Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Mungo
Charles Bonnot (traduit par)
Date de parution : 04/01/2024
Éditeurs :
Pocket
Nouveauté

Mungo

Charles Bonnot (traduit par)
Date de parution : 04/01/2024
Le portrait d’un jeune homme solaire dans un monde empoisonné par la haine et l’intolérance.
James est catholique, et Mungo est protestant. Dans le Glasgow des années 1990, marqué par les guerres de gangs, les deux garçons devraient se haïr - pourtant, ils sont tombés... James est catholique, et Mungo est protestant. Dans le Glasgow des années 1990, marqué par les guerres de gangs, les deux garçons devraient se haïr - pourtant, ils sont tombés amoureux. Mungo doit travailler dur pour cacher son amour interdit, en particulier à son frère aîné, chef de gang brutal,... James est catholique, et Mungo est protestant. Dans le Glasgow des années 1990, marqué par les guerres de gangs, les deux garçons devraient se haïr - pourtant, ils sont tombés amoureux. Mungo doit travailler dur pour cacher son amour interdit, en particulier à son frère aîné, chef de gang brutal, prêt à tout pour défendre l'honneur de sa famille.
Lorsque sa mère découvre la vérité, elle décide de l'envoyer pour une partie de pêche au bord d'un lac, en compagnie de deux hommes au passé trouble, qui ont promis de faire de lui un homme, un vrai. Là, dans la solitude des forêts de l'Écosse profonde, Mungo va devoir apprendre à se battre pour survivre et gagner sa liberté.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266339070
Code sériel : 19239
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266339070
Code sériel : 19239
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une "thérapie de conversion" musclée dans le Glasgow des années 1990. »
Le Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CozyBulle 16/02/2024
    Un livre percutant, dont on se rappelle longtemps après l'avoir refermé. Certes il faut être prêt à être bousculé, à plonger dans cette réalité sombre et violente de l'Angleterre pauvre des années 90. Heureusement j'avais été prevenue que cette lecture pourrait être difficile. Je savais dans quoi j'embarquais. J'ai été servie, par contre surprise en bien sur la personnalité des personnages, au centre du roman, notamment celle de ce jeune Mungo. Un ange qui a été propulsé là comme par erreur, au milieu de l'enfer. Une âme emplie de douceur, de bienveillance et peut-être de naïveté au milieu de son quotidien plein de brutalité même au sein de sa famille. Plusieurs sujets lourds sont abordés, la pauvreté, la pédophilie, la délinquance, les affrontements entre religions, l'homosexualité qu'il faut absolument cacher, le choix de son destin malgré une vie programmée. Et aussi l'amour pur et simple. Je ne peux pas dire que c'est un coup de cœur car c'était plutôt un feel bad pour moi, cependant je dois reconnaître que ce livre m'a marqué, c'est une très belle écriture, des personnages bouleversants, j'avais envie de continuer ma lecture pour connaître son destin mais j'étais contente de le terminer et de passer à autre chose... Lu dans le cadre du #grandprixdeslecteurspocket2024Un livre percutant, dont on se rappelle longtemps après l'avoir refermé. Certes il faut être prêt à être bousculé, à plonger dans cette réalité sombre et violente de l'Angleterre pauvre des années 90. Heureusement j'avais été prevenue que cette lecture pourrait être difficile. Je savais dans quoi j'embarquais. J'ai été servie, par contre surprise en bien sur la personnalité des personnages, au centre du roman, notamment celle de ce jeune Mungo. Un ange qui a été propulsé là comme par erreur, au milieu de l'enfer. Une âme emplie de douceur, de bienveillance et peut-être de naïveté au milieu de son quotidien plein de brutalité même au sein de sa famille. Plusieurs sujets lourds sont abordés, la pauvreté, la pédophilie, la délinquance, les affrontements entre religions, l'homosexualité qu'il faut absolument cacher, le choix de son destin malgré une vie programmée. Et aussi l'amour pur et simple. Je ne peux pas dire que c'est un coup de cœur car c'était plutôt un feel bad pour moi, cependant je dois reconnaître que ce livre m'a marqué, c'est une très belle écriture, des personnages bouleversants, j'avais envie de continuer ma lecture pour connaître son destin mais j'étais contente de le terminer et de passer à...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Solitudelitteraire 09/02/2024
