard sur l'Humain, à la mode de Montesquieu dans Les Lettres Persanes. Micromégas est donc un habitant d'une planète de l'étoile Sirius qui voyage beaucoup. En chemin il atteint Saturne où les habitants sont « très petits » à son échelle. Micromégas et un Saturnien partent ensemble vers la minuscule Terre où tout est de dimension minuscule. le Saturnien (appelé « le nain ») marche dans la Méditerranée de l'eau jusqu'à mi-jambe alors que l'Être de Sirius mouille à peine son talon. Il leur faut un « microscope » pour repérer les baleines. En cherchant ils finissent par tomber sur le navire de… Maupertuis. On entre alors dans une phase quelque peu philosophique où Voltaire égratigne à peu près tout le monde, gouvernants, guerriers, religieux et même savants. Il y a un petit côté chansonnier. Mais il est moins gentil avec les premiers qu'avec les derniers. Les deux étrangers font office de caisse de résonance par la surprise que les comportements humains provoquent chez eux. Il en ressort qu'il est préférable de faire office de relativisme dans notre appréhension d'un monde qui offre une diversité telle qu'un point point de vue tranché ne pourra jamais le saisir dans son ensemble Je trouve la fin un peu trop rapide, voire abrupte. Voltaire n'a pas pris le temps de mettre par écrit le départ de Micromégas ni du nain, ni ne leur a permis d'exprimer leur opinion sur les gens minuscules à la vie éphémère de cette boulette de terre et d'eau. Dommage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • JosEtPhine Posté le 20 Juin 2021
    L'Ingénu est un conte De Voltaire racontant l'histoire d'un huron, peuple vivant en Amérique, qui va vivre en France et vivre de bien drôles d'aventures. Drôles parce que les événements s'enchaînent tellement vite et de manière si extraordinaire que ça en devient improbable ! Mais ce n'est pas le point central de l'histoire. Ce qu'il faut retenir avec ce conte, c'est qu'il est important d'user de sa raison pour s'affranchir des préjugés. En effet, le huron va, au cours de ses aventures, porter un regard neuf sur le monde qui l'entoure et dénoncer les incohérences et injustices de la France de manière très franche et naïve (d'où le nom qu'on lui donne, l'ingénu). Grâce à la lecture, il va ensuite évoluer en une personne réfléchie, devenant un homme accompli qui critique le fanatisme et la monarchie. C'est donc un beau petit conte qui m'a plus plu pour le message qui est livré que pour l'histoire. Ainsi, on apprend qu'il faut savoir confronter ses pensées à ceux des autres (que ce soit en dialoguant ou en lisant) au nom de la tolérance et de la raison pour mieux comprendre le monde qui nous entoure, pour ne pas rester enfermé dans nos... L'Ingénu est un conte De Voltaire racontant l'histoire d'un huron, peuple vivant en Amérique, qui va vivre en France et vivre de bien drôles d'aventures. Drôles parce que les événements s'enchaînent tellement vite et de manière si extraordinaire que ça en devient improbable ! Mais ce n'est pas le point central de l'histoire. Ce qu'il faut retenir avec ce conte, c'est qu'il est important d'user de sa raison pour s'affranchir des préjugés. En effet, le huron va, au cours de ses aventures, porter un regard neuf sur le monde qui l'entoure et dénoncer les incohérences et injustices de la France de manière très franche et naïve (d'où le nom qu'on lui donne, l'ingénu). Grâce à la lecture, il va ensuite évoluer en une personne réfléchie, devenant un homme accompli qui critique le fanatisme et la monarchie. C'est donc un beau petit conte qui m'a plus plu pour le message qui est livré que pour l'histoire. Ainsi, on apprend qu'il faut savoir confronter ses pensées à ceux des autres (que ce soit en dialoguant ou en lisant) au nom de la tolérance et de la raison pour mieux comprendre le monde qui nous entoure, pour ne pas rester enfermé dans nos préjugés. Je vous le conseille si vous vous intéressez aux contes philosophiques ou à la période dans laquelle se déroule l'histoire (XVII ème siècle, au temps de Louis XIV)
    Lire la suite
    En lire moins
  • JosEtPhine Posté le 19 Juin 2021
    Je découvre Voltaire avec ce livre (ou plutôt ce conte) et je dois dire que c'est une bonne surprise ! Je précise que j'ai lu une édition commentée par Jean Goulemot, grâce à lui, j'ai pu en apprendre plus sur le contexte et la période sous laquelle Voltaire a écrit ce conte. Il y aussi des indications sur le message qui est livré. En tout cas, c'était très bien expliqué et les commentaires m'ont bien aidé à mieux comprendre l'histoire. On suit l'histoire de Micromégas, habitant de Sirius qui explore les différentes planètes après avoir été expédié de la sienne pour avoir publié un livre considéré comme hérétique. Il rencontre alors un habitant de Saturne et leur conversation est assez drôle dans le sens où ils se plaignent de ne vivre "que" quelques milliers d'années, de ne posséder "que" quelques dizaines de sens. On est bien les plus à plaindre dans cette histoire ! Et