Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266315203
Code sériel : 18142
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Oh Happy Day

,

Date de parution : 11/03/2021
Après le best-seller Et je danse aussi, découvrez le nouveau roman irrésistible d'Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat.
Il y a quatre ans, l’écrivain Pierre-Marie Sotto est tombé amoureux de son admiratrice Adeline Parmelan. Puis il y a eu le «Â grand malheur ». Et un très long silence. Soudain, une envie irrépressible le prend de lui écrire à nouveau. Prétexte ou pas, il a absolument besoin de son petit... Il y a quatre ans, l’écrivain Pierre-Marie Sotto est tombé amoureux de son admiratrice Adeline Parmelan. Puis il y a eu le «Â grand malheur ». Et un très long silence. Soudain, une envie irrépressible le prend de lui écrire à nouveau. Prétexte ou pas, il a absolument besoin de son petit carnet noir, sans doute oublié chez elle. Il y aurait dedans la phrase qui lui permettra d’écrire son prochain roman. Seulement voilà, le moment est mal choisi. Adeline va déménager au Canada. Avec le nouvel homme de sa vie. Et elle n’a aucune envie de lui répondre, et encore moins à propos de ce fichu calepin…
 
 « L'antidote idéal à la morosité. »Â Madame Figaro

« Éteignez vos téléphones, addiction garantie ! »Â Marie-France
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266315203
Code sériel : 18142
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« L'antidote idéal à la morosité. »
Madame Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Cassiopee42 Posté le 15 Mai 2021
    Quel bonheur de retrouver la plume des deux auteurs ! C’est enlevé, empli d’humour et de dérision et malgré tout, on aborde des sujets importants : la mort de jeunes enfants et la difficulté à ne pas culpabiliser, la mise sous emprise d’une personne phagocytée par une autre, le pardon et le chemin vers la résilience, le travail d’écriture, les échanges familiaux ou en couple avec les non-dits, la part de secret de chacun et bien d’autres thématiques encore. Les personnages secondaires m’ont semblé plus présents que dans le livre précédent, c’est une bonne chose car cela évite d’avoir un « copié collé ». Il y a du rythme, des rebondissements, quelques invraisemblances qui ne gênent pas tant la lecture est fluide, prenante. Le style épistolaire est toujours là avec des mails que les deux protagonistes s’envoient (plus quelques autres entre d’autres individus). Ils sont entrecoupés de faits du quotidien, de réflexions sur leurs ressentis ou celui de certaines personnes. Il y a de l’émotion, de l’amour ou de la haine, des joies, de la tristesse, de l’amusement, on trouve de tout dans ce roman ! On se détend, on passe un excellent moment ! Je l’ai trouvé un peu moins magique que... Quel bonheur de retrouver la plume des deux auteurs ! C’est enlevé, empli d’humour et de dérision et malgré tout, on aborde des sujets importants : la mort de jeunes enfants et la difficulté à ne pas culpabiliser, la mise sous emprise d’une personne phagocytée par une autre, le pardon et le chemin vers la résilience, le travail d’écriture, les échanges familiaux ou en couple avec les non-dits, la part de secret de chacun et bien d’autres thématiques encore. Les personnages secondaires m’ont semblé plus présents que dans le livre précédent, c’est une bonne chose car cela évite d’avoir un « copié collé ». Il y a du rythme, des rebondissements, quelques invraisemblances qui ne gênent pas tant la lecture est fluide, prenante. Le style épistolaire est toujours là avec des mails que les deux protagonistes s’envoient (plus quelques autres entre d’autres individus). Ils sont entrecoupés de faits du quotidien, de réflexions sur leurs ressentis ou celui de certaines personnes. Il y a de l’émotion, de l’amour ou de la haine, des joies, de la tristesse, de l’amusement, on trouve de tout dans ce roman ! On se détend, on passe un excellent moment ! Je l’ai trouvé un peu moins magique que le premier, sans doute parce que j’en attendais beaucoup et qu’il est toujours difficile de faire une suite (l’effet de surprise n’étant plus là). Mais je n’ai pas boudé mon plaisir bien au contraire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Martine26 Posté le 4 Mai 2021