    Une lecture difficile, une immersion dans la ville de Glasgow, quartier de l'East End où vivent des familles rongés par le chômage, l'alcool, les violences intra familiales, le racisme, l'homophobie, sous une domination patriarcale sans pitié aucune. Les rues sont ravagées par les violences urbaines entre gang catholique et protestant au sein desquels "tout garçon doit être un homme". Au centre de cette lecture, il y a Mungo. Un môme de 14/15 ans. Il déborde d'amour et de gentillesse. Il lui suffit de sourire pour éclairer celle où celui qui le regarde. Un amour d'enfant sans condition envers sa mère. Un amour de frère soumit à ses aînés. Mungo, un enfant lumière qui a éclairé toutes les pages de ma lecture. Un récit poignant, déchirant, cruel, glauque, nauséabond, tragique ! Une histoire d'amour belle et lumineuse. Une fin quelque peu inattendue et où demeure une lumière désarmante d'amour ! Un roman qui se mérite, qui vous tient en haleine ou en apnée, qui vous retourne les tripes, qui vous tire les larmes. Un roman que j'ai balancé à l'autre bout de la piéce à la fin du chapitre 11 de colère et d'envie de meurtre ! Un roman coup de coeur.
  • Wobujo 30/01/2024
    Mungo. Young Mungo. Des les premières pages, on se balade entre deux périodes clés de l’adolescence du jeune Mungo. Au début, l’exercice est un peu dur et puis : wow. Dans ce roman Douglas Stuart nous décrit la beauté de l’insouciance d’un adolescent vivant à Glasgow dans les années 90 et la violence omniprésente de la classe ouvrière. Alcoolisme, guerre des gangs, viols, patriarcat, et j’en passe. Sombre image d’une société violente où le personnage principal n’est que douceur et amour. J’ai aimé me sentir Mungo. Ce jeune qui peut paraître fébrile mais, en allant plus loin, on se rend compte de sa force intérieure. Une force qui s’est imposée par sa position d’enfant de la classe ouvrière dans un monde qui ne semble être que violence et regrets. Et puis… il y a l’amour. L’amour qui permet à Mungo de s’affirmer… s’affirmer et reconnaître le bien du mal. Car oui, sans James, l’histoire de Mungo aurait été très différente et bien qu’homosexuel, le voyage avec St Christopher et Gallowgate aurait pu prendre une autre tournure… Par respect pour les chanceux qui n’ont pas encore lu le livre, je n’irai pas plus loin dans ma critique mais… je ne peux que vous recommander ce roman puissant, sombre et touchant ! Mungo. Young Mungo. Des les premières pages, on se balade entre deux périodes clés de l’adolescence du jeune Mungo. Au début, l’exercice est un peu dur et puis : wow. Dans ce roman Douglas Stuart nous décrit la beauté de l’insouciance d’un adolescent vivant à Glasgow dans les années 90 et la violence omniprésente de la classe ouvrière. Alcoolisme, guerre des gangs, viols, patriarcat, et j’en passe. Sombre image d’une société violente où le personnage principal n’est que douceur et amour. J’ai aimé me sentir Mungo. Ce jeune qui peut paraître fébrile mais, en allant plus loin, on se rend compte de sa force intérieure. Une force qui s’est imposée par sa position d’enfant de la classe ouvrière dans un monde qui ne semble être que violence et regrets. Et puis… il y a l’amour. L’amour qui permet à Mungo de s’affirmer… s’affirmer et reconnaître le bien du mal. Car oui, sans James, l’histoire de Mungo aurait été très différente et bien qu’homosexuel, le voyage avec St Christopher et Gallowgate aurait pu prendre une autre tournure… Par respect pour les chanceux qui n’ont pas encore lu le livre, je n’irai pas plus loin dans ma critique mais… je ne peux que...