ensuite, ils vont parler à des habitants de la Terre. Ce livre est très intéressant : d'abord, le changement d'échelle m'a marqué parce que j'imaginais le Saturnien vraiment petit comparé au géant Sirien (et c'est le cas) même s'il est précisé qu'il mesure plusieurs dizaines... Je découvre Voltaire avec ce livre (ou plutôt ce conte) et je dois dire que c'est une bonne surprise ! Je précise que j'ai lu une édition commentée par Jean Goulemot, grâce à lui, j'ai pu en apprendre plus sur le contexte et la période sous laquelle Voltaire a écrit ce conte. Il y aussi des indications sur le message qui est livré. En tout cas, c'était très bien expliqué et les commentaires m'ont bien aidé à mieux comprendre l'histoire. On suit l'histoire de Micromégas, habitant de Sirius qui explore les différentes planètes après avoir été expédié de la sienne pour avoir publié un livre considéré comme hérétique. Il rencontre alors un habitant de Saturne et leur conversation est assez drôle dans le sens où ils se plaignent de ne vivre "que" quelques milliers d'années, de ne posséder "que" quelques dizaines de sens. On est bien les plus à plaindre dans cette histoire ! Et ensuite, ils vont parler à des habitants de la Terre. Ce livre est très intéressant : d'abord, le changement d'échelle m'a marqué parce que j'imaginais le Saturnien vraiment petit comparé au géant Sirien (et c'est le cas) même s'il est précisé qu'il mesure plusieurs dizaines de mètres. Mais je ne pouvais m'empêcher de l'imaginer très petit, même plus petit que nous ! Erreur parce qu'on se rend compte que les terriens sont vraiment minuscules pour eux, comme des insectes pourraient l'être pour nous et c'est à ce moment-là que mon cerveau a beugué et que j'imaginais le Saturnien beaucoup plus grand qu'auparavant (et je ne parle même pas du Sirien que j'ai un peu cessé de me représenter on va dire ou en tout cas, en beaucoup moins grand qu'avant x)). Il y a une leçon à tirer de ce petit détail : il faut faire preuve de relativisme culturel, dans cet exemple, on ne peut pas parler d'un grand absolu ou d'un petit absolu mais d'une personne grande ou petite par rapport à nous. Et là est toute la différence. Voltaire nous invite ainsi à relativiser et à ne pas chercher de vérité absolu parce que ça n'existe pas : il y a une vérité pour tout le monde. On comprend aussi qu'on ne doit pas se sentir supérieurs : ce n'est pas l'apparence qui compte, ce n'est pas parce qu'on est plus petit pour un autre qu'on n'en est pas moins intelligent et pourvu d'une pensée. Ce conte invite donc à la tolérance, au respect de l'autre et à l'importance du dialogue pour confronter nos idées et ainsi acquérir une plus grande ouverture d'esprit et une plus large vision du monde. Je recommande ce conte, très court mais très intéressant et qui en plus d'apporter un message sérieux, est écrit avec un peu d'humour (je pense notamment au Saturnien qui pense que la Terre est peuplée de baleines ou lorsqu'il snobe les terriens du fait de leur taille). Grâce à ce livre, je m'intéresse de plus en plus au siècle des Lumières et ne manquerai pas de lire d'autres livres de Voltaire et de cette période !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Serinnesery Posté le 10 Mai 2021
    Micromegas est l'un des deux géants célestes qui s'en va visiter la Terre. C'est un homme de sciences et il fait cette visite avec Sirius, un autre érudit. Ces deux géants intelligents ont des caractères très amusants et dérisoires avec une vision particulière des Hommes ! Qu'est ce que j'ai ri ! Il s'agit d'un conte philosophique de science fiction du siècle des Lumières, c'est l'un des premiers me semble t-il. Avec une forte critique de la société, de la religion, même de la science et de la philosophie, Voltaire engage une splendide réflexion sur l'homme. Tout simplement brillant ce Voltaire !
  • Mimyy Posté le 22 Mars 2021
    Bien..... Trois contes, deux motifs : le philosophe dans le monde, le bonheur par la philosophie. Voltaire, en ces trois œuvres maîtresses, allie la critique incisive et les fantaisies d'un imaginaire déconcertant. Après une étape sur Saturne où il se fait un compagnon de voyage, philosophe comme lui, Micromégas, habitant de Sirius, vient visiter la terre des hommes, « notre petite fourmilière » : occasion de péripéties nombreuses et de dialogues variés. Puis, à la fin du livre, les deux personnages reprennent leur voyage, on ne sait vers quelle destination. Le lecteur ne les accompagne plus. Il demeure aux côtés des Terriens, ses semblables.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    7 classiques de la littérature pour réfléchir

    Ils sont iconiques, et pour certains lecteurs, sont même indispensables à toute bonne bibliothèque qui se respecte. Et s'ils ne sont plus tout jeunes, les classiques de la littérature sont loin d'être démodés. de Voltaire à Mikhaïl Boulgakov, voici 7 oeuvres qui continuent de nous faire réfléchir et d'élargir notre vision du monde.

    Lire l'article