    Après avoir beaucoup apprécié "Et je danse aussi" des écrivains Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux, je ressentais comme une sorte de crainte à retrouver leurs deux protagonistes, Pierre-Marie et Adeline, qui m'avaient émue. Et puis, je me suis lancée. Et cette lecture a été au-delà de toutes mes appréhensions et m'a encore plus réjouie si cela est possible. Quatre ans ont passé depuis les premiers échanges par mail entre Pierre-Marie et Adeline. Cette dernière est partie au Canada avec son mari pour démarrer une vie à deux sur de nouvelles bases qu'elle espère plus solides et plus stables même si elle doute beaucoup. Le courrier de Pierre-Marie la surprend donc d'autant et tombe pour ainsi dire à un moment où elle a bien besoin de cette amitié tout en refusant d'en convenir. Sa réponse et la suite de leur relation mi épistolaire, mi récit n'en deviennent dès lors que plus passionnantes à suivre. Beaucoup d'émotions partagées et un grand bonheur de lecture pour moi avec ce second volume. J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture pétillante, l'à propos, la connivence et la confiance qui relie ces deux êtres que tout devrait opposer et qui se (re)connaissent par leur sensibilité, leur attention à l'autre et l'affection... Après avoir beaucoup apprécié "Et je danse aussi" des écrivains Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux, je ressentais comme une sorte de crainte à retrouver leurs deux protagonistes, Pierre-Marie et Adeline, qui m'avaient émue. Et puis, je me suis lancée. Et cette lecture a été au-delà de toutes mes appréhensions et m'a encore plus réjouie si cela est possible. Quatre ans ont passé depuis les premiers échanges par mail entre Pierre-Marie et Adeline. Cette dernière est partie au Canada avec son mari pour démarrer une vie à deux sur de nouvelles bases qu'elle espère plus solides et plus stables même si elle doute beaucoup. Le courrier de Pierre-Marie la surprend donc d'autant et tombe pour ainsi dire à un moment où elle a bien besoin de cette amitié tout en refusant d'en convenir. Sa réponse et la suite de leur relation mi épistolaire, mi récit n'en deviennent dès lors que plus passionnantes à suivre. Beaucoup d'émotions partagées et un grand bonheur de lecture pour moi avec ce second volume. J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture pétillante, l'à propos, la connivence et la confiance qui relie ces deux êtres que tout devrait opposer et qui se (re)connaissent par leur sensibilité, leur attention à l'autre et l'affection indéfectible qu'ils se portent l'un l'autre. C'est beau et magique même si cela reste terriblement humain.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cassy Posté le 30 Avril 2021
    J’ai découvert notre duo d’écrivains dans Et je danse aussi, que j’avais adoré à l’époque. Nous retrouvons Adeline et Pierre-Marie, pour de nouveaux échanges épistolaires. Quatre ans ont passé depuis que le couple s’est formé puis séparé. Pierre-Marie décide de reprendre contact avec Adeline, prétextant un carnet oublié chez elle et dont il a absolument besoin. Sauf qu’Adeline est désormais mariée et s’apprête à traverser l’Atlantique pour s’installer au Canada. Je garde un excellent souvenir du précédent roman que j’avais lu à sa sortie aux éditions Fleuve. Mais les années ont passé et j’ai donc oublié une grande partie de l’histoire. Des rappels sont bien entendu faits dans cette suite mais il aurait été préférable que je relise Et je danse aussi avant de me plonger dans celui-là. Si j’ai apprécié les retrouvailles avec nos personnages principaux, je dois avouer ressortir de ma lecture un peu déçue. J’ai trouvé l’histoire un peu trop rocambolesque voire improbable. Dans l’ensemble, ce roman est sympathique mais n’a pas su me transporter comme Et je danse aussi.
  • lilietalia Posté le 24 Avril 2021
    Pierre Marie Sotto, écrivain se décide enfin à recontacter Adeline, qu'il avait quitté d'une manière un peu cavalière il y a quatre ans. Entre eux, la correspondance épistolaire reprend comme si elle ne s'était jamais vraiment interrompue.. Sauf qu'Adeline s'est mariée depuis... Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle semble s'être un peu fourvoyée sur celui qu'elle a épousé.. Qui mieux que Pierre Marie pour la tirer de sa torpeur ? Je n'ai pas lu le premier opus des auteurs mais je n'ai pas eu besoin de le faire pour me plonger dans cette histoire. Deux livres écrits à quatre mains, il faut dire que l'idée est excellente et le résultat sympathique ! Un bon petit moment de lecture !
  • nnanouu Posté le 16 Avril 2021
    Très beau livre, plein de tendresse entre 2 adultes qui ont déja vécu tellement de malheurs et qui finissent par se retrouver après un si long silence. Il permet aussi de se rendre compte qu'on ne connait pas forcément les personnes que l'on côtoie tout les jours. Le livre se lit tout seul et on s'attache rapidement à Adeline et Pierre-Marie. Je le recommande,
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Pocket

    Fête des Mères : POCK-HELP à la rescousse

    Feel-good book, thrillers psychologiques ou saga familiales ; romans historiques, d’amour ou de voyage… Voici 30 livres Pocket à offrir pour faire sourire, frissonner, vibrer ou voyager votre maman le jour de la fête des Mères. 

     

    Lire l'article
  • Prix littéraire
    Lisez

    Le Prix Nobel de littérature jeunesse pour Jean-Claude Mourlevat

    Considéré comme le Nobel de la littérature jeunesse, le prix ALMA est la plus prestigieuse récompense internationale en matière de littérature jeunesse. Pour la première fois depuis sa création, c’est un auteur français, Jean-Claude Mourlevat, qui a été récompensé pour son œuvre.

    Lire l'article