    Lire la suite
    En lire moins
  • eliza_lit_ca 29/01/2024
    Lu grâce au grandprixdeslecteurspocket2024. Et le meilleur de la sélection jusqu'à présent. Magnifique, violent, grandiose, poignant, marquant, révoltant, bouleversant. Mungo est tout ça à la fois! Glasgow dans les années 90. Mungo, 15 ans, protestant, grandit entre sa mère alcoolique et souvent absente, Hamish l'aîné ultraviolent déjà père à 19 ans, et sa sœur Jodie qui pallie la défaillance maternelle et s'occupe comme elle peut de Mungo. Mais comment s'en sortir à 15 ans quand on est protestant et amoureux du jeune James, paumé aussi et catholique, dans un Glasgow sordide, en proie aux guerres de gang et aux virilités excessives et violentes.... Mungo, touchant, déjà amoché par le manque maternel, au milieu des fauves..... L'histoire est dense, dure et poisseuse. Elle est aussi magnifique avec cette écriture si visuelle qui raconte aussi bien les coups et les humiliations que la nature, les lochs écossais ou la mer grise. Une fois lu, Mungo fera partie de ces personnages impossibles à oublier.
  • Yasei 24/01/2024
    Quel roman bouleversant ! Écrit avec une intensité qui prend aux tripes, qui n’épargne rien et nous laisse KO. Mungo est un ado de 15 ans qui vit à Glasgow dans la précarité, entre sa grande soeur Jodie - protectrice et aimante -, « Mo-Maw » sa mère irresponsable et alcoolique, ainsi que son grand frère Hamish, caïd en chef hyper violent. L’histoire se déroule dans les nineties, mettant en avant les guerres de cités entre les cathos et les protestants, mais aussi le chômage qui sévit dans la ville. C’est au milieu de tout cela qu’essaie de grandir Mungo ; et tiraillé entre sa mère qu’il veut aimer malgré le mal qu’elle fait et son frère qui veut l’endurcir en l’impliquant dans ses méfaits, il a du mal à s’affirmer. Sa rencontre avec James - catholique - va lui ouvrir un espace de bonheur et lui faire vivre son premier amour, mais cette bulle qu’ils ont crée va être mise à mal par la peur, le poids de là où ils vivent étant trop lourd. Jusqu’à ce que la découverte de leur relation par Hamish fasse tout voler en éclat… Ce livre est une plongée dans la violence, dans ce que l’humain peut renfermer de laid, et ce jeune Mungo en est le contraste saisissant par sa douceur, son fond foncièrement bon, une nature qui va être salie, l’obligeant à aller à l’encontre de ce qu’il est et veut profondément, tant il est formaté par la crainte, le sens du devoir et la culpabilité. Pense à toi Mungo, aime-toi, émancipe-toi, personne ne le fera pour toi sinon… C’est ce qu’on voudrait lui souffler. Sublime et terrible état des lieux d’une jeunesse désenchantée. Quel roman bouleversant ! Écrit avec une intensité qui prend aux tripes, qui n’épargne rien et nous laisse KO. Mungo est un ado de 15 ans qui vit à Glasgow dans la précarité, entre sa grande soeur Jodie - protectrice et aimante -, « Mo-Maw » sa mère irresponsable et alcoolique, ainsi que son grand frère Hamish, caïd en chef hyper violent. L’histoire se déroule dans les nineties, mettant en avant les guerres de cités entre les cathos et les protestants, mais aussi le chômage qui sévit dans la ville. C’est au milieu de tout cela qu’essaie de grandir Mungo ; et tiraillé entre sa mère qu’il veut aimer malgré le mal qu’elle fait et son frère qui veut l’endurcir en l’impliquant dans ses méfaits, il a du mal à s’affirmer. Sa rencontre avec James - catholique - va lui ouvrir un espace de bonheur et lui faire vivre son premier amour, mais cette bulle qu’ils ont crée va être mise à mal par la peur, le poids de là où ils vivent étant trop lourd. Jusqu’à ce que la découverte de leur relation par Hamish fasse tout voler en éclat… Ce livre est une plongée dans la violence, dans ce que l’humain peut...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.